Balaruc les Bains

Médiathèques : le réseau s'agrandit

A compter du 1er janvier 2018, les médiathèques de Balaruc-les-Bains et Marseillan rejoignent le réseau des 3 autres médiathèques de l’Agglopôle (Mitterrand et Malraux à Sète, Montaigne à Frontignan) et de nouveaux services vont ainsi être proposés aux abonnés : 

Un accès à l’ensemble des collections du réseau grâce à des navettes quotidiennes : près de 200 000 documents (livres, revues, cd, films, jeux…). et la possibilité d’emprunter 10 documents pour 3 semaines, renouvelable 1 fois, ou de réserver des documents (6 maximum simultanément).

Un site internet vous donnera accès à de nombreuses informations, des services en ligne, à la recherche de documents et à la gestion de votre compte (réservation de document, prolongation de la durée des prêts, suggestion d’achat…).

Un accès gratuit à des ressources en lignes :

1 - ToutApprendre (préparez le code de la route, initiez-vous aux langues, à la musique, à Internet, au développement personnel ainsi qu’à la bureautique)

2 - ArteVOD (choisissez et visionnez 4 films parmi les 4 300 titres proposés, accessibles en streaming ou téléchargement)

3 - Le kiosk (constituez vous-même votre bibliothèque de magazines en téléchargeant jusqu’à 10 numéros par mois parmi les 900 titres proposés à lire sur différents supports)

4 - La presse ancienne (vous pouvez consulter depuis chez vous les journaux sétois de 1878 à 1915. Ce sont en tout 15 418 pages des quotidiens (le petit cettois» et «le journal de Cette»)

De plus, un accès à l’ensemble des animations et des formations du réseau des médiathèques : lectures, concerts, cinéma, ateliers, formations, jeux, conférences, expositions…

Et des tarifs réduits pour le musée de l’Etang de Thau à Bouzigues, la villa gallo-romaine de Loupian et le Jardin Antique Méditerranéen de Balaruc-les-Bains sur présentation de la carte d’abonné au réseau des médiathèques de Sète agglopôle méditerranée. 

L’abonnement à l’année sera de 13 € pour les adultes, gratuit pour les mineurs, les étudiants et les bénéficiaires de minimas sociaux, Un abonnement pour 3 mois (vacanciers/curistes) sera de 6,5 €.

La femme hier, aujourd'hui, demain... par l'A.P.C.P.

Compte-rendu du Café-discussion organisé «Chez Dédé» à Balaruc-les-Bains, par l'Association pour une Culture Partagée :

On ne peut résumer en quelques lignes ce que plus de 30 participants (la meilleure audience de l’histoire de nos Cafés-discussion) ont dit sur le thème «la femme hier, aujourd’hui, demain». Est-ce parce que l’on n’a pas su si les termes du sujet confortaient ou s’opposaient à la formule «l’éternel féminin» ?

On s’est demandé si le débat devait être «féministe», à partir d’images de femmes bafouées depuis les origines ou si on ne pouvait pas aider à en construire une image positive. On a parlé d’égalité, fondée sur le droit ; on a évoqué l’influence des religions et particulièrement des monothéismes.

Evolution - optimisme - éducation - ont été parmi les «mots-clés» dans cette discussion aux multiples entrées philosophiques, sociologiques, un peu psychologiques, juridique, légale…

L’intérêt n’a pas faibli tout au long de cette réunion ; la passion a même failli l’emporter parfois, mais on a su se retenir !

Jean d’Ormesson – Johnny Hallyday

Gardons-nous d’opposer l’hommage national à Jean d’Ormesson à l’hommage populaire à Johnny Hallyday sous des prétextes divers. Ces deux personnalités incarnaient des images de la culture, images différentes mais pas forcément antagonistes et sans doute complémentaires. Il est certain que les mêmes personnes, pour les unes appartenant aux classes sociales dites «supérieures», et pour les autres aux classes moyennes ou populaires, se retrouvent dans ces hommages. 

La culture, c’est l’affaire de tous : c’est notre mémoire, c’est notre langue, c’est notre patrimoine si divers, c’est notre foi en l’avenir, si incertain soit-il. Je veux croire que  Johnny Hallyday et Jean d’Ormesson partageaient cette foi.

Il faudra bien qu’à Balaruc-les-Bains, pour dissiper les malentendus, on parle de nos différentes représentations de «cette vague nébuleuse, incertaine et fragile, qui charrie à la fois tant de sottises et tant de grandeur et que nous appelons la culture », comme le disait Jean d’Ormesson.

Maurice Bouchard - Président de l’Office Municipal de la Culture de Balaruc-les-Bains.

Semaine Européenne de la Réduction des Déchets 2017

Belle journée de clôture à Balaruc-les-Bains de cette opération "20 000 tonnes sur les mers" !         

Pour la créature "Octoplastic", l'aventure ne fait que commencer...Rendez-vous sur les plages de Sète Agglopôle Méditerranée en été 2018

Entretien avec Serge Larriche,- entraîneur à la Boule d'Azur

Serge Larriche, entraîneur de l’équipe1 de Balaruc les bains, se confie et répond à quelques questions en vue de la 6ème journée de Championnat Elite 1 Masculin, rencontre opposant les Balarucois à Mâcon, qui se déroulera au boulodrome municipal de Montpellier Bernard Gasset.

Quelles sont vos impressions à l’issue de cette première partie de saison ?

Je suis entièrement satisfait de notre début de saison puisqu’à mi-parcours, avec 4 victoires (dont 3 à l’extérieur) et 1 bonus, nous sommes en tête du classement, en sachant que nous allons recevoir 4 fois pour 1 déplacement.

Après votre parcours fulgurant pour accéder à la plus haute division, quel évènement retiendrez-vous au cours de votre expérience d’entraîneur à Balaruc ?

Je suis au club depuis 4 saisons et ce qui m’a marqué c’est notre titre de champion Elite 2 acquis de haute lutte, à Clermont Ferrant, contre Macon, ce jour-là les joueurs ont été extraordinaires et quelle joie collective à la fin !!!!

On a connu Balaruc les Bains Champion de France et en Tête de classement dans les divisions inférieures, aujourd’hui 1er du Classement Elite 1 ! Victoire sur la CRO Lyon pour votre premier match à domicile ! Que se passe-t-il de plus cette année ?

Avant tout, le talent des joueurs…, ensuite l’apport de 3 recrues a été déterminant, le sérieux aux entraînements avec la préparation physique des courses gérée avec compétence par Guillaume, un formidable état d’esprit collectif avec une motivation et une solidarité sans faille ; c’est notre marque de fabrique depuis toujours à Balaruc, enfin un staff et des dirigeants à la hauteur.Tous ces éléments cumulés expliquent notre excellent début de saison.

Quels sont les objectifs pour la suite de la saison ?

Les objectifs sont clairs et définis… finir premier de poule et remporter le championnat des clubs chez nous dans notre boulodrome...

Dernière question ! Bientôt un nouvel outil pour vous, un magnifique Boulodrome flambant neuf à Balaruc les bains. Il va falloir prendre de nouvelles marques… En tant qu’entraineur de l’équipe 1 qu’est-ce que cela représente pour vous ?

En premier lieu je tiens à remercier la municipalité en la personne de son Maire pour ce magnifique outil qui va être prochainement mis à notre disposition, cela représente pour le club et la ville une formidable opportunité de développement pour notre sport.

En ce qui concerne l’équipe, le plus urgent va être d’appréhender et de s’approprier les jeux de façon à être fin prêt le 6 Janvier 2018, pour la réception d’Aix les Bains. Les Balarucois doivent s’imposer pour maintenir leur rang, "premier du championnat".

A.P.

Opération de contrôle des mouillages sauvages sur l'etang de Thau

Opération de contrôle des mouillages sauvages sur l'etang de Thau

 "L’amélioration de la qualité du milieu fragile de l’étang de Thau passe par la nécessité de mettre un terme aux mouillages sauvages agressifs et destructeurs pour les fonds. Dans le même temps, il faudra trouver les moyens d’offrir aux plaisanciers la possibilité de s’amarrer sur des zones respectueuses de l’environnement. Cette perspective fera l’objet d’une large concertation avec les professionnels de la pêche, de la conchyliculture, du tourisme ainsi que les collectivités locales. Ce type de mouillage sauvage peut avoir un impact environnemental important sur le milieu notamment les herbiers à zostères et entraver la navigation des professionnels de la pêche voire se situer au sein même des zones de pêche."

"Il s’agit soit de navires à l’état d’épave donc en état de non-flottabilité posés sur le fond de l’étang, soit de navires à l’abandon en état de flottabilité qui peuvent se détacher à tout moment et devenir des épaves. "

"Par ailleurs, a été constaté la présence de corps-morts installés illégalement, très agressifs pour la faune et la flore sous-marine et qui doivent être retirés."

Précise la préfecture de l'Hérault.

C’est pourquoi un plan de contrôle a été établi par les services de l’État. La Direction des territoires et de la mer de l’Hérault (DDTM) a procédé le 1er décembre 2017 à une première opération, celle du démontage des corps-morts situés devant le camping Beau rivage (Mèze). Dans cet espace, pas moins de 45 fixations illégales ont été recensées.

Monsieur Philippe NUCHO, sous-préfet en charge du Bassin de Thau, a exposé plus largement le plan de contrôle qui va être déployé.

En effet, trois autres zones impactées par des mouillages sauvages ont été identifiées et feront l’objet d’opérations de contrôle et de verbalisation :

1- Anse du Barrou (commune de Sète)

2- presqu’île de Balaruc-les-Bains

3- Crique de l’Angle (communes de Bouzigues et de Balaruc-le-Vieux)

De manière plus générale les opérations de verbalisation seront intensifiées sur les bateaux au mouillage de l’étang de Thau par la mobilisation des moyens de la DDTM 34 et la Gendarmerie départementale – Brigade nautique.

Réunion du Conseil de Développement de l'O.M.C.

La réunion d’installation du Conseil de développement de l’OMC de Balaruc les Bains s’est tenue le jeudi 30 novembre 2017 dans la Salle de Conférence du Pavillon Sévigné.

Personnalité invitées et présentes, porteuses de projets culturels : Dr Régis Ayats - Alain Baudot - Marie-Eve Blondeau - Bernard Blondeau - Christiane Calien - Dr Brigitte Cohen - Jean Frayssinet - Catherine Fradier - Sylvie Gau - Nathalie Masscheleyn - Jean-Claude Moutier - Martine Picard - Bernard Priéto.; Adjoints au maire : Iréné Cathala (membre du CA) - Brigitte Lanet - Catherine Logeart; Directeurs de service : Cécile Louis (invitée permanente du CA) - Yvan Garcia. Conseil d’administration de l’OMC : Françoise Arribat - Christophe Blanc-Brude - Marie-Joëlle Bouchard - Maurice Bouchard - Andrée Fort - Anne Gautheron - Marinette Grellet - Michèle Jégat - Cédrick Leclerc - James Mathé - Marie-Françoise Pétesque - Monique Priéto - Paul Soulat. Ont été empêchés de participer : Jean-Michel Balester - Eddy Dorléans - Geneviève Feuillassier - Jean Pierre Poulain.

Le président de l’OMC a ouvert la séance par la projection de diapositives rappelant quelques points importants concernant l’OMC («Office créé et financé par la Ville, ce qui implique quelques responsabilités»), la Culture («c’est l’affaire de tous») et le Conseil de développement. Le Conseil de développement, instance de concertation et de réflexion, doit permettre : - de mettre en valeur le potentiel des associations culturelles de Balaruc -les-Bains - de susciter de nouvelles dynamiques - de stimuler l’implication des habitants de la ville dans la création de nouvelles associations culturelles ou de nouvelles activités au sein d’associations existantes, correspondant aux axes de la politique culturelle de la ville de Balaruc-les-Bains - de favoriser toutes les collaborations entre associations sur des thèmes communs. Les propositions découlant de ses discussions seront ensuite soumises au Conseil d’Administration de l’OMC qui décidera des modalités d’accompagnement et de soutien de ces nouvelles activités.

Puis, quelques projets (ou intentions) ont été présentés, selon quatre axes (et un projet transversal). Toutes celles et ceux qui souhaitent participer à leur développement sont invités soit à joindre l’OMC qui les mettra en contact avec les promoteurs de ces différents projets – Contact :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., soit à joindre directement ceux-ci, lorsque leur adresse courriel est précisée; La plupart de ces projets peuvent intéresser les jeunes gens. Une concertation est à organiser avec Yvan Garcia, directeur du service Enfance Jeunesse (également président de l’Association Bal’ados), présent à la réunion.

Premier axe : notre mémoire, notre histoire, notre patrimoine. Mémoire de l’Ecole : Alain Baudot a déjà commencé à rassembler témoignages et documents sur l’histoire de l’Ecole à Balaruc les Bains, en vue de réaliser une exposition ou de rédiger un ouvrage sur ce thème, Contact Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Patrimoine : le docteur Régis Ayats, bien connu pour ses brillants travaux et publications sur l’histoire de Balaruc-les-Bains et des Thermes, pourrait constituer une Association ayant pour objectif de participer à la mise en valeur du riche patrimoine archéologique et historique de notre Ville et, éventuellement, contribuer à la création d’un musée. Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Histoire : l’année 2018 sera l’occasion de la commémoration de la fin de la Guerre de 1914-1918. Le service Culture et Festivités y travaille. Des Associations comme «Le Souvenir Français» peuvent contribuer à enrichir ce travail. Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Deuxième axe : la langue que nous parlons, que nous écrivons, que nous lisons : lecture, écriture, littérature, poésie. Dans ce vaste domaine, l’Association Pour une Culture Partagée et l’Association Ani-Mot-Lire ont déjà une expérience : La Voile des Poèmes, Lectures tirées du sac, Café-discussion pour l’une ; Animations autour des Livres et des Mots pour l’autre. D’autres formules peuvent être imaginées : découverte de poètes locaux, lectures poétiques théâtralisées, poèmes mis en musique (en association avec Acte Culture), rencontres autour d’un auteur, « journée des livres et des mots », rencontres autour des livres pour enfants, en collaboration avec d’autres organismes ou associations spécialisés, dans des lieux spécifiques (JAM notamment). Un groupe se constitue (C.Calien, C.Fradier, A Gautheron, D. Gerin, M. Jégat, M. Picart, E Tyrou, J. Ygrié), qui ne demande qu’à s’étoffer et à collaborer avec d’autres structures comme la Médiathèque ou la Compagnie Théâtrale de la Mer (Moni Grégo) - Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Troisième axe : la culture scientifique et technique : Informatique/Vidéo/Photo : A partir de l’expérience de l’Age d’Or (atelier informatique) présidé par J. Mathé et avec les compétences spécifiques de J. Frayssinet, une activité d’apprentissage des techniques de montage vidéo ou photo commence à fonctionner. Elle devrait se développer rapidement. Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Activités scientifiques à organiser sur des thèmes importants comme l’environnement, les risques sanitaires, l’alimentation…(Dr B. Cohen) - Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Club astronomie : la possibilité de création a été évoquée (B. Priéto) - Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Quatrième axe : Musique, chant, peinture. Musique : toutes les collaborations possibles avec Acte Culture, ainsi qu’avec Arts Métis que l’OMC pourra soutenir dans son édition 2018. Chant : projet de création d’une chorale de jeunes  par JM. Balester, chef de chœur - Contact :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Peinture : L’atelier «peinture» de l’Age d’Or pourrait organiser en 2018 à Balaruc- les-Bains un concours ouvert à d’autres associations d’amateurs, organisation que l’OMC pourrait soutenir. Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Projet «transversal» : Création d’un DVD sur Balaruc-les-Bains présenté par JC. Moutier (association ZenHit). L’intérêt de ce projet est d’impliquer de nombreuses compétences associatives aux différents niveaux de sa conception et de sa réalisation : réflexion sur les raisons d’être de ce DVD, sur les utilisations qui en seraient faites, écriture, documentation historique et archéologique, illustrations photos ou vidéos, musique, enregistrement du commentaire, etc… Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Après des échanges riches et positifs, des rendez-vous ont été pris entre certains des participants afin de prolonger les intentions de collaboration.Toutes les propositions seront discutées au cours d’une prochaine réunion du Conseil de développement, début 2018 et, après décision du Conseil d’Administration, accompagnées et soutenues de toutes les manières possibles par l’OMC. Des appels spécifiques auprès des habitants de Balaruc-les-Bains pourront, en cas de besoin, être relayés par les moyens de communication habituels.

Secrétaire, Michèle Jégat et Président, Maurice Bouchard.

Match de la Boule d'Azur du samedi 11 novembre

Ce week end du 11 novembre, les Balarucois se sont déplacés à Macon et ils conforteront leur place de premier du classement Elite 1 en s’imposant 16 – 30. Avec une victoire en Tir de précision et en Simple, Romain Garcia, capitaine d’équipe et ses hommes ont réalisé un match sérieux.

Prochain Match samedi 18 Novembre face à la Croix Rousse Olympique de Lyon, qui se sont inclinés à Fontaine ce week end. Si les Balarucois s’imposent sur ce prochain match ils creuseront l’écart sur leurs adversaires direct et mettront la pression à Saint Vulbas qui, eux, n'ont pas encore joué face à la CRO Lyon (match en retard).

Classement Elite 1

Equipe

Victoire

Défaite

Nul

Score Total

Points

Balaruc les Bains

3

1

0

107

10

Saint Vulbas

3

0

0

83

9

CRO Lyon

2

1

1

108

8

Fontaine

2

2

0

88

6

Aix les Bains

1

2

1

89

5

Macon

0

5

0

73

0

 

Commération du 11 novembre 1918

La ville de Balaruc les Bains a commémoré le 99ème anniversaire de l’armistice en la présence de M. le Maire et des élus, du conseil municipal des enfants, des représentants des corps constitués : Gendarmerie Nationale, Policiers et Sapeurs-Pompiers.

Au cours de la cérémonie des gerbes furent déposées par les anciens combattants (ARAC et UHAAC), le Souvenir Français et la municipalité.

Des messages ont été lus par le Conseil Municipal des enfants, le Président de l’Union Fédérale des Anciens Combattants et M. Irénée CATHALA, Maire Adjoint délégué à la culture et aux anciens Combattants qui a lu un message de la Secrétaire d’Etat, Geneviève Darrieussecq. Ensuite Gérard CANOVAS, Maire de Balaruc-les-Bains, a mis l’accent sur les horreurs de ce conflit mondial en rappelant que la paix est toujours fragile.

Le Président de la section locale de l’UHAAC, Jean-Pierre POULAIN a remis des décorations à deux anciens combattants mis à l’honneur :

La croix du Combattant et le TRN à Alain LECHERE. Incorporé dans l’armée de l’air, à la base aérienne de Compiègne, il est volontaire pour servir en Algérie est affecté au centre d’essais de Colomb-Béchar ou il participe au lancement de la fusée «Véronique» précurseur de la fusée «Ariane», il effectue du convoyage de munitions entre Colomb-Béchar et Oran. Il est libéré en 1962 après 27 mois de service.

Le TRN à Vincent CROCCIA. Mobilisé en 1959, il débarque à Alger, puis est affecté dans un régiment d’infanterie Alpine. Il va servir ensuite en Grande Kabylie ou il participera à diverses opérations. Il est libéré en 1962 après 27 mois de service.

Après la sonnerie aux morts, la chorale «Allègre’Thau» de Balaruc-les- Bains a entonné le chant «aux morts» suivi d’une vibrante Marseillaise. Puis, un cortège s'est dirigé vers le cimetière de la Cadole pour un moment de recueillement et un nouveau dépôt de gerbe au carré militaire.

La cérémonie terminée, tout le monde s'est retrouvé à l’Hôtel de Ville pour un un apéritif convivial offert par la Municipalité.

Priorité à l'investissement et au thermalisme

Mardi 7 novembre, Gérard Canovas, Maire de Balaruc-les-Bains, et les élus de cette commune ont invité les Balarucois, comme chaque année maintenant depuis 2008,  à se retrouver et à débattre sur les sujets qui font et feront l’actualité dans les années passées et à venir ; les travaux qui vont être réalisés d’ici la fin de l’année et aménagements en cours, les finances communales, l'activité touristique, les thermes et l'économie locale ... autant de sujets sur lesquels, lors de cette soirée, les élus et la population vont échanger. Presque 500 personnes étaient présentes pour écouter les premières paroles de Gérard Canovas qui a souligné par la suite la maîtrise du budget avec des dépenses de fonctionnement stabilisées tout en ne portant pas atteinte à l'existence de la population.

"Ne jamais être mis devant le fait accompli, tel est l’engagement pris par les élus auprès des Balarucois ; en mettant en place une démarche complète de démocratie de proximité. La ville est en bonne santé, l'investissement est prioritaire car tout est lié. C'est la première station en phlébologie et l'Etablissement Thermal est en constante évolution. L'Office du Tourisme a une très bonne fréquentation, on est allé jusqu'à 1000 personnes reçues par jour cette année et il y a eu une large amplitude de la fréquentation touristique".

Presque 500 personnes étaient présentes pour écouter les premières paroles de Gérard Canovas qui souligne la maîtrise du budget avec des dépenses de fonctionnement stabilisées et qui ne portent pas atteinte à l'existence de la population.

 

Gérard Canovas admet que la situation financière est le fruit d'une gestion responsable due, en grande partie, au thermalisme et aux redevances et autres dividendes versées par la SPLET en charge de la gestion des Thermes depuis 2012. "à partir de cette date la ville a bénéficié de 11,3 M/Euros et du budget annexe de 18,5 M/Euros. Les salariés des Thermes ont touché en six ans 2,75 M/Euros de participations et d'intéressement".

"A qui profite l'Activité Thermale ? C'est la première P.M.E. du Bassin de Thau avec 400 employés et des retombées, bien sûr, sur la population balarucoise. Le résultat se mérite et il faut le réaliser !

Chapeau à Monsieur le Directeur des Thermes, ici présent, au personnel et aux élus. La ville suit également avec les salariés communaux et "globalement" la ville de Balaruc-les-Bains est attrayante et propre ; vigilance dans la gestion mais aussi un appel au tissu économique (loyers, propositions de locations) afin de continuer à investir et de monter en gamme... Tous derrière l'activité Thermale..."

Monsieur le Maire a ensuite donné des explications concernant les modifications de la Taxe d'Habitation dans les 3 années à venir.

Gérard Canovas fait le tour des différentes réalisations faites entre 2014 et 2017 et les futurs aménagements prévus au coeur de ville, au terrain de la Fiau (terrain de foot et Tennis) etc.

Suite aux différentes questions posées, il annonce  l'ouverture, début 2018, du Boulodrome qui offrira la boule lyonnaise, la boxe, les sports de combat etc. et qui sera polyvalente (transformation en salle de spectacle, repas des anciens en une seule fois dans cette salle etc...) et d'une salle "omnisport" pôle musculation etc...

Egalement au premier trimestre 2018 ouverture du Pôle Culturel, avec l'Ecole de musique et son auditorium de 250 places pour recevoir des concerts de Musique, des pièces de Théâtre ou autres et le cinéma...

"le tissu associatif est très dynamique sur notre ville et il nous rattrape... aussi nous devons diversifier".

Divers remerciements et fin de la séance avec une invitation en janvier pour la soirée des voeux et au mois d'avril pour une vision à terme de la ville de Balaruc-les-Bains.

Un nouveau rond-point à l'entrée de Balaruc-les-Bains prévu en 2018.

Annick Pratlong

Aménagement du talus des Bas-Fourneaux

Aménagement du talus des Bas Fourneaux 

Le quartier des Bas Fourneaux surplombe la route départementale n° 2. Le talus qui sépare les habitations de cette voie de circulation, jusque là laissé vierge de tout aménagement, est actuellement en travaux. Depuis quelques jours maintenant des pelles sont entrées en action.

Après le faucardage de cet espace public et le curage du fossé, un aménagement paysager va être créé mêlant minéral et végétal. Sur 180 mètres de long, 3 niveaux d’enrochement vont être mis en place. Ce sont ainsi près de 1500 tonnes de blocs calcaires qui sont en cours de pose... Bientôt ce décor sera agrémenté de plantations. Près de 600 plantes vertes ou fleuries telles que des cistes, des sauges, du chèvrefeuille, des arbustes (arbres de Judée, Lilas des Indes, cyprès etc.) agrémenteront cet espace public et donneront une ambiance toute méditerranéenne à l’entrée de ville de Balaruc-les-Bains. Avec ce nouveau décor, la Ville poursuit sa politique d’aménagement des espaces publics mettant en avant les essences végétales propres à notre région.

Cet aménagement paysager préfigure ce que pourrait être celui du rond-point de la route de Sète qui sera lui aussi prochainement revu et réaménagé.

Avec l'APAVH, le beau Domino, est à l'adoption

domino44

"Je m'appelle Domino, on m'a récupéré dans la rue. Depuis j'ai été castré et je suis aux petits soins dans ma famille d'accueil, j'ai une très belle frimousse avec un petit grain de beauté près du museau. Je suis certainement le plus gentil des minous, d'ailleurs ma douceur se lit dans mes beaux yeux clairs . J'ai environ 2 ans, je suis une vraie crème de chat et je cherche une famille pour la vie plutôt dans une maison avec un jardin, je suis très sociable et je m'entends avec d'autres chats sans problème.

Même si je suis un peu craintif, je n'ai aucune agressivité. Je suis gourmand, propre, je réponds à mon nom, je ronronne facilement et je dors avec ma famille d'accueil toutes les nuits pour son plus grand plaisir.Bref, je suis un bon gros patapouf plein d'amour.

Pour mon adoption, on vous demandera une participation pour mes frais d'identification et de stérilisation...

» Echos/associations