échos

Aidez Project Rescue Ocean à sensibiliser les plus jeunes au respect de l'environnement

Project Rescue Ocean est une association environnementale de loi 1901 créée par Benoit Schumann et née des réseaux sociaux.

Initialement, Project Rescue Ocean n’était autre qu’une page Facebook. Au bout d’un an et au vu de l’ampleur que prenait la page, celle-ci a été officiellement transformée en association.

 Son but est de sensibiliser le grand public, en particulier la jeunesse, sur l’état de l’environnement du littoral, en menant des actions concernant les plages, les mers, mais aussi les rivières, les fleuves et les océans car tous sont étroitement liés.

 En deux ans, une communauté de 13 000 followers suivent l’association PROJECT RESCUE OCEAN sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Twitter mais aussi YouTube.

Des centaines d’adhérents et de bénévoles sont présents aux actions et aux conférences organisées par l’association.

Projet Rescue Ocean est une association apolitique à but non lucratif et qui est reconnue d’intérêt général.

Son objectif est de « changer le monde en faisant évoluer les mentalités pour le respect de l’environnement ».

Ses membres sont persuadés que le respect de l’environnement, en particulier de nos mers et de nos océans, est un élément essentiel du bien-être des générations futures et de la paix sur terre.

 Leurs principaux engagements sont :

- Sensibiliser la jeunesse au respect de l’environnement grâce à des animations ludiques et à travers les réseaux sociaux.
 
- Créer et mettre en place des actions de dépollution dans des milieux naturels.
 
- Project Rescue Ocean met à disposition de chaque adhérent engagé, des éléments de communication afin qu’il puisse porter au mieux notre message et nos valeurs.

Et ils précisent : "Nous souhaitons poursuivre nos actions, développer nos projets et fédérer chaque citoyen pour le respect de l’environnement et le bien-être de nos enfants ! « pour que les mentalités changent ».Adhérer à l’association, c'est s’engager à adapter au quotidien son comportement au profit de l’environnement.”

En les aidant à financer leur dernier projet pédagogique avec Ivy, vous leur permettrez de franchir un autre palier : tout savoir sur, https://www.kisskissbankbank.com/en/projects/lancement-d-une-bd-de-sensibilisation-loin-des-cliches-moralisateurs

Loin des clichés moralisateurs sur l'écologie, Ivy est avant tout une fable pour aider à prendre conscience des enjeux liés à la dégradation de l'environnement, en portant un regard positif et optimiste sur ses aventures.

"De jour en jour, les conditions de vie se dégradent dans les océans. Ivy, la sirène se voit confier par Neptune une mission de premier ordre. Elle doit découvrir quelle est la cause de leur malheur. Dans son voyage, Ivy rencontrera un grand nombre de personnages haut en couleur qui l'aideront dans sa quête."

Ce conte s’adressent aux enfants 3 / 6 ans.

En finançant le projet, en plus de soutenir les valeurs de l’association, vous permettez l’édition d’une bande dessinée à destination des tout-petits.

Les nombreuses et différentes contreparties vous permettent d’obtenir un ou plusieurs exemplaires de la BD et de nous aider quels que soient vos moyens.

Cérémonie de naturalisation et de déclaration de nationalité française

Cérémonie de naturalisation et de déclaration de nationalité française à la préfecture de l'HéraultCérémonie de naturalisation et de déclaration de nationalité française à la préfecture de l'Hérault

Pascal Otheguy, secrétaire général de la préfecture de l’Hérault, a présidé, vendredi 6 avril, la cérémonie de remise des décrets de naturalisation et des déclarations de nationalité française.

Cette cérémonie vise à accueillir de manière solennelle et chaleureuse dans la communauté nationale les personnes ayant acquis récemment la nationalité française par naturalisation, réintégration ou mariage avec un ressortissant français.

50 personnes étaient conviées à cette cérémonie pour recevoir le décret de naturalisation ou la déclaration de nationalité. Elles sont originaires de 15 pays différents : Maroc (24), Algérie (10), Colombie (2), Sénégal (2), Tunisie (2), Albanie (1), Argentine (1), Congo (1), Espagne (1), Éthiopie (1), Guinée (1), Italie (1), Madagascar (1), Liban (1), Russie (1).

Pour ces personnes, l’installation sur le territoire national s’est échelonnée entre 1958 et 2013.

La plus jeune est âgée de 21 ans, la plus âgée a 80 ans.

Ces personnes vivent à Montpellier (pour la plupart d’entre elles), Castelnau-le-Lez, Frontignan, Lunel et Sète.  

Les différentes catégories socio-professionnelles sont représentées.

Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée : les taxes en question

cabtP1030611

Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée

Le dernier Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée se tenait ce jeudi 5 avril dans les locaux de Sète Agglopôle Méditerranée

 17 points à l'ordre du jour, ci-dessous le résumé des points principaux : des décisions qui engagent l'avenir du Territoire et de ses habitants avec en particulier l'assainissement de certaines communes, l'aide à certains projets des communes, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères harmonisée, les taxes d'habitation et foncière ainsi que le taux de CFE pour les entreprises.

Nous reviendrons plus tard sur des points particuliers...

En premier lieu : la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères qui est harmonisée à la baisse : unanimité

Le Conseil communautaire avait décidé en 2017 de maintenir deux zones intercommunales de perception différenciées pour la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM).

Ces 2 zones correspondaient aux périmètres des deux ex-EPCI, à savoir une zone pour l’ex-Thau agglo au taux de 18,5% et une deuxième zone, pour l’ex-CCNBT au taux de 14,5%.

L’harmonisation du taux de la TOEM étant obligatoire dans les 5 années maximum qui suivent une fusion d’intercommunalité, les élus communautaires ont décidé de fixer à l’ensemble des communes de Sète agglopôle méditerranée un même taux de 14,50%.

Ce taux correspond en outre aux recommandations du dernier rapport de la Cour Régionale des Comptes (CRC) qui soulignait que le produit à percevoir ne devait pas dépasser le coût du service, ce qui était le cas jusqu’à présent.

Cette harmonisation devrait entrainer une baisse de recettes de l’ordre d’1 M€, montant qui pourrait être en partie compensé par des économies de fonctionnement et des améliorations du service de la collecte, notamment dans le cadre de la privatisation prochaine de la collecte des déchets sur une partie du territoire de l’agglomération.

cabtP1030607

 

Taxes d’habitation et foncière : 1ABS, 3 contre

Pour l’année 2018, les taux de la taxe d’habitation et de la taxe sur le foncier non bâti seront maintenus, pour l’ensemble du territoire, tels qu’ils ont été votés pour l’année 2017 à savoir :

- Taxe d’Habitation : 11.57 %

- Taxe Foncière sur les propriétés non bâties : 5.11 %

En revanche, et afin de neutraliser pour partie la perte de produit fiscal résultant de l’harmonisation du taux de TEOM à 14,5%, il apparaît nécessaire d’accroitre les recettes fiscales.

C’est pourquoi il est proposé de fixer le taux de la taxe foncière sur le foncier bâti à 2,11 % (contre 0,207 % jusqu’à présent).

Cette augmentation, permettra de plus, dans le cadre d’une gestion maitrisée et solidaire à l’échelle de l’agglo, de financer la prise en charge de nouvelles compétences (urbanisme) ou la gestion de nouveaux services.

 Le Taux de CFE sera maintenu pour les entreprises : unanimité

Depuis 2011, et la suppression de la taxe professionnelle, les collectivités perçoivent en remplacement de cette dernière la Contribution Economique Territoriale (CET) composée d’une Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) et d’une Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE).

Contrairement à la Taxe Professionnelle, dont elle reprend l’essentiel des règles, la CFE est basée uniquement sur les biens soumis à la taxe foncière (locaux et terrains). Elle est assise sur la valeur locative des biens immobiliers utilisés par l’entreprise pour les besoins de son activité.

La fusion des deux agglos du bassin de Thau avait entraîné pour 2017, l’obligation d’unifier les taux précédemment appliqués sur les deux territoires au moyen d’un taux de référence qui est le taux moyen pondéré.

Pour 2018, il est proposé aux élus communautaires de maintenirle taux de Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) tel qu’il avait été voté en 2017, soit 39,89 % afin de ne pas alourdir la charge fiscale pour les entreprises.

Ce taux s’appliquera sur l’ensemble du territoire. Le lissage étant réalisé sur 2 ans, 2018 étant la seconde année de lissage et donc l’année à partir de laquelle le taux s’applique de façon uniforme sur le territoire.

L’agglopôle aidera les projets des communes ; unanimité

Sète agglopôle méditerranée accompagne financièrement ses communes afin de contribuer à la réalisation ou au fonctionnement d’équipements d’intérêt commun et structurants des communes. Au vu des demandes de subventions sollicitées par les communes de Sète et Mireval à ce jour, une nouvelle programmation de subventions d’équipements (366 677 €, pour un montant total d’investissement de 4 246 387 €) est proposée pour les projets suivants :

- La création d’une salle dédiée aux sports de combat sis rue des Gerfaults, à Sète, à proximité du quartier prioritaire de l’Ile de Thau,

- La requalification de la Corniche de Neuburg à Sète, dans le cadre du développement de la modernisation des espaces touristiques,

- Le développement et équipement d’un réseau d'éclairage public performant Secteur Parcours sportif et Skate Park, Rue Jean Jaurès et Impasse du Pain Levé à Mireval.


Par ailleurs, le Conseil communautaire, réuni le 16 juin 2016, avait attribué à la ville de Sète une subvention d’un montant de 112 500 € pour la requalification du Quai Aspirant Herber. Le projet doit être reporté ultérieurement. A ce jour, les délais étant imprécis, la ville de Sète sollicite l’annulation de la subvention votée et le report du montant de cette subvention au profit de futurs projets.

Travaux de requalification de la ZAE des Eaux Blanches : l’agglo et la SPL BT groupent leurs commandes ; unanimité

Au titre de ses compétences territoriales, Sète agglopôle méditerranée (SAM) assure la réalisation et la réhabilitation des réseaux d’assainissement et d’eaux pluviales sur l’ensemble des communes de son territoire. Elle a confié à la SPL BT la réalisation de l’opération d’aménagement relative à la requalification des ZAE communautaires. L’agglopôle et la SPL BT ont ainsi constitué un groupement de commande pour les travaux de requalification de la ZAE des Eaux Blanches, portant à la fois sur le réseau d’assainissement eaux usées et les voiries.

Chaque partie s’engage à conclure, signer et notifier un marché de travaux, chacune à hauteur de ses besoins propres. Le montant de ces travaux sont évalués à 3 424 324.50 € HT pour la SPL BT et 569 200.00 € HT pour l’agglopôle.

cabtP1030610

 Une subvention de 200.000 € est attribuée pour le schéma cyclable : unanimité

Depuis plusieurs années maintenant, Sète agglopôle méditerranée encourage les modes de déplacement doux et met en œuvre de multiples actions en faveur de ces moyens alternatifs de déplacements. En parallèle, la commune de Sète souhaite requalifier la corniche de Neuburg, et à ce titre, combler une discontinuité majeure de son schéma cyclable, qui coïncide notamment avec le tracé de l’Eurovélo 8 reliant Cadix à Chypre via la ville de Sète. Ce projet de requalification permettra notamment, grâce aux projets en cours, de permettre aux cyclistes de traverser tout le territoire de l’agglopôle, d’Est en Ouest, dans de meilleures conditions.

Il est notamment prévu par la ville de créer des arrêts de bus accessibles, de privilégier toutes les mobilités douces en implantant par exemple des arceaux vélos et de créer une piste cyclable bidirectionnelle indépendante de la circulation dont un encorbellement sur le pont de l’avenir.

Sète agglopôle méditerranée souhaite soutenir la mobilité durable par le biais de ce projet qui revêt un caractère particulièrement pertinent par la présence de l’Eurovélo 8. Les élus communautaires ont voté une subvention de 200.000 € pour soutenir ce projet global estimé à plus de 3,35 M€ HT, dont 1,4 M€ HT dédiés aux aménagements de mobilité durable.

 Actualisation des zones d’assainissement collectif et non collectif de Mèze et Loupian :

Dans le cadre de la Loi sur l'Eau, les communes ou leurs établissements publics de coopération doivent délimiter, après enquête publique les zones d'assainissement collectif et celle de l'assainissement non collectif. Suite à l’élaboration des PLU des communes de Mèze et Loupian, une actualisation du zonage d’assainissement prenant en compte les nouveaux secteurs urbanisables de ces communes devient nécessaire. Les élus ont approuvéla réalisation d’une enquête publique préalable.

cabtP1030615

 Gestion des sites du Conservatoire du Littoral : unanimité

Sète agglopôle méditerranée, qui dispose de la compétence « protection, entretien et mise en valeur des espaces naturels protégés et remarquables », gère sur son territoire pour le Conservatoire du littoral des terrains qui lui appartiennent.

A savoir : sept sites terrestres et lagunaires : l’étang de Thau (communes de Marseillan, Mèze, Loupian), le lido de Thau (communes de Sète et Marseillan), les salins de Frontignan (commune de Frontignan), le bois des Aresquiers (commune de Vic-la-Gardiole), l’étang de Vic (communes de Frontignan, Vic-la-Gardiole, Mireval), les salines de Villeneuve (communes de Vic-la-Gardiole et Mireval), et l’étang des Mouettes (commune de Frontignan) .


Un stand de tir communautaire : unanimité

A compter du 1er mai, le stand de tir situé à Sète, est déclaré d’intérêt communautaire, afin d’optimiser et développer la pratique de l’activité sur tout le territoire. En effet, cette structure s’inscrit comme un équipement dont le rayonnement dépasse les limites de la commune de Sète. Le stand de tir de Sète est une structure de 4500 m², qui a été construite pour les jeux Méditerranéens en 1993, et qui est équipée de 3 pas de tir : 10m, 25m et 50 m, de vestiaires et de deux bureaux.

Cet équipement est mis à disposition de deux associations sportives, la société de tir du bassin de Thau (STBT) et le Tir Olympique Sétois (TOS). Ces dernières comptent, à ce jour, 566 licenciés, dont 467 sont issus du territoire de Sète agglopôle Méditerranée, soit 83% et 99 de communes voisines, soit 17 %. Sur les 566 licenciés, 178 sont sétois soit 31% du nombre total de licenciés.

Ce stand de tir reçoit également les différentes polices du territoire : les polices municipales de Sète, Balaruc-le-vieux, Frontignan, Mireval et Cournonteral, la Police Nationale, la Direction Départementale de la Sécurité Publique de Montpellier, ainsi que la brigade territoriale de l’agglopôle. Aujourd’hui, du fait du développement de l’urbanisation, avec la création du quartier des Salins, la situation géographique du bâtiment n’est plus adaptée et génère différents problèmes, et plus particulièrement de fortes nuisances sonores.

Le transfert de cet équipement à Sète agglopôle méditerranée permettra d’étudier un redéploiement de l’activité sur le territoire, afin de mettre fin aux nuisances générées et pérenniser cette activité. Le but recherché est de développer un pôle d’entrainement complet alliant simulation et tir.

 

10 487, 55 € pour Ensemble pour Sofiane: Formidable aventure à Joliot Curie

Une course de solidarité a été organisée, ce 5 avril de 9h à 16h30 au stade du Lido, pour soutenir l’association « Ensemble pour Sofiane ».

Sofiane, ancien élève du lycée Joliot Curie à Sète, est aujourd’hui tétraplégique suite à une intervention chirurgicale.

soft22

L'association ENSEMBLE POUR SOFIANE : Ensemble pour Sofiane, c'est une association basée à Mèze qui a pour objet :

d'’améliorer le quotidien de Sofiane suite à une opération de la sleeve qui a eu de très graves complications. (http://www.obesite-solution-chirurgie.fr/intervention/sleeve-gastrectomie/
d’améliorer ses conditions d’hospitalisation et de financer les soins de suite et de réadaptation nécessaires (centre de rééducation adapté, soins complémentaires , consultations de spécialistes liées à son handicap ...) `
de financer une prise en charge à l’étranger dans un centre de rééducation ? de faciliter de manière financière l’accompagnement pour être près de Sofiane (locations près du centre, déplacements,…) 
de financer les frais de justice pour les procédures en cours ( avocats, experts médicaux…) 
de financer l’aménagement de son lieu de vie et ses moyens de locomotion ; 
de lui apporter un soutien et une ai de financière, médicale et matérielle ; 
de mener toute action de sensibilisation, d’information et de prévention en relation à la chirurgie bariatrique 
de manière accessoire, de soutenir et d’aider les victimes de graves complications post opératoires, d’accidents médicaux ou d’erreurs médicales dans leurs démarches 
de militer pour l’obligation de passer l’examen TOGD après chaque opération de la sleeve.
Et plus généralement, de mener tout type d’actions en relation avec ces objectifs.

https://www.helloasso.com/associations/ensemble-pour-sofiane

https://www.facebook.com/lysasofiane/

Le lycée Joliot Curie se mobilise dans le cadre d’une course sponsorisée pour récolter des fonds afin d’aider au financement d’un ordinateur à capteur oculaire afin que Sofiane, prisonnier de son corps, puisse communiquer avec sa famille, ses amis et tous ceux qui se mobilisent pour lui et lui envoient des messages de soutien. Environ 1500 élèves du lycée, après avoir collecté des dons, se relayaient toute la journée sur le stade pour relever ce beau défi sportif : Courir pour Soutenir

Ce 5 avril, par une radieuse journée printanière ont convergé vers le stade du Lido élèves, étudiants, professeurs, personnels qui venaient déposer sans discontinuer leurs dons puis effectuer quelques tours de stade en courant, en marchant, en dansant. Soleil, générosité et ambiance bon enfant étant au rendez-vous, tout a concouru à la réussite de cette extraordinaire manifestation de solidarité qui, après comptage et recomptage des dons, a rapporté la coquette somme de 10 487, 55 € .

"Je ne connais pas d’adjectif suffisamment élogieux pour qualifier la magnifique mobilisation à laquelle l’ensemble de la communauté scolaire JOLIOT CURIE a participé aujourd’hui en faveur de notre ancien élève Sofiane OTMANE et de l’association « Ensemble pour Sofiane » fondée par sa Maman pour lui venir en aide."

softIMG_1853

" Donner de l’argent était très important pour offrir à Sofiane l’environnement technologique dont il a besoin mais la dimension de cette mobilisation, les efforts déployés en effectuant quelques tours de stade étaient tout aussi importants pour lui transmettre énergie physique et psychique dont il a tant besoin pour affronter son quotidien."

Précisait le chef d'établissement. Une formidable collecte. Le chef d'établissement, les organisateurs, les étudiants du BTS AG PME en charge du projet et l’association « Ensemble pour Sofiane » saluent tous les donateurs pour leur générosité, celle de leurs familles, celle de leurs sponsors et remercient une dernière fois les partenaires : la ville de Sète, le Sète Thau Triathlon, La maison des lycéens de Joliot Curie, le restaurant le Saint Clair de Balaruc-les-Bains, Monoprix, la Belle Epoque, Episaveurs, La Société Christophe et les établissements Sussi.

Et le proviseur de Joliot Curie concluait :

"Ce 5 avril 2018, nous avons fait preuve d’une immense cohésion et par l’expression de notre solidarité et de notre fraternité envers Sofiane nous avons prouvé que nous savions passer des Valeurs de la République proclamées et affichées aux Valeurs vécues et partagées. Pour avoir été en contact par visiotéléphonie avec Sofiane j’ai pu percevoir son émotion, pour avoir partagé toute cette journée avec sa Maman je peux témoigner de sa gratitude, pour avoir vécu cette formidable aventure avec vous tous je vous remercie infiniment."

En fin de journée, le résultat de la collecte était remis à Mme Durand, la maman de Sofiane, présidente de l’association.

Jobs d'été 2018 : c'est le moment pour chercher et trouver...

Animateur en centre aéré, surveillante de baignade, vendeur de glaces sur les plages, hôtesse d'accueil dans un camping, chargé des inscriptions des étudiants à la fac, travaux agricoles... Vous êtes à la recherche d'un emploi saisonnier dans un bar, un restaurant, un centre de loisirs ou encore un festival pour financer vos études ou vos vacances ? Retrouvez sans attendre tout ce qu'il faut savoir sur les journées jobs d'été.

beach

Le site internet dédié aux jobs d'été donne accès à toutes les dates des opérations jobs d'été prévues à travers la France. La plus grande partie des offres d'emploi concernent des domaines d'activités comme l'accueil, l'assistance téléphonique, la vente, la manutention, le nettoyage, la sécurité, les nouvelles technologies, l'animation, l'hôtellerie, la restauration ou encore les travaux agricoles.

Par ailleurs, ce site dispense un certain nombre de conseils pour être recruté (rédiger un CV et une lettre de motivation, préparer un entretien ou un projet de mobilité internationale) tout en donnant quelques précisions en matière de droit du travail :

  • âge à partir duquel on peut travailler (dès 14 ans même si les employeurs recrutent davantage à partir de 18 ans) ;
  • salaire (versé chaque mois et égal au moins au Smic pour les 18 ans et plus, sauf convention collective plus favorable) ;
  • contrat de travail (CDD, contrat de travail saisonnier, contrat de travail temporaire...) ;
  • conditions de travail (emplois interdits ou réglementés, durée maximale par jour, temps de repos entre 2 jours de travail, repos hebdomadaire, pause journalière, travail de nuit...) ;
  • faire valoir ses droits (en cas de harcèlement notamment).

Pour en savoir plus

Ratification des ordonnances réformant le code du travail

La loi publiée au Journal officiel

Illustration 1 undefined

 

Plus précisément, cette loi ratifie 6 ordonnances  :

  • ordonnance 2017-1385 du 22 septembre 2017 relative au renforcement de la négociation collective ;
  • ordonnance 2017-1386 du 22 septembre 2017 relative à la nouvelle organisation du dialogue social et économique dans l'entreprise et favorisant l'exercice et la valorisation des responsabilités syndicales ;
  • ordonnance 2017-1387 du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail ;
  • ordonnance 2017-1388 du 22 septembre 2017 portant diverses mesures relatives au cadre de la négociation collective ;
  • ordonnance 2017-1389 du 22 septembre 2017 relative à la prévention et à la prise en compte des effets de l'exposition à certains facteurs de risques professionnels et au compte professionnel de prévention ;
  • ordonnance 2017-1718 du 20 décembre 2017 visant à compléter et mettre en cohérence les dispositions prises en application de la loi n° 2017-1340 du 15 septembre 2017 d'habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social.

  Rappel :

Le Gouvernement peut prendre des ordonnances dès lors qu'il y a été habilité par le Parlement (article 38 de la Constitution). Cette habilitation du Parlement fixe une date butoir pour qu'un projet de loi de ratification des ordonnances soit déposé. Tant que ce projet de loi de ratification n'a pas été adopté par le Parlement, la régularité des ordonnances peut être contestée devant le Conseil d'État. Par contre, une fois que le Parlement adopte ce texte, l'ordonnance ratifiée prend valeur de loi.

Escale à Sète : un engouement populaire exceptionnel

La 5e édition d’Escale à Sète, qui s’est déroulée du 27 mars au 2 avril, restera sans doute dans les annales pour l’engouement populaire exceptionnel que ce festival dédié aux traditions maritimes sous toutes leurs formes a suscité.

pygP1020708

Avec cette année en invitée d’honneur l’Hermione qui a focalisé toutes les attentions. Le public a également pu admirer les autres grands voiliers, vieux gréements, bateaux pirates et autres navires qui s’étaient donné rendez-vous à Sète pour cette Escale Centenaire. C’est dans une grande ferveur, sur terre ou sur mer, que le public était déjà au rendez-vous, mardi, pour accueillir l’arrivée de l’armada, accompagnée de toute une flottille dans son sillage.

escalP1030218

Après le passage et l’amarrage du Kruzenshtern au quai d’Alger, l’Hermione, majestueuse, a fait son entrée en rade de Sète en faisant tonner ses canons.

Une belle entrée en matière qui a donné le feu vert à une fréquentation record.

Et le samedi, le grand défilé des équipages, emmené cette année par le prestigieux Bagad de Lann-Biouhé, a marqué l’ouverture officielle des festivités.

François Commeinhes, Maire de Sète, était entouré entre autres de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, de Jean-Claude Gayssot, président d’EPR Sud de France, de Wolfgang Idiri, directeur d’Escale à Sète et d’Annick Artaud, présidente de l’association.

Et c’est un public de connaisseurs ou de novices qui a envahi les quais, très souvent en famille, pour vivre de près les conditions de vie des marins. Et pour poursuivre l’aventure, le soir, place aux chants de marins, aux groupes musicaux ou à la dégustation de poisson fraîchement fumé au bois de hêtre.

Placée sous le signe de la commémoration du centenaire de la fin de la Grande Guerre, cette édition d’Escale à Sète a rendu hommage, dimanche 1er avril, aux marins et aux sous-mariniers disparus en mer entre 1914 et 1918. Un moment chargé d’émotion auquel a assisté une foule dense et compacte. Durant tout ce week-end Pascal, les quais de l’Île Singulière ont accueilli un nombre record de visiteurs et il arrivait parfois de croiser sur les canaux de curieux équipages et de drôles de rafiots.

Le lundi, en raison de très mauvaises conditions météo, qui n’ ont pas empêché des milliers de visiteurs de se serrer le long des quais, sur le môle ou sur l’eau à bord de leur bateau, seul le Kruzenshtern a pu prendre la mer, les autres navires, dont l’Hermione, devant rester à quai. Mais cela n’en a pas pour autant terni la fête qui a su plus que jamais démontrer l’attachement d’un public à la recherche d’authenticité.

kriP1030541

6 avril : cérémonie de naturalisation

 flag frenchVendredi 6 avril, à 15 h, Pascal Otheguy, le secrétaire général de la préfecture de l’Hérault, présidera une cérémonie de naturalisation et de déclaration de nationalité française à la préfecture de l’Hérault.

En effet, les étrangers peuvent demander la naturalisation et la réintégration dans la nationalité française, ou acquérir la nationalité française par mariage ou en qualité d'ascendant ou de frère ou sœur de Français.

 Cette cérémonie permet d'accueillir de manière solennelle et chaleureuse dans la communauté nationale, les personnes ayant acquis récemment la nationalité française par naturalisation ou réintégration ou par mariage avec un ressortissant français. (tout savoir sur : http://www.herault.gouv.fr/Demarches-administratives/Naturalisation). 50 personnes qui ont entre 21 et 80 ans sont concernées dont certaines du Bassin de Thau.

Logement : présentation du projet de loi Elan

"Réorganiser le secteur HLM, faciliter la construction, sanctionner les plateformes de location touristique aux pratiques illégales et mieux sévir contre les marchands de sommeil, tels sont quelques-uns des objectifs du projet de loi Logement présenté en Conseil des ministres mercredi."AFP

Le projet de loi Elan (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) sera présenté mercredi 4 avril en conseil des ministres. Que va changer le projet de loi, pour les locataires et pour les propriétaires ? Comment construire plus et protéger mieux ?

Du 12 décembre 2017 au 8 février 2018, la conférence de consensus a permis de rassembler entre 150 et 200 personnes (élus locaux, parlementaires) lors de 5 séances thématiques organisées au Sénat :

  • Le rôle et la place des collectivités territoriales dans la politique du logement ;
  • L’accélération de la construction de logements et les enjeux liés à la simplification des normes de construction et d’urbanisme ;
  • Les enjeux et évolutions du secteur social ;
  • Les enjeux du secteur privé ;
  • La revitalisation des centres-villes des villes moyennes et les enjeux attachés à la cohésion des territoires.

Pour le Gouvernement : "La conférence de consensus a d’abord permis de dégager un consensus assez général sur la stratégie logement présentée en septembre 2017 par le Gouvernement. Elle a permis d’examiner les orientations et propositions législatives précises faites sur l’urbanisme, la construction, l’habitat, pour les territoires... Des voies de consensus ont été identifiées qui, pour certaines d’entre elles, permettent d’améliorer immédiatement le texte du futur projet de loi. 

Cette conférence de consensus a également mis en évidence des positions non convergentes et le besoin d’approfondir le travail collectif sur certains sujets. Elle servira de point d’appui direct pour faire mûrir les propositions pendant le débat parlementaire."

 

Un nouveau véhicule pour le GIHP financé par Sète Agglopôle

Ce mardi 3 avril, devant le Bâtiment de Sète Agglopôle méditerranée avait lieu la présentation du nouveau véhicule du GIHP, financé par la communauté d’agglomération.

Le GIHP National fédère des associations de personnes handicapées qui partagent les mêmes valeurs : autonomie, citoyenneté, libre choix, accès pour tous…

ghiP1030564   

Aujourd’hui, les associations du réseau, outre leurs activités de défense des droits des personnes handicapées, développent des services à la personne, des services d’auxiliaire de vie, des services de transports adaptés, des unités de logement et services (ULS), des foyers d’hébergement pour étudiants. Elles participent au développement de l’offre culturelle, sensibilisent et forment tout public au handicap…

En octobre 1964, l’histoire du GIHP débutait avec Gérard CROMBEZ, un étudiant tétraplégique inscrit à la Faculté des Sciences de Nancy, qui déclarait : « Je vous propose l’aventure la plus lucide, la plus raisonnable et la plus merveilleuse que vous puissiez vivre ».

Ainsi, sous l’impulsion de son Président fondateur, des étudiants handicapés désirant prendre en main les problèmes liés à leur propre insertion professionnelle, sociale et culturelle, décidèrent de créer, en 1964, une association qui deviendra le Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées Physiques (GIHP).

L’ambition de cette association « pluri-handicaps » physiques réside dans la volonté de faire des personnes atteintes de handicaps moteurs, sensoriels ou organiques, des citoyens intégrés dans la société en tant qu’individus à part entière, capables de compenser leur déficit par un développement intellectuel, culturel et matériel. L’objectif du GIHP est de faire en sorte qu’elles puissent vivre comme tout le monde, avec l’aide de services adaptés et professionnalisés pour une vie plus facile.

De fait, afin de permettre une meilleure réalisation de sa vocation, le GIHP a fondé plusieurs délégations régionales. C’est ainsi qu’a vu le jour à Montpellier, en juin 1966, la Délégation du Languedoc-Roussillon, grâce à la volonté et la créativité d’une poignée de bénévoles et sous l’impulsion de Josiane CRISCUOLO.

En 1969 : Le GIHP est reconnu d’utilité publique par Décret en Conseil d’Etat. Création à Montpellier de l’activité de transports adaptés des étudiants handicapés.

En 1982 : Le GIHP-LR (Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées PhysiquesLanguedoc-Roussillon) se diversifie et ouvre le 1er service d’aide à domicile.

En 1989 : Création du 1er service de transport adapté départemental dans l’Hérault

Et en 2006 : Ouverture d’un accueil de jour et d’un service d’auxiliaires de vie sur le bassin de Thau. Ouverture d’un service de transport adaptés à Perpignan

Et en 2009 : Ouverture d’un service de transport adaptés sur le bassin de Thau.

Le GIHP, c’est tout d’abord un pôle médico-social avec le SAAD – Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile, une unité de Logements et Services (ULS), un Foyer d’Accueil Médicalisé du Millénaire, un accueil de Jour Étang de Thau, un Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés (SAMSAH) et une Équipe d’évaluation.

ghiP1030549

Côté Mobilité il s’agit de l’Aide et Accompagnement à la Mobilité dans l’Hérault :

  • avec un service qui s’adresse aux membres de l’association ayant un handicap permanent :
  • Handicap moteur (en fauteuil roulant) et/ou Handicap visuel “cécité” ou “étoile verte” ou “canne blanche” et/ou “Besoin d’Accompagnement”.
  • Pour les communes du Département non desservies par un service adapté existant.

Le service assure les transports de 7h à 21h avec plusieurs nocturnes par semaine, toute l’année, samedis compris. Les nocturnes peuvent avoir lieu jusqu’à 1h du matin.

Une souplesse est apportée à ces horaires pour des transports plus matinaux ou plus tardifs sous réserve d’un délai de prévenance suffisant (quelques jours) et du respect de la réglementation sociale.

Des planificateurs sont à l’écoute de 9h à 12h et 14h à 17h00, pour les réservations ; et de 9h à 18h, pour toute autre information. Les transports peuvent se faire 365 jours par an et 24H/24.

Les demandes sont traitées dans un délai de 48h maximum (jours ouvrés). Une confirmation horaire est envoyée systématiquement par le même moyen que celui utilisé pour la réservation.

Pour s’inscrire si vous êtes concernés ou pour des informations, ou pour poser toute question sur le fonctionnement du service téléphoner au 04 67 20 59 45

Dans le secteur de Sète Agglopôle, le service s’adresse aux membres de l’association avec les mêmes handicaps et habitant les communes du secteur de l’agglomération du Bassin de Thau : Sète, Frontignan, Marseillan, Mèze, Bouzigues, Balaruc-les-Bains, Balaruc-le-Vieux, Gigean, Poussan, Villeveyrac, Mireval, Vic-la-Gardiole, Loupian, Montbazin.

ghiP1030547

L’inscription au service se fait sur dossier et le service assure toujours les transports du lundi au samedi de 7 h à 19 h, des nocturnes là aussi sont assurées selon les demandes, ainsi que les dimanches et jours fériés.

Une souplesse est apportée à ces horaires pour des transports plus matinaux ou plus tardifs sous réserve d’un délai de prévenance suffisant.

  • Cependant il faut savoir que le GIHP, c’est aussi le Transport d’établissement avec répond aux sollicitations des établissements de type IME (Institut Médico-Educatif), ADJ (Accueil de Jour), ITEP (Institut thérapeutique éducatif et pédagogique), MAS (Maison d’Accueil Spécialisée) ou ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) afin d’assurer la prise en charge quotidienne des personnes inscrites, de leur domicile respectif à l’établissement d’accueil.
  • C’est encore du Transport scolaire pour les élèves des établissements d’enseignement de l’Hérault (écoles primaires, collèges et lycées) des communes du bassin de Montpellier disposant d’une prise en charge spécialisée.
  • Et c’est enfin, la mise à disposition de véhicules aménagés sans conducteur, rend services aux adhérents. Elle prolonge le service transport en repoussant notamment les limites géographiques. Les utilisateurs peuvent ainsi se déplacer dans toute la France et même à l’étranger.
  • Ce mardi 3, en présence de nombreux membres et utilisateurs des véhicules de l’association, en présence du directeur du GIHP Lr ,Pascal Brousse et du Président, Thierry BALIX,  François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle et Norbert Chaplain, Vice Président délégué aux politiques de mobilité, ont remis à l’association un 4ème véhicule pour le territoire de Thau, suite à la fusion des Agglos et donc à l’agrandissement du secteur :

 » Sète Agglopôle souhaitant favoriser l’accès aux transports urbains et le déplacement sur le territoire des personnes à mobilité réduite, en 2018 il alloue au GIHP une subvention de 200 000€."

"Un service indispensable pour que des personnes handicapées puissent sortir de chez elles plus facilement. Des minibus modulables permettent ainsi de transporter en toute sécurité des personnes en fauteuils roulants. Nous tenons à financer un véhicule qui était devenu nécessaire." Précisait François Commeinhes.

Le Président du GIHP remerciait ensuite la Communauté d’agglomération pour tous ses efforts qui malgré un contexte difficile continue dans le bon sens et développe son soutien au GIHP.

ghiP1030559Avant que les membres de l’association ne partagent une collation dans la convivialité, tous se joignaient à la délégation de Sète Agglopôle pour découvrir ce 4ème véhicule, un Citroën Jumper équipé d’un hayon élévateur, avec toutes les sangles(4) et ceintures(3) pour chacune des personnes transportées sur un fauteuil, pouvant prendre en charge 3 fauteuils, mais aussi grâce à des marchepieds, deux personnes avec un handicap visuel à l’avant.

 La cotisation est de 25€ par an, le coût des transports est de 2€40 dans la journée et ensuite de 3€80  ainsi que pour les week-end et jours fériés.

En 2017, sur le secteur, 7024 personnes transportées avec 88 transports par jour (plusieurs personnes) en moyenne, 161 bénéficiaires au 31 décembre 2017.

4569 missions, principalement à partir de Sète et de Frontignan pour 92359.KM.

Un service bien utile  et nécessaire assuré par 150 véhicules sur l’Hérault dont 4 sur le territoire de Thau financés par la SAM.

Pour conclure le GIHP rajoutait : "Grâce au soutien de Sète Agglopôle Méditerranée, le dispositif met en place un véhicule supplémentaire. En effet, ces dernières années, l’activité a augmenté de manière importante (+ 31 % entre 2015 et 2017). Avec ce nouveau véhicule, le GIHP s’attend à effectuer 2000 déplacements supplémentaires par an."

La France de ferme en ferme 2018

De Ferme en Ferme ® revient les 28 et 29 avril 2018 !  Cette année encore, plus de 600 fermes ouvriront leurs portes au public sur 22 départements.

Résultat de recherche d'images pour "l'hérault de ferme en ferme"

De ferme en ferme ® est un événement porté par le Réseau CIVAM qui se déroule chaque année le dernier week-end d'avril. Les fermes participantes, engagées dans une démarche d’Agriculture Durable, ouvrent leurs portes au grand public. Les agriculteurs-trices vous feront découvrir leurs fermes, leurs activités et déguster leurs produits.

Venez suivre l’épouvantail, cette sympathique mascotte, qui vous amène sans encombre jusqu’aux fermes ouvertes et accueillantes. En savoir +

Cet événement se déroule chaque année le dernier week-end d'avril. Les fermes participantes, engagées dans une démarche d’Agriculture Durable, ouvrent leurs portes au grand public. C’est l’occasion de découvrir leur métier, leurs savoir-faire et leurs pratiques agricoles au travers de visites guidées et de dégustations !

Les paysans participants souhaitent ainsi communiquer, dans un esprit de vérité, sur leur métier et leur passion à des visiteurs souvent extérieurs au monde agricole.

De Ferme en Ferme, c'est une démarche collective tournée vers la qualité, la transparence sur les produits et les prestations agricoles, dans le désir de communiquer et de transmettre une certaine conception de l'agriculture.

L’objectif est de :
- promouvoir les métiers de l’agriculteur sur la base des indicateurs de l’agriculture durable : économiquement viable, socialement vivable et équitable, écologiquement saine
- promouvoir les savoir-faire et les productions dans une démarche de qualité
- favoriser les démarches collectives qui s’inscrivent sur un territoire
- générer des rencontres et des échanges (lien ville-campagne)
- professionnaliser les agriculteurs à l'accueil du public par la formation.

Dans l'Hérault :

7 CIRCUITS

37 PARTICIPANTS

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon