échos

Sur la route des vacances ou ailleurs, abandonner son animal de compagnie est interdit par la loi.

Il est interdit d'exercer des mauvais traitements envers les animaux domestiques et les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité. Plusieurs sanctions pénales sont prévues en cas de mauvais traitements, d'abandon, de sévices graves et d'atteintes à la vie ou à l'intégrité de l'animal.

De quoi s'agit-il ?

Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.

Il est interdit d'infliger des mauvais traitements à un animal domestique ou un animal sauvage apprivoisé ou tenu en captivité.

Il est interdit :

  • de priver un animal de nourriture et d'eau,
  • de laisser un animal sans soins en cas de maladie ou de blessure,
  • de placer et de maintenir un animal dans un habitat ou un environnement susceptible d'être une cause de souffrances, de blessures ou d'accidents. Cela vaut notamment lorsque l'habitat est trop petit, n'offre pas des conditions climatiques supportables par l'animal ou comporte des matériels, installations ou agencements inadaptés à l'animal,
  • d'utiliser, sauf en cas de nécessité absolue, des dispositifs d'attache, de contention, de clôture, des cages ou tout mode de détention inadaptés à l’animal ou de nature à provoquer des blessures ou des souffrances.

Sanctions

Toute personne qui élève, garde ou détient un animal et qui ne respecte pas ces obligations encourt une amende de 750 €.

La personne qui inflige, volontairement, sans nécessité, publiquement ou non, des mauvais traitements à un animal, autres que ceux listés ci-dessus, encourt une amende de 750 €.

Le tribunal peut décider, en plus, de confier définitivement l'animal à une fondation ou une association de protection animale.

  À noter :

un mineur âgé de moins de 17 ans ne peut pas acquérir un animal de compagnie sans le consentement de ses parents ou des personnes exerçant l'autorité parentale.

Dog, Pet, Animal, Doggy, Sweet, Cute

Organismes à contacter

En cas de maltraitance ou d'abandon, il faut contacter :

  • les autorités (gendarmerie, commissariat de police, services de la préfecture, ...),
  • et/ou les services vétérinaires de la direction départementales de protection des populations,
  • et/ ou une association de protection animale.

    L'abandon d'un animal domestique, apprivoisé ou tenu en captivité est puni d'une peine allant jusqu'à 2 ans de prison et 30 000 € d'amende.

    Le tribunal peut décider, en plus, de confier définitivement l'animal à une fondation ou une association de protection animale.

    Il peut prononcer également, à titre complémentaire :

    • l'interdiction, définitive ou non, de détenir un animal,
    • et l'interdiction, pour 5 ans maximum, d'exercer l'activité professionnelle qui a permis de préparer ou d'effectuer l'abandon.

    En cas de maltraitance ou d'abandon, il faut contacter :

    • les autorités (gendarmerie, commissariat de police, services de la préfecture, ...),
    • et/ou les services vétérinaires de la direction départementales de protection des populations,
    • et/ ou une association de protection animale.
    Où s’adresser ?
    • Direction départementale chargée de la protection des populations (DDPP ou DDCSPP)  nouvelle fenêtreLa personne qui exerce, publiquement ou non, des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou qui commet un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, encourt :
      2 ans de prison,
      et 30 000 € d'amende.
      Le tribunal peut décider, en plus, de confier définitivement l'animal à une fondation ou une association de protection animale.
      Il peut prononcer également, à titre complémentaire :
      l'interdiction, définitive ou non, de détenir un animal,
      et l'interdiction, pour 5 ans maximum, d'exercer l'activité professionnelle qui a permis de préparer ou de commettre les sévices et actes de cruauté.
      En cas de maltraitance ou d'abandon, il faut contacter :
      les autorités (gendarmerie, commissariat de police, services de la préfecture, ...),
      et/ou les services vétérinaires de la direction départementales de protection des populations,
      et/ ou une association de protection animale.

      Blesser ou tuer un animal involontairement est puni de 450 € d'amende. Cela vaut que la blessure ou la mort soit causée par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou non respect d'une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi.

      La personne qui tue volontairement un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité, sans nécessité, publiquement ou non, encourt une amende de 1 500 €. En cas de récidive, la personne encourt une amende de 3 000 €.

      En cas de maltraitance ou d'abandon, il faut contacter :

      • les autorités (gendarmerie, commissariat de police, services de la préfecture, ...),
      • et/ou les services vétérinaires de la direction départementales de protection des populations,
      • et/ ou une association de protection animale.

MISSION LOCALE INSERTION Jeunes


L’antenne de Mèze de la MLIJ reçoit les jeunes de Bouzigues, Mèze, Villeveyrac, Loupian, Montbazin et Poussan afin de les aider dans les problématiques liées à la mobilité, la formation, l’emploi, la santé….
Selon les dossiers, les jeunes peuvent bénéficier de prêt de scooters et voitures avec l’association Passerelle, de session de préparation au code de la route.
Dans certains cas, il peut être mis en place une Garantie Jeunes : droit ouvert aux jeunes de 16 à 26 ans en situation de précarité qui ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en étude. Afin de favoriser leur insertion professionnelle, ils sont accompagnés de manière intensive et collective et bénéficient de mises en situation professionnelle. Cet accompagnement est assorti d’une aide mensuelle de 492.57 € pour faciliter leurs démarches d’accès à l’emploi.
La MLIJ propose également des chantiers Jeunes sur des périodes de 4 à 8 semaines afin de les aider à reprendre un rythme de travail, d’acquérir un premier niveau de compétences professionnelle…
Des ateliers d’appui à la préparation aux concours et formations avec l’aide à l’obtention de financements sont également proposé
N’hésitez pas à vous renseigner auprès de la MLIJ de Mèze : 6 rue Sadi Canrot – 04 67 18 30 00
http://www.mlij.fr/

Acte 2 de La Fire Party LE 17 août

Le samedi 17 Août aura lieu l'acte 2 de La Fire Party à partir De 19h.
Soirée musicale ouverte à tous au sein de  La Caserne autour De Tapas, brasucade de moules et Vins De notre région.
Au vu du succès De 2018 les réservations sont conseillées.
 
rifeAFFICHE(1)
 

Retrouvez les prix des carburants près de chez vous

 

Fuel, Pump, Energy, Gas Pump

Le site prix-carburants.gouv.fr permet de consulter gratuitement tous les prix des carburants, partout en France. Une version mobile prix-carburants.gouv.fr/mobile, spécialement dédiée aux smartphones, est également disponible. Elle permet de trouver la station-service où le carburant est le moins cher, directement depuis son téléphone.

Comment utiliser le site prix-carburants.gouv.fr ?

Accéder au site prix-carburants.gouv.fr

À partir de la page d'accueil, il suffit de sélectionner un carburant et d'entrer un code postal pour obtenir les prix pratiqués dans les stations correspondantes. Il est possible d'affiner la recherche en précisant le type d'enseigne et les services proposés (restauration, boutiques...).

Sur la page d'accueil, la carte interactive permet également de trouver les prix des carburants dans les stations-service de la zone de recherche.

Les internautes peuvent créer leur espace personnel afin retrouver plus facilement leurs stations et leurs itinéraires favoris.

L'information sur les prix des carburantsest mise à jour quotidiennement : l'arrêté ministériel du 12 décembre 2006 précise que « Tout distributeur exerçant une activité de vente au détail des carburants affiche ses prix de vente au détail aux consommateurs du supercarburant sans plomb 95, du gazole et du superéthanol E85 sur le site internet www.prix-carburants.gouv.fr. Toute modification du prix de vente est en outre immédiatement affichée.»

La direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) effectue des contrôles réguliers des prix affichés.

Lire aussi : Achat d’un véhicule neuf : comment fonctionne le bonus /malus écologique ? | Véhicules d'occasion : cinq conseils pour acheter tranquille

L'option géolocalisation sur smartphone

Le site est optimisé pour smartphone. Pour se connecter à la version mobile depuis son smartphone : prix-carburants.gouv.fr/mobile.

Il suffit de choisir son carburant, puis sa localisation, soit en indiquant le code postal voulu, soit en cliquant directement sur l'icône de géolocalisation. On obtient alors les prix pratiqués par les stations les plus proches du lieu indiqué.

Lire aussi : La DGCCRF a enquêté sur l'affichage des prix des carburants | Covoiturage : serez-vous imposable sur les sommes perçues ?

Rendez-vous au canal des Quilles cette semaine pour les tournois de joutes

Rendez-vous au canal des Quilles cette semaine pour les tournois de joutes avec l'Avenir Des Jouteurs Setois 


▪️ Samedi
- 14h30 : Challenge du Corsaire II - Tournoi Séniors
- 21h00 : Nuitée de l'Office de tourisme - Tournoi Juniors - Challenge Louis Perrette

▪️ Dimanche
- 14h00 : Tournoi féminines
- 15h00 : Challenge La cure gourmande - Tournoi lourds moyens

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, ciel et plein air

Jacques Adgé fait le point sur les travaux dans Poussan

A l’occasion de la présentation du nouveau plan de circulation provisoire qui concernera Poussan, à partir du 19 août, Jacques Adgé, Maire de Poussan, a fait le point sur les différents travaux réalisés, en cours ou qui seront lancés avant le début 2020.

Pour ceux qui concernent le Riverain et ses 3 phases se reporter à http://thau-infos.fr/index.php/commune/poussan/les-nouvelles-de-poussan/

Les travaux de la Rue de la République sont terminés depuis quelques mois. Leur coût : 170 000€ avec 60 000€ provenant des fonds d’investissement (SAM / Sète Agglopôle).

(Les subventions ou fonds d’investissement sont des concours volontaires qui résultent ou non de contrats, explique le ministre de l’Intérieur dans sa réponse à une récente question écrite (1). Elles sont subdivisées dans les nomenclatures budgétaires et comptables selon l’objet du versement (équipement ou fonctionnement) et selon la nature juridique et économique des bénéficiaires (personnes privées, sociétés d’économie mixte…). Depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle instruction budgétaire et comptable applicable aux communes et à leurs établissements publics (M 14), une nouvelle notion antérieurement réservée à l’Etat est venue s’ajouter à celle de subvention d’équipement. Il s’agit de la notion de « fonds de concours ». Le « fonds de concours » est une participation versée par une collectivité ou un établissement public local à un organisme assurant la maîtrise d’ouvrage d’une opération d’équipement, sous réserve que cette participation conditionne la réalisation même de cette opération.)

Monsieur le Maire précise que la mutualisation au niveau de la SAM permet de faciliter les choses à ce niveau et de pouvoir réaliser des projets plus aisément.vratoP1260286

Certains travaux ont été réalisés au cimetière ancien avec la mise en place d’allées drainantes à base de schiste  afin que les herbes ne poussent plus. Après des essais concluants si le budget le permet tout l’ancien cimetière sera traité ainsi. A noter qu’il est prévu l’achat d’un terrain derrière le  cimetière (Est) pour réaliser un agrandissement de ce dernier.

Concernant la rue des Horts, toujours avec une participation de SAM, de 50 à 60 000€ sur les fonds de concours, les réseaux seront tous refaits, le pluvial, le ré-profilage de la voirie ainsi que l’éclairage. Coût total de l’ordre de 170 000€. Une réunion est prévue avec les riverains et les travaux commenceront durant le dernier trimestre 2019.

Pour le Lotissement Maleska les travaux concernent pour 100 500€ l’enferment des réseaux sachant qu’Hérault Energie finance les travaux à hauteur de 20%.

En relation avec les réseaux, à noter que tous les bâtiments communaux seront aussi fibrés (Cf mise en place des caméras) puis au niveau communal cela devrait suivre en relation avec le déploiement de la fibre sur le Département. 6 armoires sont déjà positionnées à cet effet… Les gaines des réseaux existants devraient être utilisés.

Des appels d’offre ont aussi été lancés pour des morceaux de voirie à refaire comme sur le Chemin du Giradou, le pont de la Lauze, côté Grand Rue, la rue des Amandiers, la rue des Horts (prolongée). Ce devrait être fait fin 2019 pour 100 000€ environ…

Quant à l’éclairage public, la Mairie va s’attaquer à la dernière tranche pour 138 000€ avec une subvention d’Hérault Energie de 20 000€

« A ce sujet, il faut savoir que la partie municipale de la taxe électrique est inscrite, et sert à financer, une partie de cette ligne budgétaire. 80% des lampes seront équipées de LED. En 5 ans la consommation de la commune initiale aura baissé de 50%. D’ailleurs, le FEDER devrait lui aussi participer à hauteur de 80% Concernant la circulade il s’agit de lanternes de style comme les existantes déjà en place. »

Se poursuivront aussi et devraient être terminés d’ici fin 2019, les travaux de rénovation de la future maison des Associations au Jardin Public…

D’autres travaux sont aussi à l’ordre du jour comme les façades des murs de clôture du cimetière  (60 000€), les futures toilettes du gymnase (45 000€), des menuiseries isolantes pour des bâtiments municipaux (MJC, …) (20 000€ avec participation d’Hérault Energie à hauteur de 16 000€), l’extension du columbarium (7000€); Et enfin des travaux en retard concernant l’ADAP  (Handicap) car il faut terminer ceux du complexe des Baux, de l’école V Hébert, (pour 30 000€), ceux concernant le groupe scolaire des Baux concerneront une autre tranche.

En 2019, 15 000€ auront été investis sur les 4 aires de jeux d’enfants avec des achats, des modernisations (celle de la Gare à terminer), avec 35 000€ sur l’aire multi-sports au stade des Baux.

Monsieur le Maire rajoute que pour le Lotissement privé de la Mouline avec un PUP,  pour 140 000€ dont 80 000€ par le lotisseur le chantier concernant le pluvial, l’assainissement, la voirie, les réseaux est terminé.

PUP : (Projet Urbain Partenarial. Le Projet Urbain Partenarial est un contrat librement négocié entre la collectivité compétente en urbanisme et un opérateur pour financer les équipements publics nécessaires à l’opération d’aménagement. Ce dispositif est uniquement un outil financier et n’attribue pas de droits à construire. L’application d’un PUP exonère de fait de la part communale (ou intercommunale) de la taxe d’aménagement pour une durée maximale de 10 ans fixée dans la convention de PUP. )

Il était temps de se projeter dans l’avenir en abordant le nouveau quartier de Sainte Catherine, qui devrait permettre  de voir se développer outre, en fonction des effectifs, une nouvelle école, une nouvelle gendarmerie qui remplacerait celle de l’autoroute, peut-être, pour le peloton autoroutier, et certainement un nouveau Lidle ou Super U. A suivre…

  • Quant à la cave coopérative, le permis devrait être déposé en 2020 pour réaliser :
  • des locaux commerciaux,
  • un local pour la commune de 300m2 (hors d’eau, hors d’air)
  • 12 logements sociaux, un hôtel avec 54 chambres, un restaurant pour l’hôtel et une salle de sports (petites balles) de 1000m2.

Il s’agit d’un projet privé, l’ancienne coopérative sera détruite et le dossier devrait être clôturé en 2020… Pour information l’office notarial qui est à l’étroit sur le Boulevard René Tulet, pourrait y déménager… A suivre donc…

Les logement sociaux : « Nous sommes toujours en retard et pour des raisons administratives nous avançons lentement ( sur les 6 mois en cours) mais avec la nouvelle ZAC une grande partie du retard qui  nous touche (comme d’autres communes à différents niveaux car la barre fixée par l’Etat est très haute), devrait être comblé. » Précisait Jacques Adgé.

A suivre aussi.

Sorties dans l'Hérault ce 8 août 2019

 Fest vous aide à trouver les événements qui vous feront passer de bons moments entre amis ou en famille. Du méga concert au loto communal, Fest référence les idées de sorties sur toute la France.

 Le calendrier des fêtes de votre ville ou de votre commune s'y trouve forcément.

Utilisez les outils de recherche pour dénicher les soirées, fêtes et animations qui se déroulent autour de vous.

"Aussi, annoncer un événement est entièrement gratuit ! Que vous organisiez une soirée ou une brocante, complétez un simple formulaire pour décrire votre événement et c'est dans la boîte. On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même !"

Avec Fest, faire la promo d'événements n'a jamais été aussi simple...

En France :

https://www.fest.fr/

Dans l'Hérault :

https://www.fest.fr/agenda/heraul

Visite nocturne guidée et théâtralisée de l'Abbaye de Valmagne

 

Villeveyrac » Expositions, visites et découvertes

Visite nocturne guidée et théâtralisée de l'Abbaye de Valmagne

Découvrez l'Abbaye de Valmagne, la nuit !
Nous vous proposons une visite nocturne guidée et théâtralisée dans notre belle abbaye, habillée de lumières pour l’occasion.
Grâce à la comédienne Juliette Pradelle, venez rencontrez les femmes marquantes de l’histoire de Valmagne !

* Tarif : 15 € / personne
* Informations et réservations au 04 67 78 47 32

 

Contremarques, la boutique-festival engagée pose ses valises à Sète


Contremarques, la boutique-festival engagée pose ses valises à Sète au mois d'août !

Du 4 au 31 août, Contremarques présentera 16 marques responsables (bio, vegan, commerce équitable, solidaire, made in France) et 9 artistes engagés, dont 3 artistes sétois, au 7 quai Noël Guignon à Sète !

Contremarques invite les habitants et les vacanciers à découvrir de nouveaux créateurs et à consommer autrement. Lancé à Paris en décembre dernier, Contremarques s'est depuis développé et s'installe pour un mois à Sète, avant de retourner à Paris puis à Malmö.

Contremarques propose une interprétation contemporaine du commerce de proximité en créant une hybridation entre une boutique, une exposition d’art contemporain et un festival via des animations, des expériences et des partenaires de ville en ville.PLOC

A Sète, Contremarques crée une chasse au Trésor en partenariat avec l’Office du Tourisme – les 7 Merveilles de Sète. Au programme : un parcours autour de destinations incontournables à Sète : le MIAM, le CRAC, La Chapelle du Quartier-Haut, les Halles, la librairie l’Échappée Belle et les glaces de La Bouline.

La soirée de lancement a lieu le dimanche 4 août à 17h, en présence des partenaires et des créateurs.

 Lancée à Paris en décembre 2018, Contremarques propose une interprétation contemporaine du commerce de proximité en créant une hybridation entre une boutique, une exposition d’art contemporain et un festival via des animations, des expériences et des partenaires de ville en ville. Contremarques

fédère une sélection rigoureuse de marques inspirantes et empreintes d’humanité, authentiques et incarnées. Aux côtés de ces marques, des artistes se prêtent au jeu de la réalisation demultiples (œuvres d’art réalisées en série limitée) qui sont exposés et commercialisés à cette même occasion. Les marques comme les artistes se retrouvent sous une thématique commune : l’engagement.

Pour l’édition Sétoise qui a lieu ce mois d’août –Contremarques crée plusieurs temps forts et animations, dont une chasse au Trésor en partenariat avec l’Office du Tourisme –les 7 Merveilles de Sète. Au programme : un parcours autour de destinations incontournables de tout visiteur Sétois, aussi bien culturelles et éducatives que gourmandes (Le MIAM, le CRAC, La Chapelle du Quartier-Haut, les Halles, la librairie l’Échappée Belle et les glaces de La Bouline).

Au-delà de cette chasse au trésor, la boutique éphémère sera présente le mercredi 21 août au beach bar La Ola et proposera des ateliers d’arts plastiques pour les enfants en partenariat avec le MIAM et la Petite épicerie du MIAM autour de l’art engagé -recyclons, engageons-nous pour l’environnement -et du travail de l’artiste Elisa Fantozzi (Jeudis 15, 22 et 29 août de 14h à 16h -inscription auprès du MIAM).

Travaux du Riverain, phase 3 : à partir du 19 août nouveau plan de circulation pour Poussan

En raison de travaux d’assainissement sur le Boulevard du Riverain une circulation alternée avait été mise en place au mois de mai. Le trafic routier était alors perturbé. Comme il avait été précisé lors de la réunion publique concernant la présentation des travaux, (http://blog.ville-poussan.fr/?p=123113) en fonction de l’avancement des travaux sur les différents secteurs impactés, la circulation serait modifiée afin de faciliter les accès et le passage des véhicules.

Un plan de circulation avait été mise en place dès que nécessaire…

Voici le prochain, provisoire, à partir du 19 août :

Planpouss-circu-19

Pour l’instant les travaux ont très bien avancés malgré des désagréments causés par des incivilités. 3 semaines d’avance. Si certaines entreprises vont se mettre en congés cela était prévu.

« Les carreleurs ont fini »

Il est temps de commencer le dernier secteur qui concerne le bas de la rue Jean Fabre et de l’Avenue de Bédarieux jusqu’au devant du Poste de Police… Tout en terminant le secteur n°2…

Aussi, à partir du 19 août, un nouveau plan de circulation sera effectif et prendra en compte ces modifications : réouverture du Boulevard René Tulet vers le Peyrou et la rue Marcel Palat, et, venant de Villeveyrac, l’on remontera par la rue J Fabre (Grande Cave) pour contourner le centre ancien en passant par la rue des Remparts.

La rue du Sergent Bonnet sera utilisable dans le sens inverse que l’actuel.

Pour aller de Sète à Villeveyrac il faudra passer par la rue de la République sachant que l’on peut saisir la déviation de Gigean à Villeveyrac, pour éviter le centre, une autre solution.

A noter que des sommes conséquentes sont mises sur le pluvial et l’assainissement grâce à des fonds de concours (environ 150 000€ pour le pluvial et 180 000 pour l’assainissement), sommes provenant de Sète Agglopôle, sur 500 000€ disponibles sur 3 ans.)Riverain existant

Cela permet de rénover les réseaux et de corriger des réseaux mal branchés depuis des décennies…

Retour sus : http://blog.ville-poussan.fr/?p=129991

Coût total des travaux ; environ 660 000€ avec 330 000€ inclus (50% de Sète Agglopôle)  venant des fonds de concours…

 

LE DEMI Festival à partir de jeudi

demi-festival-5166267 Les 8, 9 et 10 août 2019

 Théâtre de la mer à Sète, Promenade Maréchal Leclerc 

Le Demi Festival, précurseur, est le premier festival rap indépendant francophone de la région, crée et programmé par Demi Portion, au théâtre de la mer.

Une seule envie de reproduire un festival durant 4 jours à Sète dans ma ville natale du MERCREDI 7 AOÛT au SAMEDI 10 AOÛT 2019 en total indépendance !

 

  • demi-festival-4278818
  • demi-festival-5166267
  • 800x600-visu01-5126224-5183329
  • 31740006-10156178893095185-5712065697748615168-o-4717021
  • 13394109-1205867466114334-8999777963870284355-n-4717022
  • demi-festival-4278818
  • demi-festival-5166267
 
13394109-1205867466114334-8999777963870284355-n-4717022

8 août

18h30, Dj Rolxx + Netna + Nefast + Sixieme Densité + Diverset + Virus + L’Uzine + La Chronik + Davodka + L’Animalerie
› Théâtre de la Mer Jean Vilar
Encore quelques places disponibles à l'Office de tourisme de Sète ou en ligne

9 août 
18h30, Dj Rolxx + OZ + Paco + Gros Mo + Chilla + Ol Kainry & Dany Dan + Seth Gueko + Neg’marrons + Alchemist + Surprises
› Théâtre de la Mer Jean Vilar
› Complet

10 août
18h30, Dj Djel + Ekloz + L’Hexaler + Sheryo + Nakk Mendosa + REDK + Faf Larage & Sebastien Damiani + Bastard Prod + ATK  + Demi Portion + Cut Killer + Surprises
› Théâtre de la Mer Jean Vilar
› Complet

Aujourd’hui, NE PAS TRIER, TUE !

 letri

Chaque minute, l’équivalent d’un camion poubelle de plastique est déversé dans le milieu marin.

Nous produisons en moyenne 300 millions de tonnes de plastiques par an et on estime qu’entre 8 et 12 millions de tonnes finissent dans nos océans...

Une fois répandus, il est très difficile, voire impossible de nettoyer ces déchets. Ils flottent des régions polaires à l’équateur, à toutes les profondeurs. La problématique est encore plus dramatique en méditerranée, une mer « fermée »…

Eliminer le plastique à la source reste donc la meilleure solution pour lutter contre cette pollution. Pour cela, nous devons trier ! Autant que possible… car aujourd’hui, NE PAS TRIER TUE !

Si le nettoyage des plastiques en mer semble un chantier titanesque dont personne ne veut assumer la paternité ni les coûts, il est de la responsabilité des décideurs politiques d’adopter des mesures efficaces de réduction à la source des déchets en sensibilisant leurs populations aux gestes du tri, puis de garantir le recyclage des déchets.

C’est le sens de l’action que mène cet été Sète agglopôle méditerranée, en mettant en place des nouveaux visuels « NE PAS TRIER TUE » sur certains containers en point d’apports volontaires (PAV).

letri22preview_OM

letri33preview_verre

Les visuels, volontairement « réalistes », traduisent les effets désastreux de la pollution qui touche particulièrement les tortues marines et les oiseaux de mer, mais n’épargne pas les autres mammifères marins et les poissons.

Les PAV (Verre – Ordures ménagères – Emballages) seront mis en place dans les centres-ville de certaines communes, à proximité immédiate du milieu marin afin de sensibiliser les usagers, touristes et commerçants.

Les premiers PAV (34 au total) sont à découvrir à partir de mercredi 24 juillet, quai du Général Durand à Sète (en face du restaurant La Marine).

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon