Poussan

Un Noël tout en douceur dans les Maternelles

Ce jeudi 8 décembre, la magie de Noël a encore opéré à l'école maternelle des Baux et à celle de Véronique Hébert, où la fête a animé la journée.

 Le matin, les élèves s'étaient déjà rendus au foyer des Campagnes, pour découvrir un spectacle spécialement concocté et offert par la Mairie, pour les scolaires : "La véritable histoire du Père Noël", une mise en condition.

Ce jeudi après-midi, après un peu de repos, vers 15 h, le bonhomme en rouge a rendu visite à l'école des Baux tandis qu'à Véronique Hébert avait lieu une distribution de cadeaux. Des chants, des danses, de la bonne humeur et surtout un bon goûter pour tous les enfants.

 

Ceux qui ont pu s'approcher du Père Noël n'ont pas été impressionnés mais très heureux de partager quelques instants avec cet homme synonyme de surprises et de bonté. Avec naturel certains enfants ont pu échanger quelques mots avec lui avant de bien s'amuser. La fête pouvait se poursuivre en musique jusqu'à ce que le besoin de s'aérer se fasse sentir.

Le très beau Noël des nounous

Pour la 14ème année consécutive, une petite poignée d'assistantes maternelles poussannaises se sont associées pour préparer et organiser un arbre de Noël émouvant et plein de tendresse pour tous les petits enfants dont elles s'occupent, dans le Foyer des Campagnes prêté par la Mairie. Elles apprécient que trois nounous supplémentaires se soient associées à cette fête, car pour toutes, c'est toujours un moment chaleureux partagé avec les parents des 30 enfants concernés. D'autant que cette année avec le Père Noël, les lutins et même des personnages de Walt Disney, le Carré d'As avait tenu à être présent pour que la fête soit magnifique.

Pascale, Marie-Josée, Bernadette Ferraiolo, Céline Ahier, Josépha Pertoro, Cathy Foucho, Stéphanie Martoglio, Marie-Carmen Martinez et Marie-José Mormille et les nouvelles participantes ont déjà pris rendez-vous pour 2017. Comme l'on pouvait l'imaginer, ce fut un grand moment chargé d'émotion, de tendresse et d'amour avec en plus un Père Noël très patient, Monsieur Ramos, à l'écoute de tous les petits enfants. Et les nounous n'oubliaient pas de remercier tous les parents qui leur font confiance.

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzdsc_0040-11

 

 En présence de nombreux parents, ce mardi, elles ont offert aux enfants une belle soirée de rêve où l'imaginaire se mêlait au plaisir de recevoir un cadeau. Le public s'est mis à chanter "Petit Papa Noël", le grand bonhomme est apparu toujours aussi gentil.

 

Un Grand Homme qui a tout de même impressionné les tous petits. Bien entouré, transmettant les cadeaux offerts par les nounous, il su faire s'illuminer les yeux des des tous petits quelquefois émus, effrayés, circonspects mais qui ont tous accepté les cadeaux.

Les nounous étaient aussi heureuses car elles ont préparé la salle, décoré le sapin, acheté des cadeaux pour les enfants qu'elles gardent. Elles avaient fait, aussi, des pâtisseries sucrées et salées pour terminer par un apéritif dînatoire bien convivial. Et chez elles, chacune avait aidé les enfants à fabriquer de leurs petites mains, des petits présents. Beaucoup de temps et de patience, mais beaucoup de plaisir.

Elles ont réussi à rassembler des parents et des enfants qui souvent ne se connaissaient pas, pour passer une soirée conviviale qui pourra se poursuivre par d'autres rencontres. D'ailleurs, les parents saisissaient cette occasion pour faire connaissance et développer des relations. Une bien belle soirée.

Les 24 Heures de Poussan clôturent 2016

Chaleureux remerciements de la Présidente des 24 Heures de Poussan pour les résultats obtenus par l’équipe des « 24 heures de Poussan » et par tous les participants.

Ambiance festive pour cette dernière réunion du Téléthon 2016, le lundi 5 décembre.

La trésorière fait le point. : 10 900 € ont été gagnés par l’Association. 700 € ont été versés dans l’urne. Total 11 600 € seront reversés à l’AFM.

Postes importants : Crêpes Mme Casu 1185 € Les Fées clochettes 1000 € Le LOTO 1180 € Les repas 1220 € La pâtisserie 961 € Les 3 tombolas 1401 € Auxquels il faut ajouter le théâtre 520 €,le vin 500 €, l’huile ….220 € , la course à pied 179 €, les huîtres 228 € et les sets de table, le club de l’avenir, les capitelles, le handball, la randonnée etc…

Toutes les personnes qui se sont mobilisées à nos côtés.

Prévisions : 21 mai 2017 : braderie des enfants. Journée sportive. Marche -Projet d’une braderie l’après-midi du Téléthon.

 Repas de clôture le 20 Janvier 2017 : 10 € par personne.

« Toute l’équipe des « 24 heures de Poussan » a fait un travail remarquable, mais reconnaissons le, sans l’aide de la mairie et des donateurs (Les restaurateurs, les viticulteurs, les commerçants, les artisans), les Associations Sportives et Culturelles, sans oublier l’aide de Jean-Marie Philipon (Blog de Poussan Thau Info ) et de Stéphanie Verdel (Midi Libre ) qui nous entourent, nous ne serions pas capables de faire aussi bien. » Précise le bureau des 24 Heures de Poussan.

Julie Péréa candidate aux législatives précise ses motivations

Julie Péréa, poussannaise depuis 30 ans, candidate dans la 4ème circonscription de l’Hérault aux législatives 2017, Représentante de Solidarité & Progrès en Languedoc-Roussillon tenait une réunion publique, le mercredi 30 novembre, salle de la crèche, place de la Mairie à Poussan.

Elle précisait alors le sens de sa candidature et ses motivations : "Dans l’histoire de l’humanité, une révolution, un vrai changement de paradigme naquirent lorsque le pire côtoya le meilleur. Trop occupée à fournir sa dose quotidienne de profits à court terme au système de la City de Londres et de Wall Street, l’ « oligarchie des incapables » ne s’aperçoit pas que le monde a changé. Aujourd’hui, le centre du monde est en Asie avec les politiques des Nouvelles Routes de la Soie de la Chine et des accords « gagnant-gagnant » des BRICS." Les peuples souffrent et prennent conscience que leurs vies même sont menacées. Partout, des citoyens se mobilisent contre ce système qui nous écrase tous et qui pousse à la guerre économique de tous contre tous : renflouement des banques par les Etats (bail-out) et leurs clients (bail-il), traités de libre-échanges (CETA, TAFTA), austérité etc. D’après l’essai de 1906, Grève de masse, parti et syndicat de Rosa Luxemburg (1871-1919), les milieux politico-mediatico-financiers refusent de voir qu’il s’agit là d’une force physique qu’aucun parti ne peut contrôler."

Partout où ils sont, mes amis politiques du LaRouche PAC se mobilisent pour rétablir le Glass Steagall Act de F. Roosevelt de 1933, qui castra la finance après le crack de 1929, en lui interdisant l’accès aux dépôts des citoyens. Hilary Clinton et la « caste cannibale » se sont obstinées à ne pas parler du Glass Steagall alors que 90% des américains s’exprimèrent pour, notamment dans les états désindustrialisés quelques jours avant le scrutin. Ce n’est pas Trump qui a gagné, c’est Clinton qui a perdu. En Italie aussi, mes amis du Movisol se mobilisent. En 2015, 4 banques italiennes ont été renflouées via le mécanisme de résolution bancaire (D.E. 10 août 2015), en « volant » l’épargne de leurs clients, comme à Chypre en 2013. La banque systémique Monte Di Paschi est en état de faillite, bien que ce ne soit pas « officiel » contrairement à la Deutsche Bank en Allemagne."

"En France en 2012, 80% des français étaient favorables à la séparation bancaire abrogée sous F. Mitterrand." Elle rajoute donc : "Profitez des élections à venir. Demandez aux candidats quelles sont leurs propositions face à l’effondrement du système en cours. Selon moi, le rôle du député, comme de tout élu, est de protéger le bien commun, la chose publique (Res Publica). La République n’est pas un régime politique mais un idéal, un défi à atteindre."

"Plus jeune, j’assumais mon impuissance face au monde de l’argent, croyant être seule à penser qu’il fallait développer les infrastructures pour que chaque humain sur Terre vive dignement. Puis je découvris que d’autres se battaient et avaient des solutions ; mes interlocuteurs m’apportèrent et m’apporteront encore beaucoup. Aujourd’hui, ma rencontre avec l’histoire de la France, l’histoire de l’humanité, l’histoire des grandes découvertes, le chemin de l’espérance tracé par les pays émergents m’enseigne et m’inspire le courage, la force de caractère et l’espoir nécessaires pour que l’impossible d’hier devienne le possible de demain."

Et elle développe donc ses objectifs : "Je me présente donc aux législatives de juin 2017 pour montrer qu’une alternative au libéralisme dopé à la monnaie de singe existe, que la résistance s’organise ici et dans le monde et que l’espoir d’une nouvelle architecture économique mondiale est une réalité en cours de construction. Lors de l’élection présidentielle 2017, Solidarité & Progrès apporte son soutien à la candidature de Jacques Cheminade qui est le médecin à avoir posé le bon diagnostic dès 1995. Ma candidature fera donc écho à la sienne. En tant que députée, je défendrai 4 principes fondamentaux sans lesquels une sortie de crise par le haut est impossible à mon sens. Non par « obéissance au parti », mais parce que j’ai acquis, avant de connaître les idées de Solidarité & Progrès, la certitude que l’Etat est le chef d’orchestre d’une symphonie nationale et que l’économie doit servir l’humanité et non l’humanité servir une fausse économie."

"Je vous accorde qu’à l’époque, je n’aurais pas utilisé ces mots ! Je défendrai donc ces 4 principes qui étaient au cœur du programme du CNR : une proposition de loi pour une stricte séparation bancaire. C’est le bistouri pour séparer les parties saines (crédits/dépôts utiles aux entreprises et aux particuliers) des parties cancéreuses (spéculation) des banques. une Banque de France reposant à nouveau sur le modèle de la banque centrale nationale créée en 1776 par Alexander Hamilton aux Etats-Unis. Une banque centrale nationale qui ne serait donc plus au service des spéculateurs drogués (planche à billets) mais au service des missions de l’état. la création d’un système de crédit public. Son autonomie d’émission monétaire retrouvée, l’état financera l’aménagement du territoire national nécessaire au développement des entreprises créatrices d’emplois. "

"Un programme audacieux de ré-industrialisation de la France pour améliorer le niveau de vie de la population. L’énergie de fusion nucléaire sera développée, seule capable d’équiper tous les continents d’infrastructures permettant à chaque humain de vivre dignement. Face à l’effondrement en cours du système libéral qui menace les français et l’humanité, ces 4 principes sont à adopter à l’échelle internationale. En tant que députée, j’appellerai à rejoindre la politique chinoise encore trop méconnue des Nouvelles Routes de la Soie promouvant la coopération sur des projets communs à l’humanité pour assurer une paix durable. Trop souvent discréditée par les media de masse, cette politique n’est plus une utopie. Elle entre dans sa mise en œuvre et rassemble 70 pays. La Moldavie et la Bulgarie devraient s’y ajouter mettant à mal la politique belliqueuse de l’UE-OTAN envers la Russie. La Russie est une autre pièce maîtresse des Nouvelles Routes de la Soie et des BRICS. Selon moi, face à l’effondrement en cours de la fausse économie (économie de marchés), les candidats à l’élection présidentielle et aux élections législatives 2017 ne sauraient être sérieux s’ils ne défendaient pas les 4 principes énumérés et une coopération mondiale pour les projets communs à l’humanité"

Et elle terminait par : "Citoyens et élus de terrain, mobilisons-nous au-delà de toute vision partisane en faveur d’une proposition de loi pour une séparation stricte entre les banques de crédits/dépôts et les banques d’affaires (de spéculation)."

"Si comme moi, vous souhaitez couper les banques en deux et emprunter les corridors de développement des Nouvelles Routes de la Soie, alors rejoignez ma campagne et aidez-moi à la financer."

Une cérémonie au cimetière ce 5 décembre

Le 5 décembre est une journée nationale d'hommage aux "Morts pour la France" pendant la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. C'est ainsi que cette journée donne lieu chaque année, à des cérémonies à Paris et sur l'ensemble du territoire.

Elle a été instaurée par le décret n° 2003-925 du 26 septembre 2003. Elle a donné lieu à une cérémonie d'hommage à Paris, le 5 décembre 2013, en présence du ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants, quai Branly, devant le Mémorial national de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie.

A Poussan, pour commémorer ce 5 décembre, une cérémonie avait lieu ce samedi au monument aux morts à 11 h. En présence de plusieurs anciens-combattants, avec des représentants de la Mairie et de l'UNC, entourés par quelques Poussannais il fut fait lecture des discours de Monsieur le Vice-Président de l'UNC par Monsieur Peytavi, Président de la section locale, et de Mr le secrétaire d'état délégué aux anciens combattants par Madame Danielle Bourdeaux, Adjointe au Maire de Poussan déléguée aux Ressources Humaines, aux festivités et à la Jeunesse...

 Entre mémoire et fraternité tous deux souhaitent que l'on n'oublie pas ceux qui sont morts pour défendre certaines valeurs : "Avant que les témoins vivants disparaissent, il est urgent d'écrire une histoire partagée et objective de cette guerre d'Algérie qui a marqué une génération. Plus de soixante ans après les faits, l'heure est au dépassement des souffrances et à l'apaisement des mémoires, dont la pluralité doit être respectée et préservée.Tous ceux qui ont laissé leur vie dans cette guerre doivent être associés à notre hommage. Nous devons affronter ensemble l'avenir, sans ne rien oublier, afin que notre jeunesse puisse vivre en sécurité, en paix ainsi que dans la prospérité et le respect réciproque."

 

Une minute de silence permettait le recueillement nécessaire. Après avoir chanté la Marseillaise, les participants à la cérémonie ont déposé deux gerbes pour honorer toutes les victimes directes ou indirectes de cette guerre.

Les enfants du pôle Enfance Jeunesse exposent leurs instruments

A partir de ce lundi 5 décembre a lieu dans le hall de la Mairie de Poussan et au premier étage la 5ème édition de "L'expo des Enfants", celle des différentes structures qui accueillent les enfants de la ville : Les TAP (animations du soir), les ALAE, les ALSH ainsi que le temps méridien de l'école Véronique Hébert et du groupe scolaire des Baux.

Toutes les équipes d'animation dépendant du Pôle Enfance Jeunesse sont à féliciter car elles ont travaillé avec les enfants cette année sur le thème de la musique : Depuis 2002, date de sa création, le Service enfance Jeunesse n'a cessé de prendre de l'importance et c'est maintenant une structure reconnue et appréciée par sa qualité et pour le nombre élevé d'enfants qu'elle accueille régulièrement. Il est devenu le Pôle Enfance Jeunesse.

Allez faire honneur aux réalisations confectionnées avec du matériel de récupération, des pailles, des cartons, des rouleaux, des bouchons, du polystyrène... Et bien d'autres matériaux comme des morceaux de bois (Land'Art). D'ailleurs, le thème de l'expo des enfants était "La Musique" et il faut dire que depuis les congés d'Automne les enfants ont bien travaillé et toujours avec plaisir. Une belle Harmonie qui a visiblement inspiré les jeunes artistes que nous remercions avec aussi leurs animatrices et animateurs."

 

 

Pour ces Artistes en herbe, une belle récompense que de voir les réalisations, surtout collectives, exposées en Mairie. D'autant que c'est une cinquième édition et que ces œuvres resteront en place jusqu'à début janvier 2017. Enfin quoi de plus beau qu'une exposition collective qui permet de réunir les différentes structures. Chaque enfant s'est appliqué, a fait de son mieux pur que vous puissiez apprécier.

Dans l’atelier du Père Noël, toujours du mouvement

« Dans l’atelier du Père Noël, la veille de la grande distribution des cadeaux, Wendy la fille du Père Noël et Pipin le lutin en chef sont très excités par les derniers préparatifs. Tout à leur joie, ils renversent par inadvertance le sac de poussière magique. Sans celle-ci, les rennes ne peuvent pas s’envoler !

Les deux protagonistes vont devoir user de toutes leurs ressources pour obtenir les précieux ingrédients nécessaires et feront appel à plusieurs personnages magiques. Mais arriveront-ils à confectionner la nouvelle poussière à temps ? » Sur une scène vraiment magique, les spectateurs de tous âges étaient plongés ce dimanche soir à 17 h, dans un monde fantastique qui développait l’imaginaire et le rêve de Noël.

Tous se laissaient entraîner sans retenue, même les tous petits. Avec « Pagaille dans l’atelier du père Noël », les lutins du Strapontin avaient vu juste. Un spectacle musical pour Noël, une bonne entrée en matière pour rentrer dans les fêtes avec la Compagnie MUSYC’ALLL et sa comédie musicale bien adaptée à tous les âges.

Que du bonheur avec ce spectacle participatif qui s'est prolongé par une séance "photos" dans la salle d'accueil, accompagnée par un petit goûter bien convivial.

Des bénévoles bien motivés pour ce Téléthon 2016

Cette année, pour le Téléthon 2016, ce fut une entrée en matière bien ensoleillée mais accompagné du brouillard, avec les écoles maternelles et élémentaires de la commune qui ouvraient les 2 jours d'animations des 24 Heures de Poussan, dès ce vendredi. Car le 2 décembre des courses relais au complexe des Baux se sont succédées avec en prime pour les élèves, des animations avec les pompiers pour essayer de donner un peu de bonheur aux malades. 

De l'enthousiasme et de l'énergie, des enfants motivés et des élèves des écoles élémentaires conscients que leur action ajoutée à celle des autres pouvait aider l'AFM pour vaincre. Ce fut un défilé presque ininterrompu sauf durant la pause repas pour les scolaires. Et avec des casques de pompier à gagner, le rêve était complet.

Car l’AFM-Téléthon est née d’une conviction et d’une volonté : guérir des maladies longtemps considérées comme incurables. Pour réussir, elle s’est fixé une règle d’or : la rigueur et l’efficacité. Au sein de l’AFM-Téléthon, bénévoles et salariés s’allient pour mettre en œuvre une stratégie uniquement guidée par l’intérêt des malades et l’urgence de la maladie évolutive. Trois missions : Guérir (recherche et développement de thérapies innovantes), Aider les malades (soins, accompagnement, citoyenneté), Communiquer les savoirs auprès des familles, professionnels et du grand public.

Le Téléthon débutait donc officiellement ce samedi matin avec des animations qui allaient s'enchaîner surtout pour les adultes. Pourtant les plus jeunes n'avaient pas été oubliés avec du Paintball et des animations artistiques.

Pour les 24 heures de Poussan et pour leurs partenaires, la motivation était toujours présente ce samedi matin, afin de finaliser l'événement, avec en prime un ciel radieux. Dès 8 h, après la mise en place de l'urne des dons, commençaient les vendanges de l'espoir. Dans les Halles pour les bénévoles très vaillants avec un froid vif, la journée s'annonçait pleine de surprises autour des fourneaux. Les Razquettes allaient ouvrir leur site pour accueillir les enfants, mais devant les Halles l'équipe des 24 Heures de Poussan était déjà très active.Et les Poussannais allaient un peu se faire attendre mais ils venaient plus nombreux en fin de matinée.

A partir de 10 heures, bon nombre d'entre eux désiraient participer en effectuant différents achats : des repas à emporter avec le Colombo, des pâtisseries, des huîtres et du vin, ou encore des produits réalisés par les 24 heures de Poussan : entre huile d'olive, gâteaux sucrés ou salés, confitures et autres aliments, les visiteurs avaient le choix.Et en fil rouge ou pour le plaisir les visiteurs pouvaient pour 1€ ou 2€ participer aux tombolas.

La randonnée des collines rassemblait cette année près de trente marcheurs bien motivés qui allaient se diriger vers les capitelles puis poursuivre leur rando au-delà vers le sommet du pioch. Tandis que de bon matin, les merveilleuses fées clochettes étaient déjà actives, entre 11 h et 12 h 30, il y eut du mouvement et de la participation avec toujours la même convivialité entre bénévoles et visiteurs pour essayer d'obtenir un bon résultat financier avec des bénéfices reversés intégralement au Téléthon pour l'AFM. L'Entente Balaruc le Vieux-Poussan proposait aussi une course découverte du centre historique de Poussan, tandis que Christine Bousquet, artiste peintre animait un atelier réalisation de tableaux avec collages. Des repas à emporter avec un fameux "Colombo" au poulet et au riz concocté par de vaillants cuisiniers, des gâteaux... Les Poussannais étaient assez nombreux et les présents pouvaient trouver leur bonheur avec des confitures ou des crêpes et même avec des objets réalisés par des associations.Et pour que ce Téléthon soit une fête et synonyme de plaisir,. à l'heure du repas et durant l'après-midi c'était l'association Plateforme qui prenait le relais avec deux concerts qui permettaient aussi de se réchauffer.

 

L'après-midi, vers 15 h, c'était reparti au niveau des animations avec toujours le paintball sur son site, certaines personnes se rendant directement sur le site. C'était du ludique qui était au programme dans les Halles. Avant le tirage des tombolas qui comportaient de nombreux lots, vers 17 h, les derniers visiteurs qui tenaient à participer rendaient visite aux bénévoles des 24 Heures.

 

Le maximum avait été fait pour ce week-end, Martine Vandevelde, Présidente des 24 heures de Poussan, remerciait tous ceux qui s'étaient associés au Téléthon 2015, avec les bénévoles et les participants, les commerçants de Poussan et les sponsors, les différents groupes et associations, ainsi que la Mairie pour son aide matérielle.

A l'heure de l'apéritif de clôture, il ne fallait pas oublier que d'autres actions viendront gonfler la cagnotte du Téléthon poussannais : la recette d'un spectacle proposé le soir même par le Poulailler du Strapontin. Ce n'était donc qu'un au revoir. La journée touchait déjà à sa fin vers 18 h. Déjà les 24 Heures nous informaient que l'association se réunirait le lundi 05 décembre pour établir un premier bilan de ce Téléthon au niveau local, pour remettre aussi les lots, avant d'indiquer qu'à priori ses membres reviendraient l'an prochain avec toujours autant de motivation. Martine et toute son équipe pouvaient se relâcher.

Le public félicitait les 24 Heures de Poussan pour le travail accompli car depuis quelques mois plusieurs manifestations visant à récolter des fonds pour le Téléthon, et des animations variées ont été proposées et cela continue avec un loto, le dimanche 4 décembre Les participants partageaient alors un apéritif réconfortant, avant de se retrouver bientôt, à la salle sous la crèche, pour dresser le bilan de cette opération et pour fêter la fin de l'année.

Monsieur de Pourceaugnac pour participer au Téléthon 2016

Le 25 septembre 2016, la nouvelle création de l'atelier "adultes", le poulailler du Strapontin était arrivée, tellement drôle, tellement incisive. Un Molière, Monsieur de Pourceaugnac, mise en scène par Marie-Anne Mouraret. Un chef d'oeuvre mis au goût du jour avec beaucoup de sensibilité.

 A 21 h, ce samedi 2 décembre, pour le Téléthon et pour aider les 24 Heures de Poussan dans leur démarche, à la salle Paul Vilalte beaucoup de monde pour apprécier cette pièce écrite par Jean-Baptiste Poquelin, Molière, à l'origine d'une comédie-ballet représentée pour la première fois au château de Chambord, pour le divertissement du roi de France Louis XIV.

Salle comble pour voir ou revoir, en réalisant aussi un beau geste pour l'AFM, deux jeunes amants, Éraste et Julie, vivent à Paris. Ils se rencontrent en secret de peur qu'Oronte, le père de Julie, découvre leur relation. Oronte a donné sa fille en mariage à un certain Léonard de Pourceaugnac, bourgeois de Limoges. Dégoûtés par cette idée, les deux amants font appel à une entremetteuse, Nérine et un fourbe napolitain Sbrigani, pour contrer le projet d'Oronte. Dès son arrivée, la ville entière essayera de ridiculiser le nouvel arrivant, et de le dégoûter de la vie urbaine.

 

Éraste survient et dit reconnaître en monsieur de Pourceaugnac un ancien ami, bien qu’ils ne se soient jamais vus, de sorte que celui-ci accepte l’hospitalité qui lui est proposée. Après avoir gagné sa confiance, Sbrigani et Éraste, feignant de le protéger, emploient de multiples moyens pour se débarrasser de lui. Ils persuadent deux médecins que monsieur de Pourceaugnac est fou, mais plus il proteste, plus l'étranger est menacé de saignées et de lavements. Comme c'est souvent le cas dans les pièces de Molière, les dupes sont les vieillards ou les étrangers , mais de cette comédie-ballet Marie-Anne a su réaliser une mise en scène plus moderne tout en conservant l'authenticité de la pièce.

 

Tout en douceur, avec délicatesse, faisant des allusions à notre époque, mais pour mieux nous montrer que Molière ne s'était pas trompé dans sa vision des relations humaines.

 Pas besoin de ridiculiser les uns ou les autres pour les excellents acteurs du Poulailler du Strapontin qui ont permis aux 24 Heures de Poussan de terminer la journée en beauté. On leur souhaite de nous faire profiter de nombreux moments magiques comme celui de ce samedi soir.

Que de voitures !

Préparer une manifestation n’est pas chose aisée mais avec méthode et discipline, tout est réalisable. Pour l’organisation de son congrès départemental au complexe sportif, la « Boule Poussannaise » devait faire face à un afflux de véhicules important puisque 200 personnes ont assisté aux débats et 385 convives étaient réunis pour le dîner dansant.

 C’est ainsi que des panneaux de signalisation ont été spécialement réalisés et placés à partir de la route de MONTBAZIN au Nord et du rond point de l’autoroute au Sud. Ce fléchage a fait le bonheur des participants et la meilleure récompense résidait dans les félicitations des congressistes dont certains se rappelaient lors de congrès antérieurs qu’ils s’étaient retrouvés dans les champs faute de fléchage adapté.

Arrivés au complexe sportif et sans l’aide de la police municipale ou de la brigade de Gendarmerie de MEZE, trois bénévoles de « La Boule Poussannaise » ont fait stationner les véhicules sans le moindre problème grâce à la discipline des conducteurs qui, notamment sur le parking du collège, ont fait la manœuvre adéquate pour stationner dans le sens du départ pour ne pas avoir à s’inquiéter. Pour l’anecdote, deux seuls n’ont pas répondu à l’attente : un conducteur membre du comité dirigeant qui a dit « je fais ce que je veux » et une… Dame qui ne pouvait manœuvrer correctement.

 

De même, était réservé un parking officiel devant le « dojo » et l’ami « Chichou » en a assuré l’accès. Le départ de tous s’est effectué sans encombre à la grande satisfaction des organisateurs. Pari gagné pour la Boule Poussannaise.

Des musiciens exceptionnels : ceux de Paul Selmer

Bien qu’elle soit vouée au recueillement et à la prière, l’église Saint Pierre de Poussan accueille régulièrement des groupes musicaux et des chorales qui y donnent des concerts et qui savent valoriser la bonne acoustique de l’édifice. Ce fut déjà le cas pour plusieurs chorales de la Région, pour la soirée « Lodario del Cortone »,pour Tony Bram’s (Tony Bram’s Gospel Voices) et pour un concert éblouissant du Quatuor de Paul Selmer, en 2015. Ce dimanche après-midi, à partir de 18 h, les Poussannais et les visiteurs avaient l’occasion de s’enflammer encore et d’apprécier le concert de ces quatre musiciens hors normes, ceux de Paul Selmer qui avait été invités par la Mairie.Capture

  Il y a une longue amitié entre l’orchestre et Poussan, ses habitants étant heureux de le rencontrer régulièrement. L’on sattendait à un concert de haute volée, il fut exceptionnel et étincelant avec un très haut niveau, d’une part musicalement, mais d’autre part par le choix des morceaux interprétés. Depuis quelques années, des musiciens de l’orchestre ont été attiré par une musique plus classique, même sacrée. A plus de 55 ans, toujours battant, l’orchestre qui innove régulièrement n’a pas hésité à se lancer dans ce domaine et y rencontre un énorme succès. Pourtant, le chef d’orchestre héraultais le plus célèbre, Paul Selmer a toujours le cœur ancré sur scène et depuis quarante ans, le roi du bal populaire égaye les fêtes de village de la région.

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzghjhj

 

Mais comme Paul tenait à le préciser, ce dimanche soir, ce n’était que « Du Classique qui a souvent été écrit et joué pour se divertir, jadis ». Capture« Pas d’un compositeur unique mais un choix avec différentes périodes concernées pour arriver à du contemporain sans toucher à la variété qui dans quelques siècles deviendra certainement, à son tour du classique. Je donnerai des informations sur celles-ci et tiens à vous présenter les quatre musiciens qui sont tous des premiers prix de conservatoire, de Toulouse, de Montpellier et d’ailleurs… »Rajoutait Paul toujours aussi motivé.

 

Patchi Jean de Dieu à la trompette, Benjamin Fernandez aussi, François Diaz au saxophone et Patrice Féret au piano ont été excellents en solo, en duo ou tous ensemble. Ce fut un concert de très haut niveau avec des musiciens qui jouent de plusieurs instruments dont certains sont même des professeurs dans leur domaine. Étaient au programme des morceaux choisis qui allaient droit au cœur de l’auditoire concentré et ébloui par la qualité du son que l’église Saint Pierre se faisait un plaisir d’amplifier et par le professionnalisme du quatuor.zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzdsc_0078

 

Entre des morceaux de Jean Sébastien Bach, de Mozart, de Torelli, avec en avant première la Marche des Rois de Bizet, avec un Avé Maria magnifique mais aussi un morceau choisi de Morricone ou bien la musique de « l’Eurovision » ce ne fut que du plaisir agrémenté par des solos qui enchantaient un auditoire vraiment conquis. Le final était à la hauteur du concert avec ce « Te Deum » d’Antoine Charpentier. Ce dimanche l’émotion était au rendez-vous dans une ambiance de recueillement et de concentration qu’ont su entretenir les musiciens. La qualité , le répertoire, la convivialité… Tout invitait l’auditeur à se laisser aller pour mieux apprécier ces moments magiques.

Et Jacques Adgé tenait à féliciter Paul Selmer et ses musiciens pour ce très beau concert en leur précisant qu’ils seront toujours accueillis cordialement à Poussan. Une très belle conclusion pour cette Sainte Catherine qui aura allié la convivialité, le plaisir, la mode, le commerce et les échanges avec les engagements à caractère caritatif et même avec la grande Musique vu la qualité du concert qui pour ceux qui l’ont vécu restera une référence