Bon à savoir

Bus : la ligne plage

L'été sera beau, l'été sera chaud...

Votre ligne estivale, qui dessert les communes de Vic-la-Gardiole, Mireval et Frontignan les Aresquiers en passant par le Camping Altéa, Le camping le Clos Fleuris et le camping de l'Europe.

 

La ligne (n°18) circule tous les jours de l’été du 13 juillet au 26 août, de 9h à 20h avec un bus toutes les heures.

Elle dessert  tous les campings des communes : camping de l’Europe, camping du Clos Fleuri, camping Altéa et aussi les centres des villages.
Avec une dépose à différentes entrées de la plage des Aresquiers : au niveau du pont Philippe Chappotin ou vers les parkings au niveau du restaurant Le Spot.
La tarification est identique au réseau SAMobilité, à savoir 1,30 € l’aller simple en vente à bord du bus ou bien 2,20 € l’aller-retour ; 9,50 € les tickets de 10 voyages ; 11 € la semaine en illimité…
Les titres sont en vente à l’agence commerciale de Sète, sur le site internet ou chez les nombreux partenaires, notamment dans les campings !
Les représentants du collectif de soutien à cette navette  se réjouissent de la mise en service de cette ligne 18 et remercient tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce projet que l'on doit à la convergence des actions.

SUBCapture

Le marquage BICYCODE® pour les vélos

Le marquage BICYCODE® consiste à graver sur le cadre des vélos un numéro unique et standardisé, référencé dans un fichier national accessible en ligne : www.bicycode.org . 


L'objectif du dispositif est de permettre la restitution des vélos volés à leurs propriétaires par les services de police / gendarmerie, et de lutter contre le recel et la revente illicite . 

Le BICYCODE® est LE SEUL DISPOSITIF reconnu par l'Etat pour la lutte contre le vol et le recel de vélos. Il est soutenu par le Ministère de l'Environnement et par le Ministère de l'Intérieur. Une convention de partenariat signée entre le Ministère de l'Intérieur et la FUB,met le fichier des vélos marqués à disposition des services de police et de gendarmerie nationale de l'ensemble du territoire. 

Le BICYCODE® a été créé et mis en place par la FUB (Fédération française des Usagers de la Bicyclette) en 2004. Depuis 2004, plus de 202 000 vélos ont été gravés, grâce à un réseau de plus de 130 opérateurs de marquage, répartis sur tout le territoire français.

Le marquage BICYCODE® doit être visible. Reconnaissable facilement grâce à l'autocollant anti-corrosion bleu qui protège le cadre et met en valeur le numéro BICYCODE®, il est généralement situé en haut du tube recevant la selle, côté pédalier.Plus de 400 000 vols de vélos sont recensés par an, soit 1/6ème des ventes.
Chaque année, plus de 150 000 vélos retrouvés abandonnés ne peuvent être restitués, faute d'identification, et seulement 2 à 3 % des victimes de  vol récupèrent leur vélo.

Le vol décourage les cyclistes : près de 1/4 renonce à racheter un vélo. Les cyclistes qui rachètent un vélo après un vol se contentent bien souvent d'un vélo d'occasion ou bas de gamme. Globalement, le vol des vélos tire le marché du cycle vers le bas et fait perdre 80 000 cyclistes par an.


graphique après un vol de vélo

Ces conclusions sont extraites de l'enquête de l'IFRESI-CNRS et du bureau d'études Altermodal. Vous pouvez télécharger le rapport final publié en 2003.

La FUB s'est inspirée de ces expériences en choisissant uniquement les procédés les plus fiables. Grâce au système BICYCODE®,  qui repose sur des opérateurs locaux référencés et sur un partenariat avec les forces de l'ordre, 7 à 10 % des vélos marqués sont restitués à leurs propriétaires suite à un vol, alors que seuls 2 à 3 % le sont en absence de marquage.

 Tout savoir sur : https://www.bicycode.org/faq-bicycode.rub-2/comment.rub-10/

Où faire marquer son vélo ?


La carte interactive ci-dessous vous présente la liste exhaustive de tous les opérateurs BICYCODE® référencés par la FUB. Elle vous permet de trouver facilement  les coordonnées  d'un opérateur de marquage BICYCODE® proche de chez vous.

Pour trouver un opérateur : 
- sélectionnez un opérateur de votre région /département (fonction "trier par")
- puis sur la carte, cliquez directement sur le pointeur qui le localise, pour accéder à l'ensemble de ses informations.
 
Pour connaître :
- les dates des prochaines opérations ponctuelles,
- les horaires d'ouverture et les tarifs d'un opérateur régulier,
veuillez prendre directement contact auprès de la structure référencée.

Pour faire marquer son vélo il faut se présenter avec son vélo, sa pièce d'identité et la facture d'achat du vélo.
A défaut de facture originale, si vous achetez un vélo d'occasion, procurez-vous à minima un acte écrit de vente ou de session auprès de votre revendeur !

Le marquage près de chez vous : tous les opérateurs et leurs coordonnées sont géolocalisables sur une carte interactive dans la rubrique "Où faire marquer mon vélo ?" .

Le marquage par gravure vous coûtera en moyenne, selon l'opérateur entre 5 et 10 € .

Exceptions : Il est formellement déconseillé de graver des cadres carbone ou titane. Certains cadres de géométrie très spéciale ne peuvent pas être gravés sur le tube de selle, ils pourront éventuellement être gravés à un autre emplacement : à voir sur place.

Un vélo déjà gravé ne pourra pas être marqué une seconde fois avec un numéro différent.


Comment enregistrer son vélo ?   Consultez la FAQ !
1. Chaque numéro BICYCODE® est unique et a son propre mot de passe (non personnalisable). A la différence du numéro de série, qui peut être commun à tout un lot de vélos, que les fabricants gravent sous la boîte du pédalier.

2. Le numéro BICYCODE® est gravé sur votre vélo : cette méthode a été choisie pour sa résistance à la fraude. Les expériences des pays voisins, et les retours d'expérience en France, montrent que c'est le bon choix. Les systèmes de marquage par étiquette n'ont jamais eu de résultats probants  : trop facile à rendre illisible ou à décoller...

3. Vous recevez votre Passeport vélo, rappelant le numéro BICYCODE® et son mot de passe associé.  IMPORTANT : Conservez bien votre Passeport vélo ! Il vous permettra d'enregistrer votre vélo sur le site BICYCODE et de justifier de la propriété de votre vélo en cas de litige ou pour faire une déclaration de vol.

4. L'enregistrement de votre vélo en ligne est fortement recommandé, mais pas indispensable tant que le vélo n'est pas volé. Enregistrer au moins votre adresse mail vous permettra de récupérer votre mot de passe au besoin.

Vous devez déclarer sur ce serveur tout changement d'état de votre vélo : volé, retrouvé (= non volé), vendu/cédé par vous même à un tiers, ou éventuellement détruit. Vous devez aussi, en cas de vol, déposer plainte au commissariat de police  ou à la gendarmerie dans les plus brefs délais. Si vous bénéficiez d'une assurance vol de vélos, pensez aussi à avertir votre assureur.

Si quelqu'un retrouve votre vélo après un vol  - et si vous avez bien déclaré ce vol sur le site BICYCODE® et auprès de la Police/Gendarmerie -  il pourra consulter la base de données et connaître les coordonnées du commissariat qui a enregistré votre plainte. Conformément aux recommandations de la CNIL, seules la Police ou la Gendarmerie peuvent accéder à vos coordonnées.

Si vous vendez ou donnez votre vélo : vous devez transmettre le Passeport vélo au nouveau propriétaire.
 

 

Les billets de train TER à 1 euro en Languedoc-Roussillon et Occitanie

Depuis le 03/07/18 l'offre TER à 1€ est étendue au périmètre Occitanie.Découvrez la région Occitanie en TER pour 1€ ! Deux offres sont disponibles et accessibles à tous.

► Des billets à 1€ sont valables sur l'ensemble des TER pour des voyages dans toute la région Occitanie, en nombre limité.


► Où acheter mes billets :

  • Site www.ter.sncf.com/occitanie rubrique "Rechercher un horaire" (le tarif à 1€ est proposé en fonction des disponibilités)
  • Appli SNCF

Le billet à 1€ est valable 1 jour sur un train. Il est non échangeable et non remboursable.

Lignes 100% à 1€

Sur les 5 lignes indiquées ci-dessous, toutes les places sont à 1€, quel que soit le moment de l'achat :

  • Nîmes - Le Grau du Roi
  • Carcassonne - Quillan
  • Perpignan - Villefranche-Vernet-les-Bains
  • Marjevols - La-Bastide-St-Laurent-les-Bains
  • Béziers - Bédarieux - St-Chély-d'Apcher

 

► Où acheter mes billets :

Le billet est valable 1 jour uniquement sur les lignes concernées par le billet à 1€.


Consultez la brochure pour en savoir plus

La fête locale, deuxième jour, consacré aux cérémonies

Dès le matin, malgré la déjà très forte chaleur, chefs de jeunesse et demoiselles d’honneur, élégants dans leurs vêtements d’apparat, sont prêts pour les cérémonies traditionnelles de la journée. Cela commence sur le parvis de l’église Saint-Pierre où les deux Ânes, tour à tour, vont danser au son de la musique rituelle, face à un parterre composé d’élus et de personnalités invitées par la municipalité, ainsi que par les clients du marché dominical déplacé pour l’occasion place de la République et rue du Porche Saint-Pierre.

Après leur démonstration, et avant de pénétrer dans l’église où ils assisteront à la messe animée par la Lyre Bitteroise et des musiciens locaux, l’Âne totémique et le Petit Âne sont bénis par le curé de la paroisse.

Sur la place de la Promenade bien ombragée, dès midi tapant, c’est le tour de la cérémonie officielle, qui débute par les danses des Ânes, devant une foule compacte de Bessanais toujours admiratifs. Et l’on peut se rendre compte par cette image de la dépense d’énergie et la synchronisation nécessaires aux danseurs comme au meneur pour que la danse soit magnifique.

La remise du bouquet à deux élus municipaux et au maire Stéphane Pépin-Bonet par les chefs de jeunesse et les quatre demoiselles d’honneur (au lieu de trois d’habitude), était cette année un peu différente, et a permis à celui-ci, souriant de cette nouveauté, de recevoir deux bouquets au lieu d’un, et deux « poutous » (bisous), au lieu d’un.

Face à des personnalités de tous bords, Miss Bessan, élus régionaux et départementaux, maires des communes voisines, bourgmestre de Remich au Luxembourg et maire de Bessans en Savoie (deux cités jumelées avec Bessan), les consuls de Malte, du Maroc, de Monaco, et pour la première fois de Pologne l’Hérault… le maire a axé son discours sur la transmission des valeurs de Bessan au travers de sa fête locale qui réunit toutes les générations. Il a également mis en avant les liens unissant la ville à ses deux cités jumelles en présence, pour la première fois ensemble, des deux maires Jacques Sitz et Jérémy Tracq.

Remise de distinctions, selon les habitudes bessanaises, à des personnes ou des groupes ayant agi de façon à faire valoir la ville : ici, les cyclotouristes ayant parcouru en cinq jours les 600 km entre Bessans et Bessan. Question posée : « A quand le même défi entre Bessan et Remich ? ».

Comme de coutume, la fin de la cérémonie a ravi habitants, invités et touristes avec l’interprétation de la chanson de Bessan et l’hymne national. La cérémonie s’est terminée dans une ambiance très festive et quelque peu sportive, puisque les cyclistes ayant relié les deux Bessan(s) et rugbymen champions du Languedoc ont été au centre de tous les applaudissements.

L'orchestre Cocktail de Nuit, s'il n'a pas fait beaucoup danser, a surtout offert aux très nombreux amateurs un spectacle superbe et varié qui comme toujours  a tenu en haleine les assistants conquis  jusqu'à la fin, très tard.

 

Canicule: un pic de chaleur avant les orages et la chute des températures

 Arbre de feu

 AFP

Encore "une journée à tenir": le pic de chaleur va être atteint mardi dans plusieurs régions, avec à nouveau des restrictions de circulation, avant des orages et une chute des températures qui permettront de mieux respirer.

Dans un pays aux trois quarts en vigilance orange canicule (67 départements), le mercure est reparti à la hausse lundi après un léger repli dimanche et le pic devrait être atteint mardi dans le Nord-Est, le Centre et le bassin parisien, avec encore jusqu'à 40°C attendus localement, selon Météo-France.

Mais une dégradation orageuse arrivant par le Nord-Ouest à partir de mardi après-midi et au cours de la nuit suivante entraînera une baisse parfois "brutale" des températures et "mettra fin à cette période caniculaire" mercredi.

Ce qui ne signifie pas nécessairement la fin des alertes météo. La collision entre l'air plus frais venu de l'Atlantique et "l'air surchauffé" risque en effet de provoquer mardi soir en Normandie, dans la région parisienne et dans le Nord des orages "forts voire violents" localement, avec de la grêle et de fortes rafales de vent, a mis en garde le prévisionniste Jean-Pierre Hameau.

- Ne pas relâcher l'attention -

Lire sur : https://www.afp.com/fr/infos/334/canicule-un-pic-de-chaleur-avant-les-orages-et-la-chute-des-temperatures-doc-1865tv2

Futures éclosions…

 

Si on est un tant soit peu observateur dans la nature, on remarque souvent des petites choses disséminées ici ou là et qui nous interpellent. On ne sait pas d’où elles viennent ni ce quelles font là mais on les connait de vue.

C’est le cas de ces 2 photos dont le sujet mesure entre 2 cm et demi et 3 cm. La première de ces photos est une Oothèque de mante religieuse un orthoptéroïde (photo André Lequet) C’est en quelque sorte pour faire court, un nid de mantes religieuses. La deuxième de ces photos c’est également un nid mais de lépidoptère, le « Psyché du gramen ». Regardez bien autour de vous, vous pourrez les observer l’une comme l’autre accrochés sur des poteaux en bois, en béton mais aussi sur n’importe quel matériaux. Cela vous interpelle ? Vous voulez en savoir plus ?

Alors pour approfondir vos connaissances, je ne peux que vous conseiller d’aller faire un tour sur l’excellent site d’André Lequet avec ses pages entomologiques qui vous feront découvrir ces 2 petites bestioles mais aussi bien d’autres merveilles.

Pour la mante religieuse : https://www.insectes-net.fr/mante/mant2.htm

Pour la psyché du gramen : https://www.insectes-net.fr/psyche/psyche2.htm

Mon but : vous faire connaitre ces étranges créatures, et les protéger. C’est cette biodiversité dont on parle si souvent sans réellement la connaitre !

À ce propos, c’est la période des moustiques, tigre en particulier dont on apprécie peu la compagnie, mais savez vous que les guêpes, ou les frelons sont de gros consommateurs de ces indésirables ? Vous ne les regarderez plus avec les mêmes yeux ! Mais parmi les prédateurs des moustiques il ya aussi les libellules, les hirondelles et quantités d’autres oiseaux ainsi que les batraciens, grenouilles, crapauds et poissons…

Georges Cantin

ootPhoto André Lequet

oot22L1220515

 

 

De Berlou et du commencement des mondes

 berlgugio

 Berlou est un petit village des Hauts cantons. On peut l'atteindre à partir de la route de Saint Chinian à Mazamet en bifurquant vers Ferrières-Poussarou et La Treille, suivant une voie étroite aux abords parfois vertigineux à travers de très vieilles montagnes.

Ou directement à partir de St Chinian. A Berlou, outre une auberge, la cave coopérative et des vignerons indépendants, grâce à la "Maison du Cambrien", on peut se tourner vers des nourritures moins terrestres.

 La "Maison du Cambrien" est un musée paléontologique, créé (2008) et animé par M. Francis Fernandez. Il est l'aboutissement de la passion qui l'anima tout au long de sa vie, celle de recueillir les témoignages du commencement du monde, des débuts de la vie sur la Terre. Passion transmise par son père (trop tôt disparu à 45 ans) dont M. Fernandez évoque la mémoire avec son premier fossile trouvé à l'âge de 10 ans.

berlP1020656 (2)

Et puis il y a eu l'aide et les conseils éclairés de l'abbé Courtessole de Carcassonne (1904-1990). Alors, au fil des ans, au hasard des travaux de la viticulture ou de recherches lorsque la besogne était moins pressante, se constitua sa collection de fossiles. En 2008, toute la famille s'unit pour bâtir le musée. Aujourd'hui, tous les après-midis en saison, M. Fernandez montre le fruit de ses recherches aux visiteurs, satisfaisant son goût du contact humain et la nécessité de transmettre son expérience. Ce n'est pas toujours facile. Mais malgré une communication qui pourrait être meilleure (hors les querelles de clocher), en 5 ans, la "maison du Cambrien" a vu passer 4 500 visiteurs.

Le Cambrien est le premier étage géologique de l'ère Primaire, de -600 à -500 millions d'années (Ma). Dans les mers de cette époque, se déposaient des sédiments, futures argiles et schistes qui ont piégé les premières formes de vie, en particulier les Trilobites. Ils sont ainsi nommés car leur corps comporte 3 parties : une tête pourvue d'yeux rudimentaires (les pélagiques), un important thorax terminé par un appendice, le pygidium.

berlP1020578

La famille la plus représentée est celle des conocoryphes, tel le Conocoryphe brevifrons local, mais aussi des spécimens espagnols, portugais, marocains. Puis, les fosses cambriennes se comblèrent, suivies par d'autres dépôts avant l'émergence de la chaîne hercynienne. Les soubresauts tertiaires de l'écorce terrestre portèrent tous les terrains du Primaire en altitude, chevauchant les terrains du Secondaire.

Car il y eut une terre, comme l'indique la tradition et, à l'ère secondaire (-181 à -135 Ma), les formes de vie terrestre se développent avec les dinosaures dont certains s'essayaient à voler, tel l'Archéoptéryx dont l'empreinte est restée dans une plaque calcaire. L'évolution géologique explique pourquoi, en arpentant les montagnes alentours, en creusant parfois à un mètre, M. Fernandez a pu trouver une grande partie des fossiles exposés dans sa "maison".

Il rend aussi hommage aux mineurs de Graissessac et expose de grandes plaques du Carbonifère portant les empreintes de fougères hautes, une calamite, gigantesque roseau d'il y a -350 Ma. Avec M. Fernandez, on tourne les pages du livre du commencement des mondes.

Hervé Le Blanche

La fête locale, le premier jour en quelques images

 

Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, a reçu officiellement à l'Hôtel de Ville Jacques Siltz, nouveau bourgmestre de Remich, la ville luxembourgeoise jumelée avec Bessan, et l'équipe qui gère avec lui la ville. Une cérémonie toute bessanaise, décontractée, amicale et conviviale, pour recevoir ces "jumeaux" venus du nord.

La première sortie de l'Âne totémique et de son jeune compère le Petit Âne. Ici au départ de la maison de retraite où les pensionnaires  se sont régalés de les voir danser pour eux, bien que, canicule oblige, le temps de danse ait été réduit, et les personnes âgées moins nombreuses à les attendre dehors.

Les manèges et autres attractions ont déjà pris leur régime de croisière, et si toutes ont leurs amateurs, la vendeuse de barbe à papa n'hésitant pas à danser tout en tournant adroitement ses baguettes au-dessus du "chaudron" pour les charger de ses légers filaments de sucre attirait parents et enfants.

Le premier bal, animé par l'orchestre Krypton, a connu son succès habituel, avec danseuses et danseurs pour sa partie spectacle toujours très appréciée, sa musique variée et ses rythmes qui incitaient les danseurs de tous âges à se déhancher en cadence sans complexes. Un beau début pour cette fête de la Saint-Laurent édition 2018.

Des pompiers en intervention agressés

Pour la journée du samedi 04 août, les sapeurs-pompiers de l'Hérault ont réalisé en 24h 321 interventions soit 13 interventions en moyenne par heure et reçu des milliers d'appels au centre départemental des appels d'urgence.

"Qu'ils soient professionnels où volontaires, de garde ou en astreinte, ils sont toujours-présents, toujours-proches et toujours-partants, respectons les.

Nous avons une pensée pour nos collègues blessés hier et lâchement agressés alors qu'ils étaient en train de porter secours pour sauver des vies."

Précise le SDIS.

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte

A ce sujet, Kléber Mesquida, Président du conseil départemental de l’Hérault et Président du conseil d’administration du SDIS 34 communique : "« En 48h, deux sapeurs-pompiers ont fait l’objet de deux agressions violentes d’une extrême lâcheté, alors qu’ils portaient secours et notamment sur Béziers, où ils venaient de prendre en charge une femme gravement blessée suite à une défenestration. Je condamne avec la plus grande fermeté ces agressions gratuites sur nos vaillants pompiers qui tous les jours risquent leur vie pour sauver des vies et qui sont intolérables et inacceptables dans une société comme la nôtre. J’ai demandé au contrôleur général Eric Florès, le directeur du Sdis 34 de déposer plainte contre les auteurs des faits qui ont été clairement identifiés et interpellés, et j’en appelle à la fermeté de l’institution judiciaire pour que les prévenus puissent être jugés en comparution immédiate et que les peines prononcés soient exemplaires par respect pour nos sapeurs-pompiers qui doivent pouvoir intervenir en toute sécurité. Au moment où les risques sont au maximum avec l’afflux touristique de la saison estivale, la canicule qui s’est installée depuis quelques jours, les risques feux de forêt qui augmentent de jours en jours et à la veille de la feria de Béziers ou nos sapeurs-pompiers vont œuvrer sans compter, nous devons tous nous mobiliser pour que ces hommes et femmes aux casques brillants puissent exercer leurs missions de secours dans les meilleures conditions possibles et en toute sécurité. Nos forces de sécurité -sapeurs-pompiers, policiers et gendarmes- qui sont fortement sollicitées en cette période de l’année sont les anges gardiens de notre République et nous devons les respecter et ne pas toucher à leur intégrité. J’en appelle aux différentes autorités compétentes en matière de sécurité publique, de la justice mais également aux civismes des citoyens, pour que les sapeurs-pompiers de l’Hérault puissent mener les missions de secours dans des conditions optimales et je tiens à rendre un hommage tout particulier à nos deux pompiers agressés qui peuvent compter sur mon engagement total pour que ces actes soient sévèrement punis et dénoncés au plus haut niveau de l’Etat ».

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations