Balaruc les Bains

Compétitivité sur la qualité de l'accueil à Balaruc-les-Bains


Une stratégie de compétitivité pour parfaire la qualité de l’accueil à Balaruc-les-Bains : une initiative atypique pour le leader du thermalisme en France.

Il y avait du monde le 13 avril dernier pour le lancement de la stratégie de compétitivité touristique de Balaruc-les-Bains : des représentants du Conseil Départemental, de la Région, d’Hérault Tourisme, de Sète Agglopôle Méditerranée, d’Atout France, mais également de nombreux acteurs économiques balarucois étaient présents. 

Une présence importante qui démontre, si besoin en était, de l’importance de ce projet pour la station de Balaruc, mais, également plus largement, «L’accompagnement financier de l’agence touristique nationale Atout France et d’Hérault Tourisme n’est pas anodin. Il montre bien l’intérêt qu’elle porte au projet balarucois qui n’est pas si fréquent en France» explique Pierre Lary, directeur de l’Office de Tourisme.

Il faut dire que cette démarche n’est pas commune, surtout au regard de la situation économique de la station thermale ces dernières années. Balaruc-les-Bains est la première station thermale de France et a vu la fréquentation de ses thermes progresser de près de 50 % en 11 saisons. Pourtant, comme le maire, Gérard Canovas, le précisait en introduction de la réunion du 13 avril dernier, «la concurrence s’organise, investit, se diversifie». Et de poursuivre «les bons résultats de la station en termes de fréquentation ne favorisent pas une prise de conscience collective sur la nécessité d’améliorer la qualité d’accueil pour rester compétitif. Malgré les efforts de chacun, celle-ci reste un point de faiblesse de la station ». Une faiblesse qu’il convient de corriger à un moment où les attentes et les comportements des clientèles évoluent et que la station thermale amorce, quant à elle, une évolution de son positionnement avec un développement souhaité des activités santé/bien-être.

«L’évolution des attentes et comportements des clientèles obligent, dans un contexte de concurrence exacerbée, les destinations touristiques cherchent à se différencier et à tendre vers une haute qualité d’expérience à toutes les étapes d’un séjour (accueil, parcours - client, gestion des disfonctionnements, personnalisation...) » poursuit le directeur de Balaruc Tourisme.

Consciente des enjeux économiques, la station de Balaruc a donc lancé une démarche visant à améliorer la chaîne de satisfaction touristique, et ce à tous les niveaux et pour tous les acteurs économiques. Elle doit être élaborée par et pour les acteurs dans une logique de projet collectif organisant la mobilisation de tous dans un objectif commun : structures d’hébergement, restaurants, commerces ... ainsi que les thermes, l’office de tourisme, et la Ville.

Après un diagnostic réalisé par le cabinet d’études EY (Ernst & Young), ce dernier proposera à la station de Balaruc-les-Bains, des orientations stratégiques prioritaires et un plan d’actions pour le développement de la compétitivité touristique de Balaruc-les-Bains sur la période 2018-2022...

Pierre Lary, Directeur du « Tourisme Balaruc-les-Bains » - 04 67 46 81 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

68/50 les murs ont la parole exposition dans l'espace public balarucois

68/50 ! Les murs ont la parole

Tout au long du mois de mai, la ville de Balaruc-les-Bains célèbre les 50 ans du mouvement de Mai 68 qui a marqué l’histoire sociale, politique et culturelle de la France.

Par son triple aspect – universitaire, social et politique – l’explosion de Mai 68 a profondément ébranlé la société française par une remise en cause globale de ses valeurs traditionnelles, et a été le révélateur d’une crise de civilisation. Cette incroyable libération de la parole, ce bouillonnement social inattendu ont pris des allures de révolution et ont engendré des changements notoires : la libération de la femme, des moeurs, etc… Cinquante ans après, Mai 68 reste, à ce jour, le plus important mouvement social de l’histoire de France du XXe siècle.

