Expos

L'Art et la matière, une expo prolongée

Face au succès de l'exposition "L'art et la matière - Galerie de sculptures à toucher", proposant une approche de l'art tout à fait insolite au Musée Fabre de Montpellier, celle-ci est prolongée jusqu’au dimanche 10 décembre 2017. 

Près de 70 000 visiteurs se sont rendus à l'exposition depuis le 10 décembre 2016 et ont pu toucher les dix moulages de sculptures - dont 5 furent prêtées par le Musée du Louvre - pour expérimenter autrement une découverte de l’art. 
Et pour une fois, on transgresse une interdiction fondamentale : vous êtes priés de toucher !

Une nouveauté : le son et lumières "Jacques Cœur" pour une expérience multi-sensorielle prolongée

A partir du 10 novembre, l’expérience multi-sensorielle est prolongée avec une nouvelle animation du musée Fabre. Grâce à la projection de lumières, le moulage du Jacques Cœur (1873) s’animera sous vos yeux dans l’escalier Leenhardt. Ce personnage illustre du XVe siècle, qui a marqué l’histoire de Montpellier et du Languedoc, vous racontera sa vie aventureuse et romanesque. Cette animation sonore immersive inédite donnera également la parole au sculpteur de Jacques Coeur, nommé Préault. Leur discours sera porté par une musique médiévale et ponctué par des animations sonores.

Pour assister à cette animation, rendez-vous au rez-de-chaussée de l’escalier Leenhardt, muni du billet d'entrée :
Mercredis, samedis et dimanches : animation lancée en boucle toutes les demi-heures.

Une galerie de sculptures à toucher

Grâce à un dispositif tactile et à des espaces d'interprétation multi-sensoriels, l'exposition "L’Art et la Matière, galerie de sculptures à toucher" offre à tous un accès inédit aux sculptures.

Réalisé autour de quatre sections, le parcours amène progressivement le visiteur de l’éveil des sens vers une immersion complète dans un atelier de sculpteur.

Des dispositifs sonores, ludiques et des visites guidées les yeux bandés l’accompagnent pour apprendre à toucher comme on apprend à voir.

Un accrochage de photographies originales de Sophie Calle, issues de la série "Les Aveugles", complète l’exposition et prolonge la visite au fil des collections permanentes.

Informations pratiques

Musée Fabre
39 boulevard Bonne Nouvelle
34000 Montpellier

Collections permanentes
Du mardi au dimanche, de 10h à 18h

L’exposition « L’Art et la Matière, galerie de sculptures à toucher » bénéficie des mêmes tarifs que pour les collections permanentes.

Tarifs

Plein tarif : 7€
Pass Métropole : 6€
Tarif réduit : 5€
Billet famille : 15€

Gratuité : moins de 6 ans, et moins de 18 ans pour les habitants de Montpellier Méditerranée Métropole (sur présentation d’un justificatif).

« La plage vue du sable » au Musée de la Mer.

Exposition du 19 octobre au 31 décembre 2017

A découvrir, au Musée de la Mer à Sète.pppppppppppppppp

 

Exposition de photographies “La plage vue du sable” Des sables d’Olonne à Sète de Pierre M.

Le musée de la Mer accueille une exposition de photographies de Pierre Miniaval, Des Sables-d'Olonne à Sète - la plage vue du sable…Une station balnéaire de l'Atlantique plus que centenaire, une ville-port de la Méditerranée gardienne des eaux de Mare-Nostrum et de Thau : Pierre Miniaval propose des images en noir et blanc de scènes quotidiennes captées sur la plage.

Moments intimistes, promenades, échanges, divagations, heures passées sont à l'origine de ces instants de vie saisis, dont les personnages expriment tour à tour la joie, la tristesse ou la mélancolie.

Ainsi, le visiteur fera la connaissance du laboureur de la plage à genoux humblement ou apercevra une marguerite dans la chevelure d'une ramasseuse de pignons (tellines). Des paillotes sétoises aux tentes de plage de l'Atlantique, il n'y a qu'un pas, celui du volleyeur, des boulistes ou du sauveteur, et une communauté de destins.

A voir jusqu'au 31 décembre 2017.

Les peintres agathois de L'AAPIA au salon nautique du Cap d'Agde

Un salon entièrement dédié, comme son nom l'indique, au nautisme, c'est-à-dire aux toiles qui représentent tout ce qui à trait à l'eau, la mer, le nautisme, la navigation et son environnement.


Plus de 50 œuvres seront présentées, par 10 artistes passionnés par le sujet.
Un regard nautique sur des artistes et leurs réalisations, un regard qui ne manquera pas de séduire les visiteurs.

Exposition espace Racine
du 28 octobre au 1er novembre
Ouverture de 10 à 19 h

Toutes les infos de l'AAPIA sur : www.peintresagathois.com

Robert François à l'Espace Brassens

 Jusqu'au 31 décembre, sous le titre “Brassens mis en scène”, Robert François expose à l'Espace Brassens des sculptures illustrant plusieurs chansons du poète. Du pur style «François», tout droit sorti de l'enfance ! Le 20 octobre, à l'occasion d'un vernissage haut en couleur, le groupe "Les Jetés de l'encre" est venu pousser la chansonnette...

Exposition "Métamorphoses"

Du 28 octobre 2017 au 28 janvier 2018, la galerie Le Vent se Lève…  présente photographies et sculptures de Martial Potel, réunies sous le titre « Métamorphoses ».

 "Métamorphoses" est une rencontre entre sculpture et photographie, de la rouille au sépia à l'épreuve du temps qui s’écoule...

 GALERIE LE VENT SE LÈVE

51, quai de Bosc

34200

SETE

Port :

+33 (0) 6 07 21 16 77

Site Internet "Galerie Le Vent Se Lève"

Lieu

Exposition Métamorphoses - Galerie Le Vent se Lève

51, quai de Bosc

34200

Sete

Silvie Mir à la Chapelle du quartier haut

Le samedi 21 octobre avait lieu le vernissage de la nouvelle exposition, Emergence, proposée par Sylvie Mir à la Chapelle du quartier haut.

Les visiteurs, nombreux, ont pu découvrir le travail de cette artiste pluridisciplinaire. En effet, Silvie Mir récolte des objets auxquels elle offre un destin. Elle est photographe. Elle peint.

Les photos peuvent renvoyer à des objets. Etre contredits par un tableau.

Tout cela est très personnel, fluctuant, dépend de son évolution dans l’espace.

Eprouver la peinture, pour prouver sa propre existence … chaque tableau interroge en soi la question du moment où la peinture s’arrête, se stabilise dans une dernière évaluation, entre le suspense et l’affirmation…

laisser vivre l’expérience instable, mais jusqu’à quel point peut-on en reculer l’arrêt ?

Entre absence et présence de formes,  il y a ce qui n’est pas encore ; la décision qui les reliera arrête et signe le temps.

Ce sont les mots de l’artiste, toujours intéressants, possibles clés d’accès à une œuvre plurielle dont la meilleure entrée reste l’expérience renouvelée du regard. Cela tombe bien, comme toutes les expositions qui se tiennent à la chapelle qui est ouverte tous les jours de la semaine de 11h a 18 h, celle-ci est gratuite et une visite guidée  aura même lieu le 22 novembre.

Studiophrénie à Montpellier

Studiophrénie est un groupe de 5 artistes de Montpellier travaillant dans un même atelier. Cet endroit qui était anciennement le lieu de l'exposition "Parcours" et qui devait être détruit, revit actuellement puisqu'il est consacré à la création artistique.
Dans le cadre de l'exposition OBEY, ces 5 artistes urbains ont eu carte blanche pour s'exprimer. C'est ainsi, qu'à travers 5 installations inédites, le visiteur découvre les 5 univers particuliers de ces 5 amis. Il est intéressant de voir la multiplicité des techniques utilisées: collage, peinture, travail du bois, céramique...et divers médias.

-Salamech- Né en 1985 à Montpellier, il a été bercé par les cultures urbaines et est issu du graffiti. Il utilise le mobilier urbain, les panneaux d'affichages, les rideaux métalliques, les affiches publicitaires comme supports de son oeuvre.


-Antoine Casals-
Né en 1983 à Villecresnes, cet artiste montpelliérain poursuit un travail axé sur le volume et la perspective en utilisant divers supports comme le carton, le bois. Depuis 2004, le papier est devenu son support exclusif. Il l'utilise pour créer des milliers de figures géométriques et colorées.


-Hazo- Cet artiste montpelliérain débute dans l'art urbain en 2002. L'origine de son univers est dans le Lettrage qui est, pour lui, la base du graffiti. A partir de 2007 il investit les murs de sa ville avec des personnages "monstrueux" très colorés.


-Siko- Il vit et travaille à Montpellier. Son univers graphique s'est bâti autour de thèmes du monde enfantin. Il compose ses fresques avec du bois et ses créations sont joyeuses et très colorées.



-David Rubio dit Daru-
Ce céramiste d'art montpelliérain travaille la porcelaine, le grès et se passionne pour la sérigraphie. Ayant grandi entre les émaux et le four à céramique de son grand-père, il allie parfaitement le savoir-faire ancestral et les techniques modernes.

Cinq artistes, cinq univers différents issus d'un même studio et pour une belle exposition qui se tiendra du 24 octobre au 16 décembre 2017 au Domaine Départemental Pierres Vives.
Vernissage Vendredi 27 octobre à 18h30.

Clara Gaignard va exposer à StudAtelier à Sète

C'est avec plaisir que Clara Gaignard vous invite à voir ses dernières peintures intitulées : "RONTONDI EXLU INCLU "

Vernissage le samedi 28 octobre 2017 à 18h30 StudAtelier de Clara GAIGNARD - 12, rue Ribot - 34 200 SETE -

Brassens mis en « Scène » par Robert François

philippe-fontaine1-3967740A l'occasion de 22V’laGeorges 2017  se déroule une exposition de sculptures par Robert François, plasticien et ami de Georges Brassens :  Brassens mis en « Scène » à l'Espace Georges Brassens.

Inauguration le vendredi 20 octobre 2017 à 18h suivie d'un concert dles "Jetés de l'encre", groupe musical avec de chansons qui font honneur à la langue française et la poésie.

Du vendredi 20 octobre au dimanche 31 décembre 2017

Tous les jours

Espace Georges Brassens
67 Bd Camille Blanc
34200
SETE
Tél : +33 4 99 04 76 26

“Émergences” Sylvie Mir

Du 22 octobre au 12 novembre 2017 – Vernissage samedi 21 octobre à 18h30

La Chapelle du Quartier Haut à Sète

Sylvie Mir expérimente à travers le pictural, sa propre mesure très élastique du temps et de l’espace. 

Le pictural peut s’étendre pour elle à la plasticité visuelle d’autres médiums et objets, sinon aux murs eux mêmes. Aussi le collage ou l’effet simulé de collage dans sa peinture (comme l’occultation, la coupure, la superposition) ont un rôle important. Dans l’atelier de peinture, l’activité picturale est une sélection d’instants perceptifs. C’est un possible en marche : à l’intérieur de la toile, gestes, traces, couleurs, formes et informes se complètent ou s’opposent, tout en progressant vers l’irruption, la concrétion finale d’un espace pictural : cet espace dont rien n’a été préconçu à l’avance mais dont tout événement a été tenté d’affirmation, mis en péril de brouillage, bousculé de hasard, menacé d’effacement puis monté, amené à coïncider en visibilité, à exister en picturalité dans le plan du tableau. 

La photographie

Cette image obtenue avec un dispositif technique où n’interviennent ni la main, ni le corps, ni la matière, intéresse pourtant Sylvie Mir qui la déplace de son point fixe pour mieux l’assimiler à son domaine pictural, à son modèle intérieur.

Ici des montages d’images photographiques rapprochent photographie et peinture, et obligent le regard à les assimiler comme un seul territoire visuel. Là des assemblages d’objets font d’une mise en relation précaire un moment poétique où l’humour et le dérisoire s’invitent parfois. Il s’agit dit-elle d’éprouver la peinture jusqu’à un certain équilibre : c’est comme faire une réussite aux cartes à jouer : vivre l’instant et la génération des instants en en retenant les traces.