Mèze

Cinéma paradiso en plein air et gratuitement

Vendredi 24 juillet 22h au parc du château de Girard.

Gratuit sur inscription au cinéma Le Taurus ou par email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Le film : Rome 1980. Salvatore vient d’apprendre la mort de son ami Alfredo. Par cette nouvelle, c’est toute son enfance qui remonte à la surface : son village natal en Sicile, quand on l’appelait Totò et qu’il partageait son temps libre entre l’église et la salle de cinéma paroissiale, où régnait Alfredo, le projectionniste qui, au travers des films qu’il projetait, lui apprenait la vie.


Recommandations et consignes à observer :

Pour votre sécurité, merci de continuer à respecter la distanciation physique et à appliquer les gestes barrières.

• Le port du masque est conseillé dans les espaces rassemblant du public

• Les spectateurs sont invités à respecter une distance physique d’un mètre entre chaque personne ou groupe

• Les familles, couples, ou groupe de moins de 10 personnes, arrivant ensemble peuvent s’asseoir cote à cote.

Finales football de l'Amitié à Mèze aux Sesquiers

Le District de Football de l'Hérault prévoit souvent des manifestations à Mèze au complexe des Sesquiers : environnement chatoyant, locaux adaptés et toujours une réception chaleureuse… Ce dimanche 27 juin (après quelques reports) a donc vu s'opposer les meilleures formations Héraultaises dans les catégories U15 et U17 : La Clermontaise, FC Sète, St Martin-Montpellier, Stade Balaruc, St Pargoire FC, E. Cazouls-Mar.-Mau., Canet AS, Castries AV, E. Puissalicon-Magalas, US St Martin de Londres, Lunel GC, Atlas Paillade… un bel échantillon départemental ! Le MSFC était à l'organisation côté buvette et restauration. De belles mais correctes "empoignades" se sont déroulées sur des pelouses extraordinaires (merci aux jardiniers de la ville). Voici quelques photos (District Hérault et Thau Infos) d'une journée réussie.

Des tirs aux buts décisifs… parfois cruels…

Challenge Jean-Marie AUGÉ : beaucoup d'émotion au MSFC

Les contraintes sanitaires n'ont pas facilité les choses mais la devise "Quand on veut on peut !" est de mise permanente au Mèze Stade Football Club. Le départ prématuré de Jean-Marie AUGÉ a secoué le club. Jean-Marie faisait partie des inconditionnels de l'association et on peut dire qu'il y avait "trempé" pendant de longues années. Le chemin qu'il y a tracé est toujours d'actualité y compris pour sa famille investie comme il a toujours fait. Beaucoup se rappellent son engagement et il va encore longtemps servir d'exemple, lui qui n'en demandait pas tant ! Si l'hommage rendu verbalement était chargé d'amour et de fierté, nous avons bien senti, sur la pelouse, que c'était le football dans son entier qui était concerné. D'ailleurs, les 56 équipes inscrites "à la va vite" ont représenté non seulement le département mais les villes d'Aix, Canet en Roussillon, Mudaison, Fourques, Alès, St Martin de Crau… Elles n'ont pas hésité à partir loin de leur base.

Jean-Marie, de là-haut, a du sourire et apprécier. Côté organisation, c'est le compétent Florian Sansone, avec sa belle équipe, qui s'est impliqué et (ça devient une habitude) pas le moindre couac de ce côté-là ! Le MSFC de Ghislain Guirao brille encore plus que jamais avec des dirigeants de grande qualité. L'adjoint aux sports, Benoît Sol, a honoré de sa présence une remise de récompenses chaleureuse qui a vu sur le podium les formations de Maurin, Jacou (U9) ; Poussan, Cournonterral (U10) ; Canet en Roussillon, Mudaison, Agde, Paillade Mercure (U11) ; St Martin de Crau, Grabels, Poussan (U12). Une journée conviviale, de partage… comme on les aime, comme Jean-Marie aimait ! Merci ! Photos : dm

Quelques images d'une très grande journée…

 

Le dire et le faire…

Ce n'est pas la 1ère initiative et ce ne sera, malheureusement pas, la dernière… À part mettre au point l'ADN des véhicules qui "déchargent" sauvagement, en cachette, la nuit ou sur les coups de midi, les détritus dans la nature ont de beaux jours devant eux sauf que l'espace se réduit et que l'incivilité grandit plus vite que la pandémie COVID. Il existe des solutions et des lois : appliquons-les puisque les beaux discours ne servent à rien sinon à enfumer…

Malgré cela "les citoyens de Mèze ont participé ce matin au nettoyage de la garrigue". Il y a peu de temps on comptait en poubelles… nous sommes passés au nombre de bennes de camions vidées (8) ! "Triste spectacle… le dépotoir à ordures envahit la nature !" L'évènement du jour s'est déroulé grâce à de nombreux artisans (prêt de véhicules) et Intermarché. "Agir pour Mèze", l'ASCM… et de simples citoyens (ça existe encore) sont passés (en silence) aux actes ! Bon sang, que ça fait du bien ! (photos : APM)

À en frémir…

Cliquez sur une image pour l'agrandir.

Gérard Franco ne sera plus sur les barques des joutes

Gérard Franco, le troubadour Mézois, ne fera plus partie du décor des joutes : il l'a décidé. C'est vrai que pendant bon nombre d'années, avec son hautbois languedocien, il animait musicalement les passes des "combats aquatiques". C'est vrai qu'il passait, avec son équipe, des heures et des heures sur l'eau quelle que soit la météo. C'est une page d'histoire qui se tourne ! Toutefois, comme il nous raconte dans la vidéo qui suit, il ne sera jamais très loin lors des fêtes, corsos ou autres rendez-vous folkloriques. Le fils de "réfugié économique" espagnol, né à Béziers mais Mézois depuis sa plus tendre enfance a fait de la Cité du bœuf son paradis occitan. Connu de toutes et de tous, il s'est toujours exprimé par la musique (paroles et chansons) et plus récemment par la prose… écoutons-le ! (photos : dm)

Visite de la ZAE Écosite de Mèze et de la société ENTECH

La visite a concerné des travaux achevés (septembre 2020) au bâtiment 4 de l'entreprise ENTECH INGENIEURS CONSEILS (1999) spécialisée dans l'ingénierie et les études techniques. Éric Copin, directeur de la société a présenté son établissement et orchestré une visite rapide des locaux. Les études et les travaux ont atteint les 371 000 euros répartis en désamiantage de la toiture, révision des toitures et charpentes, remplacement des menuiseries intérieures et extérieures, modification du cloisonnement, réfection des sols, peinture et faux plafond, mise en conformité et adaptation des installations d'électricité et plomberie sanitaires et CVC (maître d'œuvre YAM Architecture à Mèze).

Henry Fricou, maire de Mèze accompagnait François Commeinhes, président de SAM ; Jean-Guy Majourel, 1er vice-président ; Benoît De Besses, directeur de Cabinet SAM ; Christophe Clair, directeur général SPL BT ; Sandrine Solé, directrice Attractivité et Innovation ; Pierre Gallizia, directeur Aménagement ; Nicolas Pavan, chargé de mission Stratégie Développement Économique et Damien Gertsch, DGD Maîtrise d'ouvrage, ingénierie et services techniques.

La société, qui emploie 22 salariés, intervient en France et à l'export pour des collectivités, régies et industriels. Grâce aux travaux conduits par l'agglo elle a intégré des locaux rénovés. Photos : dm.

MSFC : un tournoi jeune tant attendu !

Quelques 34 équipes (U6, U7 et U8) et 250 participants en ont décousu ce samedi 19 juin au Stade du Sesquier. Pelouses dignes d'un "pré" anglais, température idéale, organisation sans faille autour du maître Florian Sansone, joueuses et joueurs plus que concernés, éducatrices et éducateurs à la hauteur de leurs responsabilités… tous les ingrédients étaient réunis pour voir enfin la planète football réunie "à l'air". Dans les coulisses, on sait fort bien que le Mèze Stade Football Club, en appliquant les gestes sanitaires, avait mis tout de son côté pour conserver ses effectifs et son enthousiasme. La saison 2021-2022 est déjà bien posée sur les rails du succès et de la participation.

En voyant tous ces enfants multicolorés sur le vert brillant de pelouses extraordinairement soignées, je n'ai pu m'empêcher de relire quelques lignes du livre d'Arsène Wenger : "Ma vie en rouge et blanc"

"Je pense à mon enfance et j'ai des souvenirs très précis. Nous jouions dans la rue. Nous jouions sans maillot, sans entraîneur et sans arbitre. Sans maillot, c'était précieux parce que ça nous obligeait à lever la tête et à développer la vision périphérique, à acquérir une vision profonde. Sans entraîneur, jeune, c'était précieux aussi pour nous permettre de développer un jeu d'initiatives. Peut-être, sommes-nous tombés dans l'excès inverse aujourd'hui… On jouait pour s'amuser et cela comptait autant que la victoire…"

Aujourd'hui, comme l'applique le MSFC et bien d'autres clubs, il est mis à disposition des éducateurs pour "diriger" toutes ces jeunes pousses… Quelle chance ! Quel gain de temps sur les apprentissages fondamentaux !

Aussi, et pensant que le football reste un jeu et un moyen de liberté, j'occulterai les résultats de ces confrontations et le décor malheureusement indispensable d'une manifestation où le bonheur a été de se retrouver et de se mettre à la disposition d'un collectif. La vraie vie peut reprendre !

Photos : dm.


Samedi 26 juin, toute la journée : Tournoi Jean-Marie Augé pour U9 (foot à 8), U10, U11 et U12 - Inscriptions et renseignements au 06 65 12 25 73 (Florian).

Valérie et Geneviève : écritures d'histoire…

La grande histoire, celles de nos livres d'école, pas toujours appréciée de nous tous…, à part des monuments, des cérémonies-anniversaires, des films ou des livres, part petit à petit dans l'oubli. Nous avons toutefois dans notre passé proche des brins de vie extrêmement importants qui écrivent certainement l'Histoire avec un grand H. Ces moments complètent, confirment et corrigent parfois la science diffusée par l'instruction ou l'information. Geneviève Rière, depuis plus de trente ans, sauvegarde "sa" belle Chapelle des Pénitents et ainsi un patrimoine chargé d'évènements… Pour elle c'est un devoir ! Parallèlement, Valérie Boadella, artiste Loupianaise aux multiples compétences, s'est lancée dans l'édition, seule corde manquante à son arc du beau et du cœur. Sa famille, toujours au centre de ses préoccupations… elle devait dire et partager (4 générations étaient présentes). Les deux grandes dames se sont rencontrées ce 18 juin… en coordonnant un appel finalement unanime, celui du souvenir !

Ni grande fête ni concurrence… D'agréables sourires tant du côté de la visite de "la maison" que du côté du recueil "Un hiver à Vaux-le-Pénil"… de beaux clins d'œil à un passé riche en émotions…

 

Photos : dm

Mais donnons la parole à Valérie :

"À Vaux, comme me le confie si pudiquement l'auteur, un climat presque irréel règne dans la maison de campagne, avec une lumière quasi mystérieuse et surnaturelle, où les chats et le chien se prêtent à la pose. De son propre aveu, le plus beau reportage de sa vie !

De ces pages émanent la tendresse, l'amour d'un couple complice dans la vie quotidienne ; une journée magnifique par sa simplicité : la nature, la peinture, la spiritualité. Nous retrouvons dans ces portraits la belle énergie de Moumou (Mayou), dont j'espère avoir reçu quelques éclats, et la sérénité stoïque de grand-papa Victor, gentleman doux, calme, à la fois si frêle sur les images et si plein d'autorité.

Comme on vous aime, encore et encore…

Je prends ces photos de vie comme un enseignement au bonheur.

J'ai choisi en dernière de couverture, comme un clap de fin, une toile de Mayou, peinte en 1961 pour nous quatre, ses petits-enfants : Thomas, l'aîné responsable, Jean Renaud, l'espiègle, Alexandrine, la protectrice, et moi, Valérie, la toute petite, jonchés autour de grand-papa pour un jeu, un dessin ou un livre ? Secret de l'enfance.

C'est la même pièce du salon que l'on retrouve dans les photos du livre.

Ces petits moments de bonheur croqués par notre grand-mère "volcanique", où nous n'aimions pas poser pendant des heures.

Aujourd'hui, je suis fière d'avoir pu transmettre ce message, ce livre, à mes enfants aimés, à mes frères et sœurs chéris, nièces, neveux, cousins, cousines, de France, de Belgique, d'Espagne et de Navarre !

Cet intime message de bienveillance et d'amour de mes grands-parents maternels.

Puissent leurs vies nous servir d'exemple.

Bonne lecture…

Valérie Boadella."

Camille, dernier maillon de la chaîne, transmettra, sans aucun doute le témoin, à celles et ceux qui viendront…

Cliquez sur une image pour l'agrandir.

No images found.

Crédit photos : dm

Sète agglopôle contribue à la dynamisation des cœurs de villes à travers la mise en place d'un dispositif de soutien aux commerçants et artisans

Peut être une image de 5 personnes et personnes deboutSète agglopôle contribue à la dynamisation des cœurs de villes à travers la mise en place d'un dispositif de soutien aux commerçants et artisans qui souhaitent moderniser leurs locaux (travaux intérieurs/extérieurs, mise en accessibilité, performance énergétique…).
 
Ce jeudi 17 juin, trois commerces du territoire, un restaurant, « Le Rendez-Vous » (Mèze) et deux instituts de beauté, « La Main de Jade » (Balaruc-les-Bains) et « Pin-Up Institut » (Mèze), se sont vu remettre un chèque chacun, pour un montant global de 21 400 €.Peut être une image de 3 personnes
 
En 2020, 5 commerces de proximité du territoire, ont été accompagnés par ce dispositif (35 000€). 13 300 € ont par ailleurs été consacrés à des missions de conseil architectural

Ouvrages sur Mèze

Alain Cambon
Depuis un demi-siècle, Alain Cambon collectionne avec passion des clichés de sa terre natale. Après une sélection rigoureuse parmi ses très nombreuses photographies et cartes postales anciennes, précieux témoignages historiques, l'auteur révèle dans ce troisième volume la remarquable métamorphose de Mèze durant le XXe siècle. C'est l'occasion pour Alain Cambon d'aborder notamment l'après-seconde guerre mondiale, période pendant laquelle les Mézois, débordant de courage et d'opiniâtreté, valorisèrent les nombreux atouts terrestres et maritimes que la nature avait bien voulu leur donner. Et dans ces pages, le développement de la conchyliculture dès 1960, l'arrivée des rapatriés d'Algérie et la reprise de l'exploitation des mines de bauxite par la compagnie Péchiney, qui relancèrent l'activité économique de la cité, ne sont pas oubliés. Cette rétrospective devrait raviver les mémoires et faire resurgir, peut-être avec un brin de nostalgie, de nombreux souvenirs.