Occitanie

Littoral et Croissance bleue

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a mis l’accent sur une richesse naturelle de son territoire : le littoral et la mer Méditerranée. La mise en œuvre de la loi NOTRe renforce les compétences de la Région qui est propriétaire de certains ports de plaisance et des espaces portuaires. Avec le Plan Littoral 21, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a donné un nouvel élan à l’économie de la mer et du littoral.

La Région aspire à devenir une nouvelle puissance maritime

Le Plan littoral 21, lancé en juillet 2016, permet la préservation et la modernisation du littoral languedocien, répondant ainsi à la volonté du Contrat de Plan État-Région 2015-2020. Le littoral méditerranéen est un haut lieu d’attractivité et de développement. Les enjeux de développement de la « croissance bleue » s’étendent jusqu’aux frontières européennes.

La Région a créé en 2016 une Direction de la Mer au sein de son administration ; preuve s’il en est de l’importance portée à cette thématique. La Région a également choisi de créer le Parlement de la Mer, une instance consultative située au plus près des acteurs du monde maritime. Elle fédère la communauté et favorise la concertation afin de développer des projets innovants.

La Région s’appuie sur le « Plan Littoral 21 », pour favoriser l’investissement dans les infrastructures et la préservation des côtes.

  • Lancement du Plan Littoral 21 et soutien aux projets d’aménagement durable du littoral
  • Actions en faveur des stations littorales et des ports de plaisance (restructuration de l’offre immobilière, activités multi-saisons)
  • Aides au développement de la pêche, de l’aquaculture ainsi qu’aux filières industrielles liées à la croissance bleue
  • Mise en œuvre du FEAMP (Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche)
  • Poursuite des projets d’aménagement des ports de Sète, de Port-La-Nouvelle et du Grau-du-Roi
  • Cofinancement des opérations sur le Canal du Rhône à Sète portées par les Voies Navigables de France
PNG - 21.1 ko

Quelques repères :

  • 4 départements littoraux dans notre région
  • Près de 220 kilomètres de littoral
  • 2 des 3 sites pilotes d’éolien flottant en Méditerranée sont situés au large des côtes d’Occitanie
  • 66 ports de plaisance
  • 22 stations touristiques
  • 1 Parc Naturel marin, Golfe du Lion

Le Journal de ma Région n°13 - Juin/Juillet 2018

  Editions départementalisées

Dans ce numéro estival, vous trouverez un décryptage sur un secteur économique à part entière, celui des festivals. Des suggestions de sorties et des idées shopping pour profiter des beaux jours dans les meilleures conditions vous attendent aussi, car l’été c’est aussi et surtout l’occasion de profiter de longues soirées entre amis ou en famille…

Au sommaire également, un point sur des projets significatifs soutenus et portés par la Région dans votre département, et un focus sur 4 projets régionaux majeurs pour lesquels la Région s’est largement engagée.

Et un dossier spécial sur l’alimentation, grande cause régionale 2018, car l’enjeu nous concerne tous. A côté de deux portraits d’acteurs qui s’impliquent avec conviction, retrouvez notamment les dates des prochaines rencontres territoriales.

Bonne lecture et bonnes vacances à tous, en Occitanie bien sûr !

PNG - 1.5 Mo

Gestion des centrales hydro-électriques en Occitanie

Carole Delga s'oppose à l'ouverture à la concurrence de la gestion des centrales hydro-électriques en Occitanie.

 Actuellement les barrages hydro-électriques sont gérés pour l'essentiel par Engie et EDF, sur mise en concession de l'Etat. La Commission européenne exige désormais que la France ouvre systématiquement ces concessions à la concurrence à l'échéance des contrats en cours. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, s'exprime face à cette décision de la Commission européenne, et revient sur les enjeux nationaux et territoriaux qui s'attachent sur l'avenir de ces concessions hydro-électriques.OCCICapture

 « L'Occitanie est actuellement la 2ème région française en production d'énergie d'origine hydro-électrique. Notre parc est essentiel pour le système électrique français et joue un rôle majeur pour le développement durable de notre territoire, que j'ai souhaité amplifier dès le début de mon mandat à travers la démarche « Région à énergie positive ».

 Les barrages jouent un rôle décisif dans cette stratégie en assurant non seulement l'alimentation de notre région en énergie mais également en eau. De nombreux secteurs-clés de notre activité économique en dépendent, dont l'agriculture, le tourisme, le développement des territoires. À ce jour, les conventions établies avec EDF et Engie dans ce domaine permettent de garantir par l'irrigation, la possibilité de l'activité agricole, mais également la bonne gestion des milieux aquatiques et un bon niveau de qualité de l'eau, ou encore la multiplication des zones de baignade et le développement de l'activité de pêche.

 Ma conviction est que la mise en concurrence n'est pas en mesure d'assurer la pérennité de ces partenariats, fondés sur la confiance entre nos territoires et les opérateurs des barrages. Elle nuirait en outre à l'engagement rapide de grands investissements nécessaires à l'accompagnement de la transition énergétique de notre pays. Pour toutes ces raisons, il me semble essentiel que les prolongations des concessions hydro-électriques soient maintenues, au bénéfice de nos territoires ruraux et de la transition énergétique de la France », a déclaré Carole Delga.

 

Faisant suite aux cinq Présidents des Conseils départementaux du bassin versant du Lot, Carole Delga a adressé le 8 mars dernier un courrier au Président de la République, au sujet de la situation de la chaîne hydro-électrique Lot-Truyère, alors qu'une mise en demeure a été prononcée par la Commission européenne, en faveur de la mise en concurrence.

Ce parc (15 centrales) représente 10% de la puissance hydro-électrique installée en France et 37% de celle en Occitanie. La Région reste par ailleurs sensible et attentive quant à la situation des autres concessions hydro-électriques sur l'ensemble de son territoire.

Alimentation, grande cause régionale 2018

Carole Delga : « Avec la vaste concertation citoyenne que nous lançons, je veux que chaque habitant d'Occitanie s'exprime et s'implique pour le « mieux-vivre » et le « mieux-consommer »

DELGCapture

 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Jean-Louis Cazaubon, vice-président en charge de l'agroalimentaire et de la viticulture, ont présenté cet après-midi lors d'une conférence de presse la grande concertation citoyenne sur l'alimentation,  déclarée « grande cause régionale » pour l'année 2018.

 Citoyens, professionnels du secteur agricole et agro-alimentaire et territoires sont invités à bâtir collectivement la démarche « Alimentation Occitanie », de la production à la consommation, en passant par la transformation, les questions culturelles et environnementales, la qualité des produits ou encore les modes de consommation, la santé et les fractures alimentaires.

 Après une première phase d'auditions et de consultations, la Région donne désormais la parole aux habitants d'Occitanie, des Pyrénées à la Méditerranée, afin de mieux connaitre leurs attentes et leur besoins en matière d'alimentation. A partir de cette semaine et jusqu'à fin juin, les consommateurs d'Occitanie ont la possibilité de s'exprimer et de donner leur avis sur les problématiques liées à l'alimentation via un questionnaire en ligne sur le site de la Région : www.laregion.fr/alimentation visant à réaliser un état des lieux des modes et pratiques de consommation en Occitanie.

 Cette concertation sera suivie de rencontres territoriales, organisées de mai à septembre dans les 13 départements de la Région. Les participants ayant manifesté leur intérêt et fait part de leur volonté de participer plus activement à la démarche, seront notamment conviés.

Ces réunions permettront d'approfondir les conclusions de l'enquête afin d'aboutir à une liste d'actions répondant au plus près aux besoins des citoyens, des acteurs économiques et des territoires.

 Les résultats de l'enquête et des réunions territoriales permettront de bâtir le futur Plan Alimentation régional. A l'automne 2018, une votation citoyenne demandera aux habitants de choisir les actions prioritaires ou de pondérer les différentes propositions.

 Destiné à accompagner tous les acteurs de la chaîne alimentaire, le futur Plan Alimentation régional sera présenté au vote des élus régionaux fin 2018.

 « Face aux défis de la croissance démographique mondiale, aux évolutions des modes de consommation mais aussi aux conséquences des changements environnementaux, j'ai décidé de faire de l'alimentation la grande cause régionale 2018. C'est un choix fort qui doit déboucher sur des politiques publiques concrètes et innovantes dans les champs de la production, de la consommation et de l'éducation. Dès mon élection, j'ai souhaité faire de l'Occitanie une région citoyenne singulière et exemplaire, afin d'œuvrer pour et avec les habitants de notre territoire. Jusqu'à l'été prochain, une concertation citoyenne sur l'alimentation sans précédent en France donne ainsi la parole aux consommateurs d'Occitanie, afin d'enrichir le travail mené en amont avec les acteurs du territoire et les collectivités. Cette grande consultation inédite permettra de construire ensemble le futur Plan Alimentation régional » a déclaré la présidente à cette occasion.

Participations familiales à 90€/an pour l’abonnement de transport scolaire d’Hérault Transport

Aujourd’hui, le Comité syndical d’Hérault Transport a adopté le plafonnement à 90€/an de l’abonnement aller-retour en transports scolaires, suite à l’engagement de la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, de limiter les dépenses des familles dédiées aux frais de transport scolaire, en optant pour un plafond de 90€/an.

VBCCapture

Cet engagement s’inscrit dans le cadre de la priorité jeunesse et de la politique régionale visant à soutenir le pouvoir d’achats des familles. Les abonnements scolaires Hérault Transport existent sous deux formes :

*l’aller/retour, valable pour 2 voyages les jours scolaires

*le libre circulation, valable tous les jours en illimité.

 Leurs tarifs sont actuellement fixés en fonction de niveaux de quotients familiaux en proportion d’un tarif de référence de 105 €/trimestre. La nouvelle mesure adoptée est applicable dès la rentrée de septembre 2018, pour tous les élèves remplissant les conditions d’ayant droit définies au règlement du transport scolaire (respect en particulier des conditions de distance minimale de 3 km entre le domicile et l’établissement et de la carte scolaire jusqu’au niveau collège), et consiste à plafonner les participations de l’abonnement aller-retour à 30€/trimestre maximum, soit 90€/an.

 Ainsi, sur les 45 000 élèves s’inscrivant chaque année aux services de transport scolaire, près de 7 500 élèves bénéficieront de cette mesure de plafonnement dès la rentrée, s’ajoutant aux 14 000 élèves déjà bénéficiaires de la gratuité et aux 4 000 élèves dont la participation est inférieure à 90€/an. Grâce à cette mesure qui représente un coût de 550 000€, les économies réalisées par les familles peuvent aller jusqu’à 225€/an et par enfant.

 Les tarifs de l’abonnement scolaire libre circulation d’Hérault Transport, offrant un accès illimité aux réseaux héraultais toute l’année, restent inchangés.

 

L'Ecole IA[1] Microsoft s'installe en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Frédéric Lafforgue, maire de Castelnau-le-Lez, et Laurent Schlosser, directeur Secteur Public et membre du Comité Exécutif de Microsoft, ont présenté cet après-midi lors d'une conférence de presse, le projet de création de la première Ecole IA Microsoft en région.

pkCapture

 «  Avec la création de cette école nous faisons le pari de l'innovation pour relever le défi de la transformation des compétences et de l'emploi  Nous le savons bien, les métiers d'aujourd'hui ne seront pas ceux de demain. Face à ce constat, la Région s'est employée, dès 2016, à adapter son offre de formation et à développer des solutions nouvelles pour répondre aux défis posés par le numérique. A travers le développement de notre Ecole Régionale du Numérique sur l'ensemble du territoire, le projet de création de la Cité de l'Economie et des Métiers de demain, ou la création de cette nouvelle école axée sur le secteur porteur de l'Intelligence Artificielle, nous faisons résolument le choix de l'avenir. Anticiper les besoins de demain, expérimenter, encourager l'innovation, voilà la clef qui nous permettra de réponde aux attentes de nos entreprise et garantir le développement d'une économie pérenne sur notre territoire », a déclaré Carole Delga à l'issue de la conférence.

 « Après Ubisoft, CGI et ATOS, l'installation de l'école d'intelligence artificielle de Microsoft prouve la capacité de Castelnau-le-Lez à accueillir des grands acteurs du numérique sur son territoire. La création de cette école marque le lancement du campus numérique Station d'Oc et ouvre la voie à un développement économique majeur pour nos concitoyens. » a affirmé Frédéric Lafforgue, maire de Castelnau-le-Lez.

 « Alors que 85% des emplois qui seront exercés en 2030 n'existent pas encore aujourd'hui [2], le numérique et en particulier l'Intelligence Artificielle, changent profondément les contours de ces futurs métiers. Dans le domaine de l'IA, le besoin en compétences est majeur et ce, dès aujourd'hui. Parce que nous sommes fermement engagés en matière d'égalité des chances et convaincus que ces opportunités d'emplois ne doivent pas être réservées à une élite, nous poursuivons aujourd'hui le déploiement de l'Ecole IA Microsoft en région. A travers cette école orientée vers l'emploi et fondée sur l'inclusion, nous réaffirmons notre ambition de contribuer à la transformation numérique de la France, source de croissance, aux côtés des institutions et de notre écosystème de partenaires » a commenté Laurent Schlosser, directeur Secteur Public et membre du Comité Exécutif, Microsoft France.

 Porté conjointement par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, la commune de Castelnau-le-Lez, et Microsoft, ce projet de création d'Ecole d'Intelligence Artificielle prévoit l'ouverture à l'automne 2018 d'une formation « Développeur / Développeuse Data IA » adressée aux personnes éloignées de l'emploi.

 

Cette formation proposera en collaboration avec l'entreprise sociale et solidaire de formation au numérique Simplon, un cursus de 7 mois en centre, complétée par 12 mois en alternance au sein d'entreprises partenaires. Elle sera financée à parité par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Microsoft.

La Région accueille l'Ecole IA Microsoft

Occitanie / Pyrénées-Méditerranée :

1ère Région de France à accueillir

l'Ecole IA[1] Microsoft

Vendredi 22 juin, 14h30, Salle des mariages du Grand Parc Laporte,
12 bis avenue des Erables, Castelnau-le-Lez.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Frédéric Lafforgue, maire de Castelnau-le-Lez, et Laurent Schlosser, directeur Secteur Public et membre du Comité Exécutif de Microsoft, présenteront vendredi 22 juin lors d'une conférence de presse le projet de création de la première Ecole IA Microsoft régionale, pour former des développeurs et développeuses en Intelligence Artificielle.casCapture

 

 Porté conjointement par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, la commune de Castelnau-le-Lez, et Microsoft, ce projet de création d'Ecole d'Intelligence Artificielle prévoit l'ouverture à l'automne 2018 d'une formation « Développeur / Développeuse Data IA » adressée aux personnes éloignées de l'emploi.

 Expérimentée sur le Campus Microsoft, à Issy-les-Moulineaux, cette formation proposera en collaboration avec l'entreprise sociale et solidaire de formation au numérique Simplon, un cursus de 7 mois en centre, complétée par 12 mois en alternance au sein d'entreprises partenaires. Elle sera financée à parité par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Microsoft.

La Région Occitanie a fait du combat pour l'emploi la première de ses priorités. Pour répondre aux besoins nouveaux d'un marché du travail en pleine mutation, la Région a fondé son action sur l'expérimentation de nouvelles formations et pratiques pédagogiques. Elle a ainsi lancé dès 2016, le déploiement des Ecoles régionales du numérique aujourd'hui présentes sur les 13 départements du territoire. Elles offrent l'opportunité aux personnes peu ou pas diplômées d'accéder à des formations dans ce secteur à fort potentiel d'emplois.

 L'ouverture de cette nouvelle école s'inscrit parfaitement dans le projet de création de la future Cité de l'Economie et des Métiers de demain, portée par la Région afin d'accompagner les mutations économiques et aider les entreprises régionales à gagner en compétitivité en anticipant les métiers de demain. Implantée à Montpellier, cette Cité deviendra un lieu d'anticipation et d'expérimentation de référence au service des entreprises, des laboratoires et des citoyens, avec l'ambition d'attirer en Occitanie de nouveaux talents. De nombreuses entreprises issues de l'écosystème local et qui participent au comité de pilotage de cette Cité seront présentes lors de cette conférence de presse.

 Castelnau-le-Lez, faire le choix de l'avenir

L'ouverture de la seconde école d'intelligence artificielle de France à Castelnau-le-Lez par Microsoft, en partenariat avec la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, est une formidable opportunité en termes de rayonnement et de développement économique de notre territoire.

Cette école est la première pierre du projet de campus numérique « Station d'Oc ».

Cette implantation à Castelnau-le-Lez n'est pas le fruit du hasard, elle couronne plusieurs années d'action en direction du tissu économique et de structuration de son territoire.

Ville fibrée, ville connectée, ville attractive, ville dotée de nombreuses entreprises, nationales et internationales, dédiées aux nouvelles technologies, son territoire se tourne résolument vers les métiers du Numérique et de l'IA.

 Microsoft, un acteur engagé pour faire de l'Intelligence Artificielle une opportunité pour tous

Alors que 85% des emplois qui seront exercés en 2030 n'existent pas encore aujourd'hui [2], le numérique et en particulier l'Intelligence Artificielle, changent profondément les contours de ces futurs métiers. Dans le domaine de l'IA, le besoin en compétences est majeur et ce, dès aujourd'hui. Engagée en matière d'égalité des chances et convaincue que ces opportunités d'emplois ne doivent pas être réservées à une élite, Microsoft poursuit le déploiement de son Ecole IA en région. A travers cette école orientée vers l'emploi et fondée sur l'inclusion, l'entreprise réaffirme son ambition de contribuer à la transformation numérique de la France, source de croissance, aux côtés de son écosystème de partenaires.

 

[1] Intelligence Artificielle

[2] Etude Dell / Institut pour le futur

2 Selon une étude Capgemini 2017, 71% des organisations ont initié la formation de leurs employés pour que ces derniers aient de nouvelles compétences afin de pouvoir gérer l'impact de l'IA (exploiter des données pour améliorer un service client, accélérer la R&D, innover)

Région : Commission permanente : focus sur les principales aides votées en faveur de l'Hérault

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a réuni vendredi 15 juin à Toulouse les élus de la Commission permanente, afin de voter un ensemble d'aides pour les 13 départements du territoire.

 Zoom sur les principaux projets (liste non exhaustive) du territoire héraultais, bénéficiant du soutien de la Région.delgaCapture

 

ECONOMIE

 Le dispositif « Contrat Export » accompagne sur 24 mois un programme de développement export mis en œuvre par les TPE/PME du territoire. 16 dossiers ont reçu lors de cette Commission permanente un soutien de la Région, dont :

-          100 000€ pour BIOVIVA EDITIONS (Montpellier),

-          100 000€ pour CILCARE (Montpellier),

-          100 000€ pour CILOA SAS (Montpellier),

-          Près de 78 000€ pour MY WIRELESS SYSTEME COMPANY (Montpellier).

 Par ailleurs, via le dispositif « Contrat Expertise », qui a pour objectif de sécuriser, valiser la faisabilité d'un projet d'entreprise à tout stade de développement, la Région attribue près de 51 000€ à MADE IN PLAN et 34 500€ à la SARL ECOGAM.

 Dans le cadre du dispositif « Contrat Innovation », la Région attribue une aide de :

-          100 000€ à REGENLIFE pour la réalisation d'un programme de développement d'un dispositif médical dédié au traitement et à la prévention de maladies neurodégénératives,

-          Près de 80 000€ à WEFIGHT SAS pour le développement d'un système de compréhension du langage dédié à la gestion des patients atteints de maladies chroniques.

 Le « Contrat Innovation ESS » a quant à lui, permis aux vignes de Cocagne du Domaine de Mirabeau de bénéficier d'une aide de près de 65 000€ pour le développement d'un parcours d'insertion sociale et professionnelle dans la filière viticole.

 Le dispositif « START'OC PROcess » a pour objectif de soutenir les startups dans la phase d'amorçage, ainsi 50 000€ ont été attribués respectivement à Mon Coach Brico (Lunel), My Horse Family, Sportihome et Tchebyflow, pour leur lancement commercial.

 Le « Pass Commerce de Proximité » a permis par ailleurs à la commune de Cazouls d'Hérault de bénéficier d'une aide régionale de 46 500€ pour l'aménagement d'une épicerie de vente de produits locaux et de restauration.

 Enfin, dans le cadre du dispositif d'intervention en faveur des entreprises touristiques, la Maison Bayard à Montpellier a reçu 60 000€ d'aide de la Région pour la création d'un service innovant basé sur des objets connectés, et la création de l'Hostel Edith et Marcel à Sète, auberge de jeunesse nouvelle génération, a reçu 100 000€ d'aide.

 SANTE

 Dans un contexte de crise de la démographie médicale, la Région soutient les projets de création de maisons de santé et de centres de santé pluri-professionnels, dont celle de Lodève, à hauteur de 130 000€.

 La Région contribue à la réduction des inégalités sociales de santé via son Programme de prévention et de promotion de la santé des jeunes de 15 à 25 ans, avec une attention particulière portée aux jeunes sortis de la scolarité sans qualification ou faiblement qualifiés. Quelques exemples de projets soutenus :

-          55 200€ attribués au Comité de l'Hérault d'Education pour la santé, pour le déploiement de Modules santé dans l'Hérault,

-          Plus de 42 000€ attribués à l'association Episode (Béziers), pour son action de prévention des toxicomanies, des conduites à risque et le renforcement du pouvoir d'agir des jeunes,

-          Plus de 37 000€ à l'Accueil Marginalité Toxicomanie, pour son action de prévention des conduites addictives en CFA et ses 10 actions pour 10 lycées de l'Hérault.

 AGRICULTURE & ENERGIE

 La Région soutient la protection des vergers contre les aléas climatiques afin d'encourager l'amélioration qualitative des productions et d'accroître la compétitivité des exploitations. Ainsi, 56 000€ ont été attribués à 7 exploitations agricoles de l'Hérault : SCA AGRICA ; SCEA MAS DE MOURGUES ; SCEA LA POMMERAIE ; EARL JOURDAN ; EARL LE SEBOU ; EARL DE LA CONDAMINE ; NAVARRO MARIANO.

 La Région agit pour faire émerger des filières énergies renouvelables pérennes et créatrices d'emplois, dans une perspective de développement local des territoires. Collectivités et citoyens se mobilisent pour que leurs initiatives territoriales permettent d'atteindre l'objectif « Région à Energie positive ». Ainsi, la Région soutient notamment l'installation d'une chaufferie automatique à granulés bois pour une école maternelle à Lespignan à hauteur de 18 500€, ainsi qu'une chaufferie pour une école, une mairie et une salle des fêtes à Premian, à hauteur de 16 000€.

 CULTURE & SPORT

 La Région attribue 600 000€ à 27 structures de l'Hérault spécialisées dans le spectacle vivant, pour le déploiement de leur programme d'activités 2018.

Par ailleurs, la Région, en tant que principal partenaire du Centre des Arts du Cirque Balthazar, soutient ses activités de formation professionnelle et artistiques. Les intempéries du 28 février 2018 ont gravement endommagé l'un des chapiteaux du Centre, la Région lui attribue donc une aide de 65 000€ pour assurer le maintien de ses activités.

 La Région soutient également la Métropole de Montpellier à hauteur de 35 000€ pour l'organisation de la 33e édition de la Comédie du Livre, ou encore CETAVOIR Sète à hauteur de 21 000€ pour l'organisation de la 10e édition du rendez-vous de la photographie documentaire ImageSingulières.

 La Région assure son soutien à la construction et la rénovation d'équipements sportifs, dans le cadre du Plan de soutien au BTP. Ainsi, 80 000€ sont attribués à la commune de Cazouls-lès-Béziers pour la construction d'un boulodrome couvert et 260 000€ à la commune de Saint-Martin-de-Londres pour la construction d'une halle des sports.

 

PLAN LITTORAL 21

 A l'occasion de cette Commission permanente, 3 opérations sur le territoire de l'Hérault, inscrites au Plan Littoral 21, ont obtenu un financement régional :

 -          Plus de 791 000€ à la commune de Sète pour la requalification de la Corniche de Neuburg : ce projet de requalification donne la priorité aux modes de déplacement doux, avec la création d'une piste cyclable et de zones de cheminements piétons, tout en organisant le stationnement. La piste cyclable va permettre de relier la voie verte du Lido de Sète à Marseillan aux pistes cyclables desservant le centre-ville de Sète, tout en prolongeant également l'EuroVélo 8 qui relie Cadix à Athènes. Ces travaux vont également permettre d'améliorer les accès à la plage, notamment pour les personnes à mobilité réduite, tout en préservant les espaces naturellement végétalisés des hauts de plages, et en créant un véritable belvédère sur la mer.

-          Plus de 287 000€ à la commune de Marseillan pour l'aménagement de l'avenue des campings : cette zone concentre 70% des hébergeurs de plein air de la station, l'objectif de ce projet est de redonner de l'espace aux déplacements doux, permettre aux commerces d'avoir une meilleure visibilité, créer des espaces de convivialité et faciliter l'accès aux plages, notamment pour les personnes à mobilité.

-          Plus de 602 000€ à la commune de Valras-Plage pour la requalification du cœur de ville (tranche 2) : l'objectif de ce projet est de redonner à Valras-Plage son caractère de ville méditerranéenne avec ses vastes places ombragées et de longues promenades piétonnes ouvertes. Il s'agit de mélanger l'espace urbain et l'espace littoral et créer un espace apaisé pour offrir aux habitants et aux touristes un cadre de vie au plus près de la nature et de la mer.

 

EN +

 

La Région attribue 100 000€ à la Métropole de Montpellier pour soutenir le développement d'un outil de modélisation multimodale des mobilités pour le grand territoire montpelliérain. Grâce à cet outil, des études pourraient par exemple être lancées afin de modéliser les flux de rabattement sur les Pôles d'Echanges Multimodaux (PEM), une priorité régionale.

 Par ailleurs, la Région attribué 178 500€ à 47 structures de Montpellier, Béziers, Sète, Frontignan et Lunel, œuvrant au quotidien dans les quartiers Politique de la Ville, dans les domaines de l'emploi, la formation, le développement économique, la lutte contre l'illettrisme, le soutien à la scolarité et à la parentalité, la lutte contre le décrochage scolaire, la jeunesse, l'insertion par la culture et le sport, la santé et la lutte contre les discrimination.

Assemblée plénière de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Les 158 conseillers régionaux de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée se réuniront en assemblée plénière sous la présidence de Carole Delga, vendredi 22 juin à partir de 9h30 au Parc des expositions de Montpellier, à Pérols.OCCICapture

  Parmi les dossiers à l'ordre du jour de cette assemblée plénière :

 

  • Finances : décision modificative n°1 au budget 2018 ; approbation du compte administratif 2017...
  • Excellence environnementale : adoption des statuts de l'agence régionale de la biodiversité, appels à projets Région à énergie positive, plan d'intervention pour la gestion durable de l'eau ...
  • Aménagement du territoire : soutien aux quartiers politique de la ville, contribution à l'élaboration du programme du programme de l'établissement public foncier (EPF)
  • Economie: lancement du fonds tourisme avec la BEI pour le financement des entreprises touristiques

Région : 11 M€ en faveur de projets et d'équipements culturels

La Commission permanente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, réunie sous la présidence de Carole Delga, ce vendredi 15 juin à Toulouse, a apporté son soutien à des projets et équipements culturels structurants, sur l'ensemble du territoire régional.delgaCapture

 « En Occitanie, la culture est partout et pour tous ! Ce sont des principes auxquels répond la nouvelle politique culturelle et patrimoniale de la Région. En s'adressant au plus grand nombre et à l'ensemble des générations, j'ai souhaite agir de manière concrète, afin de réduire les inégalités territoriales et culturelles. C'est aussi cela qui contribue à bâtir notre identité, tout comme la cohésion et l'attractivité d'un territoire », a déclaré Carole Delga.

 En 2018, le budget de la Région consacré à la culture et au patrimoine, en augmentation constante depuis 3 ans, représente plus de 3% du budget régional.

Une des missions de la Région est d'assurer un maillage culturel équilibré sur l'ensemble du territoire afin de permettre, à travers des lieux et équipements structurants de proximité, l'accès à toutes les disciplines artistiques. Elle souhaite également inscrire son action en cohérence avec celle des autres partenaires et fédérer autour de projets collectifs de territoires.

Il a été adopté un soutien financier, notamment aux projets suivants : 2,7 M€ pour la construction du Conservatoire de Musique et d'Art Dramatique de Sète et du Bassin de Thau et plus 650 000€ en faveur du Centre d'Art Contemporain de Montpellier (MOCO), dans les locaux de l'Hôtel Montcalm à Montpellier, dont l'ouverture est prévue l'an prochain.

 La Région défend également un accès pour tous au patrimoine de son territoire, qu'il soit naturel ou culturel, matériel ou immatériel. 

Afin de favoriser le partage des savoirs, elle vise une amélioration de la médiation et de la diffusion de la connaissance. 100 000€ ont été attribués à l'Agence de Coopération Internationale et Réseau Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle (ACIR), pour son programme annuel de développement ; ainsi que 70 000€ pour le Musée Soulages à Rodez et 50 000€ pour le Musée Hyacinthe-Rigaud à Perpignan, en soutien à des expositions d'envergue, participant au rayonnement de l'Occitanie.

 

En + : Le dynamisme de la filière audiovisuelle en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

 Le soutien de la Région à cette filière permet d'accompagner le travail des réalisateurs, auteurs et producteurs installés en Occitanie, mais également d'accroître le nombre de tournages en région, sources d'emplois et de retombées économiques sur l'ensemble du territoire. Dans ce cadre, il a été voté un montant global de 900 000€ portant sur 10 projets. Parmi eux, le futur long-métrage d'André Téchiné « l'Adieu à la nuit » et la série diffusée sur France 2 « Grand Soleil».

Assises de la Pêche et des Produits de la Mer : Carole Delga ouvrira demain l'édition 2018

Jeudi 14 juin à 9h15 - Théâtre Molière à SèteOCCICapture

 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée, ouvrira demain matin les Assises de la pêche et des produits de la mer (APPM), qui se déroulent à Sète les 14 et 15 juin 2018, en présence de Stéphane Travert, ministre de l'agriculture et de l'alimentation.

 Créées en 2010, les APPM réunissent chaque année, l'ensemble de la filière pêche (pêcheurs, mareyeurs, transformateurs, chercheurs...) pour aborder les enjeux et les problématiques actuelles de la filière, partager leurs expériences et apporter leur vision de l'avenir. Elles sont organisées pour la première fois sur la façade méditerranée.

 L'avenir des filières pêche et aquaculture de l'amont à l'aval sera au centre des échanges entre les meilleurs experts français lors de cette 9ème édition. Le jeudi 14 au matin un focus région Occitanie permettra aux participants de découvrir les atouts et les enjeux des filières de la région.

 « Je me réjouis que la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée accueille la première édition des Assises de la pêche et des produits de la mer sur la façade méditerranéenne. En tant que 1ère région de pêche et d'aquaculture de Méditerranée française, ces filières sont des atouts majeurs pour l'emploi et l'attractivité de notre littoral. La Région est aux côtés des professionnels dans une période où les difficultés et interrogations sur l'avenir sont nombreuses. C'est pourquoi j'ai souhaité que la pêche, avec la conchyliculture, tiennent une place centrale dans notre Plan Littoral 21 et nos politiques régionales. Depuis 2016, nous avons mobilisé en ce sens une enveloppe de 8,5M€ pour soutenir le secteur » a rappelé la présidente Carole Delga à la veille du coup d'envoi des assises.

Plus d'informations et le programme complet des APPM sur

: http://www.assisesfilierepeche.com/

 

 La filière halieutique en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

 - 1ère région de pêche et d'aquaculture de méditerranée française

- 1352 entreprises

- 3525 emplois

- 30 000 tonnes de production par an

- 137,7 millions de Chiffre d'Affaires par an

 Zoom sur la filière pêche régionale :

 - 90% de la filière pêche en Méditerranée

- 10% du poids de la filière pêche à l'échelle nationale

- 2nde flotte de pêche régionale après la Bretagne en nombre de navires

- 3 ports de commerce

- 4 criées