2018 est l’occasion de se remémorer ces événements majeurs de notre société et du XXème siècle. Pour célébrer les 50 ans du mouvement de Mai 68, l’espace public balarucois accueille une exposition d’œuvres éphémères, réalisées par l’artiste sétois P. Rine Forest, inspirées des slogans désormais inscrits dans la mémoire collective. P. Rine Forest, photographe de formation, combine dans ses œuvres les techniques de ses peintres préférés et celles du Street Art.

Cette exposition sera visible dans le centre-ville balarucois à partir du jeudi 3 mai. Murs et mobiliers urbains serviront de support à ces œuvres éphémères qui remettront au goût du jour bon nombre de slogans ayant marqué cette époque. Ce parcours, balisé par des étoiles rouges au sol, est à faire seul ou en visite commentée.

Des visites commentées sont mises en place par le service Culture/Festivités de la Ville de Balaruc-les-Bains, renseignements au 04 67 46 81 32 - les Dimanche 6/05 - Mardi 08/05 - Mercredi 09/05 - Jeudi 10/05 - Samedi et dimanche 12 et 13/05 - Mercredi 16 et 23/05.

Rencontre avec Gérard Canovas, Maire de Balaruc-les-Bains

Jean-Marie Philippon et Annick Pratlong ont rencontré, la semaine dernière, Gérard Canovas, Maire de Balaruc-les-Bains 

thauCapture

Depuis 2012, la ville de Balaruc-les-Bains et l’agglo de l’Hérault ont créé une Société Publique Locale pour la gestion des Établissements THermaux (S.P.L.E.T.H). La CABT est actionnaire à hauteur de 14%. Reconnue pour les bienfaits de son eau thermale depuis l’antiquité, la station de Balaruc-les-Bains a accueilli 54 000 curistes médicalisés en 2017 et quasiment autant de réservation sur cette année 2018. Ce nouvel établissement, qui peut accueillir jusqu’à 4 200 curistes par jour, s’inscrit dans les perspectives de la médecine thermale du XXIe siècle et de son évolution en matière de soins.

" Avec sa double orientation thérapeutique en rhumatologie et phlébologie, la station thermale et climatique de Balaruc-les-Bains est la première station thermale de France et du bassin méditerranéen. La ville entretient une démarche qualité avec un contrat de surveillance de la "meilleure eau Thermale de France". La qualité est là et la station, inscrite à Natura 2000, a un Etang très surveillé grâce au Conseil National des Exploitants Thermaux. "

"L'activité Thermale est l'économie phare pour les curistes par leur fréquentation. C'est la première P.M.E. du Bassin de Thau avec 400 employés et jusqu'à 1 800 à 2000 emplois induis : remerciements à Monsieur le Directeur des Thermes, au personnel de cet établissement et aux élus concernés. La ville suit le même mouvement avec ses salariés communaux et "globalement" la ville de Balaruc-les-Bains est attrayante. Une vigilance est établie dans la gestion mais aussi auprès du tissu économique - loyers, propositions de locations - afin de continuer à investir et à monter en gamme. Au-delà de son utilité médicale et sociale, le thermalisme joue un rôle primordial dans l’économie du territoire. Il représente 904 000 nuitées, ainsi que 27,4 M€, dont 6,2 M€ vont dans les restaurants et 7,2 M€ dans les commerces. Le thermalisme et les activités annexes génèrent 2,6 M€ de recettes fiscales au niveau de la commune et de l’agglomération ».

« La ville est en bonne santé, l'investissement est prioritaire car tout est lié. La première station de France avec son Etablissement Thermal est en constante évolution. L'Office du Tourisme a une très bonne fréquentation ; il y a une large amplitude de la fréquentation touristique. Le nouvel Etablissement Thermal est le "fer de lance" de la profession et la situation financière est le fruit d'une gestion responsable due, en grande partie au thermalisme, aux redevances et autres dividendes versées par la SPLET en charge de la gestion des Thermes. En 2012, la ville a bénéficié de 11,3 M/Euros et du budget annexe de 18,5 M/Euros et les salariés des Thermes ont touché en six ans 2,75 M/Euros de participations et d'intéressement ". 

