Poussan

Soirée festive au domaine de Maleska

DSC_0069

 

    Le Domaine de Maleska est une Résidence séniors de standing, fermée et sécurisée, est composée de 89 logements répartis en un immeuble de 49 appartements et de 41 pavillons mitoyens.

La résidence qui profite d’un grand espace vert propose un accueil de grande qualité aux personnes retraités indépendantes ou semi dépendantes qui peuvent manger au restaurant, ouvert tous les jours, profiter du salon où se trouvent la bibliothèque, le salon TV, le salon détente et les animations, ainsi que d'autres services qui facilitent la vie au quotidien.

 


DSC_0066 (2)

 

 

    Et ce samedi soir, après une inauguration officielle, il y a quelques mois, c'était soir de fête avec un repas réunissant tous ceux qui avaient désiré participer. Animateurs et responsables étaient aux petits soins pour tous les convives heureux d'être réunis pour cette première soirée de fête locale. Une belle soirée dans ce domaine qui est tourné vers le bien-être des seniors actifs.

Les ALSH ont fêté l'été, du plaisir pour tous

DSC_0044 (2)

 

 

  Ce jeudi 30  juillet, alors que le centre de loisirs va encore poursuivre ses activités durant plus de 10 jours, il régnait un air de fête à l'école Véronique Hébert avec des guirlandes, des ballons, des bonbons et de la musique. Depuis plusieurs jours, tous les enfants qui y participent avaient, grâce à différentes activités artistiques, culinaires ou ludiques, préparé une soirée conviviale style grande kermesse à laquelle rien ne manquait.

Parents et Poussannais avaient été invités, Monsieur le Maire et les élus du conseil municipal aussi. Certains d'entre eux avaient tenu à être présents pour encourager les enfants qui avec naturel et sérieux s'étaient investis dans le projet avec l'aide de leurs animateurs.

 

DSC_0026 (2)

 

 

   Pour fêter l'été les visiteurs étaient d'abord invités à observer une exposition de portraits d'enfants et avaient même la possibilité de déguster une excellente barbe à papa ou du Pop Corn comme les enfants qui à partir de 16 h 30 pouvaient boire des sirops ou partager un goûter de fête.

 

DSC_0048 (2)

    Mais pas question de trop lambiner. Une fois partis dans toutes les directions, les enfants des ALSH avaient un choix impressionnant d'activités : Fléchettes, parcours d'équilibre, pétanque, course à l’œuf, dextérité et bien d'autres ateliers.

Chacun des animateurs tenait un stand . Tous connaissaient un grand succès.

 

 

DSC_0047

 

     Et tandis que les enfants totalisaient leurs points pour retirer des lots et garder avec leurs parents un très bon souvenir de cette fin d'après-midi ceux qui le désiraient pouvaient visionner de très jolis films réalisés par Juliette, retraçant une journée au centre de loisirs. Que des moments ludiques, de partage et de plaisir pour tous les enfants qui en profitent bien.

Muriel Amouroux, la Directrice, les responsables et les animateurs peuvent, comme tous les enfants, être félicités. D'après les enfants ils évoluent dans un centre où "l'on s'amuse à fond, on s'aère, on se libère et on peut  voyager. Que du bonheur."

D'ailleurs, ils ont édité un petit journal pour vous le faire partager: "Ze Poussan Times", de quoi vous donner l'envie de retourner à l'enfance.

Miss 14-18 : toutes ont été élues

aaaaaaDSC_0028 (2)

 

    Ce 29 juillet, à 21 h, « La compagnie Les Toiles Cirées vous invitait à venir assister à l’élection de miss 14-18, où étaient mises en compétition quatre figures de femmes emblématiques de l’époque : la paysanne, l’infirmière, la munitionnette et la marraine de guerre. Et de plus, le public était ensuite invité à les départager

Et comme le précisait les membres de la troupe : " A travers cette cérémonie de commémoration peu ordinaire, sur un ton sensible et décalé, DIX-HUIT laisse place à la poésie et à l’humour pour offrir un autre regard sur la première Guerre Mondiale. »DSC_0035 (2)

 

 

   Il faut dire que ce décalage est une spécialité des Toiles cirées qui en 2014 avaient proposé une déambulation nocturne, avec une guide, Marie-Antoinette Well de Chaulieu, qui invitait les spectateurs à repartir sur les traces de la Révolte des Vignerons qui enflammait le Midi en 1907. Mais très vite, la visite dérapait. Des imprévus empêchaient son déroulement habituel. L’absurde et le burlesque s’invitaient. Les histoires se mêlaient à l’Histoire. Il fallait se concentrer et tout au long du circuit il s’agissait de démêler le vrai du faux."

La Compagnie Les Toiles Cirées est en effet née d'une émulsion d'individus se définissant comme fabricants de théâtre en tout genre. Installée à Bouzigues depuis 2013, elle partage son temps entre la création de spectacles et l'animation d'ateliers artistiques. Son fer de lance : faire du théâtre de tout, partout et pour tous.

 

DSC_0044 (2)

 

 

    Ce mercredi soir, les Toiles cirées n'allaient pas déroger à la règle. Si le présentateur s'était perdu en route, qu'importe, quatre dames et demoiselles allaient tour à tour se présenter, s'entraider, permuter leur rôle et se compléter pour mettre en valeur le rôle de la Femme durant cette guerre de 14/18 qui à l'origine ne devait durer que très peu de temps.

Que ce soit une mère, une sœur, une épouse, une amante, que ce soit  une cuisinière ou une commerçante, riche ou pauvre, la femme a tenu un rôle majeur durant cette grande guerre. Les actrices ont voulu leur rendre hommage en "funkysant" cette cérémonie.

 

DSC_0039 (2)

 

   La Femme en action.

Il faut tenir coûte que coûte : A la ferme ou dans les vignes, elle dirige, elle prend des initiatives, elle va assumer même enceinte car il faut faire vivre la famille et entretenir les terres et les troupeaux.

De son côté l'infirmière volontaire ou désignée, Julie Crémieu, fera au mieux pour le salut des hommes en les aidant à franchir le cap vers l'autre monde et en gardant un peu de joie pour y aller en douceur.

 

 

DSC_0058

 

    Et que dire de la munitionnette qui manipule des armes, qui travaille dans les usines, soi-disant pour la bonne cause, pour anéantir l'ennemi.

Elles retrouve dans les théories de "Pascal" sur le Milieu, de bonnes motivations pour poursuivre son travail tout comme la Marraine de guerre qui a du temps et qui donnera ce qu'elle pourra : pour certaines du courrier, des colis ou du réconfort, pour d'autres leur coeur, leur tendresse ou leur corps, le principal étant d'aider les soldats à tenir bon.

 

 

DSC_0072 (2)

 

Et chacune d'entre-elles sera la Miss 14-18 car au-delà de leur engagement quel qu'il soit, ces "Femmes" ont permis à "La Femme" dans une société très masculine, d'émerger et de sortir d'un certain anonymat. Elles ont montré qu'elles pouvaient assumer.

Sans oublier que certaines d'entre-elles y  ont laissé leur vie, toutes ces dames ou demoiselles sont rentrées comme les hommes dans l'action.

 

 

DSC_0052 (2)

 

  Un bien beau spectacle riche en actions, justement, avec une sollicitation permanente du public qui n'a pas boudé son plaisir.

A ne pas rater, au mois d'août, quand les Toiles cirées repasseront à Poussan dans le cadre des animations proposées par la CCNBT.

 

Un Très beau pèlerinage se termine

   Depuis plusieurs année, tronçon par tronçon, ces deux randonneuses ont réalisé le chemin qui les a menées à Saint Jacques de Compostelle. Saint-Jacques-de-Compostelle (en galicien et en espagnol : Santiago de Compostela) est une commune (municipio) située dans la province de La Corogne, en communauté autonome de Galice (Espagne). C'est la capitale de la comarque du même nom et de la communauté autonome. À ce dernier titre, elle héberge le siège du gouvernement (Xunta de Galicia) et du Parlement de la communauté.
 
 
  
gigigigi

Le pèlerinage sur le tombeau supposé de Jacques de Zébédée était un des plus importants de la Chrétienté au Moyen Âge, avec ceux de Jérusalem et de Rome. Pratiquement disparu au XIXe siècle, il connaît un regain de ferveur depuis la fin du XXe siècle, promu notamment par les institutions européennes.

 
Cette année, il s'agissait de conclure.
 
 
Ginette et Michèle sont parties le 21 juin pour faire les 340 km qui restaient  avant d'arriver à Santiago. 14 jours de marche avec pour la première semaine la canicule et grand soleil tous les jours.
 
 
 
 
gingin095 (3)
 
 
 
: "Nous avons terminé la traversé de la province de Léon, essentiellement céréalière et sommes rentrées en Galice, une province plus montagneuse et boisée avec des châtaigniers et des eucalyptus." Précisait Ginette qui rajoutait :
"Il y a une très bonne organisation en ce qui concerne les hébergements et le ravitaillement. Énormément de pèlerins sur cette portion, beaucoup d'étrangers, Américains, Coréens, Italiens et Espagnols bien sûr. Nous sommes arrivée à Santiago très satisfaites et fières et en bonne forme car pas trop de problèmes physiques cette année."
 
 
 
jajaja
 
 
  Après un retour à Poussan le 8 juillet avec beaucoup d'images dans "la tête", d'autres projets sont en réflexion pour l'année prochaine. Félicitations.

Un petit stage très utile

Ludovic animait un stage de self défense de dimanche au camping du Garel, une première qui a eu beaucoup de succès car Ludovic, directeur technique de deux associations en Roumanie et à Sète dans l'association "Centre des Arts Martiaux de Défense Chinois" est un spécialiste en la matière.

 

 

ludoMichel (2)

 

       Le stage s'est déroulé dans une ambiance conviviale et les 9 personnes inscrites (clients du camping et visiteurs ayant profité de l'annonce sur le blog officiel de Poussan et sur THAU INFO) sont sorties de cette expérience avec une idée plus précise de la défense personnelle.
Les concepts de souplesse, gestion du stress, positionnement du corps ont été abordés, sans oublier les mises en situation avec protection. 
Bientôt un autre stage en préparation toujours encadré par Ludovic et pour avoir plus de renseignements sur le site de son association qui sera présente au forum des associations à Sète le 22 septembre.

camecd.fr

Championnat de France de tir - Fosse Universelle

 Du très haut niveau au stand de tir de Poussan

"Le Tir est un merveilleux sport-loisir d’autant plus qu’il se pratique pour le secteur sur les hauteurs de Poussan, dans une nature préservée, en pleine garrigue languedocienne, loin de toute pollution, avec une vue splendide dans toutes les directions, en particulier vers la mer. Eloigné de toute habitation, le stand ne génère aucun risque de nuisance pour des riverains." Précisait Noël Dardoise le Directeur du Stand.

DSC_0027 (2) DSC_0031 (2)  

 Des licenciés participent chaque année aux grandes compétitions nationales et internationales des diverses disciplines même si le Tir sportif et loisirs se pratique la plupart du temps dans un cadre familial ou amical, et toujours convivial.

Le Stand de Tir de Poussan est ainsi un lieu privilégié de rencontre propice à la découverte de nouvelles connaissances et amitiés ainsi qu'un pôle d'accueil pour les grandes compétitions.

Et depuis jeudi, se déroulait sur ce site la plus grande compétition Nationale de FU (Fosse universelle), le Championnat de France. En présence du Président de la fédération française de Ball Trap, cette compétition a réuni plus de 500 tireurs venus de toute la France et représentant toutes les catégories, des plus jeunes aux super vétérans ainsi que le handi-sport.

Pour une telle épreuve,  de nombreux arbitres officiels avaient fait le déplacement car le stand de tir local est un des trois meilleurs en France : 3 stands seulement  disposent de 8 fosses : ceux de Poussan, d'Ychoux, et de Lazenay. Les disciplines olympiques ont toujours lieu sur l'un d'entre -eux."

D'ailleurs, Noël Dardoise, le Directeur, heureux que le stand connaisse une telle notoriété précisait : "Le Stand de Poussan a reçu 3 championnats de France en 6 ans (FU). Il a donc toutes ses chances de recevoir le championnat de France de Compak sporting l'an prochain.

Pour ce Championnat de très haut niveau, les épreuves se sont enchaînées durant quatre jours avec une organisation sans failles et une convivialité à laquelle tient Mr Dardoise.

Mais à l'heure des finales, ce dimanche, la tension était palpable : Les dernières séries se déroulaient devant un public de connaisseurs alors que déjà se préparait la cérémonie de remise des médailles à laquelle Jacques Adgé, Maire de Poussan, avait tenu à assister. La Mairie est en effet un des partenaires privilégiés du Stand de Tir et se félicite que le site puisse proposer sur Poussan des compétitions qui en font la renommée.

Ce dimanche soir, tous se félicitaient que les conditions météorologiques aient été très favorables. Tout était en place pour la remise des médailles et des trophées. Le niveau de la compétition avait atteint des sommets, la sécurité avait été maximale. Que des sourires pour les organisateurs car le site est phase de devenir de devenir le plus beau stand de France, soutenu par la Municipalité, qui a remercié les organisateurs à plusieurs reprises pour leur professionnalisme.

 Dans chacune des catégories les officiels remettaient aux trois premiers médailles et diplômes sous les applaudissement du public.Mais l'on se souviendra longtemps de la 1ère place de Serge Rollin, un vétéran de Martigues, qui est devenu Champion de France de Fosse Universelle toutes catégories avec 196 points sur 200.

La Fête se terminait par des rafraichissements qui permettaient à tous les acteurs de cette très belle compétition de reprendre des forces : les tireurs, les arbitres, l'équipe de Noël Dardoise et bien-sûr les spectateurs.

dddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddddd11791791_1081075895251030_173908214_n

» en savoir plus sur le stand de Poussan
» visiter le site officiel du stand de Poussan
» Site de la Fédération Nationale de Ball Trap

 

Réunion publique – Grèce et agriculteurs : même combat

Réunion publique – Grèce et agriculteurs : même combat contre la finance prédatrice !
Le chemin de l’espérance est tracé par les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).

Mercredi 29 juillet à 19 h, salle de la crèche, place de la Mairie à Poussan.
Réunion-débat animée par Julie Péréa, militante de S&P.
Entrée libre Pour tout renseignement 06 15 49 44 84 ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Un énorme week-end au Stand de tir : 500 tireurs

 

DSC_0052 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est déjà parti pour la plupart des compétiteurs parmi les 500 inscrits qui participent aux championnats de France de Fosse Universelle qui a lieu au Stand de Tir de Poussan, route de Villeveyrac jusqu’à dimanche.

 

 

DSC_0059 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur toutes les installations les tireurs étaient nombreux ce jeudi pour s’entraîner en vue de ce championnat qui débute dans la foulée. La Fosse est une discipline qui a toujours beaucoup de succès et donc vous pourrez profiter du spectacle jusqu’à dimanche soir.

Les Chants de Thau à Larciano

l2l2l211737830_1600506276898851_7906862781495327986_n

 

  Nos amis de Larciano ont apprécié énormément le Concert des Chants de Thau où des Poussannais étaient présents mercredi soir. Ce fut un "merveilleux" moment musical et d'échange placé sous le signe de l'amitié et du jumelage.

 

 

lllllllllllllllllllllllllllllllllllllll11703388_1600506330232179_4151771808025132093_n

 

Patrimoine : Le Verdet au centre de la soirée

  Ce lundi soir avait lieu une rencontre autour du Patrimoine de Poussan, proposée par M Fabrice Bertrand, membre de l'association Saint-Vincent, association qui met à disposition le Jardin des Frères pour le festival d'Arts et d'Agapes du 13 septembre prochain.
 
 
 
DSC_0034
 
 
  
 Fabrice Bertrand souhaitait réunir les amis du patrimoine de Poussan une dernière fois, durant l'été ce lundi 20 juin à 18 heures. Il ne nous donnait pas de thème pour cette petite réunion. "Vous aurez la surprise..." Mais il parlera d'un objet et de son histoire.
Et sur la table centrale nous découvrions 2 récipients mis à jour ce week-end dans la cave du château Montlaur  (ancienne salle d'armes). Il s'agissait de 2 petites gargoulettes dont la plupart étaient réalisées au 18ème près du Bousquet d'Orb. Elles servaient surtout pour le vin et pour la pharmacie. Et si il a aussi été trouvé des jattes ce qui était le plus intéressant c'était dans l'une des gargoulettes, des traces du "Verdet de Montpellier".
 
(. Vert de gris du commerce, acétate basique de cuivre, utilisé en teinture. * * * ● verdet nom masculin (diminutif de l ancien français verd, vert) Nom donné à divers acétates de cuivre,…)
Avant 1830 il était produit à Montpellier. Énorme production dirigée par des femmes et réalisée par la plupart des femmes. Il fallait du cuivre, du vin et des cruches spéciales).
 
 
DSC_0024 (2)
 
 
 
   Chaque femme en produisait 30 à 40 kg par an ce qui permettait souvent de nourrir la famille (120 livres de l'époque)
Il fallait avoir des plaques de cuivre et du marc de raisin. On les disposait en forme de sandwiches puis on les séparaient et on les faisait tremper dans de l'eau pour que les plaques s'oxydent au maximum.
Technique que Pline l'Ancien, écrivain et naturaliste du 1er siècle, avait approchée.
Plus tard Jean-Antoine Chaptal, homme de sciences mort le 29 juillet 1832 écrira aussi un livre sur le Verdet.
DSC_0032
 
 
 
Il faut savoir que le Verdet était réalisé et stocké dans les caves car toxique et dangereux. Les femmes avaient obtenu de posséder la clef de la cave et petit à petit le marché devint National avec même des courtières en verdet.
Exclusivité du groupe marchand,  elles sont donc au centre du système reliant les trois autres acteurs de ce commerce (inspecteur, fabricantes, négociants). Elles seront ainsi intégrées à la société urbaine de Montpellier au xviiie siècle ou, du moins, au secteur marchand et artisanal.
 
Et ce verdet avait en effet de multiples fonctions.
Outre le fait qu'il soit présenté en le préparant , bon contre le cancer, utile en psychiatrie ou traitant la syphilis, plus raisonnablement, en l'associant à d'autres éléments il était utile contre le Mildiou de la vigne, pour soigner les plaies des animaux et les cicatriser.
On le retrouvait aussi pour préparer les peintures, pour réaliser des teintures, de la résine de cuivre (carrosserie), et en pharmacie pour fabriquer des emplâtres, pour soigner les ulcères et d'une autre façon les cors aux pieds.On le voit, ses propriétés étaient multiples et si il a été petit à petit déprécié  c'est que le commerce l'a rendu de moins bonne qualité et que d'autres produits sont apparus.
Quant aux gargoulettes il resterait à vérifier si certaines ne proviendraient pas de la tuilerie qui se trouvait sous la chapelle actuelle du jardin des Frères. Mais cela est une autre histoire.
Avant de terminer il présentait également : - les livres dont il est l'auteur,  "les seigneurs de Poussan", "les poussannais dignes de mémoire". Mais nous y reviendrons ultérieurement

Tendre mariage pour Marina et Eric

DSC_0037 (2)

 

Le samedi 4 juillet, entouré par de nombreuses amies, Marina enterrait sa vie de jeune fille. Car après quelques mois de réflexion avec Eric, son futur époux, ils avaient décidé de se marier ce samedi 18 juillet à la Mairie de Poussan. Eric avait aussi enterré sa vie de garçon et donc ce samedi, c'était le grand jour, l'union de ces amoureux qui coulent des jours heureux.

 

DSC_0044 (2)

 

  Entourés par leurs familles et par de très nombreux amis ils ont gravi les marches des escaliers qui mènent à la salle du Conseil.

Après une lecture rapide des textes officiels ils ont tous les deux répondu oui à la question qui les unissait pour vivre les meilleures aventures possibles.

 

 

DSC_0065 (2)

 

  De nombreux baisers s'en suivaient avec bien sûr le passage des alliances aux doigts qui scellait leur union.

 

DSC_0083 (2)

 

  Monsieur le Maire s'était fait un plaisir d'unir Marina et Eric qu'il connaît depuis sa tendre enfance. Entre rugbymen et pétales de roses, entre applaudissements et crépitements de Flash, les 2 époux pouvaient savourer ce moment magique et se laisser porter jusqu'au Halles puis jusqu'au Foyer des Campagnes pour un apéritif très convivial.

 

DSC_0091 (2)

 

Une très belle soirée allait s'en suivre.