Cinéma

Imaginez un film et réalisez-le avec des pros !

Visuel paysage

imaginez un film et réalisez-le avec des pros !

2018 visuelVivre ensemble, c’est vivre en société dans le respect de nos différences et de la diversité de nos milieux sociaux et culturels. C’est se défaire des peurs, préjugés et stéréotypes qui nourrissent racismes, discriminations et replis sur soi. Mais le chemin de ce vivre ensemble n’est pas toujours facile : racontez-le et exprimez-vous à travers un court métrage. Faire un film c’est aller à la rencontre de l’autre !

•• Inscription par groupe de 3 personnes minimum dans la catégorie 12/15 ans ou 15/18 ans.
•• 10 projets seront retenus et accompagnés dans l’écriture d’un scénario par un professionnel de janvier à avril 2019.
•• Une journée de présentation des scénarios devant un jury qui élira les projets gagnants aura lieu début mai 2019.
•• Les lauréats tourneront leurs films avec des professionnels du cinéma.

Règlement complet.
Guide pédagogique pour vous aider à écrire votre scénario
Formulaire d'inscription à remplir jusqu'au 19 décembre. 
Editions précédentes avec projet de départ, scénario primé, extrait de film

Renseignements : Sébastien Lasserre - Gindou cinéma - 05 65 22 89 99 - 06 79 84 73 28 - s.lasserre[@]gindoucinema.org

 

 

Témoignages de participants au concours 2017/2018 :

Une nouvelle année pour l'opération "Lycéens au cinéma"

 

Depuis 2005, chaque année, le lycée Paul Valéry s'est engagé dans ce dispositif d'éducation à l'image. Le principe premier du projet est de présenter aux élèves des films indépendants des « blockbusters » dominants, ces films à gros budget de production et de publicité qui imposent une consommation cinématographique trop souvent stéréotypée.. A l'opposé de cette pression économique, Lycéens au cinéma se situe dans la logique culturelle du cinéma d'art et d'essai.

Ce projet participe du volet culturel du projet d'établissement et contribue à former des spectateurs de cinéma que l'on peut toujours souhaiter à l'avenir plus exigeants et donc plus aptes à apprécier un cinéma moins commercial et plus inventif.

Les 13 et 15 novembre ont eu lieu des sorties vers le Comoedia pour assister à la projection  du premier film au programme de Lycéens au cinéma - 2018-2019

My sweet pepper land (2013), film du cinéaste kurde Hiner Saleem...

68, mon père et les clous, au Comoedia

L'association Quais des Docs est très heureuse de présenter, une nouvelle projection-rencontre, le dimanche 9 décembre à 18h au Comœdia à Sète.

Il s'agit du film documentaire de Samuel Bigiaoui "68, mon père et les clous".

Un film, drôle mais aussi émouvant sur le père du réalisateur, ancien maoïste dans les années 60-70, qui tient une des rares quincailleries dans le centre de Paris.

Comme d'habitude, la projection sera suivie d'un débat avec le réalisateur du film.

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : texte

Le cinéaste italien Bernardo Bertolucci est mort, lundi

Caméra, Film, Démonstration, Projecteur

 
 

Le réalisateur italien Bernardo Bertolucci, auteur notamment du sulfureux "Dernier Tango à Paris", et de la grande fresque historique Novecento, est mort lundi à Rome à l'âge de 77 ans.

Bernardo Bertolucci, considéré comme l'un des derniers géants du cinéma, avait remporté l'Oscar du meilleur réalisateur en 1988 pour "Le Dernier Empereur".

"Bernardo Bertolucci nous a quitté aujourd'hui à 07H00 (06H00 GMT)", a confirmé lundi son service de presse sans préciser les causes de sa mort. Selon les médias italiens, il était atteint d'un cancer.

Créateur fécond, dont la fresque "Novecento" (1900) a acquis le statut d'oeuvre classique majeure dans son pays, il est aussi celui par qui le scandale, et la polémique, sont arrivés avec "Le Dernier tango à Paris", réalisé en 1972 à Paris.

Alors véritable légende vivante, Marlon Brando y interprétait un de ses derniers rôles. Une scène de sodomie avait fait scandale et provoqué l'interdiction du film en Italie. L'actrice Maria Schneider, âgée de 19 ans au moment du tournage, en avait été profondément marquée, le réalisateur ayant raconté par la suite qu'elle n'avait pas été complètement avertie avant le tournage du contenu de cette scène.

Aller plus loin : https://www.romandie.com/news/

LAZZARO FELICE , jeudi au Comoedia

Heureux comme LazzaroJeudi 29 novembre, 20h30, au cinéma Comoedia.

Projection du film d’Alice Rohwacher  » LAZZARO FELICE 

Avec la Dante Alighieri de Sète

http://www.dantesete.fr/

Lazzaro, un jeune paysan d’une bonté exceptionnelle vit à l’Inviolata, un hameau resté à l’écart du monde sur lequel règne la marquise Alfonsina de Luna.


La vie des paysans est inchangée depuis toujours, ils sont exploités, et à leur tour, ils abusent de la bonté de Lazzaro.


Un été, il se lie d’amitié avec Tancredi, le fils de la marquise.  Une amitié si précieuse qu’elle lui fera traverser le temps et mènera Lazzaro au monde moderne.

 

Projection du Film TERRA

Terra, une ode à l'espèce humaine
TERRA raconte l’histoire de la vie.


Yann Arthus-Bertrand et Michael Pitiot nous déroulent la formidable épopée du vivant. Des premiers lichens aux gigantesques forêts, des singes de la jungle aux grands animaux mythiques de la savane. En à peine 10 000 ans, la vie terrestre a été profondément bouleversée par le formidable essor de l’humanité. Cette société des hommes se retrouve de plus en plus seule sur Terre. Que voit-on encore du monde vivant qui nous entoure ? Comment les relations ont évolué ? TERRA est un voyage dans l’histoire du vivant, à la recherche de l’animal qui est en nous. De l’humanité finalement.
TERRA n’est pas un documentaire animalier, ni un film d’investigation militant. TERRA est un essai, au sens littéraire du terme, sur l’espèce humaine et sa relation au vivant.
En proposant de renouer avec le respect de la vie sauvage, TERRA se veut une ode à l’espèce humaine, un film humaniste et volontairement positif, pour montrer que l’humanité est encore capable de « revenir à l’essentiel ».

Un débat suivra le film avec Marc RESH spécialiste de l'alimentation végétale et connaissance animale

Le Plateau , école de formation d'acteurs

Le Plateau, école de formation d'acteurs
La région a le vent en poupe et se dynamise au niveau du Cinéma avec plus d'une centaine de téléfilms, documentaires, courts-métrages tournés depuis 2016, la mise en place de magnifiques locaux de 16000m2 abritant de très beaux studios de tournage situés à Vendargues , la diffusion de la série Un si beau Soleil sur A2 tournée dans ces studios, à Montpellier et dans les communes environnantes.
C'est dans cette dynamique positive que le Centre de Formation Le Plateau situé à Montpellier, avenue de Toulouse, a vu le jour il y a 1 an.

Armelle Judor, Directrice Administrative et Julien Izard, Directeur Artistique nous font visiter leurs locaux clairs, fonctionnels, accueillants dans lesquels nous croisons des étudiants souriants enthousiastes, dynamiques  à l'image de leurs responsables.
Cette école propose une formation très complète aux jeunes  qui rêvent de faire de ce septième art leur métier.
Le cursus étudiant en formation continue se déroule en 2 ans, voire 3 ans si un besoin de classe préparatoire se fait sentir.
Ce n'est qu'après un entretien individuel et une audition très précise sur des textes proposés aux candidats que les jeunes de 18 à 26 ans peuvent intégrer cette école. La population qui fréquente cet établissement est composée pour environ 80°/° de jeunes bacheliers et/ou déçus de l'Université et pour environ 20°/° de gens en reconversion professionnelle originaires pour 1/3 seulement de Montpellier et la région et pour le reste de Paris, Bordeaux, Lyon, la Corse et l'Etranger.

En classe préparatoire, 10 heures de cours par semaine et un énorme travail personnel vont permettre aux élèves de commencer à se familiariser avec le travail face à la caméra, l'apprentissage de textes et de scènes. 
En 1ère année, un travail personnel important s'ajoute aux 18 heures de cours par semaine consacrés à l'anglais, la diction, l'art dramatique, l'expression corporelle, l'improvisation, l'analyse de films en privilégiant l'approche dans les conditions d'un plateau de tournage.
En 2ème année, avec toujours 18h de cours par semaine et beaucoup plus d'intervenants les exigences sont plus importantes et les étudiants termineront leur formation parfaitement armés pour  affronter un monde professionnel très exigeant.
Tout au long de leur cursus, les étudiants sont en relation avec des professionnels, des réalisateurs, des acteurs...en activité comme Pascal Demolon, acteur, Fred Saurel, acteur, producteur, réalisateur et scénariste, Stéphanie Pasterkamp, actrice, Elie Semoun, acteur, humoriste, Nicolas Bridet , comédien....Le but est d'apprendre aux jeunes ce qu'est un plateau de tournage, comment se passe une audition, quel est le rôle d'un Directeur de casting, comment l'on doit appréhender la caméra, comment maîtriser sa gestuelle, sa posture.
En parallèle, les élèves sont en permanence sensibilisés aux dures réalités de ce métier trop souvent idéalisé et à ses sévères contraintes.
Pour tous ceux que ce métier intéresse, voici une école novatrice, sérieuse et pleine de belles promesses qui vaut absolument le détour.

M.T. Nègre

 

 

initiatives citoyennes

Humanitude

Un livre écrit par un scientifique explore avec un intelligent optimisme les ressources et l'énergie dont sont capables les citoyens pour changer les sociétés, comment si nous nous désinhibons des clivages et des dogmes, l'homme est capable de réfléchir et de trouver des solutions à ses problèmes.

"Humanitude" ? C'est ainsi que Testart dénomme l'étonnante capacité des simples citoyens à réfléchir, à délibérer et à prendre des décisions au nom de l'intérêt commun de l'humanité. Cet état transitoire se manifeste chez les personnes invitées à constituer les conventions de citoyens consultées pour proposer une solution à un problème d'intérêt général. Il s'agit là d'une réalité anthropologique désormais vérifiée dans les nombreux pays qui ont multiplié ce type de conventions... » Amazon