Bouzigues

Au programme de l'été : expositions dans les musées et jardin - Sète agglopôle méditerranée

Découvrez cet été trois nouvelles expositions dans les musées et jardin de Sète agglopôle méditerranée!

 

DIALOGUE EN MER  de Sarah Thiriet et Mehdi Melhaoui

Du 5 juin au 30 novembre 2020 au Musée Ethnographique de l’Etang de Thau à Bouzigues

Du 3 juillet au 30 novembre 2020 au Jardin antique méditerranéen à Balaruc-les-Bains
Accès compris dans les conditions normales d’entrées.

          

 

Une partition écrite à quatre mains pour deux espaces voisins et disjoints :                                                                         

La mer Méditerranée est vecteur de grandes migrations dans l'histoire de l'humanité. Aujourd'hui, cette mer questionne, elle met en évidence de graves interrogations quant aux changements climatiques, elle est aussi le théâtre de drames humains : la mer monte, elle s'épuise et l'homme se déplace, il s'interroge sur la forme de son l'horizon. Cette mer est un réceptacle des eaux des océans Indien et Atlantique cheminant à travers détroit et canal. L'océan Atlantique est un ancrage fort pour Mehdi Melhaoui. Sarah Thiriet  connaît de longues périodes en immersion dans l'océan Indien. Leurs préceptes et leurs affects sont autant différents qu’il existe de similitudes. En bordure de Méditerranée les deux artistes se retrouvent et nourrissent un terreau  commun.

 

Le + de l'exposition à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine                                                                                                              

► Rencontrez les artistes lors d'une visite guidée!

Samedi 19 septembre à 16h au Musée ethnographique de l'étang de Thau, suivi d'un apéritif de clôture. Gratuit, sur réservation au 04.67.78.33.57

Dimanche 20 septembre à 10h30 au Jardin Antique Méditerranéen. Gratuit, sur réservation au 04.67.46.47.92

 

OTIUM COLLECTE de Xavier Makowski      

 

Du 12 juin au 11 septembre 2020 au Musée gallo-romain Villa-Loupian

Accès compris dans les conditions normales d’entrées.   

  


                                                                                     

Jouant avec les codes de l'univers muséographique, l’exposition que propose l’artiste prend l'aspect d'un travail de recherches en cours, installations directement inspirées des activités antiques de la villa gallo-romaine de Loupian.

Des pièces liées à la domestication de la nature, à l’agriculture sont disséminées sur le site, comme exhumées, floutant la frontière entre la pars urbana et la pars rustica de la villa, et interrogeant la notion d’otium (notion caractéristique de la civilisation romaine qui désigne le temps libre).

Touchant à l’idée de métamorphose, cette collecte visuelle et sensible développe un regard décalé, sur des objets usuels, banals du quotidien, explorant de nouveaux domaines comme l’anthropologie, l’entomologie, l’animalité…

En dialogue avec cette exposition, l'installation INDULGERE GENIO de Xavier Makowski est visible 24h/24h sur la Façade Locale d’Art Contemporain (FLAC) de l’Espace o25rjj dans le centre du village de Loupian.

 Le + de l'exposition

« Recitatio Remix »  Lecture arrangée    

En résonance avec l’exposition, textes de Xavier Makowski mixés avec des extraits du documentaire sonore « Sous les pieds la terre » (réalisation Philippe Baudouin) évoquant la ruralité aujourd’hui. Création et mise en voix Thomas Andro. Dialogue avec Xavier Makowski et apéritif de clôture.

Vendredi 11 septembre à 18h au Musée gallo-romain Villa-Loupian. Gratuit, renseignement au 04.67.18.68.18

Aux Vignes de Thau, la reprise est déjà programmée et attendue avec impatience

screen-shot-10-25-16-at-09-26-pmAprès ce temps de pause suite à la pandémie du Coronavirus , le bureau de l’École des  vignes de Thau s’est réuni le samedi 11 juillet 2020.
José, Marjorie, Beatrice et Emilie  peuvent donc vous présenter l’agenda prévisionnel de la saison sportive 2020/2021 .vdtIMG_1614

A partir du samedi 29 août , Poussan devrait ouvrir le bal de la Journée des associations suivi de Villeveyrac, Montbazin, Gigean, Mèze, Loupian et Bouzigues le 5 septembre 2020.

 


vdtIMG_1499-1La reprise des entraînements aura lieu le mercredi 2 septembre à partir de 15 h 00 pour toutes les catégories. « Chaque enfant devra venir  avec sa propre gourde, toute la saison. »
Les Vignes de Thau vous invitent à l’assemblée générale le samedi 5 septembre à 18 h 00 au club house du club, assemblée suivie d’un moment festif et convivial.
Le Stage de cohésion aura lieu pendant les vacances de Toussaint à Nant (départ à 7 h 00 le samedi 17 et retour le 18 octobre dans la soirée).

 Et Le  père-noël vous donne rendez-vous le  12 décembre 2020.

 

A noter : suite à la situation sanitaire, le prix de la licence a été revu à la baisse,  soit 140 euros l’année (260 euros si 2 enfants inscrits )

Réunion du Conseil Municipal de Bouzigues le 29 juillet

Ce mercredi 29 juillet 2020 à 14h30, le conseil municipal se réunira exceptionnellement à l'Espace Fringadelle.(Compte tenu de la situation exceptionnelle liée à la crise sanitaire du COVID-19 et afin de garantir les conditions de sécurité satisfaisantes (respect des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale).
L’ordre du jour de cette réunion est le suivant :

- Approbation du procès-verbal du conseil municipal du 10 Juillet 2020.
- Désignation du secrétaire de séance
- Dossiers soumis à délibération :

1- Approbation des comptes de gestion 2019 : MAIRIE – CCAS – PORT,
2- Approbation des comptes administratifs 2019 : MAIRIE – CCAS – PORT,
3- Affectation des résultats 2019,
4- Budget MAIRIE : Subventions 2020 attribuées aux associations,
5- Budget CCAS : Subventions 2020 attribuées aux associations,
6- Domaine Public Communal : Remise grâcieuse de l'occupation du domaine public communal (AOT) pour 2020 (Crise Covid-19).
7- Vote des Taux d'imposition locale 2020.
8- Vote des Budgets 2020 : MAIRIE – CCAS – PORT
9- Renouvellement du conseil d'administration du CCAS : fixation du nombre des membres composant le Conseil d’Administration du CCAS
10- Renouvellement du conseil d'administration du CCAS : Election de la moitié des membres du Conseil d’Administration du CCAS.
11- Désignation des membres de la CCID
12- Désignation des membres de la commission de contrôle des listes électorales
13- Désignation des représentants de la Commission Locale d'Evaluation des Charges Transférées.
14- Création d'un poste d'adjoint technique en CDD.

QUESTIONS DIVERSES

Ce dimanche 26 juillet l'on célébrera la Fête de Saint Jacques à Bouzigues

Ce dimanche 26 juillet l'on célébrera la Fête de Saint Jacques à Bouzigues, le Patron protecteur de la Ville. Jacques de Zébédée ou Jacques le Majeur fut en effet un Juif de Galilée et l'un des douze apôtres de Jésus-Christ. Il est nommé « Jacques, fils de Zébédée » dans le Nouveau Testament...

Tous deux sont des pêcheurs du lac de Tibériade. La Messe sera donc célébrée en l’Eglise Saint Jacques de Bouzigues à 11 h. 

jacquesP1260085

Comme le veut la tradition de petits pains bénis seront vendus après la messe à BOUZIGUES.

Pour des raisons sanitaires liées au Coronavirus la fête de la Saint Jacques ne donnera pas lieu à des festivités.bouz010817DSC_0092 (4)

25ème Ball Trap de Bouzigues les 25 et 26 juillet

25ème Ball Trap de Bouzigues les 25 et 26 juillet :
 
Ce week-end, pour la 25ème année consécutive, le Ball Trap Club Sétois associé avec le Syndicat des Chasseurs et Propriétaires de Bouzigues organisent le traditionnel Ball Trap de la Saint Jacques.
 
 
C'est sur les hauteurs de Bouzigues (chemin du 2ème Chateau d'Eau), dans les garrigues aménagées pour l'occasion, que les amateurs de tir sportif en découdront.
 
 Début des tirs ce Samedi 25 Juillet à compter de 10 heures non stop jusqu'à 20 heures. 
 
 
 
Entraînements et planches primées sur deux fosses américaines ainsi que le parcours de chasse pour les amateurs de balade en garrigue.
 
 Concernant le Dimanche 26 Juillet, les tirs reprendront dès 09 heures. Les tireurs seront accueillis pour les entraînements fosse et parcours.
 
 
Toutes les séries de tirs seront récompensées (huîtres, tee-shirts, casquettes, vins .) et ce jusqu'à 16 heures. Par la suite, débuteront les concours "Chasseurs" et "Tireurs Confirmés".
 
 
 Le repas du midi sera assuré sur place, pour la somme de 12 euros, les spectateurs et tireurs pourront manger salade de tomates, macaronade viande, fromage et un verre de vin.
 
 Cette année encore, l'équipe locale "Agranier, Négret, Négret" ne devrait pas manquer l'occasion de confirmer leur forme actuelle en finale dès 19 heures, l'ayant gagné déjà à 10 reprises. Les prétendants au Trophée René Peysson sont nombreux et les tirs de clôture vont départager les plus fines gâchettes de la région.
 
 
 
N'hésitez pas à venir passer un bon moment de compétition dans la convivialité et la bonne humeur. Buvette et restauration sur place.
 
Conformément aux règles sanitaires liées au COVID 19, la distanciation sociale, la présence de gel hydroalcoolique et un point de rinçage des mains sera de rigueur.

traptrap20200720_175259

Une ambulance de type VSAV affectée au centre de secours de Bouzigues

Au mois de juin, le Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Hérault a affecté au centre de secours de Bouzigues une ambulance de type VSAV (véhicule de secours et d’assistance aux victimes).
Ce véhicule, d’un coût de 75000€, financé en totalité par le SDIS34, remplacera celui utilisé actuellement par les pompiers bénévoles de Bouzigues.
 
"Ainsi, nos sapeurs-pompiers seront équipés de matériel de dernière génération pour faire face aux différentes interventions liées à la sécurité et à la protection des personnes.
Monsieur le Maire tient à remercier M Kléber MESQUIDA, Président du Département et Président du conseil d’administration du SDIS 34 pour l’attribution de cette nouvelle dotation ; ainsi que les sapeurs-pompiers bénévoles de la commune pour leur implication sans faille auprès de la population bouzigaude."
 

Fête Nationale à Bouzigues, l’album photo

Après la très agréable soirée du 13, qui fut marquée par le discours du maire, la retraite aux flambeaux et le concert du groupe « So Fast » – sans oublier la buvette tenue par l’association de L’Âge d’Or aidée de quelques jeunes – la journée du 14 juillet permit de contenter une nouvelle fois jeunes et moins jeunes Bouzigauds.

Le matin, des jeux pour enfants ont été organisés par petits ateliers adaptés à l’âge des participants. Échasses, quilles, courses de haies rendues plus difficiles par le verre d’eau que chaque coureur devait faire tenir sur un plateau sans en verser une goutte, lancer d’objets et courses en sac ont permis à nos jeunes de montrer leur agilité et leur opiniâtreté tout en s’amusant.
Le nombre de victoires et la fréquence de participation ont fait l’objet de savants calculs pour décerner coupes et petits lots : au bout de la matinée, on s’est rendu compte avec surprise que tous avaient gagné ! Les enfants montèrent un par un sur l’estrade, où ils reçurent leur récompense des mains de Natacha Camboulas, Françoise Chastel et Élodie Kerbiguet. Le soir, un apéritif-brasucade, ainsi qu’un concert donné par le groupe latino « Marakay », ont été offerts par la municipalité. Brasucade et boissons étaient servies par M. le maire et tous les membres du conseil municipal.

Les élus n’ont fait qu’une seule pause dans leur service : appelés sur la piste par la magnifique chanteuse, ils ont dansé comme ils le pouvaient : avec plaisir, application et… beaucoup d’humour. Avec ces deux jours, les Bouzigauds ont retrouvé leur village et l’atmosphère des fêtes qu’ils apprécient et qui font la personnalité si émouvante de Bouzigues.

Un grand merci à Natacha Camboulas et à Benoît Couderc qui ont été les principaux organisateurs de ces festivités.
Pour découvrir l’album de photo des 13 et 14 juillets 2020 cliquez sur le lien ci -dessous :https://scontent-mrs2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/115691696_3637872186241341_3736897010812789912_o.jpg?_nc_cat=104&_nc_sid=cdbe9c&_nc_ohc=75lPqWlYvK8AX-xajh8&_nc_ht=scontent-mrs2-1.xx&oh=3d5c5b41beb53e09358595c81e2b832f&oe=5F3D6CC0

Album photo

Une très belle Fête Nationale à Bouzigues

 Elle a commencé avec la soirée du 13 juillet :

  A Bouzigues,  elle était concoctée par La Mairie qui souhaitait qu'une fête citoyenne ait lieu malgré cette période de déconfinement un peu incertaine...

 Une belle soirée comme on les aime à Bouzigues et qui allait donc se terminer en musique.


Mais auparavant avait lieu la distribution des lampions et drapeaux suivie du discours républicain de Monsieur Cédric Raja, Maire de Bouzigues, entouré par la plupart des membres du Conseil municipal au balcon de la Mairie avec une retraite aux lampions durant laquelle la Pena de Villeveyrac a assuré l'ambiance après avoir interprété La Marseillaise. Une foule impressionnante pour un Défilé dans le village bien animé et sympathique. Et pour terminer une belle note musicale vous attendait place du Belvédère avec le Groupe So Fast pour avancer dans la nuit qui se faisait douce.

Un très beau succès dès ce lundi 13.guizIMG_20200713_214451

 Une belle organisation et un discours de Cédric Raja, maire de Bouzigues insistant sur les principes de liberté, d'égalité et de fraternité...

"Mes chers concitoyens,
Enfin !... Enfin, après tous ces mois de confinement et d'éloignement je peux m'adresser directement à vous, citoyens et citoyennes de Bouzigues et de la République française. J'en éprouve une joie immense et je sais que tous les conseillers municipaux qui sont ce soir à mes côtés sont eux aussi profondément émus de se retrouver avec vous pour célébrer ensemble cette première fête nationale de notre mandat.
La fête de notre République qui nous réunit ce soir s'inscrit dans la tradition révolutionnaire. Elle commémore deux 14 juillet : le 14 juillet 1789, c'est la prise de la Bastille, le symbole de la liberté et de la fin de l'ancien régime ; et l'on commémore aussi le 14 juillet 1790, la fête de la Fédération, moment de concorde entre tous les Français réunis au sein de la Nation.
Célébrer 1789 et la prise de la Bastille, c'est se rappeler le moment fondateur de la démocratie française : la libération du peuple par lui-même. C'est le moment où le peuple français proclame les idéaux qu'il veut suivre : liberté, égalité, fraternité ; c'est alors qu'il rejette le système mis en place au profit des habitants des châteaux. L'été 1789, c'est l'abolition des privilèges : les Français sont très attachés à cette abolition et finissent toujours par se mobiliser contre les tentatives de restauration de ces privilèges. Ils ne supportent pas non plus l'arbitraire. Dans ces cas-là, la volonté populaire surgit souvent de là où on ne l'attend pas.
Le 14 juillet, on commémore aussi la fête de la Fédération de 1790 : c'est le moment fondateur de la Nation, une communauté faite de tous, unis autour d'un projet commun fondé sur des idéaux que la République et nous-mêmes avons la charge de préserver.
Ces idéaux que la France incarne à travers la République, on les retrouve au niveau local. On les voit gravés au fronton des monuments municipaux. A Bouzigues, les mots Liberté, Egalité et Fraternité ont malheureusement été effacés il y a quelques mois de la façade de l'ancienne mairie, là où se trouve notre bureau de poste. Nous les restaurerons très bientôt d'un coup de pinceau républicain.
Ces idéaux sont à la base de l'idée d'intérêt général qui doit conduire l'action de tous les élus. L'intérêt général n'est pas l'addition des intérêt particuliers : il leur est supérieur. Le maire et son conseil doivent bien sûr être attentifs aux intérêts particuliers, mais uniquement si ces intérêts ne sont pas contraires à l'intérêt général du village.
Ces principes de liberté, d'égalité et de fraternité nous aident à traverser la pandémie du Covid-19. La liberté a subi des limites inédites durant le confinement ; ces limites ont été bien heureusement encadrées par le droit. Nous avons tous accepté de restreindre notre liberté de mouvement et notre liberté d'entreprendre. Il le fallait pour ralentir la propagation de la maladie et soulager les hôpitaux. L'égalité et la fraternité ont permis la mise en place de mesures pour aider les victimes sanitaires et économiques du Covid-19.
La maladie est toujours là. Elle a lourdement affecté la France et peut s'abattre sur notre village, qui n'a jamais échappé au sort de notre pays.
En effet, aucun des grands événements qui ont fait la France, ou qui l'ont meurtrie, n'a ignoré Bouzigues. Tous les grands moments politiques et historiques ont atteint notre village. A chaque fois, ses habitants se sont positionnés par rapport à ce que le pays tout entier vivait. Et toujours, les Bouzigauds ont voulu vivre les grands moments à leur manière. Il en est ainsi aujourd'hui comme hier.
On sait que les habitants de Bouzigues ne se laissent pas guider leur conduite. Pourtant, aujourd'hui, j'ai le devoir d'insister : si j'ai pris la décision de maintenir des animations les 13 et 14 juillet, de la musique, des jeux et un apéritif-brasucade, je vous demande à vous tous, de façon solennelle, de bien respecter les gestes barrières et toutes les mesures sanitaires. Certes, célébrons le 14 juillet, mais tout en nous protégeant les uns les autres. Soyons civiques !
Mes chers concitoyens, il est temps pour moi de vous souhaiter une belle fête nationale. Nous nous retrouvons tous dans quelques instants pour la retraite aux flambeaux"

guizIMG_20200713_220524

guizIMG_20200713_221539

Et le 14, vers 11 h, place aux jeux pour enfants sur la lace du Belvédère  avant que le soir, bon nombre de Bouzigauds ou de vacanciers en résidence à Bouzigues nepartagent une très bonne brasucade . Et toujours en musique au même endroit, avec cette fois aux commandes le groupe Marakay pour vous permettre à tous de voyager grâce à la chanson.

ziguIMG_20200714_203323

 

 

 

 

 

Cérémonie en l'honneur des futurs collégiens à Bouzigues

 
Vendredi 3 juillet, une cérémonie a été organisée à l'école François-Baqué et Antoine-Rouquette de Bouzigues pour honorer les élèves de CM2 passant en 6e.
 
M. Gilet, directeur de l'école, a prononcé un discours, ainsi que M. Raja, maire de Bouzigues.L’image contient peut-être : une personne ou plus, chaussures et terrain de basketball
 
Ce dernier a insisté sur la nécessaire défense de l'école publique et a rappelé que le conseil municipal compte plusieurs professeurs des écoles, dont deux directeurs d'école (M. Ramos et Mme Chastel) et une future inspectrice de l'Education Nationale (Mme Coli). M. Gilet a ensuite appelé les élèves un par un.
Pour chacun, leur maître a trouvé à dire un mot pour évoquer la personnalité et les progrès de l'enfant. Chaque futur collégien reçut une calculatrice offerte par l'APEB (Association des parents d'élèves de Bouzigues), ainsi qu'un livre remis par Mme Chastel au nom de la mairie (J'apprends à apprendre au collège, d'André Giordan), et une casquette portant le nom de l'élève, remise par M. Ramos au nom de M. le maire. La cérémonie s'est terminée autour du pot de l'amitié.

Fête nationale à Bouzigues

L’image contient peut-être : texte qui dit ’OUZIGUES FÊTE NATIONALE Bouzigues 13 JUILLET: 20h45 Distribution des flambeaux beaux 21h30 Défilé dans le village avec la Peña de Villeveyrac 22h00 Groupe So Fast, place Belvédère 14 JUILLET: 10h30 Jeux pour enfants, place Belvédère 19h30 Apéritif Brasucade offert par la mairie avec le groupe Marakay, place Belvédère’
Malgré les restrictions imposées par la pandémie, nous pouvons célébrer la Fête nationale les 13 et 14 juillet, tout en respectant les mesures sanitaires et les interdictions (il n'y aura pas de feux d'artifice en France).
Voici le programme !
13 juillet : Retraite aux flambeaux
- 20h45 : Distribution des flambeaux
- 21h30 : Défilé dans le village avec la Peña de Villeveyrac
- 22h00 : Groupe "So Fast", place du Belvédère
14 juillet :
- 10h30 : Jeux pour enfants, place du Belvédère
- 19h30 : Apéritif-Brasucade offert par la Mairie avec le groupe Marakay, place du Belvédère

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon