Mireval

Une nouvelle navette des plages

Une navette des plages entre Mireval/Vic-la-Gardiole et la plage de Frontignan

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Suite à la réorganisation de l’ensemble des parkings depuis le réaménagement du Lido de Frontignan, la Communauté d’agglomération du bassin de Thau met en place cet été une navette des plages entre les communes de Mireval / Vic-la-Gardiole et la plage de Frontignan (parking Saint-Eugène).

Ainsi, à compter du samedi 8 juillet (et jusqu’au 3 septembre inclus), cette ligne N°18 fonctionnera du lundi au dimanche (jours fériés inclus), de 10h à 20h. Le tarif est de 1,30€ le ticket aller simple et de 2,20€ l’aller-retour. Afin d'optimiser la fréquence pour les usagers et d’offrir un passage toutes les 30 minutes, cette navette effectuera l’itinéraire suivant : Gare de Mireval, Clos fleuri (présence du parking relais), Petit bois, Saint-Eugène.

Un bilan de cette expérimentation aura lieu à la mi-septembre, et permettra d’en valider, ou pas, la pérennisation. Pour rappel, c’est la seconde « navette des plages » qui est mise en service par Thau agglo Transport après celle (la Ligne 9) qui relie la ville de Sète (Arrêt passage le Dauphin à Marseillan plage (arrêt office du tourisme).

"Tourisme et handicap" : une première à Mireval

Le Domaine de Belle Dame est le premier et le seul domaine à ce jour dans l'Hérault à obtenir le label « Tourisme et Handicap ».


 
 

Le lundi 12 Juin, à 10 heures, Jean-Luc et Béatrice MAZAS, propriétaires du domaine de « Belle Dame » à Mireval, recevaient le label « Tourisme et Handicap ».

C'est dans le cadre des journées « Innov'Action » conduites par les Chambres d'Agriculture d'Occitanie, en présence de J. DESPÉ, Président de la Chambre d'Agriculture de l'Hérault, de M. FERRIER, Maire de Vic-la-Gardiole, et de nombeux invités que les époux MAZAS ont expliqué à l'assistance comment, avec des moyens financiers réduits, ils ont mis leur caveau de vente aux normes d'accessibilité pour les personnes en situation de handicap.

Jean-Luc MAZAS, producteur vigneron, exploite un domaine d'une vingtaine d'hectares en muscat petits grains à Mireval. Il cultive, récolte, vinifie et commercialise avec son épouse, Béatrice, la totalité de sa production.
En 1996, Ambulancier, il décide de se reconvertir et de reprendre l'activité de son père et de ses grand-parents. Fort de l'expérience qu'il a acquise à leurs côtés, il remet en état les terres familiales et achète les quelques hectares supplémentaires qu'il lui faut pour rendre son exploitation viable. Quelques dix années plus tard, il décide d'acquérir un point de vente de raisins et de muscat appartenant à la famille AYMES dont l'activité vient de s'arrêter.

C'est dans ce point de vente, totalement rénové et désormais mis aux normes « Tourisme et Handicap », installé en bordure de la route départementale n°116, reliant Vic-la-Gardiole à Villeneuve-les-Maguelone, qu'il va créer le caveau de vente du « Domaine de Belle Dame » que l'on connaît aujourd'hui, où il commercialise sa production et celles d'autres agriculteurs bios.

C'est en prenant conscience que les personnes à mobilité réduite sont souvent confrontées à de nombreuses difficultés pour accéder aux commerces de proximité, que va germer l'idée de rendre accessible son Domaine. Le caveau est donc maintenant équipé d'un plan incliné, de portes élargies, de rampes d'accès, de bandes d'éveil de vigilance, de bandes signalitiques sur les baies vitrées, de nez de marche de couleur contrastée aux couleurs adaptées aux malvoyants, d'une banque surbaissée et de sanitaires aménagés pour accueillir les personnes en fauteuil roulant.

Le Domaine de Belle Dame est également labellisé « Vendanges manuelles », « Bienvenue à la Ferme » « Sud de France », « Vignoble et découvertes »,  et maintenant « Tourisme et handicap » pour les quatre déficiences (moteur, mental, auditif et visuel).

Robert ANDRÉ

 

JeanLuc Mazas et son épouse Béatrice

Réhabilitation et rénovation de l'habitat privé

La Communauté d’agglomération du Bassin de Thau poursuit son action en faveur de la réhabilitation des parcs anciens dégradés. Depuis 2015, en sa qualité de délégataire des aides à la pierre, elle décide de l’attribution des aides publiques en faveur de la réhabilitation et de la rénovation de l’habitat privé.

Résultat de recherche d'images pour "images libres habitat logement"

Les priorités d’intervention définies par l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) sont les suivantes : le traitement de l'habitat dégradé, l’adaptation du logement à la perte d’autonomie et au handicap, la rénovation énergétique, les copropriétés en difficulté (secteur OPAH Ru) ou fragiles.

Une aide financière peut être accordée sur la base d’un projet présenté par le demandeur et qui respecte les conditions d’éligibilité précisées dans le Règlement de l’ANAH. Un bureau d’études peut accompagner gratuitement les propriétaires dans leurs démarches (conseils sur la faisabilité de leur projet, aide au montage du dossier, assistance, visite de conformité…..).

En complément des aides de l’ANAH, une subvention sur fonds propres de la Communauté d’agglomération du Bassin de Thau peut être attribuée sous conditions. A cet effet, vous pouvez rencontrer gratuitement les opérateurs suivants : -

Pour Mireval : Le bureau d’études URBANIS vous recevra tous les lundis de 9 h 30 à 11h 30 à la Maison de l’Habitat 17, rue Pierre Sémard à Sète.

En dehors de ces permanences, le Bureau d’Etudes URBANIS assure des permanences téléphoniques, tous les mardis, mercredis et jeudis de 09 h 30 à 11 h 30.

Téléphone : 04.99.52.97.92., mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 Le service Habitat de la CABT reste à votre disposition pour plus d’informations sur ces dispositifs : 04.67.46.47.82

Quand la création se met au vert

A 2 semaines de la Fête des mères ….. 9émes Journées Artisanales à MIREVAL

L’association Maniceram et Mosaïcartiste organise ses 9émes Journées Artisanales les 13 et 14 mai 2017 à la ferme DES PRES, route de Villeneuve …
Le thème cette année est "découverte de créations originales" : Marianik et ses poteries, Murielle et ses pochettes en tissu, Cathy et ses bijoux, Sandrine et ses peintures, Régine et ses mosaïques, Bernie et ses romans …..

A l’approche de le Fête des Mères, voilà une occasion de (se) faire plaisir ou tout simplement d’admirer le travail des artistes. L’entrée est libre, l’accès fléché et le parking assuré. Comme les autres années, le public sera accueilli dans le cadre champêtre d’un petit mas où poules, canards, chèvres, âne, poneys et cheval coulent des jours heureux.  

Le vin bio de la cave Rabelais plébiscité au Japon

Le vin bio de la Cave Rabelais de la Ville de Mireval, située à deux pas de Sète, a été cité au Japon parmi "les 50 meilleurs vins au monde" Une reconnnaissance de ce vin de qualité saluée aussi pat la visite de deux journalistes japonais qui ont fait le déplacement pour déguster les vins, découvrir les coulisses de la coopérative et visiter ses vignes, ce matin.

Présidentielle 2017 à Mireval : résultats du premier tour

   
Nombre

% Inscrits % Votants
  Inscrits 2713      
  Abstentions 488 17,99    
  Votants 2225 82,01    
  Blancs ou nuls 67 2,47 3,01  
  Exprimés 2158 79,57 96,99  

 

 
Candidats

  Nombre de Voix % Exprimés
 
           
  Arthaud   8 0,37  
  Asselineau   13 0,60  
  Cheminade   4 0,19  
  Dupont-Aignan   103 4,77  
  Fillon   338 15,66  
  Hamon   84 3,89  
  Lassalle   32 1,48  
  Lepen   717 33,23  
  Macron   425 19,69  
  Mélenchon   419 19,42  
  Poutou   15 0,7  

Musique brésilienne avec le groupe Bandorio à Mireval

Culture en Arc en ciel : Sensibiliser nos aînés à l'univers du spectacle

Culture en Arc en Ciel est un programme culturel créé par le département de l’Hérault en 2006 à destination des personnes âgées qui vivent en maison de retraite, en lien avec les associations, les institutions et les habitants du territoire.

Un programme culturel intergénérationnel : Les ateliers de pratiques artistiques contribuent à dynamiser chez nos aînés l’estime de soi, la curiosité, l’imaginaire et la richesse artistique que tout humain porte en soi. Les séances de sensibilisation aux spectacles, les invitent à s’ouvrir aux univers artistiques proposés et permettent aux artistes d’ajuster leurs jeux le jour de la diffusion du spectacle. Ouverts à des groupes de jeunes, les projets artistiques facilitent les échanges affectifs et humains entre les générations et mettent en lumière les richesses que représentent les personnes âgées pour les territoires dans lesquels elles vivent.

 


« Accorder de l’importance au bien vieillir par le biais de la pratique culturelle et de l’accès aux spectacles reste une mission essentielle pour le Département. Grace à Culture en Arc-en-Ciel nous atteignons cet objectif » - Renaud Calvat, Vice-président du Conseil Départemental, délégué à l’éducation et à la culture,

 

Le dispositif départemental Culture en Arc en Ciel fait étape à Mireval avec le groupe de musiques brésiliennes Bandorio. Les artistes ont travaillé, au travers d’ateliers, avec les résidents des EHPAD Le Valmi à Mireval, Le Grand Chai de Balaruc le Vieux ainsi que la commune de Mireval et son CCAS.

Le groupe Bandorio présente O Brasil le jeudi 27 avril à 15h au Centre Culturel Léo Mallet à Mireval.

Bandorio offre ses compositions et les chansons brésiliennes les plus connues du public. Ce concert nourri par les cultures des cinq musiciens est la promesse d’un voyage musical entre le Brésil, le Cap vert, l’Afrique et l’Europe pour chanter et tanguer sur des rythmes ensoleillés.

Renseignements et réservations : 04 67 67 32 90
Ouvert aux résidents des EHPAD concernés et à leurs familles.

Programme 2017 en téléchargement sur herault.fr : http://www.herault.fr/culture/publication/programme-culture-arc-ciel

Budget équilibré pour Mireval

En conseil municipal, ce mardi 11 avril, il a surtout été étudié, après approbation du compte-rendu du Conseil Municipal du 22 mars, les Finances de la ville.

Tout d'abord le Compte de gestion 2016 pour lequel les dépenses et les recettes de la section de fonctionnement et d’investissement sont identiques à celles du compte administratif ce dernier étant disponible à la Mairie. Les 2 ont été approuvés à la majorité.

Résultat du seul exercice 2016 :
Excédent de fonctionnement : 112 314.36 €
Excédent d’investissement : 39 791.35 €

Avec prise en compte des rattachements et des RAR :
Excédent de fonctionnement : 97 528.49 €
Déficit d’investissement : - 65 971.80 €

Excédent deux sections : 31 556.69 €

Ont été ensuit approuvés à la majorité les Taux communaux d’imposition 2017 sachant que pour le budget 2017, la Municipalité propose de ne pas les augmenter et de garder les mêmes taux que 2016 comme suit :

Taxe d’habitation 19,65 %
Foncier bâti 20,75 %
Foncier non bâti 118,25 %
Avec un produit attendu de 1 625 565,00 €.

Côté Subventions aux associations le Maire précisait que ces subventions sont attribuées sur la base de projets annuels prévus par les associations ou des contrats d’objectifs. Le mandatement s’effectuera en fonction de la réalisation des dits projets. (Approuvé à la majorité).

Enfin, le Conseil municipal avant de se pencher sur d'autres questions techniques a approuvé à la majorité le Budget Primitif 2017 arrêté comme suit :

BUDGET TOTAL de fonctionnement : 3 387 022,03 €

BUDGET TOTAL d'investissement : 762 251,79

Pour Christophe Durand, Maire de Mireval, l'exercice 2016 est bien positif. "Il a fallu plus de deux ans pour redresser la situation. C'est le fruit des efforts de tous les personnels et des élus ainsi que d'une mutualisation dans certains domaines avec les communes voisines. S'il reste encore des marges d'économie, la fermeté et la rigueur ont permis ces bons résultats."

Réunion de mi-mandat à Mireval

La municipalité de Mireval invite les Mirevalais à une réunion publique de mi-mandat au centre culturel Léo Malet le mercredi 19 avril.

Mireval : du rêve à la réalité

Ce dimanche, en fin de matinée, entouré par le conseil municipal de la commune et par de nombreux élus et Maires venus des communes voisines,    Christophe Durand, maire de Mireval,  présentait aux Mirevalais ses voeux pour l'année 2017.

Le Centre Culturel Léo Mallet était bien rempli pour un événement qui se voulait convivial avant tout.

Le conseil municipal des enfants était li aussi bien représenté. En préambule, l'un de ses membres souhaitait au public une bonne année à venir en précisant que le rôle de chacun d'entre-eux était de proposer des idées ou des aménagements qui concernent la jeunesse pour améliorer leur environnement. En témoigne,  la mise en place de certaines structures dans la cour de l'école.

 Christophe Durand souhaitait à toutes et à tous la bienvenue pour cette traditionnelle cérémonie des vœux et adressait à tous en son nom et au nom du Conseil municipal les souhaits les plus sincères de santé, de bonheur, de solidarité, sans oublier la réussite de vos projets personnels, professionnels et associatifs.

 La présence nombreuse, de représentants du milieu associatif, d'acteurs socio-économiques, d'acteurs institutionnels, montrait l’intérêt que ceux-ci portez à notre vie locale. Il les remerciait pour leur dévouement et leur engagement.

 

Il tenait à débuter cette cérémonie en ayant une pensée pour les victimes des attentats de la promenade des anglais ce 14 juillet, pour ce couple de policiers à Magnanville, pour ce prêtre égorgé à St Etienne du Rouvray, puis tout récemment pour les victimes de cette fusillade à Istanbul : " Les années se suivent et hélas ont tendance à se ressembler. Je voudrais aussi ne pas oublier nos chers disparus de cette année 2016. Mais, ne nous laissons pas gagner par la sinistrose, nous sommes aujourd’hui ici pour partager un moment convivial et optimiste."

  Car Christophe Durand souhaitait bousculer un peu les habitudes : "Souvenez-vous le 27 mars 2014, lors de mon discours d’entre deux tours, je vous invitais à découvrir, sous forme de rêve, notre village en 2020. Aujourd’hui, en 2017, 3 ans ont passé, je vous propose de sortir du songe et de vous rendre compte des réalisations effectuées à ce jour grâce à l’équipe qui m’entoure et qui est la même, plurielle, dynamique, aux origines sociales, professionnelles diverses. Une véritable équipe de compétiteurs, animée d’objectifs clairement déterminés. . Nous sommes bien le dimanche 15 janvier 2017 et je vous demande d’ouvrir grand les yeux. Suivez le guide."

Et la visite commençait avec une traversée de Mireval d'est en ouest :

 

"Nous arrivons de Montpellier par la RD 612. Tout d’abord, nous notons que le revêtement du chemin de Fonsorbière a été entièrement refait, nous apprécions cette entrée dans la commune avec ses aménagements paysagers, son site vitrine et le label certiphyto, soit près de 2 ans d’efforts dans la démarche zéro pesticides, action récompensée par le label Terre Saine, entre autres. En passant devant la caserne des sapeurs- pompiers, le guide nous apprend que le président du département, Kléber Mesquida, est venu nous rendre visite, le 9 mai 2016 pour annoncer les travaux d’agrandissement de cette caserne. Plus loin, nous voilà devant le centre culturel Léo Malet. 3ème saison culturelle. Un centre nouvellement équipé de matériel audio-vidéo, un centre prêt à accueillir le projet du pôle enfance/jeunesse porté par la Scène Nationale de Sète et du bassin de Thau qui se met en place et qui ne demande qu’une montée en puissance. Arrêtons-nous devant le centre culturel et le guide nous confirme bien que ce bâtiment reste encore à ce jour à gestion municipale. Que trouvons-nous autour du parking ? Un parcours de santé récemment inauguré, financé en partie par l’enveloppe parlementaire de notre député et un fond de concours de Thau agglo. Nous prenons maintenant la direction du centre du village. Nous constatons que les conditions de circulation ont été améliorées. Des mesures ont été prises afin que la vitesse des véhicules soit abaissée, nous notons que de nouvelles places de stationnement ont été aménagées, une zone bleue élargie et une place de village beaucoup plus accueillante. Nous nous arrêtons sur cette place et le guide nous explique qu’en 2016, les comités de quartiers ont été mis en place, que des réunions avec les commerçants ont été instaurées et que suite à diverses rencontres et de nombreux échanges, les élus ont souhaité apporter quelques aménagements utiles. Comptant, bien évidemment, sur le respect et le civisme de tout un chacun. Nous nous dirigeons vers le complexe sportif. Un lieu convivial, la place des rencontres, a été aménagé avec table de ping pong, bancs, chaises et décor paysager. En face, un mini stade d’athlétisme a été créé venant ainsi occuper un espace inutilisé entre terrain de football et de tennis. Quant à la pose des tribunes, nous dit le guide, les règles d’urbanisme ne nous permettent pas de les implanter à l’endroit convenu avec les dirigeants. Rien n’est jamais parfait. Nous avions sous-estimé les contraintes administratives et nous mettons tout en oeuvre pour y parvenir. En passant devant la cave Rabelais, le guide souligne notre engagement auprès de notre coopérative de muscat, avec laquelle nous nous battons pour trouver de meilleures conditions d’exploitation. Combien de réunions avec les différents partenaires que sont le département, le syndicat du SIEL, la chambre d’agriculture, Thau agglo, la SAFER pour enfin trouver des solutions permettant à nos coopérateurs d’obtenir quelques hectares supplémentaires. Merci, cher Christian, d’avoir mené ce dossier. De retour vers l’hôtel de ville, nous nous apercevons que l’ancienne crèche Chapi Chapo est devenue maintenant un centre pour adolescents réaménagé grâce à l’enveloppe parlementaire de notre député, nous nous souvenons qu’un voyage à Londres et un séjour à Paris ont été organisés pour ces mêmes ados et un voyage à la montagne pour les plus jeunes. Au moment où nous nous trouvons devant la halle des sports, nous croisons des assistantes maternelles qui viennent participer au relai d’assistantes maternelles, le fameux RAM mis en place depuis mars dernier. Et le guide de nous apprendre qu’au fond du parking, face à la halle des sports, une maison de retraite allait s’implanter, la résidence « Le Valmi » étant trop à l’étroit actuellement, le permis de construire ayant été déposé le 23 décembre dernier. Le chantier débutera durant le dernier trimestre 2017. Notre promenade se termine place Louis Aragon, devant la mairie."

   

 Christophe Durand soulignait alors que bien d’autres améliorations ont été apportées durant ces 3 premières années avec des améliorations qui ne se sont pas toujours visibles mais qui méritent d’être évoquées comme la parution d’un bulletin municipal trimestriel, la distribution du petit mirevalais, l’agenda mensuel de la ville, les illuminations de Noël avec bien d'autres nouveautés ...La commune, par souci d’économie budgétaire, s’est engagée dans différents groupements de commandes pilotés par Thau Agglo. Et si au sein du groupe scolaire, le sol de la cour de l'école maternelle a été rénové, si un nouveau jeu de cour avec sol adapté a été installé, si les rideaux de toutes les classes ont été changés, il fallait remarquer un nombre impressionnant de manifestations organisées par différents services de la ville qui compte de plus en plus d’associations avec une journée qui leur est consacrée en début de saison et qui connaît un véritable succès. 

 

Et Christophe Durand rajoutait : "En 2016, le 18 septembre précisément, dans le cadre des journées européennes du patrimoine, des visites ont été organisées au creux de Miège, ce site exceptionnel, patrimoine géologique, paysager et naturel qu’il est utile de préserver. Qu’en 2016, encore, la population mirevalaise s’est investie sans c Que de choses accomplies, de projets concrétisés ! Bien d’autres sont en cours, nous y travaillons. Nous sommes bien le dimanche 15 janvier 2017. Comme je vous le disais en introduction, j'ai souhaité, cette année, faire autrement dans mon discours. Pourquoi? Me direz vous. Parce que nous sommes à mi mandat et j'ai pensé qu'il était opportun de faire le point des projets réalisés depuis 3 ans et pour les 3 ans à venir."Il donne rendez vous, dans cette même salle, pour une réunion publique au mois d'avril. Et si le 27 mars 2014 il faisait un rêve il désirait en ce début 2017 le comparer avec ce qui était devenu réalité. Pour lui et pour son équipe s'il en reste à mettre en oeuvre le bilan est bien positif.  Avant de conclure, le Maire abordait le sujet du recensement qui va débuter puis il  invitait toutes les personnes présentes à partager le premier verre de l’amitié de cette nouvelle année.

Avec l'APAVH, Nénette la douce est à l'adoption

benaIMG_1310Après avoir eu quatre ans d'une vie de misère, à l'attache, prés d'une décharge, Nénette a passé trois années dans un refuge où elle a pu apprécier la liberté, les câlins, les balades et l'amour des bénévoles. "Pendant toutes ces années Nénette n'a jamais intéressé personne, trop discrète, trop ronde, trop poilue... Pourtant notre adorable griffonne a tous les qualités que l'on peut attendre d'un chien. Elle est douce, affectueuse, câline, bon trés gourmande aussi alors un petit régime sera le bienvenu! Nénette aime se promener, elle n'est pas la dernière quand elle voit la longe... Nénette est aussi sociable avec les autres chiens, surtout si on la laisse tranquille et faire les choses à son rythme."Elle un coeur rempli d'amour d'ailleurs vous savez ce que l'on dit des griffons...ce sont des "coeurs avec des poils autour". Et c'est vrai que sous son air un chouia hirsute, c'est la douceur et la gentillesse même. Elle s'entend aussi très bien avec ses congénères, même si quelquefois c'est un peu "à la tête du client"! Nénette est une chienne tranquille, un vrai chien de famille..."

» associations