Sète

Prévention routière: un palmarès au féminin

La finale municipale de la prévention routière des écoles élémentaires de Sète s'est déroulée le 17 mai sur la place Stalingrad. Et pour une fois, comme l'a fait remarquer Michel Bodart, adjoint élu à la sécurité, sans tramontane et sans averse ! A l'issue de la dernière série d'épreuves, les meilleurs ont été récompensés… ou plutôt les meilleures.

Comme chaque année depuis 10 ans, Pascal Lalèque, le policier municipal moniteur de prévention routière, a porté la bonne parole dans les 13 écoles élémentaires de la Ville (9 publiques, 3 privées et 1 associative) dès la rentrée scolaire. Tout au long de l'année scolaire, les élèves des classes de CM_ ont participé sous son autorité à différents exercices de conduite à bicyclette.
Au total, 27 jeunes finalistes ont été sélectionnés. Et pour remporter la palme, ils ont eu à répondre à un questionnaire et se sont confrontés aux règles élémentaires de la circulation routière sur une piste tracée au sol, place Stalingrad. Les 14 meilleurs ont reçu leur récompense des mains de Michel Bodard, Patrick André, conseiller municipal élu à la Police Municipale, Eric Peyriguey, directeur de la PM, Corinne Mosler, conseillère municipale élue aux affaires juridiques et du directeur de la prévention routière.
Les trois lauréats, Maylis Ferraïolo de l'école Saint-Vincent le sous-bois, Tessa Delorme, de l'école Ferdinand-buisson et Lola Fouillade de l'école Jean-Macé, respectivement 1ère, 2ème et 3ème, ont gagné chacune un beau vélo, et pour la 1ère, une coupe comme les champions. Cette année encore, les deux premières sélectionnées lors de cette finale auront l'honneur de représenter la Ville au challenge départemental de la prévention routière.

Choses vues

Malaise à l'Esplanade.
Lundi dernier, sur le coup de onze heures, le soleil inondait la place Aristide Briand. On flânait aux terrasses devant le Comoedia. Et là, soudain, un passant chauve, grand et corpulent s'écroule. Des jeunes lui firent place, l'assirent dans un fauteuil. On appela le 18 et arriva le véhicule de secours aux victimes, avec son équipe d'intervention. Gestes rassurants, prise de tension. Le promeneur pouvait-il se tenir debout à présent ? Oui, apparemment sans trop de mal. Quelques pas après, tout semble normal. Tout de même, il faut comprendre. Alors, la victime est mise sur le brancard dans le véhicule. Des examens plus approfondis auront lieu au centre hospitalier. Et la vie suivit son cours.

Jeu de balle.
Lundi après-midi vers 16 heures, des enfants jouaient à la balle sur le trottoir derrière la médiathèque, face à l'école Michelet. A toi, à moi, la balle vole, échappe à une fillette blonde, roule devant la porte du tribunal des Prud'hommes…jusqu'à un gros chien noir qui la happe dans sa gueule. Il rejoint son maître. Et les enfants arrivent. Le chien n'est pas décidé à rendre la balle. Cajoleries, injonctions du maître. Le chien n'est pas sourd, mais n'obéit pas. Après quelques minutes, il se décida. La bête rendit la balle ; elle restait d'humeur ludique, mais on ne voulait pas jouer avec elle.

Hervé Le Blanche

3èm salon vehicules: un succès garanti.

De une à quatre roues, tout ce qui roule s'était donné rendez-vous à Sète ce week-end ensoleillé de mai pour soutenir la recherche sur les maladies du cerveau. Un joli geste qui, une fois encore, a porté ses fruits. Organisé par le Rotary Club de Sète en collaboration avec la Mairie de Sète, le 3ème salon auto, moto, vélo a réitéré son succès des éditions précédentes en regroupant sur un même lieu et dans le même espace temps, les automobiles d'hier et d'aujourd'hui, mais aussi les motos, vélos, scooters, véhicules électriques de tout type, véhicules sans permis ou de prestige… des animations, des défilés, et des expositions.

 Pendant deux journées, des clubs de motards dont le Goldwyn Club Roussillon, de Porsche et de voitures de collection sont venus soutenir l'action du Rotary club de Sète. La Prévention routière proposait également des animations à vélo sur le thème « Savoir partager la rue. » La nocturne s'est terminée en musique avec la dégustation, pour les exposants et les amis du Rotary, d'une spécialité sétoise. Bilan favorable pour les concessionnaires, la ville, et le Rotary dont l'image a été mise en valeur. Le club a ainsi pu remettre les bénéfices à à la FRC, Fédération pour la Recherche sur le Cerveau.

 Hervé Mertz, adjoint au maire, représentant la Ville de Sète, a félicité le Rotary Club de Sète pour son action au cœur d'un quartier : « merci de flatter nos yeux et nos envies avec ces voitures anciennes et modernes. Merci au Rotary Club de Sète de faire vivre ce quartier Victor Hugo avec cette belle manifestation dont les bénéfices iront à la recherche sur les maladies du cerveau. Quel plaisir des yeux ! »

De nouveaux locaux pour sportifs

 Trois associations sportives sétoises, l'Arc Club sétois, La boule Moderne et l'Aviron sétois, ont quitté leurs locaux historiques du quai des Moulins pour s'installer quelques numéros plus loin sur le même quai. François Commeinhes, le sénateur-maire de Sète, entouré de nombreux élus, a officiellement inauguré ces locaux le 12 mai. Suite à la construction du futur pôle culturel, les 3 associations ont été relogées par la Ville de Sète en partenariat avec l'agglomération dans des chais privés appartenant à Isabelle Tésoro.

Près de 3000m”, c'est la surface dont elles disposeront désormais. Un vaste espace parfaitement adapté aux besoins de ces clubs sportifs, qu'il a fallu réaménager pour leur permettre d'y développer leur activité. Les travaux ont été réalisés par les services techniques de la Ville et par des entreprises locales mandatées. Aménagement d'un terrain de boule, mise en place de palissade et de portails, création de sorties de secours, d'un support pour le tir à l'arc, alarme incendie ont été les postes principaux de cette transformation.

L'électricité, la plomberie, le nettoiement, la manutention ont été confiés aux services techniques municipaux. Le service des sports a supervisé l'ensemble en relation avec les associations. Après avoir visité les bâtiments, François Commeinhes a dévoilé la plaque apposée avant de prononcer une courte allocution où il a remercié les associations sportives de leur dynamisme et réaffirmé le soutien de la Ville.

Quand les sports déménagent

Ce 12 mai en soirée, François Commeinhes et le Conseil Municipal de Sète avaient le plaisir de présider l'inauguration de nouveaux locaux qui sont mis à la disposition d'associations sportives sétoises au Quai des Moulins


 

 

  Deux émotions opposées d'harassement et de béatitude,   défilèrent sur le visage de l’adjoint aux sports de la mairie, Gérard  Castan.  Après ces quelques mots « heureux d’être aujourd'hui », oh combien significatifs, la seconde, s’imprima définitivement sur les traits de l’homme jusqu’à la fin de son allocution. Heureux, il peut l’être comme peuvent l’être, tous les acteurs de ce grand déménagement express. En effet, les trois grands clubs de boules modernes de tir à l’arc et d’Aviron , présidés respectivement par Franck Minaro, Maxime Dalmon , et Pierre Jean Quenot , se sont vu prier de se déplacer de quelques centaines de mètres pour céder la place au nouveau conservatoire. Une petite distance à parcourir, si l’on ne tenait pas compte des vingt années d’implantation de ces clubs emblématiques dans leurs anciennes infrastructures. Aussi, les services techniques de la ville et les associations n’ont-ils pas ménagé leurs peines , et tous semblent soulagés mais également satisfaits.

 Ce déménagement un peu forcé, vu avec le recul de son achèvement, a en effet plutôt du bon. Presque 3000 mètres carrés sont à la disposition de trois clubs. Celui d’aviron avec sa salle de musculation, celle d’ avitness (pratique mêlant le fitness et les fondamentaux du sport), les six grands terrains de boules modernes où nous avons pu assister à une démonstration de tirs que feront taire tous ceux qui pensent que la pétanque n’est pas athlétique et la salle de tir à l’arc avec ses archers silencieux et précis. Tout le monde s’accorde à dire que maintenant que le plus dur est passé, cette réinstallation est une bonne chose. Tout a été refait de A à Z dans ces locaux loués par l’agglo où il n’y avait absolument rien. Ils sont désormais aux normes des trois activités qu’ils abritent. Le vent de panique dont a parlé monsieur Commeinhes qui était évidemment présent pour inaugurer est retombé. D’ailleurs en  cette fin de journée le temps est d’une tranquillité à l’image  du sentiment général.

 Les accords « bluesy » de deux professeurs du conservatoire de musique renforcent cette atmosphère de détente comme celle qui fait suite à d’intenses séances d’entrainements. Néanmoins,  les discours qui semblaient encore habités par la course tout juste terminée, furent brefs et centrés  sur l’essentiel. « Heureux d’être aujourd’hui » donc. Et « maintenant » tout ce petit monde qui fut très actif consent sans concertation préalable à s’accorder un petit moment de répit. Cela tombe bien, au bord du canal, une grande table garnie des produits des chais est dressée, sous l'égide de la ville à l'horizon  enveloppée d'une brume légère et éclairé de ses premières lumières .

Après l’effort le réconfort!!!!!

 

Jordi Blain-Soubrier

TF1 va tourner

 Le casting de «Demain nous appartient», le feuilleton quotidien que prépare TF1 pour cet été se précise. Selon nos informations, Ingrid Chauvin (en photo), Charlotte Valandrey, Lorie Pester et Alexandre Brasseur seront notamment les vedettes de cette saga produite par Telfrance et qui devrait réunir quatre familles aux intérêts différents. Légèrement retardé, le tournage débutera fin mai à Sète.

Il se déroulera pour moitié en extérieur ainsi que dans un studio de plusieurs milliers de mètres carrés créé aux anciens chais Skalli. L'histoire ? A la suite d'une violente explosion survenue dans la baie, une mère part à la recherche de son fils...

Sa vie va basculer lorsque le corps d'une femme, sa propre soeur qu'elle n'a pas revue depuis plus de quinze ans, est retrouvé sur une plage. La diffusion sur la Une devrait durer trois mois.

Rencontres italiennes

mardi 16 Mai à 18h à la médiathèque F.Mitterrand:  Les Rencontres Italiennes 2017 rendront hommage à la cuisine italienne avec en particulier la présentation par Marguerite Pozzoli du très célèbre livre de cuisine de Pellegrino Artusi "La science en cuisine et l'art de bien manger" publié par Actes Sud et le vernissage de l'exposition "Pellegrino ARTUSI et l'unité italienne en cuisine" prêtée par l'Institut Culturel Italien de Marseille.

Un apéritif-buffet clôturera la soirée. A cette occasion vous êtes invité (e), si le coeur vous en dit à compléter le buffet en apportant sucré, salé suivant votre inspiration ...quelques suggestions de recettes tirées du livre d' ARTUSI ..... Une manière bien sympathique d'agrémenter ce moment convivial !

Si vous souhaitez réaliser un plat ou un dessert de votre choix, faite le savoir en répondant sur : dantealighierisete@gmail .com

Requalification de trois immeubles dans le centre ville

Dans la cour intérieure gorgée de soleil, une belle table est dressée, François Commeinhes termine ce qui sera une brève  allocution pour saluer l’heureuse conclusion d’un lourd et long dossier.




 

 

La requalification des trois immeubles 29 et 31 rue Pierre Sémard, et 17 rue Honoré-Euzet est terminée, non sans quelques péripéties. Les services de la ville avaient pris trois arrêts d’insalubrité sur trois immeubles très dégradés du 29 rue Pierre-Sémard suivis d’un arrêté de péril sur le 17 rue Holoré-Euzet. Tout de même ! Par la suite, la SA Elit, chargée par la commune des opérations de requalification immobilière avait contacté les propriétaires de ces immeubles avant de les acquérir progressivement entre 2008 et 2012 et de les céder à la compagnie immobilière de Restauration (CIR). Celle–ci en est à sa douzième opération à Sète pour un montant  total de 18M€.

 La ville a quant à elle accompagné cette opération techniquement, administrativement, mais également financièrement puisque qu’elle a participé à hauteur de 1, 2 M€.  La rénovation de ces trois immeubles représentant 24 logements, est donc désormais entièrement achevée même si les premiers occupants étaient déjà installés depuis décembre 2016. Les projets de rénovation ne s’arrêtent pas là, puisque que sur le quartier de l’île Sud, dans le cadre du programme de restauration immobilière(PRI), les chantiers  de deux immeubles complets doivent être lancés dans les 12 prochains mois. Tandis que ceux du 10 rue Pierre-Sémard se poursuivent. En 15 ans,  la ville s’est dotée de 1500 nouveaux logements sociaux dont 400 dans le périmètre du PNRQAD (programme de requalification des quartiers anciens dégradés).

 Redonner de la vie dans le cœur de ville telle est la démarche qui a déjà été saluée au plus haut sommet de l’état. D’ailleurs François Hollande était venu pour rendre hommage à cet effort d’aménagement dans une optique de cohésion sociale et de diversification des habitats. Cette fois-ci,  il n’est pas présent  pour saluer le projet et en profiter goûter à nouveau  la tielle de Sète. Celle–ci semble venir de la boutique qui est tout proche, de l’autre côté de la rue. Néanmoins, ici, on est bien décidé, en partenariat avec la PRI à continuer ce travail de revitalisation du centre-ville, et ce sera peut-être pour un nouveau président encore jeune une très sérieuse raison de venir à l’île singulière et ainsi parfaire sa connaissance de la gastronomie méditerranéenne.

 

Les Beaux-arts à la chapelle du quartier haut

 

 Du 11 au 14 mai, les jeunes gens des beaux-arts exposent leurs travails. La chapelle conservera donc  des airs de chantiers avec ces grandes tables en bois chargées de matériel de peinture, sculpture, gravure,  et autours desquelles les divers ateliers auront lieu jusqu'à dimanche. Quant aux travaux exposés,  ils reflètent l'éclectisme de l'art contemporain. Un point de vue partagé par les enseignants de l'école des beaux-arts qui étaient présents le jour du vernissage.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations