Sète

La bière a scellé le jumelage

Ouvert vendredi par la fête à l’allemande sur la Placette, le jumelage , pour sa 30e édition, a été confirmé par les deux maires de Sète et Neubourg qui se sont échangés des cadeaux.

Samedi après-midi, place à la traditionnelle Fête de la Bière qui a connu son succès habituel, la chaleur incitant les buveurs à consommer le bon breuvage venu de Neuburg.

La Maison de la Zézette à Sète

 
      
 

Dernièrement, dans le nouveau quartier des Salins de Sète, vient de s'ouvrir La Maison de la Zézette, la toute nouvelle boutique consacrée à la "Zézette de Sète".

C'est la seconde boutique du biscuitier Gaston Bentata qui non seulement propose sur place des « zézettes » à ses clients mais aussi un espace de dégustation ainsi qu'un salon de thé.
La « Zézette » de Sète est liée à la famille Bentata, père, fils et fille. La recette était dans la famille depuis plusieurs générations. Elle lui a été transmise par Suzanne sa belle-mère. Au début de forme ronde, Gaston Bentata a allongé le biscuit pour mieux le tenir en main. Mais la recette est restée quasiment identique avec de la farine, du sucre, de l'huile et seul le vin blanc d'origine est devenu du rosé.
C'est toujours un produit naturel sans conservateurs ni conservateurs.

Gaston Bentata démarre la fabrication de ses biscuits en 1978. Il est alors fort attaché à la tradition et il souhaite partager avec les gourmands ces petits biscuits issus de vieilles recettes familiales.
Tout de suite la marque « La Belle Epoque » voit le jour.

La « Zézette » a fait son entrée aux halles de Sète où Gaston Bentata possédait un étal de bonbons et de biscuits puis dans une petite boutique « Ma Qué Cé Bon Chez Gaston », rue du Football toujours à Sète.
Aujourd'hui encore elle est fabriquée de façon artisanale dans les ateliers de Frontignan, pour une production journalière de 800 kg.

De nombreux convives et amis de la famille sont venus assister à cette inauguration et le Député-Maire de Sète, François Commeinhes, est venu en personne féliciter Gaston Bentata pour ce retour sur Sète.
Gaston Bentata prenant la parole, aux côtés de son épouse Aline, n'a pas manqué de souligner la qualité de cette réalisation dans le nouveau quartier des Salins. Il a ensuite demandé à tous les membres de sa famille impliqués de venir le rejoindre. Il a aussi tenu à remercier tous ceux qui ont oeuvré pour la réussite de ce nouvel établissement en rappelant, avec humour, au Maire que si la « zézette » était désormais fabriquée à Frontignan elle avait néanmoins était conçue à la rue du Football dans la Résidence Camille Blanc et dans la cuisine familiale.
« C'est un quartier qui m'est très cher. Mais il fallait que la Zézette revienne dans son berceau et c'est pour ça qu'elle est là aujourd'hui et j'en suis très fier ».

Après tous les remerciements, il a ensuite passé la parole à, François Commeinhes.
« Je crois qu'aujourd'hui toute ta famille est réunie autour de toi et ça je crois que c'est un signe du Bonheur.
Moi je me souviens de ton premier magasin, en haut de la rue du Football. Et en effet je me souviens aussi de t'avoir fait plusieurs fois la remarque que la Zézette de Sète fabriquée à Frontignan ça me gênait un peu et j'aurais aimé qu'elle soit faite au pied de la colline de Sète.
Mais aujourd'hui, cet emplacement, dans un nouveau quartier est un choix particulièrement judicieux, à l'entrée de la ville. Cette installation va participer au dynamisme de ce quartier.
Je crois que tu as su montrer qu'il y avait un avenir dans ce nouveau quartier et je tiens à t'en remercier publiquement ».

Aussitôt après ces remerciements, Gaston Bentata né à Oran de parents israéliens a brisé un verre posé sur le sol. Ce geste rappelle qu'aucune joie, fut elle la plus grande, ne peut être parfaite depuis la destruction du Temple de Jérusalem.

Les convives ont ensuite rejoint le buffet couvert de produits régionaux et la soirée toute en convivialité s'est déroulée fort tard. La « famille » était réunie.

Jean-Marc Roger

"Sentez-vous sport

 

Dans le cadre de la Journée nationale sport santé, le service des sports de la ville de Sète organise le 18 septembre sur la place Roger-Thérond, de 9h à 17h, une journée découverte intitulée "Sentez-vous sport", en partenariat avec 3 clubs sétois : Le SNEDD, l'Aviron sétois et l'USSA. Au programme : aquabiking et aquagym seront proposés en alternance dans un bassin installé tout spécialement à cet effet sur la place. Des rameurs seront également à la disposition des personnes intéressées par l'activité Avi fit. L'USSA organisera en milieu de matinée une marche nordique sur la promenade du Lido. Départ et arrivée sur la place Roger-Thérond. Aux environs de midi, un apéritif sera offert aux participants et au public. Toute la journée, une diététicienne-nutritionniste animera un stand tenu par la Ligue contre l'obésité présidée par le professeur David Nocca. Le public pourra lui poser ses questions et  glaner de précieux conseils. Les 3 clubs sportifs partenaires de l'opération en profiteront pour présenter toutes les activités qu'ils développent à l'année. 

accessibilité des arrêts de bus Noël Guignon et Pont Virla

Le 22 septembre, Thau agglo convie les riverains à une réunion publique relative à la mise en accessibilité des arrêts de bus "Noël Guignon" (en face du bar La Bodega) et "Pont Virla" (en face du MIAM).
Dans le cadre de l'agenda de mise en accessibilité programmé, ces deux arrêts apparaissent comme prioritaires, représentant à eux seuls 8 % de la fréquentation totale du réseau. Un budget d'environ 250.000 € est prévu pour les travaux suivants :

  • Pour l'arrêt Noël Guignon : déplacement de l'arrêt côté façade d'immeubles (et non côté quai), agrandissement du trottoir et son réhaussement à 18 cm (hauteur d'accessibilité) et création de places de stationnement côté canal (à la place de l'arrêt de bus actuel).
  • Pour l'arrêt Pont Virla : amélioration de l'existant de manière générale, en assurant la mise en accessibilité par la création d'un plateau traversant (passage piéton surélevé) devant le MIAM ainsi qu'en reprenant le couloir de bus et en élargissant l'îlot d'abri des usagers.

La réunion publique se tiendra jeudi 22 septembre, à 18h30, à l'Espace Palace, avenue Victor Hugo, à Sète.

Conférence de presse du maire de Sète

"Renforcer l’essor de la Ville, intensifier les services à la population."

Malgré une baisse drastique des dotations d’Etat, François Commeinhes entend maintenir son cap. Après avoir redresser les comptes de la commune, il estime être en mesure de rendre la ville toujours plus dynamique et agréable à vivre.  Aménagements, attractivité, services à la population, 3 axes pour un seul objectif : "favoriser le bien-être et améliorer le quotidien des sétois".

Maitriser les  équilibres financiers de la ville pour être en mesure d'investir

 
"Je viens de vivre les deux années les plus difficiles de ma carrière" déclare d'emblée le Maire de Sète  à la presse invitée ce mardi 13 septembre pour sa traditionnelle conférence de rentrée. Il décrivait ainsi le contexte qui est le sien en tant que maire subissant comme tous les maires  de France la baisse des dotations de l'état aux budgets des communes. "Nous avons dû réagir rapidement  et, précise le Maire, la masse salariale, le poste essentiel du budget municipal, a été diminuée de 10% entre 2014 et 2016". L'effectif de la mairie est ainsi  passé de 1300 personnes à 993 personnes en équivalent temps plein. Les efforts de gestion entrepris par ailleurs ont permis au global une réduction de 13% des coûts de fonctionnement.
Au niveau des ressources, François Commeinhes, concède qu'il a dû augmenter les impôts locaux de 3 points (environ 10% en valeur) "pour la première fois depuis 11 ans". Il a aussi défendu la mesure rendant payant les parkings de plage, "une charge supportée à 82% par les touristes" et qui sert essentiellement à financer l'entretien des plages dont le coût pour la ville dépasse les 800.000 euros chaque année.
Les comptes étant "redressés", le Maire s'est déclaré serein et prêt à utiliser les nouvelles capacités financières de la ville pour investir à bon escient.

 

Sète à contre courant de la morosité ambiante

Sète est devenue très attractive, des particuliers comme des entrepreneurs veulent s'y installer, le tourisme affiche une croissance exceptionnelle : 220.000 visiteurs de plus cette année soit une croissance de +10% quand on annonce une baisse de 4% au niveau national. Nous avons aussi l'ambition de développer les activités économiques liées à la culture et aux industries culturelles. L'emploi lui-même donne des signes encourageants. Certes le chômage reste à un niveau très élevé mais selon le dernier rapport de pôle emploi, il baisse en avril de 0,5%. Quand on sait que Sète représente 50% des emplois du bassin de Thau. Toute amélioration ici est appréciable.

Emploi et formation

Seul CFA en Languedoc-Roussillon à avoir conservé son statut municipal, le Centre de formation des apprentis Nicolas-Albano fête ses 40 ans. Reconnu pôle d’excellence culinaire dans toute la région, il est une passerelle efficace vers l’emploi des jeunes.
En 2017, une nouvelle section «coiffure» sera mise en service ainsi qu’un CAP «charcuterie» en complément du CAP «boucherie» déjà en place. Des projets d’extension sur les locaux du GRETA sont à l’étude ainsi que la création d’un atelier culinaire et le réaménagement des ateliers boulangerie/ pâtisserie/chocolaterie. Le projet sera présenté à la Région fin septembre.
L' offre d’enseignement s'élargie également avec le secteur privé. Au terme d’un bail à construction passé avec la Ville, les travaux réalisés par l’établissement Saint-Joseph débuteront en 2016. Le site accueillera dès son ouverture une centaine d’élèves de l’école primaire Saint-Pierre, 200 lycéens et 2 classes de BTS de Saint-Joseph. L’établissement a pour projet d’élargir l’offre éducative par la création de nouvelles filières post-bac. Dans le même temps, une école post bac aux Salins, Sud Campus, s'ouvre actuellement et  propose diverses formations : BTS et préparations aux concours d’infirmier, d’orthophoniste. Le centre de formation et d’enseignement supérieur FRONFORMA 7 vient d’ouvrir également ses portes place Delille.

Dans le cadre de la Politique de la ville, la municipalité finance régulièrement des chantiers d’insertion ou d’implication locale pour aider des jeunes en difficulté mais aussi des adultes à trouver ou retrouver la pratique concrète d’un métier. Ainsi, le futur jardin partagé de l’île de Thau a employé 12 salariés chapeautés par l’association Passerelle. Une action de solidarité destinée à permettre aux stagiaires de ce chantier d’obtenir à terme une qualification dans les métiers du bâtiment et des espaces verts. En liaison avec le service Education, des chantiers d’implication jeunes suivis par la Mission locale d’insertion sont également prévus en 2017 pour des travaux de peinture dans les écoles.

Favoriser l’accès au logement

 Avec près de 19% de logements sociaux, Sète est l’une des rares villes du Département à répondre aux objectifs assignés par l’Etat. Elle est citée en exemple au plus haut sommet de l’Etat. En 15 ans, Sète s’est dotée de 1500 nouveaux logements sociaux, dont 400 au titre du programme de requalification des quartiers anciens dégradés. La renaissance de ces quartiers est désormais bien visible. Près de 150 logements sont en cours de réhabilitation. Une étude est engagée sur la requalification de la voirie et les locaux commerciaux vacants rue Révolution. Le chantier de la maison des syndicats qui prévoit la création de 23 logements débutera d’ici la fin de l’année. 

La ville protège son patrimoine

La ville de Sète possède un patrimoine architectural et paysager digne d’être protégé et mis en valeur. Elle mène ainsi, depuis plus de 5 ans, une politique volontariste en faveur de son embellissement via l’accompagnement de la rénovation des façades et vient d’adopter un nouveau dispositif, l’Aire de Mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP) qui va se substituer à la Zone de Protection du Patrimoine Architectural et Urbain (ZPPAU). L’AVAP met désormais l’accent sur la prise en compte de l’environnement et des objectifs de développement durable.
Lors de sa présentation officielle en Commission Régionale du Patrimoine et des Sites (CRPS) le 8 juillet dernier, la ville de Sète, représentée par le sénateur-maire de Sète, a reçu les félicitations du Président de la Commission. L’approbation définitive du dossier doit intervenir début 2017.
L’opération façades renforcée : un arrêté préfectoral de 1984 autorise la ville de Sète à prescrire le ravalement obligatoire de ses façades tous les 10 ans, sur un périmètre prioritaire dessiné par des arrêtés successifs. Les rues concernées sont : quais du cadre royal, Honoré-Euzet, Mario-Roustan, Paul-Valéry, Caraussane, tour des Halles, place Léon-Blum, secteur de l’église Saint-Louis, une partie des rues Gambetta et Frederic-Mistral, Jean-Jaurès. Les résultats de ces actions sont déjà visibles sur des axes emblématiques et très fréquentés qui ont retrouvé leur éclat et leurs couleurs, comme la Grand-Rue-Mario-Roustan ou la rue Honoré-Euzet.
Ce périmètre est désormais étendu aux rues des 3 journées, Paul-Valéry, Pierre-Brossolette, Louis-Blanc, Gaston-Escarguel, Gambetta, Frederic-Mistral et Caraussane.
L’enveloppe de subvention de la ville est doublée cette année et passe de 50000€ à 100000€. La mairie met gratuitement un architecte conseil à disposition des propriétaires pour les aider au montage de leur dossier de demande d’autorisation.

L’attractivité culturelle se confirme

La culture est dans l’ADN de Sète. Malgré les contraintes budgétaires, la Ville confirme son engagement à soutenir et préserver la culture. Un engagement fort en direction de la création, l’expression et l’enseignement artistique. Deux nouveaux festivals sont venus enrichir la programmation estivale en 2016 qui a battu tous les records de fréquentation.

Un nouveau venu : le festival de la photographie culinaire

Ce festival sera inauguré le 6 novembre dans les Halles. Son thème : «La Table». Guillaume Gomez, chef des cuisines de l’Elysée, en sera le parrain. Sète sera une étape officielle du parcours culturel du FIPC qui se tient dans la capitale. La cuisine locale hautement patrimoniale sera à l’honneur.
Il s’agit également d’offrir à la population sétoise et de la région une grande manifestation culturelle conviviale, de partage, d’échange en découvrant la photographie artistique contemporaine liée à l’alimentation, à la cuisine. Un thème particulièrement fédérateu r!

L’ex-chai Saint-Raphaël devient une friche artistique

La Ville de Sète a transféré les ateliers d’artistes dans les anciens chais Saint-Raphaël, rue Révolution. A partir du mois d’octobre, 25 artistes sélectionnés sur dossier vont s’y installer. Il ne sera pas rénové, mais remis en état, afin de conserver son look de friche industrielle et de continuer à témoigner du riche passé vinicole sétois. Les ateliers seront au 1er et au 2e niveau. Des boxes individuels ou collectifs matérialisés par des cloisons. La mise à disposition est accordée pour un an reconductible sous conditions : les plasticiens devront par exemple animer des ateliers scolaires. Les travaux sont en cours.

Développement des tournages cinéma

Année faste pour le cinéma à Sète ! De « Tout nous sépare » de Thierry Klifa, au prochain film d’Abdellatif Kechiche, en passant par le tournage de la série Candice Renoir, l’engouement des réalisateurs pour la ville ne faiblit pas. Et d’ici la fin de l’année, d’autres cinéastes viendront poser leurs caméras sur le sol de l’île singulière. Au-delà du rayonnement que ces films procurent à la ville, le cinéma amène de fortes retombées pour l’économie locale. Chaque saison de Candice Renoir génère à elle seule plus d’1 M€ de dépenses réalisées sur place. Sète est aujourd’hui la destination la plus attractive de la Région Occitanie pour le cinéma et accueille 25% des tournages.

Le sport, vecteur d’attractivité

Si la ville de Sète mise sur les événements culturels pour développer l’attractivité de la cité, elle s’engage aussi dans des manifestations sportives de haut niveau. Au programme de l’année 2017 :

  • En voile : organisation du National Surprise du 25 au 28 mai 2017, pendant le week-end de l’ascension et accueil de la course au large en solitaire, la Générali solo, en octobre.
  • En volley : organisation des championnats de France universitaire sur 5 gymnases les 7 et 8 juin 2017.
  • En natation synchronisée : organisation des Championnats de France
  • En badminton : trophée de la ville de Sète en janvier 2017
  • En pétanque : Supra national, début mars 2017

 Travaux et aménagements

François Commeinhes veut "métamorphoser Sète sans faire disparaitre la spécificité sétoise". Pour améliorer le cadre de vie et le quotidien des habitants, une enveloppe de plus de 10 millions d’euros y est consacrée.

Travaux de voirie : un poste important pour le confort des usagers

Un grand programme de rénovation des voies débute dès le mois d’octobre avec la réfection complète d’une dizaine de rues : Rouget-de-Lisle, boulevard Casanova, rue des Orchidées, des Flamants roses, du 11 novembre, quais Merle, Scheydt et Pavois d’Or. Montant des travaux : 830.000€

  • Réfection totale de la rue Gambard : travaux coordonnés avec Thau Agglo pour l’assainissement eaux usées + Eau potable. Montant 160.000€ (hors assainissement).
    Une seconde phase est programmée pour l’année 2017: rue de Bourgogne, boulevard Chevalier-de-Clerville, rue Caraussane, rue Jean-Jaurès et rue Doumet. Montant des travaux : 430.000€
  • La rénovation complète de la rue Gambetta, dans le prolongement de celle des halles, sera lancée en 2017 afin de donner une attractivité supplémentaire à cette rue commerçante. Démarrage des travaux coordonnés avec ERDF et GRDF en janvier 2017 pour une durée de 6 mois. Montant estimé : 850.000€
  • La rue Chavasse, également en 2017 : Travaux coordonnés avec l’ensemble des concessionnaires notamment pour l’enfouissement de réseaux aériens. Montant estimé : 450.000€


L’équipement des écoles : une priorité

La mise aux normes et la modernisation des 21 écoles de la ville continuent. L’objectif est d’offrir un environnement agréable et sécurisé aux enfants et aux enseignants. Ainsi, un programme important de travaux d’entretien et de rénovation est en cours de réalisation. Il a démarré depuis les vacances de Février et se terminera aux vacances de fin d’année. Le budget est en hausse de 35%.
Parmi ces travaux, on peut citer :

  • la réfection des cours ou la reprise des réseaux des écoles Paul-Langevin et Jean Macé.
  • Le programme de remplacement des fenêtres et/ou des portes des écoles Anatole-France, Georges-Brassens, Lakanal, Gaston- Baby et Louis-Blanc.
  • La rénovation des sols (couloirs ou classes) des écoles Georges-Brassens, Condorcet et Hélène-Boucher.
  • La rénovation de la toiture de l’école Georges-Brassens
  • Le réaménagement du bloc sanitaire de l’école Eugénie-Cotton
  • La reprise des tracés de jeux dans la cour à l’école Paul-Bert et Gaston Baby.
  • L’aménagement d’une clôture à l’école Ferdinand-Buisson 
  • Et de nombreux travaux de peinture dans les classes, les couloirs et murs d’enceinte des écoles.

Bientôt un nouveau restaurant scolaire

Chaque année, plus de 207 000 repas sont servis dans les 21 écoles maternelles et élémentaires de la ville. Afin d’améliorer les conditions d’accueil des élèves et de satisfaire au mieux les familles, un nouveau restaurant scolaire au sein de l’école Arago accueillera les élèves des écoles Arago et Michelet. Jusqu’à présent, ces élèves devaient se déplacer au Cyber espace et au centre de loisirs du Vallon pour déjeuner. Cet accueil va permettre d’éviter des déplacements et apporter un confort supplémentaire aux enfants et aux encadrants. La réalisation sera menée sur 2017/2018. L’avant projet sommaire est prévu pour septembre. Le projet sera ensuite présenté aux enseignants et aux parents d’élèves de l’école. 3 classes et leurs ateliers adjacents au rez-de-chaussée de l’école Arago seront transformés en 3 salles de restauration pour 130 convives.

Travaux sur les bâtiments et espaces publics :

La ville de Sète veille sur l’entretien et la valorisation de son patrimoine. Sont prévus :

  • Le ravalement de la façade de l’Hôtel de Ville côté rue Gambetta
  • De nouveaux équipements au crématorium : mise en place d’un nouveau système de filtration et remplacement de matériel entre fin 2016 et 1er trimestre 2017. Budget : 540.000€.
  • Au cimetière marin, un espace sera créé pour accueillir 46 urnes.
  • Le réaménagement total du parc Simone-Veil, poumon vert du coeur de ville, est prévu sur plusieurs années avec notamment la reprise des grilles et des portillons d’accès, le réaménagement des allées et des «callades» caractéristiques du parc, la création d’un kiosque et la mise en place de l’éclairage public et de la vidéosurveillance. Le projet est en cours de préparation.

Développer et réhabiliter les infrastructures sportives

Pour permettre aux nombreux clubs et associations sportives ainsi qu’au public de pratiquer une activité dans les meilleures conditions, la Ville soigne et développe ses infrastructures. Au programme :

  • le développement de la zone du Pont-Levis (Kayak et paddle, Kite-surf, sport canin)
  • un projet de salle de boxe
  • La réhabilitation du stade synthétique du Lido
    Le stade du Lido est un terrain synthétique équipé d’un jeu de football à 11 et de deux terrains de football à 8. Sa précédente restauration a été réalisée en 2003. Le revêtement de ce stade a atteint ses limites pour assurer les entraînements et les rencontres dans de bonnes conditions. Ce stade est ouvert toute l’année au public et accueille les scolaires et les clubs. Sa classification devra rester en catégorie 5. Coût estimé des travaux : entre 400 000€ et 450 000€.

Stationnement : des travaux d’embellissement et de sécurisation dans les parkings

Afin d’améliorer les conditions d’accueil et de palier le défaut d’entretien des parkings, la ville de Sète a choisi de reprendre en main leur gestion. Une étude a été diligentée au printemps. Suite à ce diagnostic, les travaux de confortement du parking du Canal commenceront fin septembre 2016 pour une durée de 7 mois et un montant d’investissement de 650 000€ .
Un autre diagnostic a été commandité concernant la mise aux normes et l’embellissement des 2 parkings et un appel d’offre a été lancé pour le remplacement des systèmes de contrôle d’accès et de paiement des 2 parkings, Halles et Canal.
Des travaux d’embellissement sont prévus en 2017 pour rendre leur fréquentation plus confortable et plus sûre. Au programme : amélioration des accès piétons, peinture générale, renforcement de l’éclairage, mise en place d’une signalétique et d’un système de signalement des places libres, renforcement de la sécurité incendie et de la vidéosurveillance. En outre, les principaux carrefours de Sète signaleront au moyen d’un jalonnement dynamique, l’emplacement des parkings et leur taux d’occupation.

La réhabilitation des réseaux d’eau potable se poursuit

Dans ce domaine aussi, la ville reprend en main la gestion de l’eau et innove. Le choix s’est porté sur une SEMOP (2 en France). Cette solution offre à la collectivité la maîtrise des décisions tout en bénéficiant de l’expertise d’un opérateur privé.
La municipalité s’est engagée dans une opération de rénovation de ses réseaux d’eau potable afin de limiter le gaspillage lié à la vétusté des canalisations. A partir du 19 septembre prochain, 5 semaines de travaux débuteront rue Longuyon pour réhabiliter les conduites. Montant de l’investissement : 400.000€. L’aqueduc d’Issanka sera lui aussi rénové sur 500 mètres dans un objectif de réduction des fuites. Début des travaux en novembre pour une durée de 6 mois. Montant des travaux : 1.200.000€.

Un éclairage public performant

Dans le cadre d’un Contrat de performance énergétique, la Ville a signé un partenariat public privé avec les sociétés Citelum et Sogetralec. Objectifs : réduire de 65% les dépenses énergétiques, reconstruire la majeure partie du parc d’éclairage (78%) et mettre en sécurité la totalité des armoires de commande. Les travaux sont déjà bien avancés. Plus de 90km de réseaux ont été refaits, plus de 8000 points lumineux, 200 armoires électriques et 90% des feux tricolores changés. Les sites emblématiques de la Ville sont mis en lumière. Les dernières tranches d’investissement sont programmées. Il reste une soixantaine de rues à traiter et le chantier devrait être achevé fin juillet 2017.

Fibre optique : Sète entre dans l’ère du THD

La Ville de Sète a signé une convention avec ERDF et Orange, concernant le déploiement de la fibre optique. Les foyers et entreprises ont progressivement accès au très haut débit. Parallèlement à ce déploiement, et afin d’optimiser ses dépenses de fonctionnement, la municipalité a décidé de déployer son propre réseau Très Haut Débit communal. Démarrage du déploiement du réseau intersites fibre optique à usage municipal à partir de décembre 2016. Durée des travaux : 6 mois.
Il s’agit d’interconnecter les 35 bâtiments municipaux fortement consommateurs et de créer 18 nouveaux sites de vidéosurveillance équipés de caméras numériques. Cette opération permettra également le basculement de l’analogique en numérique des 28 sites existants de vidéosurveillance.
L’interconnexion de l’ensemble des sites entraînera, d’ici fin 2018, une économie annuelle d’environ 80.000€ sur le budget des télécommunications.

Les services à la population

Jeunesse/éducation

Création d’un conseil municipal des jeunes
Ce conseil sera composé d’élèves des classes de 4e et 5e. Un moyen pour ces jeunes de s’exprimer, de découvrir et de participer à la vie de la cité.

Aménagement des horaires des maternelles
Dans le cadre du PEDT (Programme Educatif de Territoire) qui sera renouvelé pour 3 ans en 2017, le service Education, à la demande de nombreuses familles et en accord avec l’Education nationale, envisage d’adapter les horaires des enfants en maternelle.

Jardins éducatifs hors sol en milieu scolaire et ALP
Ces jardins concernent 5 écoles : Paul-Bert, Renaissance, Ferdinand-Buisson, Lakanal et Brassens. 6 jardinières modulables et déplaçables permettront aux enfants de s’initier au jardinage et à l’environnement.

Le CCAS apporte une réponse à chaque tranche d’âge

Pour faciliter la vie des citoyens sétois, la municipalité a initié le regroupement du Centre communal d’Action Sociale, de Pôle emploi, du tribunal d’instance et de la CCI à l’Entrée Est de la ville. Ainsi, le CCAS est installé depuis l’automne dernier dans ses nouveaux locaux de la Ville d’Este, plus accessibles et plus spacieux que les anciens locaux de la rue Gabriel-Péri. Petite enfance, service RSA et solidarité, accompagnement pour les personnes handicapées ou gestion des foyers de personnes âgées, le CCAS touche à tout.

Côté Petite enfance

800 enfants sont accueillis, de 3 mois à 3 ans, dans 5 structures multi-accueil placées sous la responsabilité de professionnels qualifiés et crèches familiales.

Elargissement des horaires d’accueil en matinée et en soirée des assistantes maternelles agréées du CCAS à partir du 1er janvier 2017. Nouveaux horaires : 7h-19h au lieu de 7h30- 18h30. Cette initiative est destinée à répondre aux problématiques des parents qui travaillent en horaires décalés.

Accueil des enfants en situation de handicap
Le CCAS est à l’origine d’une action innovante menée au sein de ses structures multi-accueil : l’accueil et l’accompagnement des enfants en situation de handicap ou nécessitant un accompagnement spécifique. Depuis le 1er avril, une éducatrice spécialisée intervient dans les 5 établissements pour proposer son soutien aux enfants, aux équipes et aux familles sur l’accompagnement de ces enfants. Un travail en réseau va continuer à être développé sur cette thématique autour d’un projet global de territoire qui pourrait être étendu à d’autres communes du département car Sète est pionnière en la matière.

2 crèches mutualisées
Au 1er janvier 2017, la crèche multi-accueil Françoise-Dolto et la crèche familiale vont être mutualisées pour transformer Françoise-Dolto en multi accueil collectif et familial. Ce projet va permettre de créer une passerelle entre ces 2 modes d’accueil et de capitaliser sur les outils d’éveil.

Elaboration d’une charte petite enfance
La rédaction d’une «charte petite enfance» est en cours et devrait être finalisée courant 2017. Cette charte a pour objectif l’émergence des valeurs portées par les établissements d’accueil du jeune enfant du CCAS de Sète.

Dématérialisation des paiements
Mise en place également fin 2016, début 2017 de moyens de paiement dématérialisés pour les familles qui pourront régler directement leurs factures de crèche en ligne.

Insertion/solidarité

Permanences au CCAS
Le CCAS attache une importance particulière à la mise en place de permanences au sein de ses locaux pour procurer une réponse directe aux usagers et faciliter les échanges avec les travailleurs sociaux.
Ce sont près d’une dizaine de partenaires qui interviennent dans ce cadre : CIDFF (Centre d’Information du Droit des Femmes et de la Famille), Via Voltaire, Ligue de l’Enseignement, Mission Locale, Infirmier de psychiatrie de l’Hôpital, association Gérantosud, avocats de la Maison de la Justice et du Droit.
Prochainement, des permanences de l’association Léo Lagrange (accompagnement et prévention du surendettement), ainsi que de l’assurance maladie (service aux partenaires) devraient s’ajouter à la présence des partenaires au sein du CCAS.

Des services d’aide à domicile renforcés pour les séniors

Depuis le 1er juillet 2016, le Service aide à la personne du CCAS de Sète propose une extension des horaires de l’aide à domicile aux week-ends et aux jours fériés afin d’accompagner, comme il se doit dans leur quotidien, les bénéficiaires les plus isolés et les plus dépendants pour leur apporter un certain confort de vie. Ce service est opérationnel depuis l’été. Un service d’astreinte administrative a aussi été mis en place et assure chaque week-end et jour férié une permanence téléphonique de 7h30 à 19h30 sans interruption. 2017 verra la pérennisation et le développement de ce type d’intervention.

Mobilité séniors (thème semaine bleue)
Le CCAS se positionne dans le champ de la prévention pour un vieillissement actif et en bonne santé des séniors en risque de fragilité. Ce projet, « Assurer sa sécurité pour préserver sa mobilité » sur le territoire de Sète, viendra donc en résonance avec la conférence prévue dans le cadre de la semaine bleue, où ce thème sera développé.

Plus de proximité et d’échanges avec les Sétois

Remanié en 2014, le service Vie des quartiers vient de fusionner avec la MVA. La Maison de la Vie associative et des Quartiers est désormais située au 14 rue Paul-Valéry. En transférant la MVA en coeur de ville, la municipalité a voulu remettre les associations sétoises au centre de la cité et accentuer sa politique de démocratie participative. Les missions restent les mêmes : apporter des solutions aux problèmes quotidiens des Sétois et faire le lien avec les associations et leurs projets. Ces associations peuvent toujours disposer de locaux à l’ancienne adresse de la MVA, rue du moulin à vent.
Le point info Europe, initialement situé au sein de l’ancienne MVA, a suivi le mouvement. Désormais situé au 7 Rue André- Portes, il a ouvert ses portes le 5 septembre. Ses missions : organiser des évènements grand public (Journée de l’Europe,expositions, conférences…) en partenariat avec la Maison de l’Europe de Montpellier, colloques ou des réunions d’information, créer des outils pédagogiques et réaliser des animations, informer le public en mettant à sa disposition une large documentation. En octobre, le Point Infos Europe développera un partenariat avec les écoles, collèges et lycées de la Ville.
Créés en 2015, les Conseils de Quartier sont au nombre de 7 et travaillent en étroite collaboration avec la MVAQ. Relais entre les sétois et la mairie, ils soumettent des projets à la MVAQ en fonction de thématiques (sécurité, environnement, propreté, travaux-projets, circulation-accessibilité, jeunesse- éducation-séniors, loisirs-sports-festivités, commerce-tourisme).

Le Centre social dynamise son offre

Le Centre social de la ville de Sète lance de nouvelles activités intergénérationnelles, créatrices de lien social en centre-ville. Ces activités mutualisent le travail des équipes d’éducateurs depuis la fusion des centres sociaux Gabino et Villefranche, afin de toucher le maximum de publics, les enfants comme leurs parents.
Le «Labo de rue» : ouvert en juillet dernier, en collaboration avec Les Petits débrouillards et la médiathèque François-Mitterrand, ce dispositif propose 4 après-midi par semaine des animations scientifiques et ludiques. Cet été, plus de 200 enfants sont passés par ces ateliers. «Le coin où l’on cause»: une sorte de ‘café des parents’ à l’Espace Froment proposé le 2e mercredi de chaque mois.
Le Point info Famille (PIF): une conseillère en économie sociale et solidaire reçoit les parents une demi-journée à Villefranche et une demi-journée à Gabino. De nouveaux créneaux vont être aménagés.
Les ludothèques : de nouveaux créneaux horaires vont être créés pour les ados, adultes et pré-ados.

Bientôt des jardins partagés à l’Île de Thau

La ville de Sète a acheté une parcelle de terrain privé de 1700m² situé à l’angle rue des Rougesgorges/ boulevard Mendès-France pour la transformer en jardins partagés. Pour la municipalité, c’est la concrétisation d’un engagement de campagne en faveur du bien-être des Sétois et du développement du lien social. Avant de permettre aux familles d’accéder à ce lopin de terre, des travaux de réhabilitation ont été nécessaires. Ils ont commencé le 4 janvier 2016 et sont en voie d’achèvement. La sécurisation, les aménagements périphériques et les accès aux futurs jardins partagés sont désormais terminés. Place à l’aménagement intérieur des 30 parcelles : délimitation de chaque parcelle, création de cheminements stabilisés, de réseaux d’irrigation individuels, préparation des sols, mise en place de coffres/bancs sécurisés pour stocker l’outillage et s’asseoir. Ces jardins seront disponibles dès l’hiver en vue de plantations au printemps 2017. Une charte d’utilisation doit être élaborée dans le cadre du programme «Vert demain», visant à proscrire les engrais chimiques et les pesticides. En attendant, la remise en état des lieux sert déjà une action de solidarité puisque, dans le cadre de la Politique de la ville, un chantier d’insertion a permis à 12 personnes d’y travailler. A terme, les stagiaires de ce chantier devraient obtenir une qualification dans les métiers du bâtiment et des espaces verts. Le futur jardin aura également un rôle pédagogique puisqu’il s’ouvrira aux écoliers de la ville.

Santé : développer la pratique sportive pour tous

La Ville conduit une politique de soutien aux associations et de développement du sport-santé. Il s’agit d’amener chaque individu quel que soit son âge et son état de forme à une activité physique régulière dans le cadre d’une pratique autonome ou associative, dans le but de lutter contre la sédentarité. Des initiatives telle que « Bougez-ramez » auprès des scolaires ou Onco’Sport sont menées avec succès.
En projet, la création d’une école municipale Sport Santé qui s’accompagnera de la mise en place du «sport sur ordonnance», une activité physique adaptée qui sera prescrite par un médecin dans le cadre de la Loi Santé pour lutter contre la sédentarité et les maladies chroniques. Les activités proposées seront encadrées par les éducateurs territoriaux sous le contrôle d’un spécialiste APA (activités physiques adaptés). Il s’agira, dans un premier temps, de gym douce, de rame, de marche, de stretching. Un samedi par mois, la Ville proposera une animation encadrée par les ETAPS sur des thèmes différents à chaque séance ce thème, avec la participation de sportifs reconnus. Un autre projet, le grand défi Vivez Bougez sera déployé dans les prochains mois afin de promouvoir l’activité physique des 6-11 ans.
La promotion de la santé par le sport sera aussi le fil conducteur d’un programme d’actions qui sera mis en oeuvre dans les mois qui viennent par le Centre social en partenariat avec le service des sports et les associations. Ce projet fait suite à un diagnostic faisant état d’un nombre important de jeunes ayant cessé toute activité physique, passé 12 ans.

 



 

 

 La sécurité renforcée

Améliorer le bien-être des Sétois : c’est l’un des engagements de campagne prioritaires du mandat, et c’est un challenge qui passe d’abord par la sécurité. L’objectif de la municipalité est de permettre à chacun de profiter pleinement et en toute sécurité de sa ville. Pour la première fois, un adjoint est spécialement affecté à cette mission et un directeur de la Police Municipale a été recruté. Budget sanctuarisé, plus d’effectifs sur le terrain (en particulier en centre-ville), constitution de brigades spécifiques, développement de la vidéo-protection et extension des horaires de la PM : tels sont les points forts de cette politique. Une politique qui s’exerce aussi dans les écoles.

Dans les écoles
Cette année, les PPMS (Plan Particulier de Mise en Sécurité) ont pris un caractère particulier au vu des évènements dramatiques qui se sont déroulés sur le plan national. La ville a su mobiliser rapidement, dès le début d’année, tous les acteurs autour de ce sujet pour assurer la sécurité des établissements scolaires.
Un PPMS renforcé : il mobilise la police nationale, la police municipale, l’éducation nationale, le service PCHS et la Direction de l’Education. Une aide a été apportée aux directeurs des établissements scolaires pour mettre en place dans ce cadre, la fiche « l’alerte intrusion» et des exercices intrusions ont été effectués dans toutes les écoles. Ces mesures seront assorties de travaux supplémentaires. Parallèlement, les écoles élémentaires Arago, Jean-Macé, Renaissance et les maternelles Condorcet, Louis-Blanc, Pasteur, Michelet, Langevin sont actuellement équipées d’un système de visiophonie. Les travaux sont en cours.

En ville : Développement de la vidéo protection.
La Ville de Sète développe son système de vidéo protection dès 2017, suivi d’une 2e phase en 2018. 20 caméras supplémentaires seront installées afin de renforcer le maillage existant. Un comité de pilotage est institué pour valider les choix dont les orientations répondent à un besoin de sécurité accru des Sétoises et des Sétois. Parmi les objectifs retenus, les entrées de Ville et les établissements scolaires, intégrant les préconisations liées à l’état d’urgence. Ce dispositif fera l’objet, dans sa dimension partenariale avec l’Etat, d’une demande de subvention auprès du Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance.

Renfort des effectifs de la Police Municipale
Afin d’accentuer la présence sur le terrain et la surveillance aux abords des écoles, 15 policiers municipaux seront recrutés.
Renouvellement de la convention de coordination Police Nationale/ Police Municipale La Ville de Sète souhaite dans un contexte lié à l’état d’urgence, renforcer son partenariat avec la police nationale. Mise en oeuvre décembre 2016.
Dispositif de Participation Citoyenne : un protocole de ce type a été signé entre le Préfet et le Maire en 2013. A la demande de plusieurs quartiers, il a été décidé de reprendre et d’enrichir le protocole existant, en améliorant le suivi des quartiers désirant adhérer à ce dispositif. L’un des objectifs de développement est la contractualisation dans le cadre d’une convention entre le ou les voisins référents du quartier et le sénateur-maire.
Une signalétique spécifique à la Ville de Sète sera mise en place dans les quartiers bénéficiant du dispositif de participation citoyenne. Mise en oeuvre 2016/2017.

Jets de pierre contre le commissariat de Sète

Une agression inacceptable pour le député Denaja!

Le député Denaja réagit dans un communiqué diffusé ce jour même. Il  "condamne avec fermeté l’action malveillante commise ce matin contre le commissariat de police de Sète et adresse tout son soutien aux fonctionnaires de police." Le député "espère vivement que les auteurs de ces actes intolérables pourront être identifiés, poursuivis et condamnés par la justice".

Appart éco-malin à Sète

Sous le kiosque de la place Briand, venez visiter jusqu'au 23 septembre l'appart eco'malin, un appartement type pour découvrir tous les bons gestes respectueux de l'environnement et générateur d'économies pour les foyers dans leurs habitudes quotidiennes



Fete des Métairies

Fête du quartier des Métairies Basses

Dimanche 18 septembre

Inscriptions et réservations : 06 17 05 47 08 / 04 67 51 36 84 / 06 18 93 48 77 / 04 67 53 75 05

Invasion de coccinelles

Comme chaque année, la semaine suivant la visite des Brescoudos à l'île singulière, les possesseurs de Wolsfagen de type « Coccinelle » ont achevé leur congrès annuel du Cap d'Agde par une journée à Sète.  Ils se sont d'abord rassemblés aux Pierres Blanches après avoir monté Saint-Clair puis ils se sont rendus au Pont-Levis où les attendait une dégustation de coquillages.

Rentrée des commerçants de Sète

 

Le samedi 10, l'association des Vitrines de Sète qui regroupe de nombreux commerçants du centre de Sète avec particulièrement ceux de la Rue Gambetta organisait avec l'aide de la Ville de Sète, de la CCI et de l'hypermarché Auchan ainsi qu'avec d'autres partenaires un défilé de mode dans lequel de nombreux magasins spécialisés dans l'habillement, la mode et la lingerie présentaient les collections Automne-Hiver. Il marquait la rentrée officielle des commerçants de Sète.
Les spectateurs avaient pris place soit sur les terrasses des cafés soit sur le parvis des Halles pour ce défilé où les mannequins, enfants, adolescents et adultes étaient souvent des amateurs volontaires. Parmi eux l'on notait la présence de Manon Trenza, Miss Sète, et de sa première dauphine, Kelly Jourdain, venues pour soutenir l'opération et pour faire honneur à Sète.
Un défilé bien sympathique et apprécié par de nombreux connaisseurs.

 

 

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon