Sète

25 ateliers dans un Chai

La Mairie de Sète vient de faire connaître les noms des 25 artistes qui occuperont l’ancien Chai Saint-Raphaël, situé au bas de la rue Révolution.

Aux huit qui occupaient l’ancien école Victor Hugo s’ajoutent 17 artistes choisis sur dossier. L’occupation est reconductible chaque année et coute 50€ par mois, plus la consommation d’électricité. Ont été choisis :

Christine Bernard, Guy Guet, Aldo et Stephan Biascamano, Lise Chevalier, Christophe Cosentino, François Dalreaux, Davis Delacroux, Mohamed El Mouri, Jean Denant, Jean-Jacques François, Stephane Gantelet, Eric Gensou, James Joffrin, Raphael Kuntz-Sylvie Lelièvre, Cecile Mella-Frédéric Trobillant, Alice Roux-Mattia Listowski, Elena Salah, Nissrine Seffar, John Skinner, Anna Sobierajski.

 

Les artistes ont dit adieu à l’ancien collège qui les abrita et vont s’installer dans l’ancien chai St Raphaël.

Port à sec du Barrou

Pour profiter pleinement de l'étang et de la mer, les propriétaires de bateaux de plaisance d’une largeur inférieure à 230 cm et d’un poids maximum de 2,5 tonnes  peuvent parquer leur embarcation sur bers toute l'année au port à sec de la ville de Sète, base nautique du Barrou. Actuellement, quelques places sont encore disponibles pour les bateaux à moteur jusqu’à 8m. A disposition des plaisanciers : une sortie et une rentrée par jour effectuée par du personnel compétent et la possibilité de rincer le bateau à l'eau douce après chaque sortie.Tarifs de 900 à 1200€ par an, selon la jauge du bateau .Renseignement sur www.nautisme-sete.fr ou au 04-99-04-76-60 

Pont de la Gare

La fin des travaux du pont de la gare à Sète, commencés le 20 janvier, est prévue pour la mi-octobre après la réalisation des épreuves de l'ouvrage chargé. Le pont sera donc rouvert à la circulation dans la continuité.

La Région a effectué ces travaux indispensables à la pérennité de cet ouvrage afin de renforcer la culée sud du pont et de remplacer intégralement les mécanismes permettant sa rotation trois fois chaque jour de l'année.

Bonne rentrée à Sète

 Ca y est, ils sont tous rentrés ! Les enfants des écoles privées de la Ville ont fait leur rentrée mardi dernier, et ce matin, jeudi 1er septembre, ce sont les élèves des classes publiques sétoises qui ont retrouvé les bancs de l'école. Compte-tenu du contexte national, la sécurité a été renforcée.

En ce jour de rentrée, François Commeinhes, Sénateur-Maire, Corinne Azaïs, adjointe à l'Education, et l'inspecteur de l'éducation nationale Rémi Cazanave ont accompagné les élèves et rendu visite aux professeurs des écoles de certaines classes sétoises afin de souhaiter une bonne année scolaire. Au total : 3003 petits sétois et sétoises sont répartis dans 21 écoles publiques élémentaires et maternelles confondues. Cette rentrée scolaire 2016 a été largement préparée en amont par les services de la Ville en collaboration avec différents acteurs comme la police municipale, la police nationale, l'éducation nationale afin de s'assurer que tout soit mis en place pour la sécurité des établissements scolaires conformément au Plan Particulier de Mise en Sécurité - PPMS.

Dès ce 1er septembre, jour de rentrée, des équipes de police municipale tourneront quotidiennement d'école en école, par patrouille. La ville a débuté l'installation de visiophones, de portail ou de réhausse de clôture pour sécuriser les enceintes scolaires. Afin de préparer soigneusement cette rentrée, les services municipaux se sont mobilisés cet été pendant le temps de fermeture scolaire afin d'effectuer des travaux d'entretien dans les écoles. Ainsi à Langevin primaire, le sol de la cour du bas a été enduit afin d'être plus lisse et moins dangereux ; les réseaux sous terrain ont été rénovés. Il en a été de même dans la cour de l'école Jean-Macé où une partie du sol a été refait avec également une réfection totale des peintures du préau qui entourent désormais la frise colorée par l'artiste Depose réalisée en collaboration avec les enfants des ALP.

A Georges-Brassens, la toiture a été refaite, des portes ont été changées, les sols intérieurs ont été rénovés, une rampe d'accès handicapés créée ainsi qu'un haut-parleur pour signal sonore pour malvoyant installé dans le cadre de la mise aux normes handicapés des écoles de la Ville ; et à l'école voisine, Louise-Michel, une rénovation des petits chemins d'accès enduit de béton lissé afin que les enfants puissent mieux circuler dans l'enceinte de la cour. De nombreux travaux de peinture dans les classes, les couloirs et les murs d'enceinte ont également été effectués. De quoi donner envie aux enfants de rejoindre les bancs de leurs nouvelles classes. Dès le premier soir, les ALP mis en place en 2015 par la Ville de Sète ont repris du service, accueillant pendant les temps périscolaires les enfants dont les parents le désirent autour d'activités extrascolaires multiples et variées…

Sète, l’exception culturelle

En misant sur la culture, l’île singulière dope son économie et renforce son attractivité

 

Les chiffres

Grandes manifestations et festivals ont fait le plein avec 220.000 personnes au total en 2016 contre 200.000 en 2015.

Plus de 63.000 personnes se sont déplacées en 2016 pour les Voix vives, soit 4.000 de plus que l’an passé.
ImageSingulières progresse également avec ses 58.000 visiteurs (+2.000 visiteurs) sur 12 lieux d’exposition accueillant 27 photographes reconnus mondialement. Selon les organisateurs, 70% des visiteurs font le déplacement à Sète uniquement pour cet événement marquant de l’univers de la photo.
Le World Wide Festival a accueilli 43.500 personnes.
Fiest'à Sète a mobilisé 28.000 spectateurs, à Sète et sur l’ensemble des villages de Thau, contre 27.000 l’an dernier. Au-delà d’une fréquentation encore en hausse cette année, José Bel, toujours passionné, ravi de la qualité de la 20ème édition de son festival, souligne les rencontres exceptionnelles qu’elle a permis entre artistes venant d’horizons variés.
Avec son plateau de qualité, Jazz à Sète a enregistré 8.220 entrées payantes malgré une soirée annulée suite à la défaillance d’un groupe de musiciens immobilisés en Turquie par la tentative de coup d’état dans ce pays. Une annulation malgré tout lourde de conséquence au plan économique. Un coup dur reconnaît Louis Martinez, l’emblématique fondateur du festival qui doit trouver une solution à ce problème financier.
Fernande a dépassé les 6.000 spectateurs, K live a compté 2.200 entrées payantes en 2016 contre 1500 en 2015 (+47%) sans compter les visiteurs du musée à ciel ouvert, le MACO qui continue de plaire à un vaste public.
La première édition du Demi-Festival Hip-Hop a connu un succès fulgurant : 7 mn après l’ouverture en ligne de la billeterie sur internet, toutes les places étaient vendues. Sold out éclair ! Des bus ont été affrétés de Bruxelles et de Lausanne pour répondre à la demande des fans de Demi-portion. Le spectacle diffusé en live via l’internet a par ailleurs été suivi par 12.000 internautes
Festival BD à la plage a rassemblé 2.000 personnes, Cap au large 2.400 et My life is a week-end 2.500 .
Les grands spectacles sons et lumières du groupe F le 29 juillet et le 19 août pour l’anniversaire des 350 ans du port a quant à lui réuni 15.000 spectateurs.
La première édition du Sun Sète Festival dédié au cinéma a reçu également un accueil remarquable. Selon Daniel Mesguisch,l’organisateur, environ 2.700 personnes ont assisté à l’événement et les grands noms venus pour défendre leur film ou participer aux débats ou aux conférences laissent augurer un bel avenir à ce nouvel événement. Abdellatif Kechiche, le président du festival prolonge même actuellement son séjour à Sète où il tourne un nouveau long métrage.
La Saint Louis enfin fut une belle réussite. Au dire de beaucoup les mesures de sécurité renforcée ont permis de recréer une ambiance sereine et familiale, même les débordements habituels des éléments perturbateurs en fin de soirée n’ont pas eu lieu contrairement aux années passées.

   

Ce mardi 30 août, au théâtre de la mer, François Commeinhes, le sénateur-maire de Sète dévoilait à la presse le bilan de la saison estivale

Avec une fréquentation en hausse de 10% par rapport à l’an dernier, Sète affiche un bilan de la saison estivale  qui tranche avec le reste du pays où plus de150 festivals ont disparu en 2016 faute de financement et où ceux qui subsistent affichent des résultats bien décevants

Ce résultat n’est pas dû au hasard. Dans un contexte de menace obscurantiste, Sète continue de s’ouvrir au monde et de miser sur la culture, vecteur de développement économique et d’amélioration de la qualité de vie.

Certes la menace terroriste existe et elle a été  cette année particulièrement prise en compte par les organisateurs et les pouvoirs publics mais chacun ici est bien conscient qu’attiser les haines et répondre à la barbarie par la barbarie n’est pas la solution. 

Les choix effectués  pour la programmation des festivals et des manifestations illustrent une volonté de miser la diversité et la qualité. Les énormes succès remportés par les affiches internationales proposées par Jazz à Sète, Fiesta Sète, le World wide, Images Singulières, Voix vives et tous les autres sont là pour démonter la pertinence de cette stratégie et pour nous rappeler que les différences sont une force pour l’humanité.

Une saison élargie

Alors que dans le passé, la saison se réduisait à juillet-août, cette année la saison démarrait dès le mois de mars avec Escales à Sète et elle se finira en octobre avec les Automn’Halles. Alors que la ville ne connaissait que 3 manifestations importantes au début des années 2000, cette année Sète aura organisé une douzaine d’événements majeurs, faisant confiance à des nouveaux porteurs de projets passionnés et en s’appuyant sur les valeurs sures comme Jazz à sète avec Louis Martinez ou Fiesta Sète avec José Bel dont les réussites ne se démentent pas d’année en année.
Sans compter les grandes expositions au musée Paul Valéry, à l’Espace Brassens, au MIAM, au CRAC qui attirent des dizaines de milliers de visiteurs chacun.
Cette intense activité culturelle a bien entendu des retombées économiques importantes. Le secteur du tourisme affiche un chiffre d’affaires en hausse mais bien d’autres corps de métiers constatent les retombées positives de l’investissement culturel de la ville.

Un Rayonnement qui profite à tout le bassin de Thau

Peu à peu l’île singulière s’affirme comme la Ville phare de la culture en Occitanie. En témoignent la visite de la Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer pour Escale à Sète ou celle de la ministre de la culture pour le Festival de poésie Voix Vives.
La notoriété de Sète ne cesse ainsi de croître et profite aux autres villes et villages de Thau. "Tout le monde a compris l’intérêt de tirer dans le même sens " rappelle François Commeinhes et de fait, autour de l'étang, un esprit de coopération commence à prévaloir sur l’esprit de compétition. A Mèze, à Loupian, à Frontignan, à Marseillan et ailleurs, toutes les grandes manifestions autour de l’étang sont en synergie. Enfin les navettes fluviales participent également à ce rayonnement et au caractère singulier de la Venise languedocienne et du pays de Thau.

Un loi pour favoriser l’investissement culturel ?

La culture peut être un formidable levier de développement économique. Encore faut-il trouver les moyens financiers pour favoriser ce développement. François Commeinhes devrait déposer « un projet de loi pour ouvrir la possibilité pour les grandes surfaces de faire du mécénat d’actions culturelle sen utilisant la taxe sur les grandes  surfaces commerciales, la “tascom” déductible du résultat fiscal de l'entreprise. Le sénateur-maire doit d’ailleurs rencontré Michel-Édouard Leclerc la semaine prochaine pour échanger avec lui sur ce projet.

J.C

 

Tielle en fête

 

 Samedi 24 septembre, de 9h à 20h sur la place Aristide Briand, venez déguster la plus célèbre des spécialités sétoises ! Animation musicale, ateliers enfants...
2ème Édition de la fête de la Tielle de Sète Organisée dans le cadre de la fête de la gastronomie, place Aristide Briand de 9h à 20h.
Au programme de la journée :

  • 9H : Pré-vente des tickets 3 € la Tielle de Sète portion avec un verre de vin ou une boisson sans alcool
  • 10H : Ouverture de la vente des Tielles
  • 10H-11H : Atelier de fabrication de Tielle pour les enfants de 4 à 8 ans par la confrérie des Milles et une pates
  • 11H15 : Remise des diplômes des petits tiellistes
  • 11H30 : Inauguration de la journée avec les personnalités et tentative de record mondial de la plus grande Tielle de Sète.
  • 11H45-13H : Animation musicale par Jean Louis Zardoni et ses chansons sétoises_- 14H-20H : Animation musicale par Gilles Amiel (variétés françaises)
  • 15H-16H : Atelier de fabrication de Tielles pour les enfants de 8 à 12 ans par la confrérie des Milles et une pates
  • 16H15 : Remise des diplomes des petits tiellistes
  • 16H30 : Tino Di Martino interviendra dans le cadre des Autom'halles pour parler de la Tielle de Sète
    L'artiste sétois Gérald Deloye sera également présent pour signer quelques dédicaces de sa nouvelle affiche.
  • 20H : Fin de la journée

Auvergnats en visite

Vendredi, des enfants de Saint-Eloy-les-Mines, non loin de Clermont-Ferrand, sont venus passer la journée à Sète pour découvrir ses paysages, son port et le milieu marin.
Accueillis à leur descente du bus, à deux pas de la mer, par Corinne Azaïs, ajointe à l'Education, les enfants accompagnés de leur animatrice et d'élus de Saint-Eloy étaient déjà charmés par les lieux et la chaleur estivale de notre front marin. « Nous sommes ravis de vous voir ici, dira Corinne Azaïs. Nous allons lancer cette année un CMJ sur Sète avec des collégiens de 5ème et de 4ème. Vos actions auprès et avec les jeunes sont pour nous une belle expérience dont nous pourrons nous inspirer dans l'année à venir. »
La journée se poursuivra au bord de mer, les pieds dans l'eau, puis par une balade en bateau, pour se clôturer au sommet du phare Saint-Louis afin d'admirer l'un des plus beau point de vue de la Ville.

BD Plage 2016 à Sète

 Un vrai succès cette fois encore pour BD Plage à Sète qui ferme ses portes ce soir. Avec ses auteurs, un public fidèle, un temps de rêve et un cadre superbe, celui de La Olla, ce festival BD les pieds dans l'eau marque depuis plusieurs années maintenant la rentrée pour tous les amateurs de bulles de la région sous la houlette des organisateurs d'Arts Média et de Sylvie Moretto qui tient la librairie La Bulle à Nîmes. Convivialité et décontraction, musique en prime, Didier Tarquin (Lanfeust de Troy), Étienne Willem (L'épée d'Ardennois, Les ailes du singe) (Belgique), Fane (Joe Bar Team), Pascal Croci (Carmilla), Erik Arnoux (L'aviateur), Dzak (Les blondes), Jim (L'érection), Joël Alessandra (Louise), Olivier Roman (Les fables d'Humpur), Christophe Cazenove (Les sisters), Dako (100 culottes), Peyrine (Perchés), Jean-Luc Garrera (Les Vélomaniacs), Cédric Fernandez (Saint-Exupéry), Michalak (Aslak), Adamov (Dakota), Lyse (Lanfeust Odyssey), Tom (Banzaï), Jon Lankri, (Zombie) et Paul Salomone qui a signé l'affiche ont pu rencontrer et signer de nombreuses dédicaces pour leurs fans.

Essai de sirène

 

La Ville de Sète vient d'installer une sirène d'alerte à la population sur le toit du stade Louis-Michel ; elle sera testée mercredi 31 août, entre 11h et 12h. Il est donc inutile de s'inquiéter ou de téléphoner aux services d'urgences car il s'agit uniquement d'un test.

"Ostrea Fiesta" ou la fête de l'huître du Barrou

 

28 août 2016.

Cette fête débordant largement les limites du quartier était organisée par l'association de quartier ainsi que par les conchyliculteurs locaux.
Elle a débuté avec les désormais traditionnels tournois sur chariots de l'Ecole de joutes de la Marine et avec ses jeunes en formation, parmi les plus petits il y avait des enfants n'ayant que deux ans.


Pour cette quatrième édition ce fut encore une belle réussite avec un public ayant répondu à cet appel ….... venir déguster les bons produits de l'étang de Thau.
Parmi ces bons produits on pouvait trouver : naturellement des huîtres, des brasucades de moules à tous les « carrefours », des palourdes ainsi que des couteaux à la plancha, de la seiche, des moules marinières à profusion, des escargots avec aïoli, du thon à la plancha avec pour certains de ces produits des recettes de piste de poulpes et de moules, le tout agrémenté de vins du bassin de Thau.

Encore une bien belle fête de l'huître qui vient terminer la saison et qui a réuni un grand nombre de personnes.
A l'année prochaine !

Jean-Marc Roger

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations