Occitanie

Carole Delga : « Grâce à la gratuité, nous décuplons la fréquentation des transports en commun par les jeunes »

 

Expérimentée entre avril et août et généralisée en septembre, la gratuité des transports pour les jeunes voyageurs est déjà une réussite. Avec plus de 10 000 jeunes de moins de 26 ans, le nombre de jeunes voyageurs utilisant le train au quotidien a augmenté de 35% (par rapport à 2019).

 

« Particulièrement conscients des enjeux climatiques et encore peu dépendant des déplacements individuels, les jeunes de moins de 26 ans sont déjà nombreux à bénéficier de l'opération + = 0. Cette tarification très avantageuse va jusqu'à la gratuité totale tout au long de l'année dès lors que le train est utilisé quasi quotidiennement. Elle a déjà permis de fortement fidéliser un nouveau public et je suis fière que le 10 000ème ait passé le pas ce week-end ! C'est autant de voitures qui ne sont pas sur la route chaque jour : autant de pollution en moins et de sécurité offerte à nos jeunes.

Cet effort, inédit en France, porté par la Région Occitanie et SNCF, doit ouvrir la voie à de nouvelles pratiques. Avec le développement de l'offre de transport du quotidien, grâce notamment à la réouverture de lignes de trains dans nos départements, mais également à l'augmentation du nombre de trains sur les lignes existantes, l'Occitanie conforte sa position de pionnière pour les transports en commun.

A l'heure du Sommet de la COP26 et de l'urgence climatique qui ne cesse de se rappeler à nous, il est primordial que chacun se mobilise. Avec notamment sa politique volontariste en faveur du transport collectif, la Région apporte sa contribution à l'effort national et international, et les jeunes, par leur fidélité au train, démontrent que c'était le bon choix. », a déclaré Carole Delga.

 

La Région Occitanie et SNCF Voyageurs ont généralisé en septembre dernier la gratuité, sur le réseau de trains régionaux liO, pour les jeunes d'Occitanie âgés de 18 à 26 ans : « + = 0 ».

Le principe est simple, « je voyage plus, je paye 0 », et se matérialise par la création d'un compte mobilité crédité au gré des voyages :

-          De 0 à 10 trajets: le jeune voyageur bénéficie de la tarification à - 50% sans autre engagement nécessaire de sa part ;

-          De 11 à 20 trajets: il voyage gratuitement ;

-          De 21 à 30 trajets: il voyage toujours gratuitement et alimente la cagnotte qui lui permettra de bénéficier des premiers trajets offerts le mois suivant. Résultat : dès lors que le jeune fait un minimum de 30 trajets par mois, il voyage gratuitement toute l'année.

Le succès rencontré par cette nouvelle offre, avec plus de 10 000 jeunes inscrits en moins de deux mois, est à la fois celui d'une démarche innovante, utile aux usagers réguliers du trains, mais également celui d'une méthode simple et humaine. Humaine, parce que les agents SNCF présents en gare et dans les trains, invitent régulièrement les jeunes voyageurs à s'informer sur « + = 0 ». Simple puisque quelques clics suffisent pour bénéficier de cette gratuité.

 

Pour bénéficier de « + = 0 » : une appli simple et pratique !

Cette offre simplifie la mobilité en permettant de se déplacer partout en Occitanie d'un simple clic, et gratuitement dès lors que le nombre de trajets cible est atteint. Une application dédiée, disponible sur Android et iOS, se charge de comptabiliser les trajets effectués grâce à la géolocalisation, obligatoire pour que le système fonctionne. Dénommée FAIRTIQ Lab, l'application est ainsi capable de détecter que son utilisateur est dans une gare, qu'il prend une ligne liO Train et qu'il descend plus loin. Son algorithme, fondé sur l'Intelligence artificielle, prend en compte les itinéraires empruntés et les vitesses de déplacement. En cas de contrôle à bord de liO Train, le voyageur présente son billet activé automatiquement par l'application.

Modalités et informations pratiques pour en bénéficier : https://www.ter.sncf.com/occitanie/offres/ jeunes/plus-egal-zero

La Région Occitanie, première Région française mobilisée pour décarboner la mobilité lourde

Hydrogène, H2, Chimie, Science, L'Eau

Dans le cadre de son Plan Hydrogène vert, la Région Occitanie a initié le projet « Corridor H2 ». Le but : basculer l'usage de carburants fossiles vers l'hydrogène renouvelable pour le transport européen de marchandises en transit à travers l'Europe sur l'axe Nord/Sud du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) reliant la mer du Nord à la mer méditerranée.

La première brique de ce projet européen est lancée en Région Occitanie avec l'objectif de parvenir d'ici fin 2023 à déployer en Occitanie : 2 unités de production d'hydrogène renouvelable représentant 6 tonnes/jour de production cumulée, 7 stations de distribution d'hydrogène (de 600 à 1 200kg/jour), 40 camions à propulsion hydrogène, 62 remorques/unités frigorifiques et 15 autocars interurbains régionaux en rétrofit. Avec le soutien de la Banque Européenne d'Investissement (à hauteur de 40M) et de la Commission Européenne (à hauteur de 14,6M), et un budget global qui représente 110M d'investissements ; la Région Occitanie est la 1ère à avoir lancé un projet de Corridorhydrogène sur son territoire.

Les partenaires de ce projet, sélectionnés suite à un appel à projets, sont :

  • pour laproduction d'hydrogène: Corryd'Occ porté par Hyd'Occ à Port-La-Nouvelle associant Qair et l'AREC et Val d'Hygo porté par Lhyfe à Bessières (31) ;
  • pour le déploiement des stations hydrogène : le Conseil départemental du Tarn pour les sites d'Albi et Saint-Sulpice-La-Pointe ainsi que Hyd'Occ associant Air Products à Qair et l'AREC sur les sites de Saint-Jean-de-Védas, Narbonne, Perpignan, Castelnaudary et Eurocentre.

La Région Occitanie soutient également le volet des usages de l'hydrogène pour le projet Corridor H2 par un Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI). Les transporteurs qui souhaitent s'équiper de camions et/ou solutions réfrigérées hydrogène et bénéficier d'une subvention, peuvent candidater à cet AMI jusqu'à la date limite du 10 décembre 2021. Les transporteurs peuvent également entrer en contact avec la Région qui propose de les accompagner dans leur réflexion de verdissement de flottes vers l'hydrogène.

 « Avec notre Plan Hydrogène vert de 150 M, le premier à l'échelle d'une Région, nous sommes des pionniers en France. Cette avance nous permet de concrétiser l'objectif que nous nous sommes fixés : devenir la 1èrerégion à énergie positive d'Europe. Nous sommes présents sur l'ensemble de la chaîne hydrogène, de la production aux usages en passant par la distribution. La Région investit dans chaque domaine pour développer et faire grandir cette filière en Occitanie. La mobilité lourde est aujourd'hui l'un des plus grands défis de la transition énergétique. Avec le projet Corridor H2, la Région s'engage dans cette voie et associe industrie et mobilité à l'échelle européenne. Je suis fière que la naissance de ce projet européen se passe ici.Le développement de l'hydrogène vert est inscrit dans l'histoire de notre territoire, et aujourd'hui nous le pérennisons pour faire de notre région une référence nationale et européenne de cette énergie d'avenir» a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

« Le projet Corridor H2 est emblématique des possibilités d'action des territoires en matière de décarbonation des transports publics et de l'économie en Europe. En s'adressant à l'ensemble de l'écosystème hydrogène d'une région, il contribue pleinement à la réalisation des objectifs du Pacte Vert pour l'Europe. À ce titre, il bénéficie d'un soutien financier de l'Union Européenne de 14,6M via le Mécanisme d'Interconnexion pour l'Europe (MIE) mis en œuvre par la nouvelle agence Européenne pour le climat, les infrastructures et l'environnement (CINEA). Développer la mobilité durable en Europe est une nécessité car elle est au cœur de la vie quotidienne des citoyens européens et donc des Occitans. L'Union Européenne continuera à soutenir ces initiatives durables, en partenariat avec les institutions financières telles que la Banque Européenne d'Investissement (BEI), notamment grâce à une nouvelle facilité financière (AFIF) pour laquelle un appel à projet est d'ores et déjà ouvert », a déclaré Richard Ferrer, Chef du secteur innovation et carburants alternatifs à l'agence CINEA.

 

Prévention et sécurité : le Lieutenant-Colonel Laurent Leberon nommé directeur de projet

Depuis 2016, la Région se mobilise pour garantir la sécurité des habitants, par des actions de prévention et des investissements de sécurisation. Aujourd'hui, elle vient de recruter Laurent Leberon qui, en lien étroit avec Thierry Mathieu, conseiller régional délégué, est chargé du pilotage et du suivi du plan régional dédié à la sécurité.

 

https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/Photo-L.LEBERON-2021.jpg« Dès 2016, nous avons fait de la sécurité de toutes et tous un enjeu majeur de notre projet pour l'Occitanie. Actions de prévention, sécurité dans les lycées et à bord des trains, nous accompagnons aussi les maires et présidents d'Intercommunalités dans leurs investissements, par une aide à la formation des agents de police municipale, pour la rénovation de leurs locaux et surtout pour l'acquisition de postes de police mobiles.

Pour renforcer ces actions nous avions besoin d'un homme de terrain.Aux côtés de Thierry Mathieu, Laurent Leberon assurera le déploiement opérationnel de ce plan d'actions en lien avec nos partenaires.Je sais pouvoir compter sur son expertise et sa vision stratégique des enjeux de sécurité pour apporter des réponses concrètes et adaptées aux besoins de nos habitants » a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

 

Plus de 25 ans d'expérience au service de la sécurité en Occitanie 

 

Officier supérieur de la Gendarmerie nationale, qu'il a rejoint en 1995, Laurent Leberon a alterné des fonctions opérationnelles en sécurité publique générale et des postes d'état-major.

 

Diplômé d'un master en « Intelligence stratégique » et d'un titre d'Etat de consultant en « Intelligence économique », il occupait les fonctions de chargé de projet « sécurité économique et protection des entreprises » auprès du commandant de Région de Gendarmerie d'Occitanie.Son parcours professionnel lui a permis de développer une expertise en matière de management opérationnel, d'aide à la prise de décision en situation de crise ou encore de gestion de la sécurité de l'information.

 

« En tant que conseiller régional délégué à la sécurité je suis particulièrement heureux de la prise de fonction du Lieutenant-Colonel Laurent Leberon. Professionnel expérimenté, il aura la charge de mettre en œuvre une politique de sécurité de terrain avec nos partenaires.Nous souhaitons que l'action de la Région contribue effectivement à la sécurité de tous. Cela passe par un appui aux polices municipales et par une attention particulière portée à la prévention dans le travail avec les acteurs de terrain.»a souligné Thierry Mathieu, conseiller régional délégué en charge de la sécurité.

 

Un plan d'actions dédié à la sécurité en Occitanie

Adopté en 2020 et doté d'un budget de 50 M sur 3 ans, le plan régional « La Région vous protège - plan régional de prévention, de sensibilisation et de protection vis-à-vis des violences » intervient à 3 niveaux :prévenir les violences, le racisme et la radicalisation ; protéger les lycéens et les usagers des transports ; sensibiliser et transmettre les valeurs de la République. Il porte notamment l'objectif d'atteindre 100 % de lycées et de transports liO sécurisés en 2023.

En juillet 2021, il a été complété par des dispositifs destinés à soutenir financièrement les Communes et les Intercommunalités en matière d'aménagement de l'espace public pour répondre aux besoins de prévention et de sécurité ; d'acquisition de postes mobiles de police municipale ;de rénovation et/ou de création de locaux de police municipale et intercommunale ainsi que d'implantation de nouvelles unités en proximité. L'appel à manifestation d'intérêt permettant aux communes de solliciter l'aide de la Région sera publié courant novembre.

Par ailleurs, la Région soutiendra les actions de formation du Centre National de la Fonction Publique Territoriale, notamment par une aide à l'investissement pour la rénovation de l'école de police municipale de Montpellier et en étudiant la possibilité de créer une école identique à l'Ouest du territoire.

La Région veut tenir ses promesses de solidarité et de transition écologique

Lutte contre la désertification médicale, soutien à l’agriculture biologique, santé des jeunes… Zoom sur les points clés de la dernière Commission Permanente de la Région Occitanie, réunie le 22 octobre.

De nouvelles aides en faveur de la lutte contre la désertification médicale, la santé des jeunes et l’agriculture biologique ont été attribuées lors de la commission permanente du vendredi 22 octobre

 

Lutte contre la désertification médicale


Pour lutter contre la désertification médicale, la Région Occitanie accompagne le financement de six centres et maisons de santé pluriprofessionnels.
Deux se situent dans l’Hérault (à Montpellier et Maureilhan), une dans les Hautes-Pyrénées (Juillan), une dans le Tarn-et-Garonne (Molières), une en Ariège (Saint-Jean-du-Falga) et une en Aveyron (Onet-le-Château).
En 2021, ce sont ainsi 15 projets qui auront fait l’objet d’un soutien de la Région, représentant 1,3 M€ de subventions. Objectif : favoriser l’égal accès aux soins tout en facilitant l’exercice et la coordination des professionnels.
Une mesure concrète en lien avec la mise en œuvre du « Pacte vert – Green New Deal Occitanie », adopté en 2020.

 

Aider les jeunes à adopter les bons réflexes de santé

Avec l’appel à projets unique Génération Santé, la Région Occitanie Souhaite développer chez les jeunes les réflexes de prévention santé, en intégrant la sensibilisation sur la santé/alimentation et la lutte contre les perturbateurs endocriniens. 31 porteurs de projets sont retenus, dont l’Instance Régionale d’éducation et de promotion de la santé d’Occitanie et le Comité d’éducation pour la Santé de l’Hérault. Ils proposent des animations d’ateliers collectifs autour des cinq thématiques : bien-être, addictions, vie affective et sexuelle, perturbateurs endocriniens et nutrition.

Renouvellement du soutien à l’agriculture bio et durable en 2022

La Région Occitanie poursuit ses actions en faveur du développement du bio et de l’agroécologie en ouvrant deux appels à projets pour l’année 2022 : le premier pour le soutien aux actions de développement et structuration des filières en agriculture biologique en Occitanie, et un second pour l’expérimentation bio. Les dossiers doivent être réceptionnés au plus tard le 19 novembre.
La Région Occitanie décide également d’individualiser les crédits en faveur de l’agroécologie et des investissements des exploitations engagées dans une filière de valorisation reconnue. Une enveloppe de plus de 600 000 euros est ainsi votée pour soutenir 44 projets. Une trentaine d’exploitation seront également accompagnées dans leur projet de conversion à l’agriculture biologique via un Pass Expertise Bio.

 

3 lauréats pour l’appel à projets « Corridor H2  »

Former les bases d’un couloir européen nord-sud zéro émission, destiné en premier lieu à la mobilité lourde, par l’utilisation d’hydrogène : c’est l’objectif du projet Corridor H2.
Trois projets sont retenus, suite à l’appel à projets clôturé le 14 juin.

  • Hyd’Occ, société détenue par Qair Premier Elément et l’Arec, pour le projet « Corrhyd’Occ » - production de 20 MW d’hydrogène renouvelable par électrolyse sur le site de Port-La-Nouvelle, avec 4 stations de distribution d’hydrogène.
  • Le producteur d’hydrogène nantais Lhyfe, pour le projet « Val d’Hygo » - production de 5 MW d’hydrogène renouvelable par électrolyse à Bessières (Haute-Garonne).
  • Le Conseil Départemental du Tarn pour son projet « Hydro’Tarn », comprenant 2 stations de distribution à Saint-Sulpice-Lapointe et à Albi.

 
Création d’une nouvelle antenne de L’École Régionale du Numérique à Montpellier


Avec la création d’une nouvelle antenne de l’Ecole régionale du numérique, la Région réaffirme son soutien à la formation et à l’emploi des jeunes et des demandeurs d’emploi.
La première promotion, constituée de 15 stagiaires, vient de démarrer sa formation de développeur.se web, à l’Hôtel French Tech Montpellier. Financée à 100 % par la Région, la formation est dispensée par l’organisme Fondespierre et mène à un diplôme reconnu de niveau Bac + 2.
Il s’agit de la 20e antenne de l’École Régionale du Numérique (ERN), créée par La Région et répartie sur les 13 départements d’Occitanie. Objectif : offrir aux demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés, des formations certifiantes, en adéquation avec les besoins des entreprises. En Occitanie, le numérique est une filière d’avenir, avec près de 16 500 entreprises et plus de 63 600 emplois.

 

La Région Occitanie renforce son soutien au transport ferroviaire

Conventions, études et financements : la Région Occitanie poursuit son action pour le développement du transport ferroviaire, avec l’étude de l’étoile ferroviaire toulousaine et les travaux des lignes de desserte fine du territoire (LDFT).

En partenariat avec l’État, le Conseil départemental de la Haute-Garonne, Toulouse Métropole et Tisséo Collectivités, la Région Occitanie engage les études préliminaires RER/SEM sur les différents axes de l’étoile ferroviaire toulousaine, afin de disposer des éléments sur les infrastructures. Lors de la commission, les élus ont accordé un financement à hauteur de 50 % du montant total de l’étude (3,1 M€). Objectif : réaliser des aménagements pour développer l’offre et augmenter la capacité du complexe ferroviaire de Toulouse Matabiau et des branches du nœud.Autre projet, cette fois dans le cadre du déploiement du plan d’investissement sur les Lignes de desserte fine du territoire en Occitanie : la contractualisation des études et travaux à lancer en 2023, 2024 et 2025, pour garantir le maintien du réseau jusqu’à fin 2025 et la mise en œuvre d’opérations d’envergure pour redonner une pérennité aux lignes traitées. Ces études et travaux, d’un montant de 76,2 M€, sont financés à 65 % par la Région Occitanie.

Enfin, la Région a adopté un plan d’actions destiné à préserver et soutenir l’offre ferroviaire sur six lignes régionales identifiées comme prioritaires. Cela se traduit par un accès et une utilisation de systèmes d’information de SNCF Réseau, et le lancement de financements, d’études et de travaux sur les lignes Montréjeau-Luchon, Alès-Bessèges, Rodez-Séverac et la Rive Droite du Rhône.

 

Soutien aux entreprises : le Fonds Tourisme Occitanie s’élargit

La Région Occitanie élargit le Fonds Tourisme Occitanie (FTO) avec la création du compartiment « Fonds Rebond Tourisme » pour aider des entreprises saines avant la crise sanitaire, mais touchées depuis.

Il s’agit de proposer des solutions visant la restructuration des fonds propres ou des quasi-fonds propres des entreprises touristiques en difficulté depuis la crise sanitaire. Trois dossiers devraient être engagés d’ici fin 2021. Afin d’accompagner ces premiers dossiers rebond, les élus ont accordé un abondement du fonds à hauteur de 2 M€.
Le FTO soutient les projets d’investissements structurants des entreprises touristiques via des prêts. Il s’adresse aux porteurs de projets publics, parapublics et privés en phase de création, de modernisation ou de développement de projets.

COP 26 : La Région Occitanie accélère sa transition écologique

Mercredi 10 novembre à partir de 11h

A l'occasion de la COP 26, Carole Delga présentera les solutions mises en place par la Région Occitanie pour lutter, concrètement, contre le réchauffement climatique. Aux côtés d'Agnès Langevine, vice-présidente régionale chargée du climat, du Pacte vert et de l'habitat durable de retour de la COP 26 et de membres du comité de suivi de la Convention Citoyenne d'Occitanie, la présidente de Région présentera un point d'étape des mesures mises en place dans le cadre du Pacte vert et la création d'outils régionaux permettant d'aller plus loin dans la transition écologique.

 

« Cette COP 26 est une nouvelle occasion de mettre en lumière la prise de conscience collective de l'urgence de la situation. Les appels à agir vite et efficacement se multiplient notamment de la part de nos jeunes. Ce rendez-vous international doit donner des garanties ambitieuses, concrètes et solidaires.C'est notre seule chance de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré d'ici la fin du siècle.

 

Grâce à son volontarisme, la Région Occitanie est aujourd'hui pionnière de la transition écologique et énergétique à l'échelle européenne. Ainsi, un an après d'adoption de notre Pacte vert, une première pour une région,60% des mesures sont engagées. Car ici en Occitanie, agir pour le climat, ce n'est pas une incantation mais une action continue que nous avons anticipé depuis plusieurs années. Leader sur l'hydrogène vert et menant des actions structurantes en faveur de la rénovation énergétique, moteur des mobilités de demain, de la transformation agroécologique ou encore de la relocalisation notamment de l'industrie verte, la transition écologique est le guide de chacune de nos actions et grandes orientations.A l'occasion de cette COP26, je tiens à ce que nous allions encore plus loin, avec de nouvelles solutions utiles aux habitants et préparant notre avenir. Un principe nous anime: anticiper maintenant pour ne pas subir demain ! » a déclaré Carole Delga

 

Programme de la journée :

11h :Conférence
Hôtel de Région de Toulouse et en visioconférence

14h15 : Ouverture de la concertation sur le Revenu Ecologique Jeune.

Carole Delga échangera avec des jeunes engagés dans un parcours ETRE ou en service civique.

 

La Région Occitanie accélère sa transition écologique

A l'occasion de la COP 26, Carole Delga présentera les solutions mises en place par la Région Occitanie pour lutter, concrètement, contre le réchauffement climatique. Aux côtés d'Agnès Langevine, vice-présidente régionale chargée du climat, du Pacte vert et de l'habitat durable de retour de la COP 26 et de membres du comité de suivi de la Convention Citoyenne d'Occitanie, la présidente de Région présentera un point d'étape des mesures mises en place dans le cadre du Pacte vert et la création d'outils régionaux permettant d'aller plus loin dans la transition écologique.

 

« Cette COP 26 est une nouvelle occasion de mettre en lumière la prise de conscience collective de l'urgence de la situation. Les appels à agir vite et efficacement se multiplient notamment de la part de nos jeunes. Ce rendez-vous international doit donner des garanties ambitieuses, concrètes et solidaires.C'est notre seule chance de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré d'ici la fin du siècle.

 

Grâce à son volontarisme, la Région Occitanie est aujourd'hui pionnière de la transition écologique et énergétique à l'échelle européenne. Ainsi, un an après l'adoption de notre Pacte vert, une première pour une région,60% des mesures sont engagées. Car ici en Occitanie, agir pour le climat, ce n'est pas une incantation mais une action continue que nous avons anticipé depuis plusieurs années. Leader sur l'hydrogène vert et menant des actions structurantes en faveur de la rénovation énergétique, moteur des mobilités de demain, de la transformation agroécologique ou encore de la relocalisation notamment de l'industrie verte, la transition écologique est le guide de chacune de nos actions et grandes orientations.A l'occasion de cette COP26, je tiens à ce que nous allions encore plus loin, avec de nouvelles solutions utiles aux habitants et préparant notre avenir. Un principe nous anime: anticiper maintenant pour ne pas subir demain ! » a déclaré Carole Delga

 

Programme de la journée :

11h :Conférence 
Hôtel de Région de Toulouse et en visioconférence

14h15 : Ouverture de la concertation sur le Revenu Ecologique Jeune.

Carole Delga échangera avec des jeunes engagés dans un parcours ETRE ou en service civique.

 

 

15h15: Point presseavec les participants à la concertation

La Passerelle Negreneys, 38 Rue des Anges à Toulouse

Le Pacte Vert pour l’Occitanie

Le Pacte Vert pour l’Occitanie porte la volonté d’accélérer la transition écologique tout en construisant un modèle plus juste et plus solidaire.

C’est un cap déterminant pour l’avenir, un guide d’actions concrètes qui porte une conviction forte : en plus d’être une urgence vitale, l’écologie est une opportunité économique pour nos territoires.

 

Une alimentation juste et durable est déjà possible

Aujourd’hui, la Région soutient la transition vers l’agriculture biologique, encourage la lutte contre le gaspillage alimentaire et valorise les produits locaux dans les cantines scolaires.

Demain, nous maintiendrons les terres agricoles et nous renforcerons la souveraineté alimentaire.

En savoir plus


La formation aux métiers verts est déjà d’actualité

Aujourd’hui, la Région soutient la création de 10 écoles de la transition écologique pour former les jeunes aux métiers verts, accompagner la transformation de notre économie et la réindustrialisation.

Demain, grâce au « revenu écologique jeunes », les nouvelles générations pourront plus facilement se former et créer
de l’activité et de l’emploi dans l’économie verte.

En savoir plus


Le logement durable est déjà une réalité

Aujourd’hui, l’éco-chèque logement et le service public Rénov’Occitanie répondent aux enjeux de la rénovation énergétique des logements (déjà 84 000 ménages aidés).

Demain, l’habitat durable, grande cause régionale, concrétisera une nouvelle filière associant les circuits courts et matériaux biosourcés, la construction et la réhabilitation des bâtiments publics et l’accompagnement du secteur du BTP.

En savoir plus


L’évolution des mobilités déjà engagées

Aujourd’hui, la Région déploie les mobilités douces, la gratuité des transports scolaires et des trains régionaux pour les jeunes et les demandeurs d’emploi ainsi que l’éco-chèque mobilité qui facilite l’achat d’un vélo ou d’une voiture électrique.

Demain, place à la réouverture des lignes de train de proximité et à l’innovation avec des rames hybrides et à hydrogène !

En savoir plus


Aujourd’hui, la Région déploie les mobilités douces, la gratuité des transports scolaires et des trains régionaux pour les jeunes et les demandeurs d’emploi ainsi que l’éco-chèque mobilité qui facilite l’achat d’un vélo ou d’une voiture électrique.

Demain, place à la réouverture des lignes de train de proximité et à l’innovation avec des rames hybrides et à hydrogène !

En savoir plus


Pour une écologie populaire qui permette de répondre à l’urgence climatique, à la crise sociale et qui crée des emplois

La démarche

La méthode de la Région Occitanie / Pyrénées -Méditerranée est celle de la rencontre, de l’écoute et de la concertation citoyenne. Riche de ces rencontres, la Région a adopté sa feuille de route “Occitanie 2040” en décembre 2019. La Région souhaite désormais engager son territoire et ses habitants dans un plan de transformation et de développement de notre modèle de société.

Le Pacte Vert pour l’Occitanie a pour objet d’accélérer la transition écologique tout en construisant un modèle plus juste et plus solidaire.

Ce Pacte Vert, voté en novembre 2020, prend toute son importance face aux conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire que nous traversons. Il s’agit d’un guide d’actions concrètes qui combine transition écologique et opportunité économique pour nos territoires.

Ce Pacte Vert découle, notamment, d’un travail collectif inédit à l’échelle d’une région qui a rassemblé 100 citoyens tirés au sort au sein d’une Convention Citoyenne. Au cours de trois sessions de travail, ils ont élaboré près de 300 propositions d’actions parmi lesquelles 52 ont été jugées prioritaires après une votation citoyenne (20 000 participants) et 45 intégrées directement dans le Pacte Vert pour l’Occitanie.

Le budget 2021 de la Région s’appuie pleinement sur les enjeux et mesures du Pacte Vert avec un budget dédié de 2 milliards d’euros.

Le Pacte Vert détaille près des 300 mesures concrètes réparties en 10 plans d’actions thématiques. Au-delà des mesures, il réinterroge la méthode. La Région a ainsi identifié 5 grands leviers à activer de façon transversale dans toutes les politiques régionales.

Concevoir autrement les politiques publiques

Mieux évaluer l’action de la Région : Parmi les actions : Budget vert, jurys citoyens, nouveaux critères conditionnant les aides régionales (anti-délocalisation, écoresponsabilité…), label pour les entreprises exemplaires…

Renforcer la participation des citoyens : Parmi les actions : Parlement de l’Alimentation Durable, votations d’initiative citoyenne, Conventions citoyennes pour l’Occitanie….

Accélérer la transition numérique : Parmi les actions : Services d’aide à l’orientation, la formation et l’emploi comme le Parcours Emploi Personnalisé ou les Campus Connectés, Hub de services pratiques pour aider les entreprises à se digitaliser…

Veiller à l’équilibre entre les territoires : Parmi les actions : Outils mutualisés pour veiller à un développement équilibré du territoire, services publics de proximité dans les zones rurales…

S’ouvrir au monde et renforcer notre ancrage européen : Parmi les actions : Accueil des chercheurs étrangers, mobilité à l’international des jeunes, partenariats solidaires avec plusieurs régions d’Afrique…

Des actions concrètes pour une société plus juste et plus durable

Poursuivre sur : https://www.laregion.fr/pactevert?fbclid=IwAR2Cn1nwmdtfTLbA2S5vXPm34aNlHuhvywYDTNGm1iPSaf2PtHJH-cpddiI

La Région lance son 3e budget participatif citoyen pour une Occitanie ouverte sur le monde !

Confortée dans sa démarche par le vif intérêt que les citoyens ont porté aux questions européennes et internationales, la Région Occitanie, lance la troisième édition de son budget participatif citoyen pour une Occitanie ouverte sur le monde !

L’objectif est de faire émerger des projets qui incarnent la citoyenneté mondiale et font rayonner les valeurs de solidarité, d’échange et de partage.

Les projets peuvent être déposés en ligne

  • jusqu’au 15 novembre 2021 sur le site participatif  La Région Citoyenne.
  • Le vote citoyen prévu en février 2022 permettra de départager les diverses solutions proposées.
  • Les lauréats, plébiscités par les citoyens, recevront une subvention pouvant aller jusqu’à 3 000 €

Doté d’une enveloppe de 60 000 €, ce budget participatif permet de soutenir toute forme d’initiative : ateliers citoyens, débats, créations culturelles, artistiques ou numériques, manifestations…

DEPOSEZ VOTRE PROJET 

Pour valoriser l'occitan et le catalan, la Région mobilise les initiatives citoyennes pour Total Festum

Fete, Ail Rose, Lautrec, Tarn, Occitanie 

 

 

Afin d'imaginer la 17ème édition du festival Total Festum, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée lance un appel à projet à destination des collectivités, communes,associations culturelles, organismes publics et citoyens. Il vise à soutenir des actions, initiatives et événements sur l'ensemble du territoire, qui font la promotion, diffusent et transmettent les langues et cultures catalane et occitane. Ces projets sont le résultat de mobilisations collectives locales en faveur de la promotion et de la vivacité des langues et des cultures de notre territoire.

 

« Le festival Total Festum est un événement culturel bien ancré sur notre territoire, qui fait vivre nos langues et cultures régionales. Manifestation conviviale, nous avons à cœur d'impliquer les citoyens et les associations dans l'organisation de ce festival. C'est grâce à leur engagement que chaque édition est une réussite. Les langues catalane et occitane sont le socle de notre identité régionale, de notre patrimoine culturel. Il est important de les protéger et de les faire perdurer. La Région a toujours répondu présente pour les défendre. C'est le sens de mon engagement en faveur de la loi MOLAC et de mon soutien aux acteurs régionaux et nationaux après les déboires qu'elle a connus.

Après deux années difficiles à cause du Covid-19, le secteur culturel et notamment le secteur du spectacle vivant, peine à redémarrer et à retrouver son public habituel. La Région reste donc mobilisée aux côtés des acteurs culturels régionaux en maintenant son soutien pour l'organisation des manifestations culturelles sur le territoire. » a notamment déclaré Carole Delga.

 

Les projets présentés dans le cadre de cet appel à projets viseront la mise en œuvre d'actions de sensibilisation et de transmission, l'organisation de spectacles ou projets culturels en catalan ou occitan, la valorisation du patrimoine culturel immatériel, marqueur fort de l'identité régional. Enfin, les projets devront favoriser la mise en œuvre d'un travail participatif et collaboratif entre le porteur de projet et la collectivité accueillant la manifestation.

Les événements proposés devront également s'adresser au grand public : enfants, adultes, touristes, habitants de la région, scolaires... La Région Occitanie apportera une aide financière à chaque projet sélectionné.

 

Depuis sa création, le festival a pris une grande ampleur et s'est développé sur l'ensemble des 13 départements, investissant plus de 100 communes chaque année.

 

Les dossiers de candidature peuvent être déposés jusqu'au 15 novembre à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser._body" class="adr black-to-orange contextEntry" href="https://webmail1j.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=180877&check=&SORTBY=1" target="_blank">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour plus d'information : https://www.laregion.fr/Appel-a-projets-Total-Festum-Feu-de-la-Saint-Jean-2022

 

 

Langues et cultures régionales : de nombreuses actions portées par la Région

La Région Occitanie agit en faveur du développement et de la promotion des langues régionales, indissociables du patrimoine régional, des terroirs et des territoires d'Occitanie, aussi bien pour leur dimension culturelle qu'éducative.

Depuis 2016, cette politique est marquée par le développement de plusieurs actions phares, comme par exemple :

- La mise en place dès 2017 de trois dispositifs d'aide (transmission, diffusion et création),mais également du dispositif « conventionnement tremplin » qui vise à professionnaliser les compagnies qui créent en catalan ou en occitan.

- L'extension sur tout le territoire de la manifestation Total Festum et de l'appel à projet PEC-CO (Projet Educatif Culturels en catalan et occitan qui se déroulent dans les écoles, collèges,lycées et Universités).

- La création de l'Office Public de la Langue Catalane (OPLC) et de l'EPCC CIRDOC- Institut Occitan de Cultura.

- La mise en œuvre de la politique partenariale de l'Office Public de la Langue Occitane(OPLO) et la mise en réseau des festivals de cultures régionales.

- La signature de la convention cadre pour l'enseignement de l'occitan en 2017 entre la Région, le Ministère de l'Education Nationale et l'OPLO (signature des déclinaisons académiques de la convention cadre en 2020).

- L'élargissement du dispositif de formation de professeur aux académies de Toulouse et Montpellier.

- Le lancement d'une campagne grand public de recrutement des locuteurs de l'occitan et la signature de l'accord-cadre pour l'enseignement du catalan en 2021.

-Le marrainage de la convention de correction orthographique des microtoponymes IGN - Congrès permanent de la langue occitane 2019.

 

Depuis 2016, la Région a consacré 20 M aux langues et cultures régionales.

 

Vingt mille lieux sous les terres d’Occitanie

Gouffre, Grotte, Géologie, Gouffre

Grottes, gouffres, rivières souterraines… L’Occitanie vous surprendra par la richesse de ses mystères enfouis. Découverte en images.Le sol calcaire d’Occitanie est particulièrement propice à l’apparition de réseaux souterrains. L’infiltration de l’eau durant des millions d’années a creusé de nombreuses grottes, gouffres, failles ou rivières souterraines, faisant de l’Occitanie la région la plus richement dotée. Beaucoup de lieux proposent des visites, permettant d’explorer les formes et couleurs variés qu’elles renferment. Et si vous partiez à leur découverte ?

Quelques chiffres qui donnent le vertige

 

- Trophées pour la biodiversité en Occitanie-

 

 Cérémonie de remise des trophées de la biodiversité : la Région récompense 7 projets éco-responsables

 

 

Vendredi 21 octobre, Agnès Langevine, vice-présidente en charge de la Transition écologique et énergétique, de la biodiversité, de l'économie circulaire et des déchets, accompagnée a récompensé7 porteurs de projets à l'occasion de la cérémonie de remise de prix des trophées de la biodiversité qui avait lieu à la Cité de l'Economie et des Métiers de demain.Cette nouvelle édition des Trophées de la biodiversité avait recueilli 81 candidatures. https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/20211022_trophee-biodiversite__63441.jpg

Depuis 2018, la Région Occitanie organise les trophées de la biodiversité. Leur objectif ? Encourager et soutenir les acteurs socio-économiques locaux impliqués dans la préservation et la mise en valeur de la biodiversité dans leurs pratiques professionnelles. A l'occasion de la cérémonie organisée vendredi 22 octobre, 7 lauréats venus de toute l'Occitanie ont été distingués dans autant de catégories, et se sont vu remettre un trophée ainsi qu'un chèque de 3 000 . Ils feront également l'objet d'une valorisation menée par la Région.

« Cette cérémonie est l'occasion de saluer tous ceux, associations, entreprises, acteurs institutionnels, qui ont fait le choix de s'inscrire dans la mutation énergétique et écologique que la Région encourage et accompagne depuis maintenant de nombreuses années.Notre région compte 45 % du territoire reconnu comme Zones naturelles d'intérêt écologique, floristique et faunistique (ZNIEFF). La préservation de la biodiversité, pour laquelle la Région porte un plan d'action ambitieux pour la reconquête de la biodiversité, est donc plus que jamais essentielle. Le nouveau modèle de société que la Région porte, notamment à travers l'adoption de son Pacte vert, se nourrit des initiatives portées par tous les acteurs du territoire. Ces trophées en sont la parfaite illustration », a notamment déclaré Agnès Langevine à l'occasion de cette cérémonie.

 

Focus sur le palmarès:

Catégorie « biomimétisme » :

Le prix est attribué à l'exploitation Forêt de 2 mains,située à Saint-Perdoux dans le Lot,pour son projet d'exploitation de production de fruits, légumes et plantes médicinales et aromatiques selon la technique de la « forêt jardin », inspirée du fonctionnement des forêts naturelles.

Catégorie « ingénierie écologique »:

Le prix est attribué à la société Eco-Altitude, située à Arrens-Marsous dans les Hautes-Pyrénées, pour ses actions de restauration de milieux (décharges, pistes de ski, friches industrielles, carrières exploitées, etc)par la technique de l'hydro-ensemencement de semences collectées localement, garantissant et préservant la diversité génétique de semences adaptées au territoire.

Catégorie « organisation » :

Le prix est attribué à Promologis, acteur majeur du logement social en Occitanie pour le développement de sa démarche interne impliquant l'ensemble des salariés sur la réalisation d'un inventaire de bonnes pratiques et la définition d'engagements fondamentaux visant à intégrer la biodiversité dans toutes les activités de l'entreprise.

Catégorie « développement de l'emploi » :

Le prix est attribué au groupement Forestier de la Barbazanié situé à Fontrieu dans le Tarn,pour la transformation de ses pratiques sylvicoles conciliant production de bois et protection de l'environnement, à l'aide d'un plan de gestion intégrant de bonnes pratiques écologiques (diagnostic biodiversité notamment).

Catégorie « implantation »

Le prix est attribué à l'entreprise cévenole de génie écologique Helice BTPEI à Pompignan dans le Gard,qui depuis son installation en 2014, n'a eu de cesse de déployer des actions en faveur de la préservation de la biodiversité de la prise en compte de son environnement local dans l'ensemble de ses activités.

 

Catégorie « valorisation de la biodiversité »

Le prix est attribué à la société coopérative agricole Les maitres vignerons,à Cascastel dans l'Aude, pour leurs réalisations diverses dans le domaine du tourisme durable, la sensibilisation à l'environnement, l'agro-écologie, mais également pour leurs actions de préservation et de sensibilisation collective à la biodiversité, notamment par la protection du lézard ocellé "Timon lepidus", présent sur la liste rouge des espèces menacées en France, permettant d'accélérer la modification des pratiques agricoles.

 

Catégorie « solutions en faveur de la biodiversité »

Le prix est attribué à la SCOP Cohab, située à Cazouls-d'Hérault dans l'Hérault, qui œuvre pour favoriser la biodiversité en milieu urbain et permettre la cohabitation Homme faune sauvage. C'est dans cet esprit qu'elle a créé des dispositifs favorisant la biodiversité en milieux urbains, dont la production est locale, issue de filières durables, avec par exemple la réalisation de ponts aériens pour les écureuils roux (écuroducs), ou passages pour les hérissons dans les clôtures, ou encore de nichoirs et gîtes directement encastrés dans le bâti.