Balaruc les Bains

Réunion de concertation sur les travaux des Avenues du Serpentin et du Bassin de Thau

Il y a quelques semaines, les riverains de ces voies étaient conviés à une réunion de concertation afin de leur présenter les aménagements prévus sur l’avenue du Bassin de Thau et de l’avenue du Serpentin qui seront conduits par la Ville afin de recueillir les besoins et d'informer les riverains sur les travaux effectués par les concessionnaires de réseaux. Ce sont eux qui vont intervenir les premiers (d’avril à la fin du mois de juin) sur ce secteur afin de réaliser l’enfouissement des réseaux secs, le renforcement du réseau de distribution d’eau potable et au besoin le remplacement des branchements anciens.

A la rentrée, la Ville prendra le relais ; les travaux prévoient le busage des fossés des eaux pluviales, la création et la réfection de trottoirs, l’implantation de quais d’arrêts de bus, de plateaux traversants surélevés, la réfection des enrobés de la chaussée, l’installation d’un nouvel éclairage public et d’une signalisation routière adaptée à l’aménagement.

Afin que ces aménagements correspondent exactement aux besoins des riverains, des variantes leur ont été proposées, notamment sur la sécurisation des piétons. Une deuxième réunion de concertation sera donc organisée le 19 avril ; elle sera l’occasion de présenter ces options et d’arrêter un choix définitif d’aménagement et se tiendra ce Mercredi 19 avril à 18 h. à la Maison du Peuple.

Deux jeunes chanteurs Québécois à Balaruc-les-Bains

Jean-Marie Frédéric directeur de l'Ecole de Musique, des responsables d'Acte-Culture accompagnés de quelques élèves, Cécile Louis, responsable de la Culture à la Mairie et Iréné Cathala, adjoint à la culture, recevaient deux jeunes Québécois avant leur spectacle présenté le soir-même à la Maison du Peuple de Balaruc-les-Bains.

Deux jeunes artistes agréables et "rafraîchissants", une vie pleine de musique et de chant :

Caroline Savoie, Acadienne (née dans le Nouveau Brunswick) qui, à 22 ans a déjà été invitée à chanter plusieurs fois en France, à Paris, en Belgique, Suisse, Normandie et a chanté dans une grande émission de télévision en France.

Emile Bilodeau, seulement âgé de 19 ans, vient pour la première fois en France mais a déjà chanté dans de nombreux festivals aux quatre coins de la province, du festival d'été de Québec en passant par les Franco folies de Montréal, et souvent en première partie de concerts.

Tous les deux, repérés lors de concerts, ont vendu 10 000 disques. Inscrits au "Granby Europe Tour", Caroline a été lauréate et Emile finaliste ; ils sont venus en France participer à cette tournée "Granby Europe Tour" qui, après la Belgique et la Suisse, les a amenés à Balaruc-les-Bains pour ce concert.

A une question de Jacques, leur demandant leur goût musical, ils disent être inspirés par Charles Aznavour (très présent au Canada) Lisa Lemay, connaissent Georges Brassens, Charles Aznavour, un peu Boby Lapointe et Pierre Vassiliu...

Jean-Marie, lui est très étonné de leur "maturité". Ils répondent qu'ils chantent et jouent de la musique depuis tout petit (ces deux matières sont enseignées dans les écoles), leurs parents, pourtant pas musiciens, les ont beaucoup aidés moralement, psychologiquement... et amoureusement, un des pères étant même leur "gérant".

Le Festival International de la chanson de Granby (Québec), en partenariat avec près de 25 diffuseurs européens, présente chaque année un "plateau double" composé d’artistes canadiens francophones : le lauréat du prestigieux concours du Festival à Granby, ainsi que l’artiste choisi par des diffuseurs européens»

Annick Pratlong

 

Poésie n'est pas un gros mot à Balaruc-les-Bains

Oui, tout le monde peut aimer dire ou simplement écouter des poèmes. A Balaruc-les-Bains, l’Association Pour une Culture Partagée (APCP) cherche à convaincre chaque année, lors du Printemps des Poètes, les passants en leur demandant de lire un poème tiré d’un panier et accroché ensuite aux cordages de la Voile des Poèmes, au cours d’une promenade poétique et… citoyenne.

