Balaruc les Bains

Séjours jeunesse pour 2018

Personnes Groupe Enfants Enfants D'Âge Pré

Partant du principe que les voyages forment la jeunesse, la Ville de Balaruc-les-Bains propose régulièrement aux adolescents différentes destinations de séjours ludiques et de découverte ; 2018 ne fera pas exception à la règle puisque trois séjours sont au programme des activités jeunesse des sept prochains mois.

Le premier se déroulera à l’occasion des prochains congés scolaires et aura comme cadre la station de montagne de Vaujany. Les plaisirs de la glisse, les jeunes Balarucois ont la chance d’y goûter régulièrement entre les séjours organisés par la Ville dans le cadre scolaire au Belvédère, ou ceux avec l’association Balaruc-Vacances Loisirs.

Le service Jeunesse propose pendant 6 jours, du 26 février au 3 mars, le cadre enchanteur de Vaujany pour les ados balarucois. Ils pourront slalomer, surfer, s’essayer aux nouvelles glisses … ainsi que tous les autres plaisirs des sports d’hiver, le tout dans une ambiance conviviale.

Quelques semaines plus tard changement de saison, mais toujours une ambiance montagnarde pour le séjour franco-allemand édition 2018. Cette année, c’est au tour des jeunes Balarucois de recevoir leurs homologues allemands. Ils ont choisi pour ce séjour, le chalet municipal «Le Belvédère» de Saint Pierre-de-Chartreuse. Balade en montagne et activités de plein air seront au programme de ce séjour qui aura lieu du 7 au 17 juillet.

Quelques jours plus tard, le troisième périple se fera en Corse, avec un nouveau séjour mobylette qui permettra aux jeunes Balarucois, plus d’une décennie après la première édition, de découvrir les paysages et curiosités de l’île de beauté.

Les inscriptions pour ces différents séjours sont ouvertes à l’Espace Louise Michel. Pour vous inscrire aux séjours de ski - Secteur Jeunesse – Ville de Balaruc-les-Bains - 04 67 80 71 50 (Inscription possible les matinées).

Réouverture du Jardin Antique Méditerranéen

Dans 2 semaines seulement (le jeudi 1er mars), le Jardin Antique Méditerranéen sera fin prêt pour vous accueillir.

Le musée gallo-romain Villa-Loupian et celui de l'Étang de Thau (à Bouzigues) sont eux, ouverts depuis le 1er février dernier.

Pour tout savoir sur les horaires & tarifs de nos équipements patrimoniaux, téléchargez le flyer http://bit.ly/2BwdZIr

Office Municipal de la Culture de Balaruc-les-Bains A.G. ordinaire 2018

L’Office Municipal de la Culture de Balaruc les Bains, auquel adhèrent aujourd’hui 15 associations à vocation culturelle, tenait son assemblée générale mercredi 7 février, à 19 h., en salle de conférence, en présence de Monsieur Cathala, adjoint au maire et Monsieur Dorléans, conseiller municipal.

Le président, Maurice Bouchard, a présenté le rapport moral où il a souligné le travail important réalisé par les associations, dans le sens d’une collaboration accrue et d’une bonne participation des habitants et résidents à leurs activités.   Au cours de l’année 2017, l’OMC s’est doté d’une charte (sorte de règlement intérieur) affirmant la  totale indépendance des associations au sein de l’OMC, dans un climat de confiance et d’échanges réciproques si elles collaborent autour d’objectifs communs (ce qui est un des objectifs principaux de l’OMC). Un Conseil de développement a également été mis en place qui se veut une instance de concertation et de réflexion visant à susciter de nouvelles dynamiques et à proposer des idées innovantes dans le domaine culturel et qui  sera le plus ouvert possible puisqu’il peut inviter à participer à ses travaux des personnalités non adhérentes à des associations et porteuses d’un projet culturel ainsi que toute personnalité souhaitant s’impliquer dans le domaine culturel

Il invite également les représentants d’organismes potentiellement partenaires (OMS, Office du Tourisme, Médiathèque, JAM…). En évoquant la fête de la culture (Culture les pieds dans l’eau) du 29 septembre, le président de l’OMC a souligné la réussite de cette manifestation grâce à l’investissement des associations et à la diligence des services municipaux qu’il a tenu à citer et remercier pour l’aide et le soutien qu’ils apportent aux associations : le service culturel évidemment, mais aussi le service communication,  les services techniques, la police municipale et le service protocole.

Puis il a énuméré les idées et projets que l’OMC accompagnera dans la mesure de ses moyens. Un atelier informatique, montage vidéo, à partir de l’expérience de l’amicale  l’Age d’Or, le  projet «Mémoire Vive» de Balaruc les Bains, le projet «mémoire de l’Ecole», éventuellement des travaux d’historiens locaux, ou encore la participation d’associations à des projets consacrés à la mémoire historique. Autour de la littérature, de la poésie et de l’écriture à partir des expériences de l’APCP et d’Ani-Mot Lire (Voile des poèmes, atelier d’écriture, projets de lectures poétiques…). Avec Arts Métis et le projet de Jardins du Festival auquel pourraient se joindre d’autres associations (poésie par exemple). Avec l’atelier «peinture» de l’Age d’Or qui va participer au concours pour la réalisation de l’affiche du festival des Arts Métis en juillet prochain et qui va organiser un concours de peintres amateurs (sur le thème de Balaruc-les-Bains) en octobre. On peut aussi envisager d’autres pistes, dans le domaine scientifique (astronomie, environnement, développement durable, risques sanitaires…). Toutes ces propositions seront discutées au cours du prochain  conseil de développement  et, le cas échéant, seront  présentées au conseil d’Administration de l’OMC qui proposera les modalités d’accompagnement de ces nouvelles activités.

Le rapport financier a été ensuite présenté d’où il ressort que la situation financière de l’OMC est particulièrement saine ; rapport adopté à l’unanimité. Monsieur Cathala, adjoint au maire, a félicité le dynamisme de l’OMC qui accompagne l’effort important réalisé par la Ville dans le domaine culturel (rédaction d’un projet culturel ambitieux, nouvel équipement inauguré en septembre prochain, attention particulière aux associations culturelles…).

Enfin, lors du court conseil d’administration qui a suivi, le bureau de l’OMC a été élu à l’unanimité également : Président : Maurice Bouchard (Ani-Mot-Lire) - Vice-président : Paul Soulat (Acte Culture) - Secrétaire : Marinette Grellet (Allegre Thau) - Secrétaire adjointe : Andrée Fort (Age d’Or) - Trésorière : Michèle Jégat (UTL 34) - Trésorier adjoint : Rémi Lettieri (Arts Métis). La séance est levée à 20 h. 30. 

L'Assemblée générale 2018 de la Caisse locale du CREDIT AGRICOLE - PAYS DE THAU : un cru exceptionnel

Ce jeudi 8 février à 18h s'est déroulée au tout nouveau et superbe boulodrome de BALARUC LES BAINS, Complexe de Pech Meja, l'Assemblée générale de la Caisse locale du PAYS DE THAU devant près de 600 Clients et sociétaires Crédit Agricole.agricoleP1000033

 Le Conseil d’administration présidé par Jacques FOURNIER mais également l'ensemble des Collaborateurs du CREDIT AGRICOLE du Secteur de Sète avaient mis les petits plats dans les grands pour l'occasion et ont réussi une très belle soirée "Mutualiste" placée sous le signe de la convivialité et du partage mettant en avant ses actions auprès de la population du territoire.

agruP1000112Mr Le MAIRE de Balaruc les bains, Gérard CANOVAS a tout d'abord accueilli les Invités et présenté cette nouvelle salle qui servira, en plus du boulodrome, de lieu de réception et de Vie pour toute la Commune.

Le Président de la Caisse locale, Jacques Fournier a ensuite rappelé toutes les actions menées par la Caisse locale tout au long de l'année 2017 mais également les objectifs pour 2018.(Accompagnement des associations, Aide à l'apprentissage, Réunions d'informations auprès des viticulteurs touchés par le gel, mais également un dispositif "points passerelles" mis en place afin d'aider les personnes dans le besoin, Jean-Pierre SICRE étant le bénévole de la Caisse locale pour le Bassin de thau.)

ferrP1000046

Julien DOLADILLE, Directeur du Secteur de Sète a poursuivi la présentation en présentant les Agences et collaborateurs du Secteur mais également les chiffres et actions marquantes de l'année 2017 ainsi que les grandes orientations pour 2018. La partie statutaire a été assurée par Emmanuel PAUZIER, Directeur de l'Agence de GIGEAN et Secrétaire de la Caisse locale du PAYS DE THAU. La soirée s'est poursuivie par la venue sur scène de nombreux invités mis à l'honneur : Cathy DUMAS, Présidente de l'association des commerçants de Balaruc qui s'occupe de l'organisation du Marché de Noël, Isabelle DUPERE, créatrice de robes pour Miss France accompagnée de deux Miss du Bassin de Thau, les produits THERMALIV grâce à un stand dédié, Mr LAVIT directeur du Lycée Agricole Privé de Gigean (LEAP La Gardiloe), "LES LOUVES DE THAU", l' équipe de rugby loisir de POUSSAN et enfin Claude BELLE président de la "boule d'azur" et Guillaume ABELFO , Champion du monde de jeu lyonnais et titulaire de l'équipe Elite 1 de Balaruc les bains.

JJ DE SAA est également venu rappeler la présence du Crédit Agricole à travers le mutualisme à Thau initiative. J-Pierre SICRE lui étant venu parlé plus en détail du dispositif "point passerelles" auparavant.

Enfin, de nombreux échanges ont permis aux Clients sociétaires de pouvoir poser leurs questions au Représentant de la Direction du CREDIT AGRICOLE du LANGUEDOC présent pour l'occasion, Christophe POUZOL.agruP1000067

Le Président Jacques FOURNIER a ensuite clôturé les débats, sans oublier la traditionnelle tombola, en invitant les très nombreux "convives" à venir profiter du superbe buffet préparé pour l'occasion et d'une animation musicale haute en couleur assurée par les CARD FULL." (Groupe musical de la région.)

La Santé dans l'Assiette 1ère rencontre citoyenne du Bassin de Thau

INVITATION :

«La Santé dans l’Assiette» - Première Rencontre Citoyenne du Bassin de Thau, le Vendredi 16 Février 2018 à 19 h.00 à Balaruc les Bains - Salle Montgolfier, rue Romaine, (face au Pavillon Sévigné, office de tourisme).

Nous aimerions tous consommer des produits sains, mais nous savons que ce n’est malheureusement pas le cas. Devant l’apparition de véritables pandémies (maladies chroniques, obésité, cancer, …), nous nous interrogeons sur ce que l’on met dans notre assiette, en toute opacité, si l’on se réfère à l’illisibilité des étiquetages . Nous souhaitons tous mieux connaitre les produits que nous consommons et ainsi accéder à une alimentation plus saine, plus sûre, plus durable.

Afin de comprendre, entre autres sujets, l’épopée du glyphosate, les pesticides et les perturbateurs endocriniens, nous vous convions à une rencontre citoyenne animée par le Dr Brigitte Cohen (Nutritionniste, Santé Publique)  Lors de ce débat, vous pourrez poser toutes les questions qui vous préoccupent. Vous pouvez également diffuser cette invitation à toute personne et/ou structure concernées par les problématiques abordés.

Vous pouvez nous confirmer votre présence à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

C.R. de l'Assemblée Générale Ordinaire de l'U.H.A.A.C.

 

 

 

 

 

 

L’UHAAC (Union Héraultaise d’Associations d’Anciens Combattants), section de Balaruc- les-Bains a tenu son Assemblée Générale Ordinaire le 8 février, en présence de M. Francis Pigeaud, Vice-Président de l’UHAAC et de Mme Jacqueline Pigeaud, Secrétaire Départementale. Le Président, M. Jean-Pierre Poulain, ouvre la séance par un mot d’accueil et de bienvenue suivi d’une minute de recueillement en hommage aux disparus. Le bureau étant à renouveler, les adhérents sont invités à voter au fur et à mesure de leur arrivée.

M. Bernard Blondeau, Secrétaire de la section, présente le rapport d’activités pour l’exercice écoulé ; puis la Trésorière, Mme Renée Piolet, présente le rapport financier en parfait équilibre. Les rapports sont adoptés par l’assemblée à l’unanimité et le quitus est donné à la Trésorière. M. Francis Pigeaud et Mme Jacqueline Pigeaud prennent successivement la parole et rappellent entre autres le rôle social des associations d’Anciens Combattants. Ils insistent sur l’importance de leurs rôles pour le maintien et la transmission de la mémoire.

Une remise de décoration est faite à deux adhérents : M. Jean Tellier, porte-drapeau de la section reçoit la médaille d’argent de l’Union Fédérale et M. Jean-Marie Pesce, la médaille de bronze. Les résultats du dépouillement du vote sont annoncés : l’équipe actuelle est entièrement reconduite avec 38 voix pour, 0 contre et 2 votes nuls.

La séance est close et les participants se réunissent autour d’un apéritif convivial avant de se retrouver pour prendre un repas en commun.

Soirée Salsa "Ustedes Mi Rumba Y Yo"

Résultat de recherche d'images pour "SALSA USTEDES MI RUMBA Y YO"

Soirée Salsa vendredi 9 février à 20 h.45 à la Maison du Peuple à Balaruc-les-Bains avec le groupe de salsa montpelliérain Ustedes, Mi Rumba y Yo

Entrée 9 € - Prévente à l’Office de Tourisme à 6 €.

A l'heure où la salsa est de plus en plus représentée par de petits groupes de 4 ou 5 musiciens, Ustedes Mi Rumba Y Yo, emmené par le chanteur vénézuélien José Hernandez Trujillo, assume, comme à l'originale, une salsa live, grosse formule, riche de 10 musiciens.

Après une belle carrière au Vénézuela José Hernandez Trujillo rejoint la France et intègre les meilleures formations Salsa du Sud. Avec Ustedes, Mi Rumba y Yo, il réalise son rêve... diriger une grande formation et jouer la salsa qu'il aime : la salsa dura latino-américaine! Pour cela, il a réuni les musiciens les plus à même de concrétiser ce rêve; des musiciens bien connus dans notre région !

Soirée proposée en partenariat avec Casa Latina.

5 février les curistes sont revenus...

Forte de plus de 53 800 curistes par an,  la station thermale de Balaruc-les-Bains a rouvert ses portes en ce mois de févier 2018.

Les thermes de Balaruc-les-Bains ferment de mi-décembre à début février ; Aujourd'hui, lundi 5 février, l'Etablissement Thermal ouvre ses portes avec déjà 950 curistes inscrits ; ils vont profiter de l'eau thermale dont les bienfaits sont scientifiquement prouvés.

En 2017, 53 835 curistes ont fréquenté cet Etablissement, dont 19 479 en phlébologie et les autres en rhumatologie. Les réservations pour 2018 sont déjà les mêmes et devraient donc encore progresser durant l'année. 95 % des curistes apprécient les soins diffusés.

Dès l'ouverture, toute l'économie locale redémarre après la trève hivernale et la Ville de Balaruc-les-Bains est devenue, au fil des ans, la première station thermale de France et devance aujourd'hui Dax. Cette municipalité, qui compte seulement 6 900 habitants à l'année permet, grâce à cette activité, d'offrir 400 emplois dans ses thermes et 1 500 emplois induits. 

Soucieuse de sa ressource naturelle, la mairie de Balaruc-les-Bains vient d'effectuer un nouveau forage tout près du Casino de la Ville. Non pas parce que l'eau salvatrice se tarit, mais pour assurer l'avenir à long terme. Le maire, Gérard Canovas, se pose en garant d'un patrimoine qui ne date pas  d'hier et dont l'efficacité est aujourd'hui prouvée.

Les révolutions du sport - fièvre numérique

La 2ème édition des Rencontres de Sète agglopôle – Le Monde, organisée au Casino de Balaruc-les-Bains ce 1er février était, cette année, consacrée aux révolutions du sport, une formidable thématique pleine de richesses.

C'est sur ce thème qu'élus, "gamers" spécialistes de l'économie du sport, universitaires, dirigeants de start-up, présidents de clubs, managers sportifs... se sont réunis au Casino de Balaruc-les-Bains afin de débattre de la nouvelle donne et d'imaginer ensemble à quoi ressemblera le sport en 2024, quand la France recevra les Jeux Olympiques. Autant dire demain !

Débats animés par Gilles van Kote, directeur délégué du Monde, Jean-PierreGonguet, journaliste et Christophe Chassaigne, rédacteur en chef de France 3 Occitanie.

François Commeinhes, président de Sète Agglopôle Méditerranée, GenevièveFeuillassier, Adjointe au Maire de la Ville de Balaruc-les-Bains et Gilles van Kote, directeur délégué du Monde, ont ouvert la séance :

«Depuis deux ans, l'agglomération a décidé de s'inscrire dans ce courant original, car nous sommes convaincus que le sport est devenu un puissant levier économique» a déclaré François Commeinhes, maire de Sète et président de S.A.M., qui est intervenu en ouverture du forum. «La question, à notre niveau, est de savoir comment les collectivités locales peuvent négocier ce tournant [..]Plus que jamais, se pose aujourd'hui la question des nouvelles pratiques sportives qui mélangent bien-être, performance, et depuis peu e-santé et e-sport. Comprendre ces mutations essentielles, anticiper leur évolution, décrypter ces nouvelles pratiques pour que nous puissions profiter de leur potentiel, telle est l'ambition de ce forum proposé par les équipes du Monde en partenariat avec Sète Agglopôle Méditerranée. L'idée est de faire avec le sport sur l'ensemble du territoire ce qui a été fait à Sète avec la culture : le sport en tant que source de développement économique, d'attractivité touristique et d'aménagement urbanistique» a développé François Commeinhes, avant d'énumérer  les atouts du territoire : le climat, la proximité des thermes de Balaruc, l'accessibilité avec le prochain PEM, la proximité des sites natures, la future construction du palais des sports sur le site Lafarge, et la présence de nombreux sportifs de haut niveau.

A son tour le sport connaît donc sa révolution numérique avec des nouveaux outils de communication et de fidélisation qui permettent d’améliorer l’expérience des utilisateurs. Nouveaux outils technologiques au service des sportifs du dimanche comme des sportifs de haut niveau. Et enfin, l’arrivée du «e-sport». Une économie saisie par la fièvre numérique, l'accès aux données des fans, l'essor de l'e-sport et l'arrivée de nouveaux acteurs : l'heure de la transformation a sonné ! 

- Comment les nouveaux entrants du digital transforment-ils le football, le tennis et le cyclisme ? Par Thomas Borie de Fabernovel Innovate

- Les nouveaux investisseurs du digital déstabilisent-ils l’économie du sport ?
Par François Lévêque, professeur d’économie, Cerna, Mines Paris Tech, Arnaud Saurois, maître de conférences associé à la faculté des sciences du sport de l’université de Poitiers, Nathalie Sonnac, conseillère au CSA, Xavier Spender, directeur Gal du pôle rugby de La Dépêche

.- Comment la NBA réussit sa transformation digitale et pas la Premier League ? Par Boris Naguet de Saint Vulfran, Fabernovel Innovate. La NBA est un modèle de transformation numérique. Depuis le show mondial de la Dream Team de Michael Jordan aux JO de Barcelone en 1992, le basket-ball professionnel américain, bloqué dans ses audiences et ses revenus sur son marché national par le football américain et le base-ball, s'est donné un objectif «le monde sinon rien» et une stratégie «le fan avant tout». Pour cela il a été pensé que seuls les fameux GAFA (Google, Appple, Facebook, Amazon) peuvent collecter les données des fans et faire ainsi grimper la valeur de leurs compétitions. C'est là encore un bouleversement profond qui s'annonce pour les diffuseurs et les organisateurs de compétitions.

- Les compétitions et les clubs doivent-ils innover pour s’adapter aux nouvelles attentes sportives ? Par Christophe Fourcault de Pavant alias Kito de Pavant, navigateur, Eva Roche, kayakiste, fondatrice d’Athlete-Avenue.com et Vincent Bonnet, directeur marketing et développement du stade Toulousain. L'analyse de données est au cœur de la préparation sportive, l'utilisation des «data» se démocratise et permet d'améliorer les performances. 

Conclusion de la matinée par Thomas Favolini, un enfant du pays, champion du monde de Jet Ski, né à Balaruc-les-Bains. Dans l'après-midi, d'autres sujets furent développés pour le plus grand plaisir des participants venus dialoguer sur ces sujets passionnants et nouveaux :

La France veut devenir un leader mondial de l’e-sport, explications du phénomène...
L’e-sport va-t-il bouleverser durablement le spectacle sportif ?
La force des start-up, ce n’est pas la technologie mais l’agilité dans l’expérience client.
Les grands du sport ont-ils vraiment besoin des petits du digital ?

La conclusion de cette belle journée a été faite par Magali Ferrier, vice-présidente déléguée au sport de Sète Agglopôle Méditerranée.

 

Sur cette photo : Eva Roche, kayakiste et Kito de Pavant, deux sportifs de haut niveau qui ont animé la journée. 

Les Ecrans du Sud reviennent à la Maison du Peuple

Les Ecrans du Sud

Vendredi 2 février, les adeptes des «Ecrans du Sud» reprennent le chemin de la Maison du Peuple à 18 h.30 pour la première soirée de cette saison 2018.

C’est la société de production «Les Films d'Ici Méditerranée» qui sera à l’honneur de cette séance, avec la projection de deux films produits par cette société montpelliéraine.

Dès 18 h.30, avec le nouveau film documentaire de la réalisatrice Sylvère Petit, Ani-maux, nous plongerons dans le quotidien des patients d’une clinique  vétérinaire.

Le parti pris original de cette réalisatrice  passionnée de nature et de vie sauvage est de se positionner - et nous avec - à hauteur des animaux pour une expérience inédite et puissante.

Ainsi, nous accompagnons Max, Smith, Lilou, Kali avec leur douleur, leur vieillesse, leurs simples bobos jusqu’à la guérison et parfois la mort. De la salle d’attente à l’opération en passant par les doutes et les rires en consultation, progressivement leurs histoires agissent comme un étrange miroir sur nous-même.

A 21 h., après la traditionnelle soupe offerte, un film surprise sera à découvrir. Entrée : 5 €

Avec l'APAVH, les belles LALIE et DIARRA sont à l'adoption

pepit2229683346_1645563212187152_5084249881548282965_nSi le physique est à prendre en considération , on imagine que ce qui compte le plus ce sont nos caractères... A propos de Lalie, la jolie grisette : "j'ai un caractère calme. J'apprécie passer du temps couchée dans le salon de jardin de ma famille d'accueil. Je suis demandeuse de jeux et de câlins."pepit29571372_1645563708853769_1155069375934100749_nPour Diarra, l'arlequine : "je suis un peu plus speed, j'aime chasser, eh oui suis une chipie , j'embête les petits animaux. Je suis curieuse, j'explore tout ce que je peux, intérieur comme extérieur. J'aime aussi les câlins et parfois même, lorsque je l'ai décidé, je monte sur les genoux"...Nous avons toutes deux impérativement besoin d'un extérieur, nous sommes certes des minettes faites par avoir une vraie vie de famille mais aussi des minettes de la nature. Nous en priver serait très difficile pour nous. Pour nos adoptions, on vous demandera le remboursement de nos frais d'identification et de stérilisation...

» associations