ASSOCIATIONS & Partis

Les Blouses Roses présentes à Carrefour

Comme chaque fin d’année, elles sont présentes toute la journée de ce samedi dans la galerie de Carrefour Balaruc afin de récolter jouets et cadeaux qui apporteront un peu de bonheur aux enfants hospitalisés ainsi qu’à nos aînés.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

Réunion d'information pour les associations travaillant auprès des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville

Ce mardi 19 novembre à 18h30 dans les locaux de Sète Agglopôle (4, avenue d'Aigues à Frontignan), le partenaire, l'association PSL 34 (Profession Sport & Loisirs) organise une réunion d'information pour les associations travaillant auprès des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville.

L’objectif est d'apporter des conseils en matière de gestion, de gouvernance et de dimension collective des projets menés au sein de celles-ci. Thème de la réunion : Responsabilités et Assurances.

Le Mastroquet vous propose un atelier Écriture

Le Mas'TroquetCe jeudi 21 novembre, à 19h15 à l'espace Ferdinand Buisson, le Mastroquet vous propose l'atelier Écriture qui sera suivi d'un atelier Jeux.
Comme d'habitude partage des bonnes choses que chacun aménera autour d'un verre.

Les élections des membres du Comité social économique de l 'établissement des thermes de Balaruc les bains

 Elles ont eu lieu le 14 novembre 2019.

 Voici les résultats :

Inscrits : 450   Votants : 335  Exprimés : 305.  Le taux de participation est de 74.44 % et est très honorable. Ce qui démontre que les salariés font confiance aux organisations

syndicales pour mettre en place  cette nouvelle institution représentative du personnel.

 CGT :  6 sièges :  5 pour le Collège Employé-Ouvriers   1  pour le Collège Maîtrise

 CFDT : 6  sièges :  3 pour le Collège Employé-Ouvriers    1 pour le Collège Cadre   2 pour le Collège Maîtrise

Total des voix :

 CGT : 152 voix 49.83 %

 CFDT : 153 voix  50,16 %

 

Au Mas'Troquet Bernard Délicieux raconté par Jean-Louis Bonnet

 crocCapture

Ce jeudi le Mastroquet a à nouveau offert une soirée comme il les aime tant ! Jean-Louis, avec sa passion, son enthousiasme, sa verve et son humour a entraîné l'auditoire sur les traces de Bernard Délicieux, ce Montpelliérain né en 1260 qui, après des études à Montpellier où il connut Arnaud de Villeneuve, a préféré entrer chez les Franciscains à Béziers puis à Carcassonne.

A cette époque règne dans le sud de la France une véritable hystérie cathare menée par de grands Inquisiteurs.

Pour comprendre le parcours de cet homme hors du commun qui lutta toute sa vie contre l’Inquisition, Jean-Louis a su éclairer le public sur le contexte historique, politique, religieux et social de l’époque.

Un grand moment de bonheur partagé comme les aime le Mastroquet !

Un grand merci à Jean-Louis !

L'association Cap au Large, l’école de voile croisière ouverte à tous,

Cap au large_2

L'association Cap au Large, l’école de voile croisière ouverte à tous, accueille depuis une vingtaine d'année tous les publics, du simple particulier au groupe constitué, à bord de deux voiliers de 17 et 11 mètres.

Sécurité, Convivialité et Professionnalisme - tous nos moniteurs sont diplômés - sont les maîtres mots à bord, que ce soit pour une sortie demi-journée au départ de Sète ou une croisière de plusieurs jours.

L’école de voile est ouverte toute l’année. Des navigations sont notamment organisées chaque samedi après-midi dans le Golfe du Lion.
Nos moniteurs diplômés d’État vous accueillent également en semaine pour des navigations à la journée ou demi-journée. Enfin, des croisières de plusieurs jours peuvent être organisées tout au long de l’année.

Contactez l'association Cap au Large par mail ou par téléphone (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.06.32.49.57.75) pour nous faire part de vos envies de navigation.
Nous proposerons alors à d’autres adhérents de vous accompagner afin d’obtenir un minimum de trois personnes.Cap au large_1


 A partir de 30 € par personne (la demi-journée en mer), adhésion comprise.
Possibilité d'hébergement avant et après les séjours à bord.
 
 
Possibilité d'hébergement avant et après les séjours à bord.
Période(s) d'ouverture

Toute l'année

Tous les jours

Pour François Liberti "Il y a urgence pour un monde de justice sociale… !"

François Liberti précise à ce sujet : 

"On vit un monde formidable !"

"Emmanuel Macron rabote et supprime les prestations chômage, réduit l’APL aux locataires, les crédits pour la santé et veut désormais s’attaquer aux retraites."

"Pendant ce temps, « Champagne » au top 5 des rémunérations des entreprises du CAC 40 :

  • Bernard Charlès, PDG de Dassault Systèmes : + 33.1 millions d’euros en 2018.

  • François-Henri Pinault, PDG du groupe Kering : + 17.3 millions d’euros en 2018.

  • Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan : + 14.3 millions d’euros en 2018.

  • Douglas Pferdehirt , DG de TechnipFMC : + 11.7 millions d’euros en 2018.

  • Jean-Paul Agon, PDG du groupe l’Oréal : + 9.5 millions d’euros en 2018."



 

Pour François Liberti, il faut détruire les Murs

François Liberti

Histoire de mur !

"La commémoration de la chute du mur de Berlin, vestige de la guerre froide, nous renvoie à la dure réalité de la mondialisation libérale, où les murs continuent de se dresser comme jamais …"

"Aujourd’hui, on compte 70 à 75 murs construits dans le monde, couvrant plus de 40 000 kilomètres.

Du mur de Trump entre le Mexique et les Etats-Unis, à celui édifié par Israël en Palestine, pour exclure et priver les palestiniens de leur propre terre, les atteintes aux libertés et aux droits des peuples « dans le monde libre », laissent indifférents les grands médias….

Il faut détruire tous les murs !"





 

En novembre, le GIHP visite le Musée de la Romanité de Nîmes !


La Vie Associative du GIHP Occitanie - LR organise une visite du Musée de la Romanité à Nîmes : le dimanche 17 novembre 2019 à partir de 11h30.
Sur place, les participants se retrouveront autour d’un repas au restaurant Ciel de Nîmes avant d’effectuer une visite guidée du Musée à partir de 15h.
28 personnes au total sont attendues pour cette journée.
Pour l’occasion, 4 véhicules aménagés du GIHP sont mobilisés.
Les sorties de la Vie Associative sont notamment subventionnées par le Département de l’Hérault,
la Région Occitanie, les villes de Montpellier, Castelnau-le-Lez, et la Mutualité Sociale Agricole.

"Réinventer la démocratie", un débat instructif avec la Ligue des droits de l'Homme Sète bassin de Thau

13 novembre 2019 "Réinventer la démocratie"

Réinventer la démocratie

Près de 130 personnes sont venues assister à la conférence débat organisée par la LDH Sète et Bassin de Thau ce mercredi 13 novembre.

Le Palace n’étant plus disponible pour les Associations, nous avons été accueillis dans la grande salle de la Bourse du Travail.

Pierre Confavreux, président de la section locale, a rappelé notre souci d’agir pour la défense des droits et libertés, de toutes et de tous ainsi que notre attachement à l’organisation de tels débats publics, rassemblant ceux, venus de tous les horizons politiques et sociaux, qui sont soucieux de débattre, réfléchir, discuter,

 rousse22Capture

La «démocratie continue»

La réunion a été animée par le Professeur Dominique Rousseau (1) qui nous a fait l’honneur d’accepter de venir  à Sète malgré ses multiples engagements professionnels et citoyens.

D. Rousseau a présenté son concept de «démocratie continue», élaboré tant dans le cadre de son travail universitaire avec d’autres chercheurs qu’à titre individuel.

Au préalable, il insiste sur le fait que la démocratie, qu’elle soit représentative ou même dite participative, vit une véritable crise, partout dans le monde.

Crise qui n’est pas soignable par de simples pansements lui permettant de repartir telle quelle !

Il va falloir révolutionner nos schémas actuels de pensée. Comparaison avec l’époque de la Renaissance ou de la 1ère marche sur la lune.

Il insiste sur le rôle essentiel d’une Constitution, basée sur le respect des «droits de l’Homme» (les Hommes naissent, et demeurent, libres et égaux en droits).

Il rappelle que les droits n’ont pas pour but  d’individualiser mais, bien au contraire, de permettre des rencontres et le vivre ensemble.

Un des principes de base est de prendre au sérieux les citoyens (qui se prennent, alors, eux-mêmes au sérieux (on ne naît pas citoyen, on le devient !). Et de se rappeler que tous les nouveaux droits sont nés d’une révolte.

Ses principaux objectifs sont de diminuer le poids de l’Etat (pas des services publics !) au profit de la Société (au sens large, alors qu’elle est dominée actuellement par la sphère économico-financière).

Il faut aussi mettre fin au principe de «souveraineté» au bénéfice d’un «en-commun». Le pacte de Marrakech montre combien, par exemple, la lutte contre la corruption ou la mise en œuvre d’une politique d’accueil des migrants nécessitent une politique internationale. La crise grecque, elle, nous rappelle que des décisions, prises ailleurs que dans le pays ,concernent directement celui-ci, sans que les électeurs de ce pays aient un quelconque pouvoir d’intervention.

Parmi les solutions proposées : un statut pour les «lanceurs d’alerte», la suppression du Conseil d’Etat et d’un ministère de la Justice (remplacé par une haute autorité indépendante), l’obligation pour tous les députés d’organiser des «assemblées primaires» (décisionnaires) au niveau de chaque circonscription, sur tous les sujets à débattre ou à proposer. Avec une fédération de ces projets par un nouveau CESE (Conseil économique, social et environnemental) .

Les propositions de D. Rousseau sont basées sur une parfaite connaissance de la Constitution et des déclarations des droits de l’Homme tout en s’appuyant sur de nombreux auteurs «classiques» (Descartes, Sieyès, …) mais aussi plus contemporains (Simone de Beauvoir, Camus -je me révolte, donc nous sommes-, …), des films (12 hommes en colère ou encore le dernier de Costa-Gavras) voire plus inattendus, comme  Mickaël Jackson ou les allégories de Blanche Neige et la chèvre de Mr Seguin …

 

Les débats

A l’issue de cet exposé, très unanimement applaudi, un dialogue s’est établi avec la salle. De nombreux sujets ont pu être abordés tels que le statut des lanceurs d’alerte (et le rôle ses syndicats, collectifs, …), la recherche du bonheur, le rapport de force tant au niveau mondial que dans l’entreprise, les difficultés opérationnelles des assemblées primaires, la constitution des conseils municipaux non proportionnelle aux résultats, l’accueil des immigrés, la hiérarchie, la semaine de 3 jours, le revenu universel d’activité, l’éducation civique, le rôle de l’école, la défense des services publics, la hiérarchie des normes, le droit des végétaux, de l’eau, de la terre.

Soirée conclue par un buffet convivial où chacun(e) a pu prolonger les discussions, tant avec Dominique Rousseau qu’avec les participants.

rousseCapture

 

 1) Dominique Rousseau est Professeur de droit constitutionnel à Paris Sorbonne. Egalement fortement engagé dans la vie citoyenne. Il a été ainsi membre du Conseil supérieur de la magistrature, membre de nombreuses commissions appelées à éclairer le gouvernement  ainsi que, actuellement, président du Tribunal constitutionnel d’Andorre.

Auteur de nombreux ouvrages relatifs la démocratie et à sa nécessaire  refondation, Dominique Rousseau est aussi connu, et apprécié, dans notre région, pour ses tribunes dans le Midi Libre du dimanche. Où il expose, avec brio, ses propositions, originales le plus souvent mais toujours argumentées, pédagogiques et concrètes.