Le 17 mars dernier, matin et après-midi, autour de la "Voile des Poèmes" et de l'APCP, plusieurs associations, l'Amicale de l'Age d'Or, Trois voix pour un choeur, l'Eveil du Soir et Ani-Mot-Lire, ont tenu, dans le cadre harmonieux du Bain de Pieds, à échanger poésies, chansons et comptines avec les enfants des écoles ; échanges intergénérationnels et surtout premiers pas vers de futures et fructueuses collaborations entre Associations à vocation culturelle.

Toute la journée la Voile des Poèmes a poursuivi sa déambulation, surprenante pour certains mais, heureusement, des passants plus nombreux acceptent de lire le poème et, pour certains, en redemandent, pour le plus grand plaisir des auditeurs. A ce moment, ce qui compte c’est l’émotion que procurent l’agencement des mots, la musique des phrases et les images qui en naissent.

Accompagnée par la guitare de Jean-Pierre Arnoux (du groupe Chansons françaises de l’APCP), la Voile des Poèmes s’est dirigée vers l’Etablissement Thermal où elle a connu un certain succès, en présence d’Iréné Cathala, adjoint au maire délégué à la Culture, et pour terminer, en fin d’après-midi, sa promenade en poésie devant l’étang de Thau.

Et si la poésie contribuait au « vivre ensemble » ?

Les petits herpétologistes du JAM

  Sortie de terrain, Point d'observation à  Balaruc les Bains le 6 Avril 2017 de 10 h à 12 h

 Après l’observation des différentes espèces d'amphibiens présentes dans les bassins du jardin (Rainettes, Grenouilles…), découvre leur mode de vie, les menaces qui pèsent sur ces espèces et apprend à les protéger! Animation proposée par le CPIE Bassin de Thau et animée par la LPO Hérault, en partenariat avec le Jardin Antique Méditerranéen.

 

Lieu de rendez-vous : Jardin Antique Méditerranéen
Responsable : Thomas Marchal,
Gratuit
Public concerné : Jeune public - Accessible aux personnes handicapées 

Renseignements : LPO - Hérault 15, Rue du Faucon crécerellette Les Cigales, Route de Loupian
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage 34560 Villeveyrac
Réservation : par téléphone : 04 67 46 47 92

Les seniors balarucois ont de l'équilibre

Les européens connaissent un allongement de la durée de leur vie mais vieillissent-ils en bonne santé ? Pas si sûr. L’Union européenne a donc mis en place un projet d’envergure baptisé  MACVIA pour permettre aux européens de vieillir mieux. L’objectif est simple : augmenter de 2 ans les années de vie en bonne santé des citoyens de l’Union Européenne.
En Languedoc_Roussillon,  ce projet MACVIA-LR est porté par l’Université de Montpellier 1, le CHU de Montpellier, le CHU de Nîmes ainsi que des acteurs publics et privés afin de faire de la région, une région pilote et d’excellence dans la lutte contre les maladies chroniques dans le cadre du vieillissement en bonne santé.  Outre l'allongement de 2 ans de la vie en bonne santé, l'ambition est de réduire de 30% les hospitalisations non programmées pour les maladies chroniques chez les sujets de plus de 65 ans.
La ville de Balaruc-les-Bains, à travers son C.C.A.S  participe à ce programme pour la troisième année.

 

 

 

 

 

   

 Les séniors balarucois sont courageux et s'appliquent depuis quelques séances à bouger, marcher dans tous les sens, sur un pied, sur un autre, en levant jambe et bras et souvent en courant et se lançant un ballon (ou plusieurs..) tout en gardant un air digne et fier... Des chemins sont dessinés sur le parquet devant être parcourus le plus rapidement possible, sur une jambe, puis l'autre ou les yeux fermés... Et pour compliquer tout cela, il faut se rappeler de noms de villes, de fleurs, des couleurs différentes etc...

Les hommes et les femmes présents trépignent, s'agitent et sont très attentifs en pensant aux bienfaits miraculeux de ces deux séances par semaine...

Trois jeunes étudiants de l'U.F.R. Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) de Montpellier s'activent avec gentillesse et une grande compétence pour divulguer leurs cours ludiques et dûment bien préparés.

C'est Fanny Barral en Master "Gestion de la santé par les activités physiques pour les personnes âgées" (diplôme obtenu en 5 ans), la souriante responsable du groupe, aidée par Charlélie Fabiani et Mattéo Halbin actuellement en licence "Activités Physiques adaptées pour la santé" (diplôme en 3 ans) qui mène l'activité.

Ces trois jeunes participent au projet MACVIA sous l'égide du Professeur Blain du Centre de Gérontologie Antonin Balmes et du Docteur Bernard, Professeur à l'Université et chercheur Euromov (Centre de recherches).

Les "très" bonnes relations intergénérationnelles font que les participants prennent du plaisir à fêter comme il se doit ces super jeunes lors d'anniversaires ou autres...

Merci à la Municipalité de Balaruc-les-Bains de permettre à cette quarantaine de "personnes âgées" de se divertir de la sorte afin de conserver leur "jeunesse".

Le 18 mai 2017, tout ce petit monde est invité à une journée à Montpellier où se retrouveront toutes les villes de l'Hérault qui participent à ce "Projet MACVIA".

Annick Pratlong

  logomacvia

 

 

C.A. de l'Office Municipal de la Culture

Le Conseil d’Administration de l’Office Municipal de la Culture de Balaruc-les-Bains s’est réuni le 2 mars dernier à 19 heures, en salle de conférences. Il est composé de représentants d’associations à vocation culturelle et d’élus municipaux désignés par le Conseil municipal :

- Jean Paul Soulat et Marc Appy (Acte culture) – James Mathé (Age dor) – Françoise Arribat et Marinette Grellet (Allegre’Thau) – Maurice et Marie-Joëlle Bouchard (Ani-Mot-Lire) – Anne Gautheron et Marie-Françoise Pétesque (APCP) – Claude Nephtali (Cantarello ) - Cedrick Leclerc (CQARU) – Andrée Fort (3 voix pour un chœur) – Michèle Jégat (UTL 34), Monique Prieto (de fil en aiguille) - Christophe Blanc (Arts Métis) – Nelly Bonnet (Comité des Fêtes).
- Iréné Cathala - Eddy Dorléans - Jean-François Cappellini – Michèle Brémond – Sylvie Perez, adjoints au maire et conseillers municipaux.
- Cécile Louis, directrice du service culturel  est invitée permanente.

Il est rappelé que les statuts de l’’OMC ont pour objet principal de proposer, organiser ou participer à des évènements culturels (spectacles, concerts, expositions, salons, rencontres, séminaire, périscolaire, journée de la Culture…),  et également d'insuffler de nouvelles activités visant à créer du lien social entre les générations et à améliorer les conditions de la vie en commun.

L'OMC participe à l’élaboration d’un calendrier des évènements culturels de la ville de Balaruc-les-Bains avec laquelle il ne peut évidemment être ni en concurrence ni en opposition, Il peut aider à la conception et à l’élaboration de projets communs à plusieurs associations dont, à leur demande, il soutient et encourage les initiatives et il doit évidemment établir les meilleures relations avec le plus de partenaires possibles.

Ses statuts précisent qu’il s’interdit tout prosélytisme d’ordre politique, religieux ou philosophique et il s’interdit également toute discrimination. 

Le président, élu le 9 février dernier, tient à rendre hommage à l’équipe précédente qui, depuis deux ans, a permis à l’OMC de naître et d’exister et il précise que l’OMC n’a pas à exercer une tutelle sur les associations adhérentes dont il faut respecter l’indépendance. Le conseil d’administration est le seul organe de décision, le bureau n’étant qu’un dispositif opérationnel destiné à préparer le travail du conseil d’administration et à exécuter les opérations de routine.

Cinq points étaient à l’ordre du jour, afin de préciser la fonction et les missions de l’OMC, sa place parmi ses partenaires, sa situation financière, la situation de ses adhérents, et enfin, la question de la communication.

De cette séance de travail, il ressort que l’OMC doit contribuer à développer des synergies et faire naître des projets communs à plusieurs associations. Une période de réflexion et d’échanges entre les associations est instaurée, autour d’idées, de pré-projets, voire de projets, à l’issue de laquelle le conseil d’administration examinera les propositions les plus abouties, ainsi que les moyens de les mettre en œuvre. La collaboration avec les services municipaux, et principalement avec le service culturel, doit être la plus étroite et la plus confiante possible.

D’autres relations peuvent être renforcées avec des organisations comme, par exemple, l’Office du tourisme, l’Office municipal des sports, l’Association des commerçants, la direction de l’Etablissement thermal, ou d’autres organismes accueillant des vacanciers et des curistes. Quant à la situation financière, elle est particulièrement saine et n’appelle pas de remarque particulière. Trois et peut-être même quatre nouvelles associations culturelles adhéreront prochainement à l’OMC qui doit prolonger sa réflexion sur sa communication.

Un conseil d’administration se réunira fin mars afin de poursuivre ces travaux. Après des échanges riches, la séance s’est terminée à 20h 30

Le Jardin antique méditerranéen vous invite au voyage

Au cœur de Balaruc-les-Bains, sur un site de 1,7 ha dominant l'étang de Thau, le Jardin antique méditerranéen propose une initiation à l'archéologie botanique des mondes grec et gallo-romain.

JARDIN ANTIQUE MEDITERRANEEN BALARUC LES BAINSMagnifiée par la richesse de ses points de vue, cette visite est une invitation à un voyage marqué par des temps de contemplation et de repos. Entre allées fleuries et espaces boisés, le parcours révèle l'évolution et la diversité des jardins de l'antiquité, la richesse des compositions ornementales et des ambiances paysagères. Conçu selon les différents archétypes de l'Antiquité, ce jardin est dédié à la connaissance des essences végétales méditerranéennes et à leurs usages au travers de sept créations originales. Le long d'un cheminement, elles font découvrir l'agriculture et l'horticulture, le sacré, la médecine, la magie, la cuisine ou la cosmétique.

A la fois vitrine des essences méditerranéennes entretenues selon des techniques traditionnelles, ce jardin constitue un équipement unique en France et sur le bassin méditerranéen.

A travers 7 créations originales (jardins et bois thématiques), les visiteurs découvrent la flore méditerranéenne et ses subtils usages que nos ancêtres nous ont transmis en héritage.

Ouvert : du mardi 21 mars au vendredi 30 juin 2017. Mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche. Ouvert de 9h30 à 12h et de 14h à 18h30. Fermé le 1er mai. Dernières entrées acceptées 1h avant la fermeture. Visite commentée tous les mercredis à 10h et 15h30 (uniquement sur réservation)

en savoir plus

Une après-midi rien que pour les enfants

Ce 18 mars, pour une seconde édition, c’est à la salle Alain Colas que le Comité des Fêtes de Balaruc les Bains, avec l'aide de la Mairie, accueillait les petits Balarucois pour une après-midi carnavalesque qui s'annonçait bien animée.

Ils sont arrivés motivés, avant l'heure, ce samedi,  avec un imaginaire qui avait beaucoup travaillé et des costumes prêts depuis longtemps. Déguisés et bigarrés, accompagnés de leurs parents ou grands-parents, ils ont rapidement rempli la salle où tout était prêt pour bien s'amuser. Et ils n'ont pas attendu : c'était leur fête, une référence, l'amusement et le droit de dépasser quelques limites même avec les adultes présents.

Les fils serpentins envahissaient la salle, les confettis pleuvaient, entre jeux et fous rires presque tout était permis. Des princesses et des Andalouses à la jeune disco, du cow-boy au cosmonaute, du pirate au Jedi, des Cendrillons et du lion aux tortues, rien ne pouvait arrêter l'envie de bouger, de danser, de "s'éclater" et de partager la fête sans contraintes apparentes. Pourtant les parents veillaient. Et quand “Olaf” et la Reine des Neiges ont offert par la suite un spectacle aux enfants autour de “La Malle Magique”, ce fut un ravissement pour tous , entre rêve et humour, dans le Monde de Walt-Disney. Des belles voix, des couleurs et du rythme qui ont permis aux enfants de poursuivre la fête jusqu'à ce que le goûter offert par le Comité des Fêtes et la séance "photos" ne permettent à ceux-ci de reprendre des forces.

Paco, le magicien et son acolyte, Jojo, allaient assurer une belle transition , avant que des surprises agrémentent le spectacle et que la danse et les jeux ne reprennent le dessus. En compagnie des peluches géantes, sur les standards musicaux du moment, certains n'ont pas hésité à rester sur la piste jusqu'à 18 h. Une très belle après-midi de fête.

L.A.E.P. Balaronde, un Lieu d'Accueil Enfants-Parents

Résultat de recherche d'images pour "photos de crèches pour enfants" En 2015, le Lieu d’Accueil Enfants-Parents (LAEP) Balaronde ouvrait ses portes à l’espace Louise Michel. La Ville de Balaruc-les-Bains renforçait ainsi sa politique en direction de la Petite Enfance. A partir du 20 mars, les horaires du LAEP Balaronde changent. Désormais, c’est le lundi matin de 9 h. à 12 h. que les tout-petits et leurs parents pourront se retrouver dans cet espace convivial et chaleureux. Depuis deux ans maintenant, deux professionnelles de la Petite Enfance animent cet espace d’échange, d’information et de rencontre.

Lieu de socialisation, les tout-petits de 0 à 6 ans pourront y jouer, se détendre, expérimenter, rencontrer d’autres enfants. Cet accueil, réservé aux enfants accompagnés d’un parent, est anonyme, gratuit et confidentiel... Parce qu’il n’est pas toujours facile d’être parent, beaucoup de questions se posent, les incertitudes se bousculent… Les parents qui le souhaitent pourront rencontrer au LAEP Balaronde, un professionnel de la petite enfance.

Le Lieu d’Accueil Enfants–Parents Balaronde est ouvert tous les lundis (hors période de vacances scolaires) de 9 h. à 12 h. à l"Espace Louise Michel à Balaruc-les-Bains - renseignements : 04 67 80 71 50

Un écran de nature en garrigue

   

     

 

 

Le massif de la Gardiole, ce contrefort bordant les villes de Balaruc, Frontignan, Gigean et Vic-la-Gardiole, riche de chemins et de sentiers étroits sillonnant des ravines et planté de pins est un émerveillement depuis quelques jours. Toute la "garrigue" est en fleurs et c'est magique !

Cet environnement exceptionnel est une invitation constante à se promener, à prendre l'air, à se mettre au vert tout simplement ; ce massif de la Gardiole offre des panoramas uniques devant un horizon méditerranéen sans limite et des vues époustouflantes sur l'Etang et le Bassin de Thau. Entre bleu et vert, comment ne pas profiter de ces instants de détente absolue dans cette garrigue si proche de notre ville de Balaruc-les-Bains.

Découvrez quelques photos faites par des promeneurs ravis de découvrir ces paysages et ces fleurs dans cette garrigue surprenante à toutes saisons...

Annick Pratlong



 

           

Une femme de "mots" à Balaruc-les-Bains

Marie-Joëlle Bouchard habite Balaruc-les-Bains depuis quelques années, venant de la région Lyonnaise. Elle se dit disposée à initier toutes personnes intéressées par ANI-MOT-LIREanimations à titre bénévole depuis quatre ans.

*Durant toute sa carrière de directrice d’école, Marie-Joëlle Bouchard a effectué des recherches, dans le cadre universitaire, afin de mieux préparer les jeunes enfants à la lecture. Titulaire d’un Diplôme de Hautes Etudes de Pratiques Sociales (Université Lumière Lyon 2), elle a publié «L’apprentissage de la lecture, une nécessité constante, une recherche permanente» (Centre Régional de Documentation Pédagogique de Lyon), et «Apprendre à lire comme on apprend à parler» (Ed. HACHETTE Education - Coll. Pédagogies pour demain).