La ville de Balaruc-les-Bains désire offrir à tous les conditions de se loger décemment. C'est l'objectif de la politique de logement social menée qui affirme une réelle volonté de combler rapidement le déficit cumulé pendant des années, en incluant dans chaque projet d'urbanisation les 20 % de logements sociaux obligatoires, fixés par la loi « Solidarité et Renouvellement urbain » votée en 2000. D'autres actions sont  engagées actuellement posant les bases d'un développement urbain raisonné. Remerciements sont faits au personnel et aux élus responsables de ce service.

Gérard Canovas nous informe qu'il est prévu d'augmenter la diversification du Thermalisme par le développement d'Obalia 2 pour les sportifs de haut niveau - sports, santé et bien-être - et annonce qu'en 2018 Thermaliv démarre la vente de 50 produits en cosmétologie  - au lieu de 24 - lancée sur le marché national.

Puis il est question du développement culturel sur Balaruc-les-Bains : " Notre projet de développement culturel s’organise sur quatre axes principaux : mettre en place une politique d’animation culturelle du territoire œuvrant pour le développement humain ; faire de la culture un levier éducatif ; faire de la culture un levier d’attractivité touristique ; favoriser la multiplicité et la transversalité des acteurs. Cette nouvelle saison culturelle préfigure l’élaboration d'un projet avec une programmation densifiée et annualisée qui prendra place dans le nouveau centre culturel de Pech Meja dès septembre 2018. Des spectacles seront présentés pour l’ensemble des publics, habitants - les plus jeunes comme les plus âgés -, curistes, touristes ; une saison éclectique avec la découverte d’autres cultures, le soutien au patrimoine régional et aux artistes, l’ouverture et la bienveillance. Une saison estivale riche en spectacles et activités de toutes sortes dans tous les sites de la ville où les participants pourront voyager en d’autres lieux, d’autres villes et d’autres pays... car "la connaissance de soi ne saurait exister sans l’ouverture à l’autre." Le Service de la Culture et les élus sont remerciés pour leur professionnalisme et leur entrain lors de la recherche des programmes à chaque saison.

Merci à Gérard Canovas, Maire de la ville de Balaruc-les-Bains, pour cet entretien chaleureux et amical. Annick Pratlong 

Fête de la nature au Jardin Antique Méditerranéen

La Fête de la Nature, c'est cinq jours de manifestations gratuites pour permettre à tous les publics de vivre une expérience de la nature à son contact. Et c'est tous les ans, au mois de mai !

Du 23 mai à 14 h 30 au 27 mai à 18 h 00

L’image contient peut-être : texte

Les samedi 26 et dimanche 27 mai : Entrée libre de 10h à 12h et de 14h à 18h (dernière entrée 1h avant la fermeture)

- Mercredi 23 Mai à 14h30 : Ateliers pour enfants "Graines d'oeufs et compagnie" : utilisez les emballages pour faire pousser les fleurs. A partir de 6 ans - Places limitées sur réservation. 2€ par enfant.

- Samedi 26 Mai à 15h : Atelier "Nature et Culture" : expérience poétique et promenade dans le jardin de Vénus. Gratuit sur réservation. Tout public, places limitées (animé par Nature et Culture)

- Dimanche 27 Mai à 14h30 : Balade au cœur du jardin de Dioscoride : "Le secret des plantes au-delà du visible" : découvrez les essences végétales du jardin de Dioscoride et leurs propriétés et usages médicinaux. Gratuit sur réservation. Tout public dès 6 ans. Places limitées (animé par Nature comestible)

Devenez enquêteurs marins en explorant les richesses cachées de la mer. Entrez dans le cercle des océanographes !
Rencontre avec la créatrice de Salinou, l'enfant des salins. Au travers de la vie de l'enfant, découvrez la culture du sel et son influence sur les paysages, l'environnement. (Animée par l'ateliers des Recycleuses)

Suivez l'abeille et découvrez de façon ludique et originale l'univers de la ruche et de ses habitants (animée par l'Abeille en jeu)

https://www.facebook.com/events/449843378798250/

Exposition "Graphiti pariétal & vannerie solaire" au JAM

Jusqu'au 19 août 2018 au Jardin antique méditerranéen à Balaruc-les-Bains, Exposition du collectif PACS.

Projets artistiques conçus in-situ dans le jardin, par les artistes plasticiens Gislaine Marro et François Bouet.

Ces 2 installations s'inscrivent dans le paysage singulier du Jardin Antique Méditerranéen et sont porteuses de questionnements, de surprises propices à renouveler l'intérêt du public.

L'humour, la surprise et la légèreté en sont les matériaux de base, ils possèdent un pouvoir de subversion de la réalité qui amuse et éveille toujours la curiosité..

 

Tag Rupestre : la paroi extérieure de la salle d'exposition a été investie en dessinant, au moyen d'une technique préhistorique (pochoir et charbon de bois) directement sur le mur.

 

 

Vannerie solaire : cette structure rayonnante, faite de tiges d'osier brut assemblées en un demi-cercle, installée à la surface de l'eau, offre depuis l'allée supérieure, grâce à son reflet mouvant, la représentation complète du soleil.

 

Exposition comprise dans les conditions normales d'entrées.

04 67 46 47 92 ; www.patrimoine.agglopole.fr

JAM - rue des Pioch - 34540 BALARUC-LES-BAINS

 

Premier Mai Fête du Bonheur

L’image contient peut-être : maison, arbre et plein air

Le journal Thau-Infos souhaite beaucoup de bonheur en ce  premier mai à ses lecteurs depuis la promenade Brassens...

Fête du Sport le samedi 26 mai

La Fête du Sport 2018 se déroulera SAMEDI 26 MAI au Parc Charles de Gaulle de 10 h.30 à 12 h. et de 13 h.30 à 17 h.30 Organisée par l'Oms de Balaruc-les-Bains, plus de 17 activités gratuites seront proposées,pour les plus petits avec l'éveil sportif, trampolines élastiques, structures gonflables,.... mais aussi pour les plus grands accrobranche, tyrolienne, baptême de plongée, parcours formule 1.Venez danser aussi lors des démos sur scène. Vous pouvez participer au repas du midi (sur réservation à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) pour seulement 12€ (entrée, blanquette de veau, fromage, dessert et vin) avec la possibilité de participer à la grande tombola avec le ticket repas

Aucun texte alternatif disponible.

Vendredi 4 mai "Les Ecrans du Sud"

Les Ecrans du Sud – vendredi 4 mai à la Maison du Peuple de Balaruc-les-Bains à 18 h.30 – entrée 5 euros – ce soir « soirée arts »

Les Ecrans du Sud

En première partie, le film d’Alyssa Verbizh nous propose une plongée dans « Les mondes de Di Rosa ».

Ce film est un voyage dans le monde et dans la tête d'un artiste hors normes ; il est à l'image de l'artiste, ludique, vibrionnant, abordant ses nombreuses facettes, toutes interdépendantes, il est une figure incontournable de l’art, une mémoire vive de la société française de ces dernières décennies. L’année 2017 est une année cruciale pour Hervé Di Rosa. Deux expositions le mettent à l’honneur. Ce documentaire revient sur sa trajectoire...

A 21 h, après une petite collation, place à « André et les martiens » de Philippe Lespinasse.

Ce deuxième film nous embarque pour une promenade bouleversante dans une proximité rare avec des artistes « bruts » ou outsider, qui travaillent de façon solitaire et construisent des univers qui renversent nos perspectives sur l’art. C’est André Robillard qui nous guide : Sculpteur, dessinateur, musicien, découvert par Jean Dubuffet, il est devenu un des plus importants créateurs de l’Art Brut. Depuis 1964, il fabrique des fusils, des centaines de fusils pour « tuer la misère »...

Prévente de billets à l’Office de Tourisme de Balaruc-les-Bains.

Braderie du premier mai dans le centre ville

L’image contient peut-être : 1 personne, foule et texte

L’association des commerçants et artisans de Balaruc-les-Bains (ACB) organise sa Grande Braderie – Foire à la Brocante ce mardi premier mai. Les commerçants qui y participent installeront leurs étals dans la rue avec des articles en promotion et des affaires à prix cassés. Toute la journée des animations montreront toute la richesse de l’offre commerçante balarucoise.

Parallèlement, des espaces de petite restauration seront également accessibles. Au détour des rues, des animations musicales, des défilés de mode ainsi qu’un manège installé au parc Sévigné divertiront les petits et les grands. La salle Montgolfier accueillera un salon de la voyance et du bien-être/zen.

9 h.45  Défilé de mode «LA LAVANDIERE» rue de la paix

10 h.  Défilé de mode «LA BOUTIQUE» et «BLANC DU NIl» Av. de Montpellier,

10 h.30 Défilé de mode  "ELLE et LUI", av. de Montpellier,,

11 H. Défilé 1900 «LE TEMPS JADIS» et «LA BELLE EPOQUE» départ rue Clavel

11 H.15 Défilé de mode «DES HABITS ET MOI» rue Clavel

11 H.30 Défilé de mode «LILI Boutique» Av. des Thermes Romains

12 H. Défilé «ISABELLE DUPERE» Av. de Montpellier

12 H.15 DANSES ANCIENNES devant l’Office du Tourisme

14 H.45 Défilé de mode «LA LAVANDIERE» rue de la Paix,

15 H. Défilé 1900 «LE TEMPS JADIS»  départ rue Clavel

15 H.15 Défilé de mode «DES HABITS ET MOI» Rue Clavel

15 H.45 Défilé de mode «LA BOUTIQUE"et «BLANC DU NIL» Av. de Montpellier

16 H.30 Défilé de mode «ELLE et LUI» av. de Montpellier

17 H. Défilé de mode «LILI Boutique» Ave des Thermes Romains

17 H.30 Défilé «ISABELLE DUPERE» Ave de Montpellier

 

Ateliers Mom'Art - vendredi 27 avril

Ateliers Mom'Art – vendredi 27 avril de 15 h.00 à 17 h.30 à la Bibliothèque de Balaruc-les-Bains – Parc Charles de Gaulle «La chevelure bleue» de Matisse.

En inventant la technique du papier gouaché découpé en 1930, Matisse donne forme à ses tableaux en travaillant comme un sculpteur. A notre tour, devenons les maîtres de formes en réalisant un tableau suivant les mêmes techniques (gouaches, dessin, découpages, collage).

De 5 à 10 ans, sur inscription au 04 67 43 23 45.

Avec l'APAVH, les belles LALIE et DIARRA sont à l'adoption

pepit2229683346_1645563212187152_5084249881548282965_nSi le physique est à prendre en considération , on imagine que ce qui compte le plus ce sont nos caractères... A propos de Lalie, la jolie grisette : "j'ai un caractère calme. J'apprécie passer du temps couchée dans le salon de jardin de ma famille d'accueil. Je suis demandeuse de jeux et de câlins."pepit29571372_1645563708853769_1155069375934100749_nPour Diarra, l'arlequine : "je suis un peu plus speed, j'aime chasser, eh oui suis une chipie , j'embête les petits animaux. Je suis curieuse, j'explore tout ce que je peux, intérieur comme extérieur. J'aime aussi les câlins et parfois même, lorsque je l'ai décidé, je monte sur les genoux"...Nous avons toutes deux impérativement besoin d'un extérieur, nous sommes certes des minettes faites par avoir une vraie vie de famille mais aussi des minettes de la nature. Nous en priver serait très difficile pour nous. Pour nos adoptions, on vous demandera le remboursement de nos frais d'identification et de stérilisation...

» associations