Marseillan

Marseillan : bienvenue chez nous !

A l'aube de la création de la grande Région fusionnant Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, la ville de Marseillan s'est dotée d'un moyen de communication moderne pour séduire les Toulousains et les Midi-Pyrénéens.

C'est au St Barth, le lieu de dégustation des produits Tarbouriech, tenu par Romain et Florie, les enfants de Florent (réputé pour son huître rose) lieu de charme ouvert sur la lagune de Thau, que le maire de Marseillan Yves Michel, accompagné du directeur de l'Office du tourisme, Jean-Michel de Courthezon a présenté cette campagne : elle va débuter dès le vendredi 19 juin sous forme de spots de 20" diffusés durant deux semaines sur France 3 TOULOUSE MIDI - PYRENEES.

 

 

LA DYNAMIQUE MARSEILLAN

On ne peut dissocier la dynamique dans laquelle s’inscrit Marseillan des choix de réaménagement - et par là même des investissements - engagés ces dernières années. Après la réhabilitation de l’axe d’entrée principal de la station, l’avenue de la Méditerranée (réalisé en deux temps lors des périodes octobre-mai 2012 et 2013), le 8 mai 2015 dernier était inaugurée la nouvelle promenade du front de mer.

Avenue de la Méditerranée

Il faut rajouter à ces éléments les efforts entrepris dès 2010 pour accélérer le maillage du réseau des pistes cyclables (une trentaine de kilomètres proposée au départ de la commune aujourd’hui).

   

Yves Michel, Maire de Marseillan avec M. Tarbouriech et ses enfants

Les spots promotionnels ont été réalisés par TV Sud sur un cahier des charges élaboré par la commune.

Le  territoire de Thau est certes  bien connu pour ses plages de sable fin, mais il possède d'autres atouts touristiques et les efforts consentis depuis quelques années par les différents partenaires  pour s'équiper en infrastructures de qualité que ce soit dans les campings, commerces, activités nautiques, la création des  30 km de pistes cyclables, aire des campings-cars, mise en valeur de la station balnéaire classée de Marseillan- Plage, font qu'on note depuis 2 ans une  progression du nombre de nuitées sur la commune ( +9% en 2013, et +8,20% en 2014).
L'Office du tourisme lui-même a bénéficié  de cette croissance puisqu'il va être classé en 1ère catégorie ; après avoir obtenu le label Tourisme et Handicap en 2013, il obtient en ce mois de juin 2015 la Marque Qualité Tourisme.

Le but de cette campagne, c'est de faire partager l'art de vivre de Marseillan en axant les efforts sur le développement économique tout en préservant ses espaces naturels car 80% de son territoire est classé  Natura 2000, et les deux atouts incontournables que sont la viticulture et la conchyliculture.

Marseillan se décline de plusieurs manières  et c'est au moyen de 4 thématiques que va être lancée cette campagne : Marseillan-Art de vivre,Marseillan-Plage et Animations, Marseillan-Patrimoine Naturel  et Marseillan-Nautisme.

  C.Gressier  

 

 
L’OFFICE DE TOURISME

Fer de lance de la politique touristique de la commune, l’Office de Tourisme voit ses efforts régulièrement récompensés. Après l’obtention du label Tourisme et Handicap, en 2013, il décroche en ce mois de juin 2015 la précieuse Marque Qualité Tourisme, aboutissement d’un travail engagé il y trois ans.
Rappelons que la ville de Marseillan propose depuis trois ans le Wifi Gratuit sur ses deux axes principaux, côté ville comme côté plage.
Parallèlement, un espace numérique dédié au public a vu le jour au sein même de l’Office de Tourisme, autre façon de valoriser ses supports.
Les sites internet de la commune, en chiffres, pour l’année 2014 :

  • 500 000 visites
    (progression de + 19 % entre le 1er janvier et le 31 mai 2015)
  • 2 150 000 pages vues
 

cliquez sur une image pour voir la vidéo

Marseillan - Art de Vivre
  Marseillan - Plage & Animations
Marseillan - Patrimoine Nature
  Marseillan - Nautisme
 

Marseillan en direct

» cliquez ici pour la vue panoramique de Marseillan-plage

 

» cliquez ici pour la vue panoramique de Marseillan-ville

Entente Agde Judo

Ecole Judo Montpellier et Marseillan Judo organisent pendant les vacances scolaires d'été 2015 3 périodes sportives en juillet, séjour d'une semaine au centre de vacances d'Agde.

  • du 6 au 12 juillet - Judo le matin en Agde et Marseillan
  • du 13 au 19 juillet -  Judo à Marseillan
  • du 20 au 26 juillet - en Agde et Marseillan

Stages ouverts gratuitement aux judokas départementaux ( pour le judo en initiation et perfectionnement)

Loisirs : nous proposons baignade en plage surveillée tous les après-midi et le soir, soit, parc d'attractions visite  avec dégustation rafraîchissante Vias-Plage, Marseillan-Plage, Cap d'Agde, Pézenas et Sète ainsi que les feux d'artifice.

Encadrement par 7/8 enseignants diplômés d'état, haut gradé en judo ju-jitsu

Pour tous renseignements, s'adresser à
Hervé Navarro,  Responsable du Centre  de Vacances,  29 rue du Peyrou - Agde (Tél /Fax :04 67 01 50 08)
Mobile : 06 72 26 37 87 - site : www.ententejudo.com

Tour Thau 2015

 

Tous les participants ont eu droit à leur maillot jaune.

 

UCM
une association qui pousse à la roue !

L'union cycliste marseillanaise est une des plus dynamiques et des pus anciennes associations de Marseillan.

Elle a produit de grands sportifs comme Arnaud Jouffroy, champion du monde junior de cyclo-cross dans les années 2000.

Ancrée dans l'histoire de la cité, elle a néanmoins su garder au fil des ans cet esprit d'ouverture aux autres et cette convivialité qui la caractérise.

Depuis l'origine, l'UCM propose ainsi des sorties qui attirent des cycliste de tous âges et de tous niveaux.

Elle organise par ailleurs des grands événements qui débordent le simple cadre local. En 2008 par exemple le grand prix cycliste de Marseillan alignait des coureurs venus parfois de très loin comme ces deux américaines venues spécialement à Marseillan pour se mesurer à Marylin Salvetat, la championne du monde de cyclo-cross de l'époque.

Le développement d'un superbe réseau cycliste autour de la ville ne fait par ailleurs que renforcer la popularité de l'UCM et du cyclisme marseillanais.

En 2012 plus de 500 cyclistes de tous âges ont participé à la journée du vélo organisée à l'occasion de l'inauguration de la voie douce reliant la ville de Marseillan à la station de Marseillan-plage.

Depuis le dynamisme de l'UCM l'amène à organiser ou à participer à de multiples randonnées dans le grand sud, en Lozère, au Mont Ventoux et plus largement autour de la Méditerranéee y compris à l'étranger (Rosas, Caudete, Lloret de mar en Espagne).

En 2014 l'UCM était bien entendu en première ligne pour l'organisation du premier Tour Thau. Elle l'était encore cette année pour faire de la seconde édition du Tour Thau un nouveau succès populaire. Les membres de l'association assureraient notamment un rôle important dans la logistique, le ravitaillement et la sécurité de l'épreuve.



 

Petite histoire des pistes cyclables à Marseillan

Yves Michel et son équipe municipale ont œuvré dès le début de leur mandat, en 2008, pour la réalisation d’un quadrillage d'une quinzaine de kilomètres de voies cyclables sur toute la commune.

Au printemps 2012, les tronçons de voies douces reliant Marseillan-ville à la plage, la liaison rejoignant la ville de Sète par le Lido et la piste partant vers le Cap d’Agde ont été finalisés et rajoutés aux quelques kilomètres déjà existants.

L'inauguration, très attendue par tous les riverains, s'était déroulée dans une ambiance très festive avec une mobilisation importante de toute la population.

 


 

   

 Enorme succès ce dimanche 7 juin pour le Tour Thau 2015, la randonnée cycliste ouverte à tous pour faire le tour de l'étang.
En 2014, pour la première édition de l'épreuve, ils étaient 85 participants. En 2015 pour cette seconde édition, ils étaient près de 250 au départ de Marseillan, soit trois fois plus nombreux que  l'an dernier.

Les coureurs ont traversés Mèze, Loupian, Bouzigues, Balaruc-le-vieux, Balaruc-les-bains, Frontignan et Sète avant de revenir pour l'arrivée sur l'avenue de la Méditerranée à Marseillan-plage. Un superbe parcours d'une soixantaine de kilomètres.

Le départ du parc de Tabarka à Marseillan était  échelonné en fonction des niveaux des participants (occasionnel, régulier, expert) les moins rapides en premier et tous arboraient le beau maillot jaune offert par les organisateurs.
Partrick Molinier, responsable du service Enfance, jeunesse et sports de la Ville, étaient dans la course et assurerait le rôle de "vélo-balai"

No images found.

Les participants étaient visiblement ravis à l'arrivée.

"Une organisation au top", nous déclare Jean-Louis , sétois de 64 ans, "tout était vraiment parfait du début à la fin : café et boisson au départ, premier casse-croute dès Mèze, parcours bien fléché, etc. ". Et en plus "on se sentait en sécurité avec un responsable pour chaque groupe" ajoute Patrick son camarade de peloton .

A l'arrivée, ceux qui le voulaient, ont pu prendre un bon déjeuner pour reprendre des forces et partager leurs impressions avec les amis randonneurs .


Parmi les participants : Sébastien Frey, Premier Adjoint au Maire d'Agde
et Conseiller Départemental de l'Hérault

L’après-midi des ateliers étaient organisés autour de la thématique des déplacements doux : auto-entretien de vélo, jeux, essais et balades gratuites en vélo-calèche électique., découverte du vélo et de la mono-roue électrique, de la voiture électrique. Une exposition photographique  évoquait les ancêtres marseillanais et les anciennes mobilités

 

L'interview du Maire

Thau-info: D'où vient l'idée du Tour Thau ?

Yves Michel :
Tour Thau est à l'origine une idée de l'Union Cycliste Marseillanaise. J'ai été séduit d'emblée par ce projet car, d'une part, il permet de mettre en valeur les déplacements doux en général et, d'autre part, il donne l'occasion de mieux faire connaître la diversité et les richesses de notre bassin de Thau.

Thau-info : L'enjeu va donc au-delà de Marseillan?

Yves Michel :
Absolument. Marseillan a déjà bien développé son propre réseau de pistes cyclables mais ce développement se fait en cohérence et dans un cadre plus global qui implique le Conseil Départemental, le conservatoire du Littoral et l'ensemble des collectivités territoriales concernées. Tour Thau est une illustration concrète de ce qui peut réunir les communes autour de l'étang de Thau. Il souligne bien la complémentarité de la Communauté de communes du nord du bassin de Thau (CCNBT) et la Communauté d'Agglomération du Bassin de Thau (Thau agglo).

Thau-info : le trajet de Tour Thau emprunte encore la départementale qui relie Marseillan à Mèze, cela ne met-il pas en évidence le coté inachevé du réseau de pistes cyclables autour de l'étang?

Yves Michel :
En effet le tronçon que vous citez reste à réaliser pour finaliser le réseau cyclable autour de l'étang. Cela fait longtemps que le tracé de ce dernier maillon est en discussion. Il peut sembler que les décisions tardent à venir mais il faut comprendre que le tracé touche des points sensibles comme les impératifs de protection des zones humides qu'il traverse. Il semble néanmoins que l'on arrive au bout de ce processus. Le tracé final devrait donc être maintenant validé à brève échéance.
Donner la possibilité de découvrir dans de bonnes conditions ces zones protégées sera un atout supplémentaire pour le tourisme local.

Thau-info : Tour Thau a donc aussi un objectif économique ?

Yves Michel:
Avec Tour Thau nous célèbrons d'abord la fête du vélo et de la mobilité. Au delà des efforts entrepris par Marseillan pour le développement des déplacement doux, nous en profitons pour montrer que cette démarche génère du lien social en reliant les territoires. Nous faisons connaître les richesses de notre petit pays à ses habitants eux-mêmes qui parfois n'en sont pas pleinement conscients.
Mais il est vrai que ce projet est aussi là pour montrer l'intérêt économique d'une politique en faveur des déplacements doux. Développer le vélo, c'est favoriser la création d'activités qui y sont liées (location, réparation, services de restauration, etc.). C'est une façon de prouvoir un tourisme intelligent parce que curieux.
Le littoral et les plages ont tout à gagner en faisant connaître la diversité du bassin de Thau. Faire découvrir la fin du canal du midi à Marseillan, les zones humides ou les produits du terroir viticole autour de l'étang, en vélo, en trottinette, en roller ou tout simplement à pied ne peut que bénéficier à l'économie touristique en général et à l'image de Marseillan en particulier.

 

Et le premier Tit' Tour Thau

Si le Tour Thau 2015 a connu un grand succès, les enfants n'avaient pas été oubliés non plus. Ils étaient heureux de participer le matin au premier Tit' Tour Thau qui les a amenés de Marseillan-ville à Marseillan-plage. Les jeunes cyclistes ont eu droit eux aussi à leur tee-shirt et à un pique-nique.

 

Rénovation de la base nautique des Glénans

 

La Région Languedoc Roussillon apporte 450 000€ pour la rénovation de la Base nautique des Glénans à Marseillan

Parce que la progression du niveau de la pratique sportive en Languedoc-Roussillon demande des infrastructures adaptées, la Région contribue à l’équipement sportif. Elle garantit ainsi une offre équilibrée sur le territoire, tant en milieu rural qu’en agglomération.

La Base de Glénans joue un rôle important dans l’apprentissage de la voile, accueillant un public varié. Elle fait également partie du cursus de formation des Brevets Professionnels du nautisme. Dans ce cadre, la Région participe au financement des travaux de rénovation de la base des Glénans à Marseillan, qui sont inaugurés  jeudi 4 juin, à hauteur de 450 000 €.

La Région a également facilité la réalisation d’une étude de faisabilité économique à hauteur de 11 100 €, pour un coût de 13 900 €. En effet, la vétusté du centre d’hébergement nécessitait un réaménagement et une rénovation, afin d’être en adéquation avec les normes actuelles d’accueil. Les travaux ont permis non seulement de répondre aux normes d’hébergement mais également d’augmenter la capacité d’accueil (passant de 77 à 96 lits) et de favoriser l’accueil de personnes handicapées.

Les travaux ont consisté en la reprise de l’isolation thermique, aux remises aux normes des installations électriques, de la circulation d'eau, des circuits d’alarme et de sécurité, des reprises des huisseries et des sols pour la construction du cheminement en faveur de l’accessibilité. 

Les bâtiments concernés : la maison du canal, les oliviers, les mûriers, les amandiers. Les bâtiments sont de la propriété de Voies navigables de France (VNF). Une convention de 30 ans est établie entre les deux entités, et les Glénans ont eu à leur charge la rénovation du bâti.

La Région accompagne les professionnels du nautisme, sous l'égide de son Parlement de la Mer qui poursuit ses travaux avec toute la communauté maritime du Languedoc- Roussillon : professionnels, élus, usagers, associations, experts, passionnés. Place forte du nautisme et de la plaisance, berceau mondial du kitesurf, le Languedoc-Roussillon arbore un important tissu d’entreprises dans le nautisme, fort de 1 790 entreprises et 6 600 emplois.

La Région valorise la Méditerranée, atout économique et touristique majeur du territoire, avec ses 215 km de côtes, 70 ports et près de 30 000 anneaux. C'est pourquoi la Région contribue à former, éduquer, éveiller les jeunes à la Méditerranée. C’est également pourquoi, elle soutient fortement la Ligue régionale de voile forte de ses 15 000 licenciés et 50 clubs, ou encore les lieux d’excellence comme la Base de Glénans.

expo Monique Fulcrand

 

La Médiathèque "La Fabrique accueille les oeuvres picturales de Monique Fulcrand.

Cette artiste agathoise, fortement inspirée par les Impressionnistes et l'Art Naïf, possède  également un amour du monde animalier, et ce sont ses "Huiles" et aquarelles que l'on va pouvoir apprécier.

Elle a déjà exposé à Vias, Agde et c'est maintenant  à Marseillan que l'on va pouvoir découvrir ou redécouvrir cette artiste durant tout le mois de juin.

 

Une radieuse fête de l'enfance et de la Jeunesse

 

 

No images found.

   

La MJC de Marseillan fit son maximum pour désaltérer et divertir les très nombreux spectateurs venus assister à la traditionnelle fête de l'enfance et de la jeunesse organisée avec la municipalité. Sur la scène de Tabarka, faisant face à l'étang rafraîchissant, les artistes de tous âges des ateliers "chants", "Hip-hop", "danse", "rap" régalèrent l'assistance de leur enthousiasme.

Non loin de là, l'espace jeunesse, l'OM et les mercredis petits et grands de la MJC proposaient divers jeux tandis que le PIJ offrait la possibilité de tester son niveau au code de la route. C'est dire qu'avec les nombreux stands des autres partenaires, les belles prestations des scolaires, et les concours sur le roller park ce fut une journée bien agréable.

Une belle manière, également, de préparer le 1er festival des pratiques culturelles et artistiques amateurs qui se déroulera le WE prochain à la MJC et dans la cour de l'école Denis Bardou.

 

La Maison des jeunes et de la Culture de Marseillan ouvre grand ses portes à tous les habitants de notre ville et bien au-delà, du vendredi 5 juin à partir de 18h00, jusqu’au samedi soir, tard.

Durant 36 heures, l’ensemble de ses animateurs et nombre des adhérents de la MJC présenteront un feu d’artifice de leurs talents, de leurs savoir-faire, de leur créativité, en bref de leurs pratiques amateurs dans tous les domaines. Ainsi, un tourbillon de danses, de chants, de musiques, de théâtre, de cirque, d’arts manuels, de techniques d’expression et de bien-être, se répandra joyeusement dans les rues marseillanaises, entre les murs de la MJC et dans la cour de l’école Denis Bardou.

Durant toute la durée de ce festival, les participants trouveront à se restaurer et se désaltérer ; il faudra bien cela entre deux expositions, trois spectacles de danse, une soirée cirque, trois concerts, quatre démonstrations, cinq initiations, une pièce de théâtre, la visite de notre musée, un défilé et deux bals !

Le programme détaillé de cet évènement populaire gratuit est annoncé sur notre site internet http://cms2.mjcmarseillan.fr/, distribué par flyers ou par téléphone au 04.67.77.33.35.

Toute l'équipe de la MJC vous attend nombreuses et nombreux pour cette fête populaire qui donnera un aperçu des nombreux talents à l'œuvre à Marseillan et au coeur de sa MJC, en particulier.

 

Semons nos savoirs : Le goût de thau

Manger local, manger de saison, manger équilibré... Oui mais encore faut-il savoir comment s’y prendre ! découvrir Le goût de thau, Annie Castaldo, conchylicultrice (Civam Racine 34 - membre du CPIE BT), vous invite dans son mas conchylicole à Marseillan pour apprendre à profiter des bons produits de notre terroir et cuisinier équilibré et de saison.

Différents ateliers découvertes seront tenus par les animateurs de l’Ardam (membre du CPIE BT) :

  • Apprendre à connaître les produits locaux
  • Connaître les fruits et légumes de saison et leurs bienfaits
  • Préparer des tisanes (au goût de Thau !) et comprendre leurs vertus

Annie s’appuiera sur ces ateliers pour cuisiner l’huître avec des produits locaux, de saison et bons pour la santé. Une mission qui ne vous semblera plus impossible après l’animation !

Ce dernier atelier « Semons nos savoirs » vient clôturer les animations sur la découverte du jardin, du compost et de l’alimentation organisées dans le cadre du programme « L’eau pour tous, tous pour l’eau » du CPIE Bassin de Thau. au mas Ultramarine, à Marseillan, atelier « Le goût de thau » le 30 mai de 9h30 à 12h

Réservation obligatoire auprès d’Annie - 06.08.06.84.43

Premier Grand Chapitre des "Amis de Marseillan"

Marseillan a connu une animation particulière et insolite en ce dimanche 10 mai avec la présence de 18 confréries qui sont venues assister au 1er Grand Chapitre de la confrérie "Les Amis de Marseillan".

No images found.

 

Cette confrérie s'engage à mettre en exergue les produits du crû et en particulier les produits de la maison Noilly et les huîtres roses de Florent Tarbouriech.

Après une visite des chais, les confréries sont parties en cortège du théâtre Henri Maurin à la salle Paul Arnaud où s'est déroulé le Grand Chapitre.

Le grand Maître Janine Grulich après avoir été officiellement intronisée par le Grand Maître de la Confrérie sétoise des 1001 pâtes  coquillages et tielles du Bassin de Thau qui les a  parrainé, a elle- même intronisé ses confrères, avant d'appeler les impétrants, le conseiller départemental Sébastien Frey, le maire de Marseillan Yves Michel et Florie Tarbouriech.
Après la dégustation des produits, lecture du serment et l'adoubement, le Grand Doyen des Académies du Languedoc-Roussillon, M. Estirach,  lui a remis le  cordon de l'Académie en la félicitant pour la création de cette confrérie qui fait suite à son association l'Europe marseillanaise. Il a précisé qu'ils étaient des précurseurs en prônant un rassemblement des peuples européens dans une association.
Il a également remis la médaille au maire Yves Michel en lui disant combien cette création était enrichissante pour la commune, l'esprit d'une confrérie étant de rassembler et  de défendre le patrimoine.

Après cette cérémonie, fort bien menée, les participants ont pu déguster les huîtres et les vins de Noilly, avant de faire honneur à l'excellent repas élaboré par le traiteur "Les traiteurs d' Occitanie" qui ont unanimement réjoui les papilles de tous  avec une animation musicale qui a permis de mieux digérer ces agapes gastronomiques.

C. Gressier

Inauguration du promenoir à Marseillan-Plage

Une belle réalisation qui valorise la station et va contribuer à renforcer son image

Beaucoup de monde hier sur la station de Marseillan-Plage où se déroule le Race Nautic Tour les 8, 9  et 10 mai mais aussi pour assister à l'inauguration du promenoir.

A 17 h le maire Yves Michel, accompagné des élus, du sénateur- maire François Commeinhes, des maires de Vias Jordan Dartier, de Portiragnes Gwendoline Chaudoir, de Pomerols Robert Gairaud, du conseiller général Sébastien Frey a procédé à la rupture du cordon avant de s'adresser à la population .
Après avoir salué les personnes présentes, il a rappelé l'historique de la création de la station balnéaire de Marseillan-Plage par le maire bâtisseur Mr André Filhol, un maire visionnaire qui avait organisé la vie de cette station après la guerre.
En 1962 création de la digue pour protéger de l'ensablement les résidences et la route. Depuis, cette station n'a cessé de se développer puisque la population atteint les 60 000 habitants pendant les mois de juillet et août, mais également en implantation de commerces. Elle commençait à devenir désuète, et dès 2008 après les élections municipales Yves Michel et son équipe ont conçu le projet de la rénover.

En 2013, ce fut  dans un premier temps, l'inauguration de l'avenue de la Méditerranée. Une double rangée de palmiers, une vaste esplanade piétonnière, un mobilier urbain design et fonctionnel, deux jolies fontaines représentant le terroir local, la mer en toile de fond…  Une première réussite, en dépit des contraintes administratives.  Yves Michel a aussi profité de cette inauguration pour rappeler que la commune a dû supporter la charge financière en quasi totalité mais qu'il s'agissait d'un choix stratégique. Une occasion de faire comprendre  que l'argent des impôts pouvait être un investissement créateur d'emplois. Une société solidaire passe par l'impôt, mais un impôt créateur de richesses.
Le maire a remercié les employés municipaux, les entreprises qui ont œuvré à la réalisation du promenoir et notamment Mr Pierre Mouret le paysagiste, créateur de ces espaces.
Cette réalisation est, a-t-il précisé, le fruit d'un travail collectif, avant de céder la parole au Sénateur qui a amusé le public en disant que son temps de parole serait proportionnel à l'aide d'un montant de 8500 euros précédemment consenti par le Sénat.
Il a félicité l'équipe municipale pour l'évolution de l'image de la station  qui est en train d'être reconnue au plan national et international.

Yves Michel a clôturé les discours en faisant part des futurs projets concernant la station, des aménagements sur la partie ouest, et la rénovation des bungalows dès la fin de la saison touristique, avant d'inviter le public à aller déguster un verre dans les barnums prévus à cet effet.

C.GRESSIER

 

Un peu d'histoire

En 1962, débute la construction de la digue de protection du front de mer, plus connue sous le nom de promenoir de Marseillan. Le chantier se terminera en 1965. Au fil des années, des coups de vent et des coups de mer, le long promontoire s’est abîmé. Devenu vétuste,la requalification de cette partie du littoral marseillanais était devenue une évidence.


le promenoir : avant le promenoir : après

Les clichés pris avant et après travaux mettent en évidence les orientations prises par la municipalité. Une requalification réussie ! Aujourd’hui, le promenoir totalement réaménagé a fière allure : une nouvelle organisation de l’espace avec une esplanade plus large, un nouveau mobilier urbain qui vient s’intégrer à l’architecture déjà existante sur l’avenue de la Méditerranée. Elle apporte une vision environnementale et paysagère de haute qualité par les plantations méditerranéennes qui contribuent à l’esthétique des abords de la promenade. Des belvédères, sorte de balcons architecturés, s’ouvrent sur la plage et offre des « escales » tout au long du cheminement. La promenade démarre au bout de l’avenue de la Méditerranée et débouche sur port de la station en longeant la plage d’honneur. Tel était le souhait d’Yves Michel, maire de Marseillan, qui, depuis 2008, n’a de cesse d’améliorer sa commune : « Marseillan-plage poursuit sa grande mutation, nous nous devons, d’offrir des équipements de qualité ». Les travaux du promenoir ont été financés par la ville de Marseillan pour un montant de 1 100 000€, grâce notamment à la vente du camping municipal de Pisse Saume. Une subvention de 8 500€ a été accordée par l’Etat par le biais de la réserve parlementaire du Sénat.

 

Vidéo réalisée par Aribert Rinnert

vernissage de l'exposition hippocampe



C'est dans le superbe cadre des chais de Noilly Prat qu'a eu lieu mercredi 6 mai à 18h30 le vernissage de l'exposition hippocampe.

Inaugurée à Sète en février 2015, cette exposition est le fruit d'un travail remarquable du CPIE ( Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement) et fait suite à une étude poussée de Patrick Louisy en 2005,  fondateur de l'association Peau-Bleue.

Elle a aussitôt remporté un grand succès et va faire un tour de France pour permettre aux publics de connaître ce petit animal emblématique depuis l'Antiquité mais fort peu connu en réalité, et a pour but également de les sensibiliser à la fragilité de notre écosystème , l'importance capitale, donc, de le préserver, et également de recueillir des données sur ces espèces (une cinquantaine répertoriées) mais néanmoins  méconnues.

La lagune de Thau  est un des rares endroits où l'hippocampe "ce cheval de mer" vit, se développe, et procrée .Les premières découvertes scientifiques se font jour et les observations ont permis de savoir que c'est le mâle qui est reproducteur, qu'il s'exporte peu et préfère vivre en eaux peu profondes.

Longtemps objet pour touristes, et utilisé encore de nos jours en Chine pour ses vertus médicinales, cet animal reflète parfaitement la santé de notre lagune puisqu'il se reproduit en fonction des aléas climatiques (malaïgue par exemple) et sa prolifération est la certitude d'une bonne santé de nos eaux.

Après Mme Olivia Cabal, responsable de la Maison Noilly Prat qui a exprimé leur plaisir d'accueillir cette exposition, ce fut au tour de Madame Favier-Baron, Présidente du CPIE de Thau de remercier la Maison Noilly Prat de permettre aux marseillanais,  mais également à un public diversifié, en raison de la fréquentation qu'elle connait dans ce cadre d'exception,  riche de son passé et de son implantation exceptionnelle propice à la maturation des produits , de la découvrir.

A leur tour,  le maire de Marseillan et Vice-Président de l'Agglo du Bassin de Thau,  Yves Michel tout d'abord , après avoir souligné qu'il n'y avait pas d'antinomie à conjuguer le développement économique et touristique et la préservation de la lagune, tout en restant vigilant car c'est un vecteur économique important (pêcheurs et conchyliculteurs),  Mr André Lubrano représentant la Région, et Mr Christophe Morgo, Vice-Président du Conseil Départemental délégué à l'environnement, ont salué cette initiative du CPIE qu'ils soutiennent. 

Une belle exposition avec de superbes planches de photos, des textes riches, et une boîte bleue qui transpose un morceau de mer, de lagune nous font apprécier et mieux connaître ce fantastique et exceptionnel petit animal.

C.Gressier

 

Tous les jours de 10h à 12h et de 14h30 à 19h - Maison Noilly Prat, 1 rue Noilly, 34340 Marseillan
Grand public : 5 € Gratuit pour les - 12 ans - Groupes : visite guidée sur demande auprès du CPIE Bassin de Thau
TARIFS EXPO ET VISITE DES CHAIS NOILLY PRAT Grand public : 7,80 €

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).