Ani-Mot-Lire est l’appellation donnée aux Animations autour des Livres et des Mots que Marie-Joëlle Bouchard* pratique à Balaruc-les-Bains depuis quelques années dans le cadre du périscolaire ou dans celui du centre de loisirs pour enfants.

Ces animations s’adressent à de petits groupes d’enfants de 4 à 6 ans (non lecteurs) et de 7 à 10 ans (lecteurs). Le but est de donner aux uns l’envie d’apprendre à lire et aux autres l’envie de lire plus et mieux, et surtout de leur donner les moyens de comprendre ce qui leur est lu ou de comprendre ce qu’ils lisent par eux-mêmes. 

La participation active de tous les enfants est sollicitée en permanence, avec bienveillance. L’originalité de cette démarche réside dans quatre mots : plaisir, découverte, échanges et compréhension.

Les enfants découvrent de manière ludique toutes les richesses d’albums illustrés bien choisis. En reconstruisant ensemble les histoires à partir des images et des textes, ils sont à même de mieux en comprendre le déroulement, les thèmes traités, les relations entre les personnages, mais aussi les textes et les mots, en se posant des questions et en cherchant ensemble à y répondre.

Au cours de discussions guidées par l’adulte, chacun peut s’exprimer, expliquer, argumenter, donner son avis, chacun peut exposer ses hypothèses en toute liberté, sans jugement de valeur, dans le respect de la parole des autres, tous étant à égalité devant cette activité.

Trois temps rythment  ces animations  1°) Le temps du livre, autour des images et du texte (l’analyse que les enfants en font et les discussions qui naissent leur permettent de développer et d’enrichir leur langage oral et de mieux comprendre le langage écrit, celui des livres). 2°) Le temps des jeux , les jeux sur les mots de l’histoire (sur le sens ou sur les sons) et les jeux de société en fonction du lieu et des personnages. 3°) Le temps des références culturelles : les références artistiques (poésie, conte, chanson, musique, peinture, sculpture…), mais aussi les références historiques, géographiques, voire scientifiques, en rapport avec le thème de l’histoire. Car lire ne doit pas être une fin en soi, mais l’occasion d’établir des liens, de susciter des prolongements possibles, de rechercher des compléments d’informations et de s’ouvrir ainsi à d’autres découvertes. 

C’est sans doute pour toutes ces raisons que les enfants prennent plaisir à ces échanges riches et constructifs. Alors qu’on pense qu’ils préfèrent jouer en plein air ou se concentrer sur des jeux vidéo, le taux de leur participation et leur assiduité démontrent que les albums et les livres peuvent encore les passionner. 

Tout cela peut se dérouler, en bibliothèque par exemple, et en présence des parents qui prennent ainsi connaissance de toutes les utilisations possibles des albums de littérature enfantine. Les animations se font à titre bénévole depuis quatre ans..

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Morts d’été

Entre Béziers et Montpellier, il n’est pas de jour où on est à déplorer un accident grave en période d’été. Alors que les accidents de sortie de boite ont presque disparu grâce à l’action de la prévention routière et à la collaboration des patrons de discothèques, on déplore quotidiennement des chocs entre voitures. L’alcool n’est plus en cause mais on constate chaque fois un manque de vigilance des conducteurs. L’insouciance des vacances a de bien terribles conséquences.
Autre fléau d’été : les noyades. Dans notre région, on en comptabilise une dizaine  depuis le début de l’été. Cela malgré la présence des secouristes et autres garde-plages nombreux sur notre littoral, de Palavas à Valras. Souvent, ce sont des hommes âgés qui en sont les victimes car ils préjugent de leurs forces et ne comprennent pas que le poids des ans ne leur permet plus les performances de leur jeunesse. Alors...

» suite de l'édito
de Bernard Barraillé