Préservons la biodiversité luttons contre le Frelon asiatique !

 

POUSGVUFUTGUU

Le frelon asiatique est une espèce invasive originaire d’Asie. Particulièrement nocive pour les abeilles et dangereuse pour l’homme, elle s’est adaptée à nos territoires et constitue une menace pour la biodiversité et un danger sanitaire.

Le nid de forme sphérique est fait de fibre de cellulose mâchée et peut atteindre jusqu’à un mètre de haut et 80 cm de diamètre. Construit au printemps et abandonné en hiver, il est le plus souvent situé dans des arbres à plusieurs mètres de hauteur, parfois dans des habitations ou du mobilier urbain.POUSNid-frelon

Afin de lutter contre son expansion, il est important de l’attaquer pendant son installation dès le mois de février en disposant notamment des pièges dans son périmètre d’action.

Pas besoin d’être un ingénieur pour construire son piège à frelons asiatiques : quelques notions de bricolage, deux bouteilles en plastique, un couteau, une perceuse et quelques fils suffiront.

Peut être une image de arbre


Installé au fond du dispositif, l’appât : un mélange de bière, de vin blanc et de sirop de grenadine, attirera les frelons asiatiques. Placez les pièges de préférence en hauteur, loin des endroits fréquentés et rechargez le piège en appât tous les 15 jours.

Aucune description de photo disponible.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon