Spectacles

TMS : pour attaquer cette 3ème semaine de confinement

Aucune description de photo disponible.Pour attaquer cette 3ème semaine de confinement, rendez-vous avec l' Ensemble Tactus !
Ils nous ont préparé un petit retour en arrière de leurs spectacles depuis 2012...en version confinement !!L’Ensemble TaCTuS fête ses 9 ans et vous propose un petit retour en arrière de ses spectacles depuis 2012...en version confinement !!https://www.facebook.com/EnsembleTactus/videos/2824071264352745/?t=36

#1: 2012-2013 avec CCNR / Yuval Pick et CCNO - directrice Maud Le Pladec !

 

JEU MÉMO BUGS avec les ludothèques de Ville de Sète
Vous vous pensez meilleur en multiplication que votre enfant ? C'est ce qu'on va voir...
Mesurez-vous au Mémo Bugs !
(d’après « Mémo Maths » un jeu chez Haba)
  Pour jouer, rendez-vous sur le site du Théâtre Molière Sète : https://bit.ly/2WRVpFc
Jeu accessible à partir de 6 ans.
Sur une proposition des Ludothèques du Centre Social-CCAS de Sète.

 

Mwen March super danseuse de la Compagnie Massala sur Oüm ! Danse de confinement , évasion ! Dance at home !! Stay at home !
[...Eteint le feu de ton cœur avec la douceur de la satisfaction
Car les jours sont comme les nuages
Et notre vie est une ombre passagère
Alors saisis-en ta part avant que la jeunesse s’en aille...] Omar Khayaam/ les quatrains .https://www.facebook.com/fouad.boussouf/videos/10222022314856764/?t=13

Communiqué de Sandrine Mini et de toute l'équipe du TMS, annulations et reports de spectacles au TMS

tmstmsCapture

 

 

 "Chers toutes et tous,"
 "Prendre la parole en ces temps suspendus n’est pas chose aisée, en premier lieu parce que la situation est à la fois inédite, hallucinante, inattendue et aussi meurtrière… en second lieu parce que beaucoup a déjà été écrit comme si à cette suspension du temps intrinsèquement liée au confinement se juxtaposait une accélération de prises de parole, d’expression de points de vue, de coups de gueule, de nécessité absolue de s’exprimer par les réseaux sociaux et autres outils numériques sans doute guidés que nous sommes par cette nécessité de garder le lien encore et toujours.
 En télétravail depuis le début de la semaine dernière, même si certains membres de notre équipe ont dû se résoudre au chômage technique, nous allons de l’avant, au grès des annulations auxquelles il faut nous résoudre, dans un patient travail de report des spectacles qui peuvent être sauvés, en assurant la continuité de gestion administrative de notre établissement … tout cela avec l’incertitude de ne pas savoir quand Notre Maison va pouvoir vous ouvrir ses portes à nouveau.
 Alors nous faisons de notre mieux, nous prenons en compte la fragilité des compagnies du territoire, les frais engagés par les compagnies internationales, les techniciens intermittents et la fragilité de leur statut, pour penser une prise en charge la plus équitable possible dans un contexte où nous ne savons pas sur quelles recettes de billetterie nous pourrons compter pour équilibrer notre saison.
 Nous entendons ici ou là, qu’un fonds d’urgence va être mis en place… la vérité c’est que pour le moment nous ne savons pas concrètement comment cela va fonctionner et comment les artistes, les lieux les plus fragiles mais aussi notre théâtre pourra être aidé dans les prochains mois. Nous avançons à l’aveugle comme une grande partie de la société.
 Ce que l’Etat providence nous annonce de mesures financières dans de nombreux domaines, ne nous sera-t-il pas repris par des baisses de subventions en 2021 et 2022, dans des perspectives d’équilibre ? Et pour nos théâtres dont les saisons sont construites sur deux exercices budgétaires, l’onde de choc risque d’être de taille. J’ai peur hélas que nos lieux de culture sortent très affaiblis de cette crise mondiale majeure…
 Mais l’heure n’est pas encore à la gestion de l’après… nous avançons pas à pas et la priorité pour nous, ce sont les compagnies car sans artistes c’est tout notre écosystème qui s’écroule. Nous avons réussi à reporter environ la moitié des spectacles programmés en mars et avril début juin ou à l’automne. Nous travaillons également activement au report des périodes de résidences de création si importantes pour les artistes et sans lesquelles ce sont leurs tournées de la saison prochaine qui sont mises en péril. Nous avons lancé avec succès grâce à vous, l’initiative du billet solidaire.
 Pour le mois de mai nous sommes toujours dans l’espoir de réussir à jouer car cela signifiera que la pandémie a reculé… Nous travaillons aussi activement à la finalisation de la saison prochaine car se projeter c’est aussi rester résolument du côté de la vie et de l’espoir. Nous vous remercions de tous vos précieux messages de soutien, ils nous aident à accomplir notre petite mission de service public, si modeste au regard de celle accomplie par tous nos soignants et personnels de santé, mais aussi les caissières, les routiers, les agriculteurs…. Tous ces « invisibles » dont nous sommes solidaires, qui prennent des risques chaque jour, et sans lesquels notre société serait encore plus durement affectée…"
 "Prenez-soin de vous et restons en lien."
 Sandrine Mini et toute l’équipe du TMS
 
 
 
  Reports et annulations des spectacles de mars et avril
  Reports et annulations des spectacles de mars et avril  
 
     
 
 
 

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif de l'évolution de nos discussions avec les équipes artistiques quant aux reports ou annulations des spectacles des mois de mars et d’avril. Nous vous tiendrons régulièrement informés de cette évolution et des confirmations de dates.

Notez bien que vos demandes de remboursements, reports ou changements seront traitées à la réouverture de la billetterie.

 

LES SPECTACLES REPORTES :

 

• Andando - Daniel San Pedro – Pascal Sangla (mardi 17 mars)

Date de report à confirmer

 

• Les Enfants, c’est moi - Marie Levavasseur (samedi 21 mars)

Date de report à confirmer

 

• Dans ton cœur - Cie Akoreacro (du 26 au 29 mars)

Reporté du 8 au 11 octobre 2020

 

Caligula - Vincent Dumestre – Mimmo Cuticchio - Alexandra Rübner (samedi 28 mars)

Reporté au dimanche 6 décembre 2020

 

Le Quai de Ouistreham - Florence Aubenas – Louise Vignaud (du 31 mars au 4 avril)

Reporté du 3 au 7 novembre 2020

 

Aimer à perdre la raison - Trio Ayonis (dimanche 26 avril)

Date de report à confirmer

 

Formule - Collectif Petit Travers (du 26 au 30 avril)

Reporté du 26 au 30 mai 2020 (sous réserve)

 

 

LES SPECTACLES ANNULES :

 

Nous, l’Europe, Banquet des peuples - Laurent Gaudé – Roland Auzet (vendredi 13 mars)

 

Sao Paulo Dance Company - Cassi Abranches – Marco Goecke – Joëlle Bouvier (mardi 24 et mercredi 25 mars)

 

Supersonic & Friends from Congo - Thomas de Pourquery – Supersonic (jeudi 2 avril)

 

Concert inaugural d’Escale à Sète 2020 - Chansons populaires de la Bella Napoli (lundi 6 avril)

 

Norh Korea Dance - Eun-Me Ahn (jeudi 23 et vendredi 24 avril)

 

Blanche Neige ou la chute du mur de Berlin - La Cordonnerie (mercredi 29 avril)

 

 
 
 
 
  Billets Solidaires TMS
  Billets Solidaires TMS  
 
     
 
 
 

#BilletsSolidairesTMS : Dans une logique de soutien au monde culturel, vous pouvez soutenir le TMS, scène nationale archipel de Thau en renonçant au remboursement de vos billets et en versant leurs montants sous forme de don*.

Le fait de renoncer au remboursement contribue à une approche collective de cette crise inédite en alliant équipes artistiques, équipe de la Scène nationale et public.

En contrepartie, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% du montant de vos billets.

 

*montant minimal 20€

 

Notez bien que vos demandes de remboursements, reports ou changements seront traitées à la réouverture de la billetterie.

 

TELECHARGER LE FORMULAIRE

#BilletsSolidairesTMS

 
 
 
 
  Avec vous, chez vous
  Avec vous, chez vous  
 
     
 
 
 

Nous élaborons des actions et projets pour enrichir vos journées durant ce moment compliqué :

Conseils de lecture, de films, de musique, de spectacles à voir sur internet, de recettes de cuisine ou de séances d’échauffement à domicile, … avec la complicité de l’ensemble de nos partenaires et des artistes.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et pensez à regarder le site internet qui s’enrichit régulièrement !

 

TMS : REPORTS ET ANNULATIONS DES SPECTACLES DE MARS ET AVRIL :


Voici un récapitulatif de l'évolution de nos discussions avec les équipes artistiques quant aux reports ou annulations des spectacles des mois de mars et d’avril. Nous vous tiendrons régulièrement informés de cette évolution et des confirmations de dates.
Notez bien que vos demandes de remboursements, reports ou changements seront traitées à la réouverture de la billetterie.

L’image contient peut-être : intérieur

LES SPECTACLES REPORTES :

• Andando - Daniel San Pedro – Pascal Sangla (mardi 17 mars)
Date de report à confirmer

• Les Enfants, c’est moi - Marie Levavasseur (samedi 21 mars)
Date de report à confirmer

• Dans ton cœur - Cie Akoreacro (du 26 au 29 mars)
Reporté du 8 au 11 octobre 2020

• Caligula - Vincent Dumestre – Mimmo Cuticchio - Alexandra Rübner (samedi 28 mars)
Reporté au dimanche 6 décembre 2020

• Le Quai de Ouistreham - Florence Aubenas – Louise Vignaud (du 31 mars au 4 avril)
Reporté du 3 au 7 novembre 2020

• Aimer à perdre la raison - Trio Ayonis (dimanche 26 avril)
Date de report à confirmer

• Formule - Collectif Petit Travers (du 26 au 30 avril)
Reporté du 26 au 30 mai 2020 (sous réserve)


LES SPECTACLES ANNULES :

• Nous, l’Europe, Banquet des peuples - Laurent Gaudé – Roland Auzet (vendredi 13 mars)

• Sao Paulo Dance Company - Cassi Abranches – Marco Goecke – Joëlle Bouvier (mardi 24 et mercredi 25 mars)

• Supersonic & Friends from Congo - Thomas de Pourquery – Supersonic (jeudi 2 avril)

• Concert inaugural d’Escale à Sète 2020 - Chansons populaires de la Bella Napoli (lundi 6 avril)

• Norh Korea Dance - Eun-Me Ahn (jeudi 23 et vendredi 24 avril)

• Blanche Neige ou la chute du mur de Berlin - La Cordonnerie (mercredi 29 avril)

Jean Vilar


J.Vilar dans Don Juan en 1953,
avec D. Sorano - Photo Agnès Varda

Jeunesse sétoise

Jean Vilar naît à Sète le 12 mars 1912. Ses parents tiennent une boutique de mercerie rue Gambetta. On y vend des espadrilles, des corsets. Un sou est un sou. Mais, dans la bibliothèque de son père, autodidacte, fervent républicain, laïc et éclairé : Hugo, Michelet et Zola voisinent avec Shakespeare, Balzac et Stendhal.
Le jeune Vilar, lui, n'oubliera jamais ceux qu'il appelle ses génies familiers : « Le soleil et le ciel, la mer et les vents ». « Hors de Sète, écrira-t-il plus tard, un Sétois est toujours un enfant exilé ». 

Strictement élevé par son père, Etienne, il fit de bonnes études, surtout littéraires, au Collège tout en pratiquant sérieusement le violon qu’il répétait au magasin sous l’oeil paternel. 
Mais déjà, le théâtre le passionnait et, avec le peintre Jean Pinel et quelques copains, il monta en 1930 sa première oeuvre dans la chapelle des Pénitents : une évocation de la Passion de Jésus où il finissait en slip sur la Croix, gardé par l’athlétique Pinel, futur grand peintre, déguisé en robuste centurion ! 
Après son bac, il s’inscrit à la Fac de Montpellier.

Vers Paris

En 1932, il abandonne ses études de lettres et se rend à Paris oû il suit les cours de philosophie d'Alain, et de théâtre de Charles Dullin. Après avoir été codirecteur du théâtre ambulant La Roulotte, il fonde sa propre compagnie, la Compagnie des Sept, en 1943.

En 1942 il a monté sa première pièce : La Danse de mort, de Strindberg. 
En 1945, Meurtre dans la cathédrale, de T.S. Eliot, créé au Vieux Colombier, impose Vilar comme acteur et metteur en scène au public et à la critique. 
En 1947 il fonde le Festival d'Avignon. 
En 1951 il est nommé à la tête du Théâtre National Populaire. Son objectif est de faire venir à Chaillot un public populaire, au moins 2500 personnes chaque soir, à un prix très bas. Il créé l'association des Amis du Théâtre populaire, et fonde la revue Bref. Vilar réussit à associer au théâtre les notions de fête, de cérémonie et de service public.
Ses mises en scène se basent sur un complet dépouillement scénique : pas de décor, un éclairage très contrasté et proche du travail des expressionnistes, des costumes flamboyants. Il prend souvent des peintres comme collaborateurs. Le théâtre doit être à la portée de tous. Il recherche un nouveau public, un théâtre socialement unificateur. "Il s'agit de faire une société, après quoi nous ferons peut-être du bon théâtre".

La fin du TNP

A partir de 1961, le TNP se politise. 
Vilar choisit de monter Antigone, de Sophocle, Arturo Ui, de Brecht, l'Alcade de Zalamea, de Calderon, et une adaptation de la Paix, d'Aristophane, toutes pièces qui traitent du fascisme, de la justice militaire, ce au moment précis de la guerre d'Algérie. 
En 1963 le mandat de Vilar au TNP prend fin. Il se consacre entièrement à Avignon.
En juillet 1968 quelques centaines de contestataires venus de Paris envahissent le festival, gênent les représentations en réclamant l'engagement révolutionnaire des artistes, et cherchent à obliger Jean Vilar à prendre position. La troupe du Living Theater quitte Avignon, mais Vilar parvient à sauver le festival, rappelant que "pendant la Révolution Française, entre 1789 et 1795, les théâtres ont joué tous les soirs".

Jean Vilar meurt le 28 mai, 1971 dans sa maison « Midi le juste », proche du Cimetière Marin. Paul Puaux lui succède à la direction du Festival d’Avignon.

voir aussi Jean Vilar au cinéma

 


Jean Vilar et Monique Chaumette
(épouse de Philippe Noiret) dans
Meurtre dans la cathédrale 
(photo Agnès Varda)

 


statue de Vilar
par Valentine Schlegel,
sa belle-soeur.
(Foyer du Théâtre de Sète).


Vilar par le peintre Pierre Henry


Vilar en répétition


Vilar entre G. Philippe et Gishia

Citations de Jean Vilar

« Le théâtre n'est pas la démonstration analytique de notre condition ; il est le chant dithyrambique de nos désirs profonds ou de nos railleries. »

« Il s'agit donc de faire une société, après quoi nous ferons peut-être du bon théâtre. » 

« L'art du théâtre ne prend toute sa signification que lorsqu'il parvient à assembler et à unir. »

« La culture, ce n'est pas ce qui reste quand on a tout oublié, mais au contraire, ce qui reste à connaître quand on ne vous a rien enseigné.»

« Sète est ce morceau de roc comme détaché de notre Europe, ce coin péninsulaire où la vie quotidienne subit incessamment et jalousement le bonheur ou les folies de la mer et du ciel. Le plus beau théâtre du monde, offrande à l'imagination. Rideau de fond, rideau immatériel, rideau du néant où tout donc peut s'inscrire, où tout est possible ». 

Jean Vilar en quelques dates

1912 : naissance à Sète le 12 mars.
1932 : Arrivée à Paris pour préparer une licence de lettres à la Sorbonne. Jusqu’en 1937, Vilar fréquente le cours de Charles Dullin à l’Atelier. 
1941 : Réformé de l’armée, Il rejoint la troupe des Comédiens de la Roulotte, fondée par André Clavé et liée au mouvement Jeune France. 
1943 : Il quitte La Roulotte pour créer la Compagnie des Sept.
1947 : Jean Vilar organise "Une Semaine d’Art en Avignon", qui deviendra le Festival d’Avignon un an plus tard. Mise en scène de Richard II de Shakespeare dans la Cour d’honneur du Palais des papes. 
1951 : Vilar est nommé directeur du Théâtre du Palais de Chaillot, auquel il rend le nom que Gémier lui avait donné en 1920 : Théâtre National Populaire. Publication du Petit manifeste de Suresnes, où il expose sa vision d’un théâtre populaire. Représentations du Cid de Corneille, et du Prince de Hombourg de Kleist, à Avignon avec Gérard Philipe. Création de Mère Courage de Brecht.
1953 : Début d’une cabale contre Jean Vilar initiée par des critiques conservateurs et certains hommes politiques. On murmure qu’Antoine Pinay veut faire fermer Chaillot. Vilar est accusé d’avoir détourné des fonds, on lui reproche de monter Brecht, considéré comme communiste, et Pichette, jugé trop avant-gardiste, ainsi que Meurtre dans la cathédrale d’Eliot, oeuvre "étrangère". La Mort de Danton de Büchner manque d’être interdite par le ministre et subit lors de sa création les attaques de la CGT et du Parti communiste, qui estiment que Büchner prend le parti de Danton contre Robespierre. 
1959 : André Malraux attribue au TNP une seconde salle, le Théâtre Récamier, destinée à présenter les premières pièces d’auteurs contemporains. 
1960 : La création de La Résistible Ascension d’Arturo Ui de Brecht, alors que le général Salan a lancé un mouvement pour l’Algérie française et que 121 intellectuels viennent de signer un manifeste intitulé "Sur le droit à l’insoumission dans la guerre d’Algérie" connaît un grand retentissement et fait du TNP un théâtre résolument engagé. 
1963 : Jean Vilar abandonne la direction du TNP, confiée à Georges Wilson, mais conserve celle d’Avignon. 
1968 : Suite à l’allocution prononcée par le général de Gaulle le 30 mai, Jean Vilar informe André Malraux qu’il n’acceptera plus désormais aucune fonction officielle. Le TNP renonçant à participer au Festival, Maurice Béjart occupe seul la Cour d’honneur. Après avoir suscité des émeutes, le Living Theatre quitte Avignon. 
1971 : Mort à Sète le 28 mai, dans sa maison « Midi le juste », proche du Cimetière Marin. Paul Puaux lui succède à la direction du Festival d’Avignon.

 



Vilar en famille avec son petit-fils

 

Avec Paul Puaux et Maurice Béjart - photo Atzinger

 



Vilar au cimetière marin

 

  



  




Jean et Andrée

   
                                   Jean Vilar avec Jean-Louis Barrault


avec Philippe Noiret - photo Bernand


avec J.L Barrault - photo Bernand


avec Wilson

[PLAN D'ATTAQUE CONFINEMENT TMS

Voilà une initiative du @tngcdnlyon et de l'équipe de joris mathieu !
Une équipe que nous retrouverons pour la saison 2020-2021...
Ils vous invite à découvrir "Hikikomori- le refuge".
Il s'agit d'une adaptation audiophonique accessible à partir de 11 ans, créé en période de confinement.

L’image contient peut-être : texte qui dit ’l'adaptation sonore inédite! Le lien dans le post [Rendez-vous audio] Hikikomori Le refuge’

 

une belle initiative de nos amis du Théâtre Nouvelle Génération - CDN de Lyon et de l'équipe de Joris Mathieu.
Joris Mathieu que nous retrouverons pour la saison 2020-2021.... Le Théâtre Nouvelle Génération vous invite à découvrir ou redécouvrir Hikikomori – Le refuge de Joris Mathieu en Cie de Haut et Court.
Plutôt qu’une diffusion vidéo, il s'agit d' une adaptation audiophonique inédite du spectacle, accessible à tous dès 11 ans, créée spécifiquement pour l’occasion et à retrouver sous la forme d'épisodes dont voici le premier

Les festivités du Carnaval 2020 de Poussan en vidéo

YouTube :           Cavalcade 2020 à Poussan : Annonce     1′ 01″                    HD 1080P

https://youtu.be/Mh_I99MnkFs

 YouTube :           Carnaval de Poussan 2020 : Cavalcade  15′ 57″                 2160p 4K

https://youtu.be/k4qWDnRkipY

 

Regardez les spectacles de Mélissa sur son site

La Cie Happés porte les projets artistiques de Mélissa Von Vépy.

Artiste franco-suisse, elle débute le cirque à l’âge de 5 ans puis intègre le CNAC dont elle sort diplômée en tant que trapéziste. Depuis 2001, elle crée des spectacles singuliers où les éléments scénographiques qu’elle conçoit font partie intégrante de la dramaturgie de ses pièces.

Toujours fondées sur l’expression aérienne, ses mises en scène explorent les dimensions physiques et philosophiques de la Gravité.

https://www.melissavonvepy.com/?fbclid=IwAR0bTPDomg3hbheWdC2-QxP2FsLQoMZtrUgwtvUuBT7FoRqLJzuQqpRoDvE

Carnet de bord de quarantaine avec Bertand Belin : « On appellera ça l’affaire des masques »

La rédaction de General POP invite des artistes à prendre la parole et à écrire notre carnet de bord de quarantaine. On entame cette première page avec un cri fort bien écrit, un poème éructé sans détour, celui du fameux songwriter Bertrand Belin.

Après nous avoir offert un sublime sixième en 2019, Persona, le compositeur et auteur breton à la voix grave et entêtante, nous revient avec une lettre, écrite de sa plus belle plume, toujours aussi juste et percutante. Gentleman cambrioleur de la poésie moderne, folkeux flatteur à la démarche de rockeur, mais aussi dandy de la chanson française, Bertrand Belin sait ravir les coeurs et les oreilles, et on vous invite à revisiter son répertoire (maintenant que vous êtes cloitrés chez vous et que « vous avez le temps »)…  Pour GPOP, il nous offre son carnet de bord de confiné, dont voici le texte dans son intégralité mais que vous pouvez aussi écouter, lu par son auteur en personne sur notre compte instagram et illustré poétiquement dans cette vidéo

https://generalpop.com/2020/03/24/carnet-de-bord-de-quarantaine-avec-bertand-belin-on-appellera-ca-laffaire-des-masques/

TMS le 13 mars : Nous, l'Europe, Banquet des peuples - L. Gaudé - R. Auzet

THÉÂTRE - MUSIQUE
Créé au Festival d’Avignon en 2019, le texte de Laurent Gaudé questionne la politique au travers d’un récit européen. Roland
Auzet monte un théâtre musical mêlant acteurs, chanteurs et danseurs pour confronter cette utopie du XXe siècle à son
histoire chaotique et son futur incertain.

20 h 30


+ RÉSONANCE
Projection du film "Des lois et des hommes" de Loïc Jourdain
Lundi 16 mars, 20h30, Le Nouveau Palace, Sète ( Cinémas Comoedia et Nouveau Palace à Sète )
Sur l’île irlandaise d’Inishboffin on est pêcheurs de père en fils. Alors, quand une nouvelle réglementation de l’Union Européenne prive John O’Brien de son mode de vie ancestral, il prend la tête d’une croisade pour faire valoir le simple droit des autochtones à vivre de leurs ressources traditionnelles. Fédérant ONG, pêcheurs de toute l’Europe et simples citoyens, John va braver pendant 8 ans les lobbies industriels et prouver, des côtes du Donegal aux couloirs de Bruxelles, qu’une autre Europe est possible.

INFORMATION COVID-19 : Théâtre Molière Sète

Aucune description de photo disponible.

 

A la suite des mesures de prévention annoncées par le gouvernement, le Théâtre Molière Sète, scène nationale archipel de Thau ferme ses portes et annule toutes les représentations des spectacles prévues à partir du 16 mars, et ce jusqu’à nouvel ordre.

"Nous vous tiendrons informés de l’évolution de la situation dans les meilleurs délais (réouverture de la billetterie, report et reprise des spectacles, ...)."

"Nous vous prions de bien vouloir patienter avant de demander l’échange ou le remboursement de vos billets notre service billetterie étant fermé."

Pour éviter toute propagation, merci d’éviter l’envoi postal pour l’instant.

"Vous pouvez également faire don de votre billet et ainsi soutenir le théâtre."

"Afin d’être informés, n’hésitez pas à consulter nos réseaux sociaux : Facebook, tweeter, Instagram…."

SUN - THE BRIDGE / Soundcheck Live Session, en cadeau

" Sun venait de faire son soundcheck quand la nouvelle est tombée: Pas de Show ce soir, Covid 19! "
Merci Karoline Rose & Sun de partager cette vidéo, c'est comme si on était ensemble !
Prenez soin de vous !

Mais qui est Karoline Rose ?
Dès l'âge de 12 ans, Karoline Rose tourne dans des groupes allant du Punk au Metal à travers l'Allemagne, où elle est née. Arrivée en France à 15 ans, elle growle et hurle dans des groupes de Deathmetal avant de se faire repérer à The Voice 2.
Sa voix singulière, sa maÎtrise des cris et son charisme unique l'amènent à chanter et jouer dans des comédies musicales : 1789, Les Amants de la Bastille, # I Love Piaf, La Mécanique des Anges mais aussi dans des opéras contemporains.
Chez Guillaume Vincent aux cotés de Camélia Jordana Mimi, Scènes de la vie de Bohème puis Roland Auzet H2H, Hedda Gabler, d'habitude on supporte l'inévitable.
Karoline continue parallèlement à faire de la musique avec l'artiste Babx et enchaîne les premières parties (Nina Hagen entre autres). C'est lorsqu'elle ouvre pour Jeanne Added que le producteur Dan Lévy (The Dø) la repère. Ensemble ils posent les bases du son Brutal Pop qui allie enfin le songwriting Pop avec la violence du Metal Extrême.
Le batteur Metal Vincent Kreyder sortant de longues tournées européennes à ce moment précis rejoint alors le groupe. Ils forment le duo Brutal Pop SUN sous le regard bienveillant de Dan Lévy. C'est sous cette forme de duo qu'ils arpentent les clubs, les festivals rock mais aussi les scènes nationales et le Festival In d'Avignon.