agglo bassin de Thau

4e édition des Estivales de Thau à Sète!

L’image contient peut-être : texte

Les Estivales de Thau prennent leur quartier à Sète jeudi 26 juillet quai Léopold Suquet. Une balade gustative au bord du Cadre royal à la découverte des produits du terroir avec dégustations et animations musicales.

Pour éviter le coup de chaud, l’événement se déroule en nocturne de 18 h à minuit et pour faciliter l’accès à la manifestation, des bateaux-bus sont programmés toute la soirée au départ du quai Paul Riquet (parking du mas Coulet). De quoi vous laisser la possibilité de profiter verre à la main d’une agréable soirée au bord du canal. Huîtres, moules, tielles, biscuits… accompagneront la découverte des vins régionaux.

Pour satisfaire les curieux et les gourmands, deux tarifs sont mis en place : un billet  à 2 € donnant droit à un verre, un porte-verre et une dégustation de vins au choix ou un billet à 5 € pour un verre, un porte-verre et trois dégustations de vins au choix.

D’année en année, le succès de la manifestation en fait une vitrine de la richesse et de la diversité des patrimoines viticole et conchylicole du Bassin de Thau, deux piliers de l’économie locale.

C'est parti pour le jeu-concours des "Estivales de Thau" !

Pour avoir une chance de remporter 1 magnifique panier gourmand, répondez avant 16h30 à la question du jour, ce mardi : « La pose de la première pierre du futur centre aquatique Raoul Fonquerne s’est déroulée le 13 juin dernier à Sète. Quel grand champion de natation parrainait l’événement ? »

Florent Manaudou ? Fabien Gilot ? Michael Phelps ?

Parmi les personnes qui donneront la bonne réponse, l’une d’entre elles sera aléatoirement choisie via un outil de tirage au sort virtuel et remportera un beau panier garni de produits du terroir. Elle sera prévenue par messagerie privée via Facebook.

Le lot sera à retirer dès 19h le jeudi 26 juillet à Sète (Quai Léopold Suquet), sur le stand de Sète agglopôle méditerranée.

Règlement du jeu-concours https://bit.ly/2yF7mDS

 

Les pirates du Recycleur ont débarqué à Mèze

Avant de se lancer dans une nouvelle Chasse aux TRISORS sur les plages du territoire, les pirates du Recycleur ont débarqué à Mèze ce vendredi pour l'ouverture du Festival de Thau.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Chaque soir, depuis leur "lombrik" mobile, ils initieront le public à un art culinaire un peu particulier à base d'épluchures et de vers de terre. Une manière originale et ludique de se familiariser avec le compostage, arme absolue contre la prolifération des déchets que Sète agglopôle méditerranée rend désormais accessible à tous.

Alors rendez-vous sur le Village des rencontres (parking du port à Mèze) jusqu'à dimanche soir ou contactez le service déchets pour commander votre composteur (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Conseil d'Agglo au centre Léo Malet de Mireval

A 18 heures sonnantes, ce jeudi 19 juillet au centre Léo Malet de Mireval, le Président François Commeinhes fait l'appel et commence à aborder tambour battant les 18 points à l'ordre du jour.
Les élus présents, les employés de l'agglo et la presse disposent d'un dossier avec l'ordre du jour et le contenu de chaque intervention.
Le travail du conseil pourrait sembler bien expéditif à un observateur novice, mais chaque participant a pu étudier à loisir les décisions à prendre.
En fait peu de questions seront posées: trois seulement, et sur des points secondaires.
Tous les votes sont adoptés à l'unanimité, ce qui montre un vrai consensus au niveau des élus de l'Agglo. 



Une fois n'est pas coutume, mais pour des raisons d'intendance, on commençait par le dernier point: celui du Conseil de Développement. Les conseils de développement sont des instances de démocratie participative, composée de bénévoles. Ce sont des lieux d'échange sur le devenir du territoire, en partenariat avec les élus, les professionnels et le milieu associatif. C'est un relai entre citoyen et instances élues.
les conseils de développement sont structurés au sein de la région. Il existe même des instance nationales des conseils nationaux ... dont le congrès devrait se tenir en octobre au théâtre Molière de Sète.
Le président  nous adressé un tableau optimiste de l'action du conseil de développement, qui s'articule sur trois points:

  •  Innover comme levier du développement de l'économie créative
  • mieux vivre ensemble sur le territoire
  • la lagune de Thau et la Garrigue au coeur de l'agglomération

Le premier point consistait à l'étude des actions mises en place par l'Agglo pour répondre à un certain nombre de recommandations faites par la cour des comptes, en particulier concernant le respect de la durée légale de travail.

Les actions de SAM suite aux préconisations de la CRC

La Chambre régionale des comptes Occitanie a exercé un contrôle des comptes et de la gestion de l’ex-Thau agglo pour les exercices 2010 à 2016. Son rapport avait été communiqué au Conseil communautaire du 20 juillet 2017, date à partir de laquelle la collectivité avait un délai d’1 an pour présenter devant cette même assemblée un rapport précisant les actions entreprises à la suite des observations et des recommandations formulées par la CRC. Sam a mis en place les actions nécessaires suivantes :

  • La constitution de provisions pour risques conformément au CGCT.

  • L’ajustement du prélèvement de la TEOM aux besoins du service.

  • Le respect de la durée légale de temps de travail fixée à 1607 heures.

L’agglopôle s’engage pour le Label Ecomobilité 2018

Sète agglopôle méditerranée poursuit des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d'économie d'énergie et de promotion des énergies renouvelables. Elle est engagée dans un Plan Climat Energie Territorial et est, à ce titre, reconnue "Territoire à énergie positive pour la croissance verte" par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. L’implication de l’agglopôle se traduit dans sa politique globale de mobilité durable par la mise en œuvre d’actions en lien avec l’écomobilité. Considérant que l’Agence de Maîtrise de l’Energie (ADEME) propose un label de l’écomobilité pour les collectivités qui œuvre dans ce secteur, l’agglopôle a déposé un dossier (validé en mars dernier) avec un plan contenant les trois actions suivantes : la mise en place d’un dispositif d’auto stop organisé, la mise en place pour ses agents d’une Indemnité Kilométrique Vélo (IKV) et le remboursement des abonnements transport en commun (TC) à 100%. Les élus communautaires ont voté l’adhésion de l’agglopôle à la charte d’engagement Label « Écomobilité 2018 », à travers lequel SAM s'engage à mettre en œuvre le plan d'actions tel que défini dans son dossier de candidature, et en assurer le suivi, et transmettre à l'ADEME en fin d’année 2018, une fiche d’évaluation des actions réalisées.


Ensuite étaient examinées les modifications de fonctionnement de l'aéroport de Béziers-Cap d'Agde.


Puis la mise à disposition des équipements de la commune, en location, ou en prêts à des associations.


Le point 3 concernait l'aide à certains projets des communes (en particulier 287 000 € pour la requalification de la station balnéaire de Marseillan-plage).

L’agglo soutient les projets structurants pour ses communes

Dans le cadre des subventions d’équipement que l’agglopôle attribue aux communes, SAM participera à hauteur de 287.700 € à la requalification de la station balnéaire de Marseillan-Plage et le développement des modes doux de mobilité sur l’avenue des Campings, ainsi que la création d’espaces publics de convivialité. L’agglo soutient également la réalisation d’une maison de loisirs créatifs à Frontignan (50.000 €), ainsi que des travaux de rénovation et l’acquisition de nouveaux équipements indispensables pour la cantine scolaire à Mireval (53.867 €).


Le point 10 concernait la mutualisation de Sète Agglo et de la ville de Sète pour optimiser les achats concernant des travaux de voirie. La Ville de Sète et Sète agglopôle méditerranée grouperont leurs commandes dans le cadre de travaux d’extension du réseau de collecte des eaux usées (assainissement) et de celui du renouvellement de la conduite d’eau potable du chemin du Glacis. Et ce afin d’optimiser les coûts, mais aussi l’organisation des travaux et la gêne aux usagers. Le montant estimé est de 340.000 € HT (200.000 € pour l’assainissement, financés par l’agglo et 140.000 € pour le réseau potable financés par la ville de Sète).


Le point 12 fixe la taxe de séjour, et précise ceux qui y sont assujettis.


Taxe de séjour

Instaurée en janvier 2017, la taxe de séjour est applicable sur les communes de Balaruc-le-Vieux, Bouzigues, Gigean, Loupian, Mèze, Mireval, Montbazin, Poussan Vic-la-Gardiole et Villeveyrac. Les 4 autres communes de l’agglopôle (Sète, Marseillan, Frontignan et Balaruc-les-Bains) ayant institué la taxe pour leur propre compte. Un reglement d’application de cette taxe est mis en place afin de fixer les modalités de déclaration et de paiement selon les natures d’hébergement assujetties. A compter du 1er janvier 2019, les tarifs sont ainsi fixés : pour les terrains de camping et de caravanage classés en 3, 4 et 5 étoiles, les emplacements des aires de camping-cars et les parcs de stationnement touristiques par tranche de 24h , le tarif est relevé de 0,06 €. Pour les hôtels, résidences ou meublés, de tourisme 4 étoiles, le tarif est ramené de 2,48 à 2,20 €. Pour les hôtels, résidences ou meublés, de tourisme 1 étoile, villages de vacances 1, 2 et 3 étoiles, chambres d’hôtes étoiles, le tarif passe de 0,83 € à 0,88 €. Pour les hébergements en attente de classement ou sans classement (sauf hébergements de plein air, chambre d’hôtes, aires de camping-car), il s’appliquera désormais un pourcentage de 5% -hors taxe additionnelle- sur la nuitée/loyer HT par adulte. Pour les ports de plaisance, la taxe au forfait passe au réel.

 


Le point 13 concerne Initiative Thau, une plateforme formé de professionnels bénévoles pour soutenir la création d'entreprise, la reprise, par l'octroi de prêts sur l'honneur, sans intérêts. Ainsi Initiative Thau a soutenu depuis sa création 485 projets pour un montant de 6,7 millions d'€, permettant la création ou le maintien de 1425 emplois. L'Agglo a décidé de soutenir Intiative Thau à hauteur de 62 500 €.Initiative Thau (association Loi 1901 créée en 1998) est une plateforme d’initiative locale qui soutient le créateur ou le repreneur d’entreprise par l’octroi d’un prêt d’honneur sans garantie et sans intérêt, à titre personnel. SAM participe au Fonds d’intervention de l’association, ainsi qu’à son fonctionnement, sur la base de 0,50 € par habitant. Le montant alloué à l’association est réparti à 40% sur le fonds d’intervention et à 60% sur le fonctionnement de la structure.

Sur l’année 2018, Initiative Thau a effectué 224 nouveaux contacts dans la filière générale ; 66 dossiers ont été instruits par les comités d’agrément ; 41 projets ont été financés dans le cadre du prêt d’honneur Initiative représentant 584 500 €. Au vu des bons résultats de cette structure, les élus communautaires ont voté l’attribution d’une subvention de 62 500 € à Initiative Thau, au titre de l’exercice 2018, répartie comme suit : 60% sur le fonctionnement (soit 37 500 €) et 40% sur le fonds de prêt (soit 25 000 €) ; ce dernier s’auto-alimentant par les remboursements des entreprises. Depuis sa création, Initiative Thau, avec plus de 6,7 M€ de prêts accordés, a soutenu 485 créations ou développements d’entreprises, permettant la création ou le maintien de 1425 emplois.

Le point 16 concerne l'adhésion de Sète Agglopôle Méditerrannée au label "EcoMobilité", proposé par l'ADEME, en particulier en mettant en place un dispositif d'auto-stop organisé, en remboursant les agents utilisant les transports en commun, et en attribuant à ceux qui viennent au travail à vélo une indemnité kilométrique.
Pour les lecteurs intéressés, voir notre article sur la concertation préalable au Plan de Déplacement Urbain de l'agglo.

19 heures sonnantes, la séance est levée et les membres du conseil vont aller se divertir à la joyeuse Festivale proposée ce soir là à Mireval : musiques, dégustation de produit du terroir, ambiance festive...

Trains intercités : Sète agglopôle méditerranée veut mettre le Bassin de Thau sur les bons rails

De la gare 



Dans le sillage des conclusions de la commission parlementaire Duron, François Commeinhes, président de Sète agglopôle méditerranée a déjà pu obtenir, l’an passé, grâce à différentes démarches engagées en ce sens, le maintien d’arrêts de trains d’équilibres du territoire (TET) dits trains intercités, alors que ces derniers étaient menacés.

Dans le cadre du 2ème comité de concertation pour un schéma directeur de la ligne ferroviaire Bordeaux-Toulouse-Montpellier-Marseille, conduit par la Préfecture de Région, Sète agglopole méditerranée, a également apporté les commentaires et contributions de l’intercommunalité.

Parmi 3 scenarii proposés, c’est le A bis qui ressort comme le plus respectueux des attentes des élus et des usagers dans le souci d’une optimisation de l’utilisation de la ligne, fret compris. Mais il implique en contre partie des adaptations.

Ainsi, en ce qui concerne Sète et son Bassin de vie et d’emplois : l’EPCI demande toutefois le maintien de 3 arrêts pour ne pas dégrader la desserte. En effet, si, selon le SNCF, en moyenne les montées par train sont de 20 à Béziers, 9 à Sète, 14 à Arles (20 à 23 l'été), 12 à Marmande, 25 à Agen , celle-ci « oublie » de dire qu’en saison ce nombre est porté à 9 à 17 en saison de juin à septembre.

A noter : La SNCF veut en effet des suppressions d’arrêts pour ramener de 6 h 10 min à 5 h 50 min le temps de trajet Bordeaux – Marseille. Motif officiel : rendre le train compétitif par rapport à l’avion.

« Cet argument n’a pas de sens : dans les 2 cas l’avion est nettement plus rapide sur Bordeaux – Marseille et le trafic, essentiellement lié à du cabotage entre villes intermédiaires, est insensible à ce faible gain de temps. » commente ainsi François Commeinhes.

Argument réel : au-delà de 6 h, la SNCF a besoin d’une 2ème équipe  compte tenu de sa règlementation sur les temps de travail.

« Quoi qu’il en soit, la réduction du nombre d’arrêts ne correspond pas à un besoin commercial, surtout pour des trains d’équilibre du territoire, mais à un souci d’économie, certes recevable à condition que ce ne soit pas au détriment de la qualité de service. » comment François Commeinhes qui poursuit :

 

« La SNCF annonçant des pertes de recettes en alternant certains arrêts, cet argument n’est pas acceptable car elle réalise en face des économies. Il s’agit pour elle de se concentrer sur ses activités les plus rentables ; ce n’est pas une critique en soi, mais ce souci doit plus que jamais être tempéré par la mission d’aménagement du territoire des trains intercités. »

 

Il appartient maintenant à M. le Préfet de la Région Occitanie de soumettre à Mme la Ministre des Transports les résultats de la concertation, en vue de l’approbation du schéma de service pour 2020. «  Cet horizon, pour important qu’il soit, ne marque pas la fin des travaux engagés, car il nécessaire de définir une vision de plus en plus long terme, notamment avec l’impact de la mise en service du TGV Nîmes-Montpellier associée à ses deux nouvelles gares. »

A conclu François Commeinhes.

Les Augustales : 2 jours pour découvrir l’Antiquité

La manifestation, organisée par Sète agglopôle méditerranée, se tiendra les samedi 28 (dès 14h) et dimanche 29 juillet (dès 10h) au Musée Villa-Loupian (RD 158 E4 à Loupian).

Gratuite, elle est destinée à un public familial, mais aussi aux passionnés d’histoire et d’archéologie gallo-romaine. De nombreuses animations sont prévues durant tout le week-end pour petits et grands, autour des civilisations grecque, celte et romaine (jeux, ateliers, démonstrations, initiations, dégustations…).

augusCapture

Le dimanche matin à 10h30, un défilé militaire et civil est prévu dans le village de Loupian accompagné des troupes de reconstitution, civils, artisans, musiciens. Départ du Centre Nelson Mandela, rue des Horts.

Restauration rapide et buvette sur place. Prêt de costumes adultes et enfants au point accueil.

TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME DES AUGUSTALES 

Conseil communautaire de Sète agglopôle méditerranée ce jeudi 19 septembre

 

 Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée

Sète Agglopôle méditerranée tenait ce jeudi  son conseil communautaire du mois de septembre, au Gymnase Di Stefano – 23 rue Romain Rolland).

22 points étaient soumis à délibération lors de cette séance. L'ordre du jour : http://www.agglopole.fr/wp-content/uploads/2019/09/

Avec en quelques sujets prêtant à discussions. Ci-dessous le résumé des points principaux votés ou actés (rapports).

Mais tout d'abord, le Conseil de Développement a présenté son bilan 2018 :


Le Rapport annuel du Conseil de développement est présenté ce jour en Conseil communautaire. Le C2D est une instance de démocratie participative, composée de bénévoles issus de la société civile, qui s’engage en faveur de l’intérêt général. L’année 2018 a été essentiellement marquée par la co-construction entre élus municipaux et Conseil de développement, de notre projet de territoire qui a été adopté unanimement en décembre 2018.

"Cette démarche innovante a d’ailleurs été largement saluée lors des 20 ans des Conseils de développement célébrés le 24 juin dernier à Paris. Ce projet de territoire a amené les acteurs du C2D à reconfigurer les groupes de travail, pour être vraiment en phase avec les sujets identifiés. Afin de produire des avis (sur saisines) et des contributions (en auto-saisines), le C2D a décidé de s’appuyer sur des experts qui, par des conférences, apportent des éclairages sur les dernières avancées technologiques ou sociétales. L’année 2018 a également été marquée par l’accueil des 12e Rencontres nationales des Conseils de développement à Sète où plus de 250 personnes ont échangé durant 2 jours sur leurs travaux. Ces Rencontres ont accueilli Mme Gourault, Ministre. Ces Rencontres ont marqué la reconnaissance de notre Conseil de développement à l’échelon national. Elles ont également été l’occasion de créer un réseau régional des Conseils de développement. 2018 fut une année particulièrement riches, passionnante et a conduit à une reconnaissance locale, régionale et nationale des travaux portés par le Conseil de développement de Sète agglopôle Méditerranée."
 
 
 
Les communes membres, le C2D et le Syndicat Mixte du Bassin de Thau ont donné leur avis sur le PLH 2019/2024.

Défini à travers 7 orientations stratégiques et 21 actions, le projet de PLH 2019/2024 avait été approuvé en séance de Conseil communautaire du 21 mars 2019. La délibération du CC a été ensuite soumise pour avis aux communes membres et au Syndicat Mixte du Bassin de Thau (SMBT). L’agglopôle a également souhaité consulter le Conseil de développement pour la prise en compte de ses préconisations dans le projet de PLH. Ces derniers ont disposé d’un délai de 2 mois pour se prononcer. En ce sens :

10 communes se sont prononcées favorablement par délibération sur le projet de PLH : les avis des autres communes étant réputés favorables conformément aux dispositions de l’article R.302-9 du CCH.

Le Comité syndical du SMBT a émis un avis favorable par délibération n° 2019-11 du 10 juillet 2019.

Le Conseil de développement a transmis ses remarques sur le projet de PLH dans une note adressée le 17 mai 2019.

 
"Suite à son approbation par le CC de ce soir, le projet de PLH sera ensuite transmis au Préfet pour avis du comité régional de l'habitat, qui dispose d'un délai de deux mois pour se prononcer. Ensuite, le Conseil communautaire délibèrera à nouveau pour adopter le PLH éventuellement modifié, après consultation des communes, si la nature et l'importance des modifications demandées par l'Etat le justifient. Cette délibération sera notifiée aux communes membres et aux personnes morales associées.
Le PLH est conçu pour une durée de 6 ans, avec un bilan effectué à mi-étape. "
 
 
Construction de 60 logements locatifs sociaux (opération « Les Lilas ») à Gigean

Sète agglopôle méditerranée soutient la production de logements locatifs sociaux, ce projet s’inscrit pleinement dans les préconisations et les orientations du PLH 2019/2024 en cours d’adoption, notamment en ce qui concerne « l’effort de production de logements sociaux, tout en veillant aux équilibres territoriaux ».

Une subvention de 600 000 € est attribuée à Sète Thau Habitat par l’agglopôle, sur ses fonds propres, pour la réalisation de 60 logements locatifs sociaux, rue du Four de grille à Gigean. Au titre de la délégation de l’Aide à la pierre, une subvention de 142.000 € sera également versée à Sète Thau habitat
Les travaux devraient démarrer au 2e semestre 2019 pour une livraison prévue premier semestre 2021.
 
 
Taxe de séjour applicables à compter du 1er janvier 2020
La Taxe de séjour a été instaurée le 26 janvier 2017 par délibération du Conseil communautaire sur les communes de Sète agglopôle méditerranée, excepté celles qui ont institué la taxe pour leur propre compte : Sète, Marseillan, Frontignan, Balaruc-les-Bains. Elle est donc applicable sur les communes de Balaruc-le-Vieux, Bouzigues, Gigean, Loupian, Mèze, Mireval, Montbazin, Poussan, Vic-la-Gardiole, Villeveyrac.
 
 
Un « tiers lieu » pour favoriser la créativité, l’initiative, le partage et l’activité économique.

L’association « Sète en Commun » avec laquelle Sète agglopôle méditerranée a déjà établie des partenariats, notamment dans le cadre de la politique de la Ville, propose à Sète agglopôle méditerranée et à des partenaires sociaux, culturels et économiques, de créer sur le territoire du bassin de Thau un tiers lieu structurant, nouvel outil au service du développement économique, social, écologique et culturel et du renforcement de la cohésion territoriale.

Créée en 2016 par des habitants et professionnels de Sète autour d’un projet de coworking, l’association « Sète en commun » anime un premier espace de travail partagé à Sète entre février 2017 et janvier 2018. En septembre 2018, l’association élargit son objet social pour porter un projet beaucoup plus ambitieux de création d’un grand tiers lieu à l’échelle du territoire. L’étude de définition du projet a fait l’objet d’une aide par Sète agglopôle méditerranée décidée par délibération du Bureau communautaire du 18 avril 2019.


Un tiers lieu est un espace de rencontres entre personnes et compétences variées qui n’ont pas forcément vocation à se croiser. Il permet les rencontres informelles et favorisent la créativité issue des interactions sociales, notamment à travers l’ouverture, la flexibilité, la convivialité et l’accessibilité. Chaque tiers lieu à sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, mais tous favorisent la créativité, l’initiative, le partage et l’activité économique.


Dénommé « la Palanquée », le tiers lieu sera une véritable “fabrique de territoire“. Dans un objectif d’utilité sociale et d’intérêt collectif, il visera à faire émerger des réponses innovantes et multiples aux besoins du territoire, à soutenir la dynamique entrepreneuriale et à multiplier les initiatives dans la transition écologique, l’innovation sociale. Il développera la coopération et le « faire ensemble » et conjuguera numérique et rencontre physique, actif sur tout le territoire à travers une implantation à Sète, rue Gabriel Péri et une action itinérante dans les communes (Fab lab mobil).
 
La finalité d'intérêt collectif de la SCIC « la Palanquée » sera de viser à contribuer au développement économique et à la dynamique entrepreneuriale, à la multiplication des initiatives tournées vers la transition écologique, la solidarité et l’innovation sociale, et au renforcement de la cohésion territoriale. La SCIC contribuera notamment à la création, l’exploitation et la gestion du tiers lieu « la Palanquée », implanté sur le territoire de Sète agglopôle Méditerranée, qui :

  • sera un lieu convivial et ouvert à tous pour favoriser le « faire ensemble », la transmission et les échanges,
  • dotera le territoire d’un ancrage pour agir en faveur de la transition écologique, de l'innovation sociale et de la solidarité sur le territoire,
  • développera un outil performant pour soutenir l'émergence d'entreprises et d’activités.

 
 
  Convention de mutualisation entre SAM et Hérault Méditerranée :
SAM et Hérault méditerranée souhaitent travailler en cohérence sur une problématique commune et prioritaire, à savoir l’expertise en stratégie d’implantation d’entreprises. Dans le cadre de laréalisation de prestations de services, SAM a créé un service dédié qu’il a souhaité mettre à disposition pour partie auprès d’Hérault méditerranée, via une convention.

Ces prestations représenteraient 50% du temps de travail et d’action dudit service et seraient ainsi refacturées à l’agglomération Hérault méditerranée sur la base du coût réel de fonctionnement du service.
 
 
La Fourrière automobile :
SAM a en charge la gestion de la fourrière automobile. L’année 2018 a été marquée par de nombreuses actions dont l’objectif était d’harmoniser à l’échelle des 14 communes, la gestion de la fourrière automobile. L’ensemble de ces démarches a permis d’aboutir à la situation suivante :
- Un contrat de concession pour les communes de l’ex-Thau agglo avec Tom Dépannage jusqu’au 30 juin 2023 ;
- Un contrat de concession pour Mèze, Loupian, Bouzigues, Montbazin et Poussan jusqu’au 30 juin 2023 avec Delvaux Dépannage ;
- Une délégation de service public pour Villeveyrac confiée à Delvaux Dépannage qui s’achève au 2 janvier 2020. Le service de fourrière de la commune sera ensuite intégré au contrat de concession de Delvaux Dépannage (modalités déjà prévue dans la modification apportée au contrat de concession).
 
En chiffres, pour l’année 2018 :

Un effectif de 10 personnes et 11 véhicules sur tout le territoire, 2 072 véhicules enlevés dont 618 détruits. Un coût pour l’agglopôle de 105 440.16 € HT pour les deux délégataires (correspondant aux véhicules non récupérés par leur propriétaire et détruits)

 
 Transport
Il s’agissait de présenter les principaux éléments du rapport du délégataire 2018 (CarPostal Bassin de Thau) concernant le réseau de bus. Etant précisé, qu’il s’agit ici, pour la première fois, de données sur l’ensemble des 14 communes de notre territoire.


L’année 2018 a été notamment marquée par (ordre chronologique):
- l’extension du réseau, dès le 2 janvier 2018 aux 6 communes de l’ex-CCNBT avec création des lignes 20, 21, 22, 23 et 24
- la mise en place de 2 bus électriques sur la ligne
- la mise en place d’un réseau spécial pour Escale à Sète
- la réception de 5 nouveaux bus…..
En 2018, l’effectif global moyen de l’entreprise est de 146 personnes (dont intérim et sous-traitance). L’agglopôle est propriétaire des bâtiments (dépôt), des équipements et d’une majorité des bus (36 sur 48). Près de 2,5 millions de kilomètres ont été réalisés en 2018 pour 3 059 721 de voyageurs (+ 12,9% par rapport à 2017). C’est d’ailleurs la première fois que le réseau de SAM dépasse la barre des 3 millions de voyageurs.Les recettes s’élèvent à 1 770 405 €HT (+12,35%). Le montant de SAM versée au délégataire à 9 075 356€.
 
 
Au niveau des échets conchylicoles
Le Syndicat Mixte du Bassin de Thau a transféré à l’agglopôle sa compétence « collecte et traitement des déchets conchylicoles », laquelle s’exerçait au travers d’un contrat de délégation de service public, dont le titulaire est l’entreprise PAPREC (ex-COVED). Ce contrat court jusqu’en 2022. Les principaux résultats d’exploitation de cette délégation de service public en 2018 sont les suivants :

  • - 9110 tonnes de déchets conchylicoles (soit +14% par rapport à 2017) et 304 tonnes de déchets industriels banals (soit +23% par rapport à 2017) collectées et réceptionnées sur le site du Mourre blanc
  • - valorisation de 59% des tonnages traités : humidité 20%, remblai en carrière 2345 tonnes, aménagement de terrains et chemins, remblai anti-envols à l’ISDND de Villeveyrac, divers dont amendement calcique pour l’agriculture, îlots de nidification
  • - usine du Mourre blanc certifiée ISO 9001 et 14001
  • - chiffre d’affaires du délégataire 989 100 €

 
Pour la prévention et gestion des déchets
Les principales réalisations du service déchets en 2018 ont été :
- le démarrage des travaux d’extension de l’ISDND (Installation de Stockage des déchets Non Dangereux) de Villeveyrac
- le démarrage d’un marché performantiel de collecte à Sète
- la suppression de la collecte en sacs en centre-village de Bouzigues
Les principaux indicateurs techniques et financiers indiquent :

106 240 tonnes de déchets ménagers et assimilés (y compris ISDI) pris en charge par le service public soit 842 kg/hab./an ; un chiffre en augmentation, notamment sur les apports en déchetteries

Les collectes sélectives du verre et des emballages augmentent légèrement : 30.4 kg/hab. pour le verre, 53.7 kg/hab./an pour les emballages et papiers, comprenant les cartons de déchetteries

Un coût aidé toutes taxes comprises du service de 206 €/tonne et 173 €/habitant en 2018.

  L'UVE plus performante

Sète agglopôle méditerranée a confié l’exploitation de l’UVE à la société SETOM (groupe VEOLIA), au travers d’un marché public de conception réalisation exploitation d’une durée de 8 ans (2012-2020). Les principaux résultats d’exploitation de l’UVE en 2018 sont les suivants :


- 48 575 tonnes réceptionnées, dont 40 066 tonnes incinérées,
- disponibilité de fonctionnement de 8298 heures
- 117 984 tonnes de vapeur produites 68 849 tonnes à SAIPOL et 6870 tonnes dédiées au séchage des boues de la station d’épuration voisine. La vapeur issue de l’UVE est en effet revalorisée en process (réchauffage d’air primaire), séchage des boues de la station d’épuration voisine, et fourniture de chaleur à l’usine SAIPOL sur la zone portuaire, à 1,5 km de là.
- les émissions à la cheminée sont inférieures aux seuils réglementaires
- le suivi annuel des retombées (jauges "Bergerhoff") ne montre pas d’influence de l’UVE dans son environnement
- les analyses de dioxines furanes et métaux lourds réalisées dans les sols et végétaux ne mettent pas en évidence d’influence significative de l’UVE sur la qualité sanitaire des légumes.
 
 
 La taxe GEMAPI


Sète agglopôle méditerranée ayant instauré la taxe GEMAPI, il faut déterminer chaque année avant le 1er octobre le montant du produit attendu pour I'année n+ 1. La compétence GEMAPI permet d'entreprendre des études ou des travaux d'aménagement d'un bassin hydrographique, d'entretien ou d'aménagement d'un cours d'eau, de défense contre les inondations et contre la mer, de protection et de restauration des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que des formations boisées riveraines. Le produit attendu de la taxe GEMAPI est fixé pour 2020 à 3,5 M€ soit l’équivalent de 23,54 €/hab DGF, produit identique à 2018 et 2019.


"Les prévisions de consommation de cette taxe concernent essentiellement les travaux de protection et de mise en valeur du Lido de Frontignan Tranche 2, les travaux de confortement des falaises de la Corniche de Sète, les études stratégiques de gestion du trait de côte de Marseillan et de la Corniche de Sète, les études de restauration hydro morphologique de la Bourbou à Loupian, la restauration de nos zones humides et des cordons dunaires, les travaux des bassins du chemin des Charbonnières à Balaruc-le-Vieux, du secteur Valaury à Poussan et les études pour le bassin Airolles / St Martin à Frontignan."
 
 

 

Collecte des déchets le 14 juillet

Voici les dispositions prises en matière de collecte des déchets à l’occasion du 14 juillet, sur l’ensemble du territoire.

Aucune collecte ne sera assurée pour les bacs individuels (ordures ménagères et tri sélectif). La collecte est assurée pour les bacs collectifs en centre-ville ou zone touristique. Elle est également maintenue dans les conditions habituelles en coeur de villages pour ce qui est des sacs. Les déchetteries seront quant à elles fermées et la déchetterie mobile suspendue.

Les professionnels soumis à la redevance spéciale qui souhaiteraient une collecte exceptionnelle doivent contacter le service déchets. Le service reprendra normalement dès le dimanche 15 juillet.

Pour tout renseignement complémentaire, contacter Sète agglopôle méditerranée au 04 67 46 47 20 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le sentier des Collines de la Moure : une appli pour le découvrir pleinement

ladesP1290177Sète agglopôle méditerranée avait déjà réhabilité un sentier botanique au départ de l’Abbaye Saint Félix de Montceau, à Gigean en partenariat avec les services de l’État, l’ONF, les Écologistes de l’Euzière et l’association Salicornes et Asphodèles. 

C'est maintenant Montbazin qui voit un de ses sentiers de randonnée doté d'une application qui vous permettra tout au long d'une belle balade de 12 km500 pour 4 heures environ d'avoir des commentaires sur 13 points d'intérêt, des informations en lien avec l'actualité  sur ce sentier mais aussi sur le patrimoine et les souvenirs liés à ce parcours.

C'est Fernande, une bergère, qui a fourni les précisions tandis que les écologistes de l'Euzière ont réalisé et mis au point cette application :  "Les collines de la Moure" que vous pouvez télécharger sous différentes formes sur izi.travel

https://izi.travel/fr

.La fiche du sentier sur :  https://www.thau-mediterranee.com/randonnee-intineraires-balade-thau-mediterranee.html

Le sentier débute au centre de Montbazin, rue du Quai. (Niveau moyen), parking tout proche.

Entourés par de nombreux membres du CRPM (Cercle de Recherche sur le Patrimoine Montbazinois), association sur la mémoire du village languedocien de Montbazin, histoire, hommes, lieux de Montbazin... très attachés au patrimoine local, de randonneurs Montbazinois ainsi que d'élus locaux, Laure Tondon, Maire de Montbazin et Francis Veaute, Vice-Président de Sète Agglopôle méditerranée, délégué aux Espaces Naturels, en relation avec un travail à partir du plan de gestion des Espaces naturels, pour les chemins de randonnée, ont donné toutes les informations utiles sur la valorisation de ce sentier qui vous permettra de vous balader au nord-ouest de Montbazin en profitant des espaces, du patrimoine naturel et bâti, mais aussi des magnifiques vues sur la Gardiole, sur Sète et au-delà.ladesP1290184

N'hésitez-plus : téléchargez l'appli...

Connectez-vous à https://izi.travel/fr/87db-randonnee-des-collines-de-la-moure/fr et partez seul, en famille ou avec des amis pour profiter des richesses et de la sérénité de la nature pendant ces prochains week-ends ou semaines de vacances estivales.

ladesP1290191
 

L'agglopôle installe de nouveaux conteneurs enterrés à Frontignan

Lundi 9 juillet, un nouveau site de conteneurs enterrés a été mis en service dans le centre ville de Frontignan.

tainCapture

Situé à l'angle de l'avenue V.Hugo et de la rue des Airolles, ce point de collecte de nouvelle génération offre une double amélioration aux riverains, avec la disparition d'une demi douzaine de poubelles peu esthétiques et la possibilité de trier l'ensemble des déchets.

Avec cette réalisation avoisinant  les 30 000 €, l'agglopôle poursuit plus que jamais son action en faveur d'un  environnement préservé et d'un cadre de vie plus agréable pour les habitants du territoire.

Envie de vous rafraîchir ?

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

 

L’agglopôle a déclaré d’intérêt communautaire au 1er janvier 2016 le centre aquatique Raoul Fonquerne à Sète et la piscine Joseph Di Stefano à Frontignan. Centre balnéaire Raoul Fonquerne 1 chemin des poules d’eau 34200 Sète

04 99 04 76 50 ou au  04 67 53 95 00

Lieu idéal pour le sport et les loisirs aquatiques, la piscine bénéficie d’ores et déjà d’une dimension intercommunale et attire des pratiquants de l’ensemble de l’aire urbaine sétoise. Ambitieux dans sa conception, cet espace lumineux en forme de vague permet de satisfaire un public nombreux et varié allant de la clientèle familiale au sport de haut niveau notamment en matière de water-polo et de natation synchronisée.*

Il s’agrémente d’une piscine à vagues, d’un bassin sportif de 25 mètres, d’un bassin aventure avec un toboggan, d’une pataugeoire, d’un solarium et d’une salle de remise en forme pour la musculation, le fitness et le cardio-fitness, d’un espace détente ...


https://bit.ly/2u91XiR