Littérature - Poésie

Sete 1666


Un livre sur Sète de grande qualité avec une iconographie originale qui change de tout ce qu’on voit habituellement sur Sète. Un ouvrage que tout amoureux de Sète voudra posséder.

Il le dit d'emblée, Sète, fille de roi, pas enfant de marin. En effet, Sète est unique. Il n'y avait rien sur cet îlot ou les seules options étaient de se fracasser sur les rochers ou s'échouer sur les bancs de sable.
Les Grecs avaient créé Agde après Marseille, les Romains Narbonne, Saint Louis mouillait la flotte des Croisades à Aigues-Mortes et les Sarrasins avaient occupé l'île de Maguelonne. Mais le Languedoc prospère n'avait pas de port; pour le commerce comme pour la guerre, il en fallait un entre Marseille et Port-Vendres. Trois générations de rois de France ont planché sur la question mais c'est finalement une décision de Louis XIV et les plans de ses ingénieurs qui l'ont emporté. Et peu à peu, Sète est née et s'est développé avec des hauts et des bas, des destructions et des renaissances.
Christophe Naigeon nous conte Sète depuis le début.

 "Ce livre n'est pas un ouvrage d'historiens mais un livre d'histoires tirées d'une compilation de textes. Une enquête à travers des écrits parfois contradictoires, parfois polémiques, parfois partisans mais toujours documentés".

Djinn & Christophe Naigeon
FOXTROT LIVRES
16 rue Garenne - 34200 Sète
06 09 02 68 85 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Un projet de plan de ville "au carré" qui - heureusement, n’a pas été réalisée…

plan du Cap de Cette et de la jetée proposée pour en faire un port

Clap de fin pour les Voix Vives

La 7e édition des Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée s'est achevée samedi 30 juillet au jardin du château d'eau par une soirée en deux parties, avec le spectacle de Francis Huster « Dans la peau d'Albert Camus », suivi par des interventions poétiques et musicales. Seul sur scène pendant près d'une heure et demi, Francis Huster s'est glissé « Dans la peau d'Albert Camus » en incarnant le philosophe-écrivain, prix Nobel de littérature en 1957, et en faisant revivre tout un pan de l'histoire littéraire française de la première moitié du XXe siècle mais aussi ces années tragiques des deux conflits mondiaux et plus particulièrement la guerre d'Algérie et des prises de position de Camus à ce sujet. À travers ses mots, Francis Huster livre un plaidoyer vivant qui aborde les questions essentielles de dignité, de courage et de partage en dressant le portrait de l'écrivain tourmenté et brillant, passionné de théâtre qu'était Albert Camus, dont le destin s'est brisé tragiquement dans un accident de voiture, le 4 janvier 1960. Un spectacle durant lequel une certaine interaction s'est créée entre l'acteur et le public.

La seconde partie de soirée a laissé la place aux poètes invités du festival qui ont déclamé leurs textes devant un public si nombreux que trouver un coin de verdure ou une chaise longue où s'allonger était difficile. Et c'est en musique que la soirée s'est poursuivie avec les musiciens du festival qui ont entamé leur programme avec une reprise revisitée de « La non-demande en mariage » qui a donné le ton. De quoi clôturer en beauté neuf jours de festival avant l'édition 2017.

Contes et nouvelles lesbiennes

zoomContes et nouvelles lesbiennes contient de nouvelles versions de contes traditionnels tels que La Belle au Bois dormant, Cendrillon, La petite fille aux allumettes et Le Chat botté. On y trouvera également des nouvelles qui mettent en scène des lesbiennes, illustres et obscures, qui ont des soucis identiques à ceux des autres femmes : vivre des relations authentiques, qu’elles soient amicales ou amoureuses, tout en gardant leur liberté et leur autonomie grâce à un métier plus ou moins épanouissant. Les lesbiennes qui peuplent ce recueil sont donc des femmes qui aiment, souffrent, travaillent et survivent dans un monde misogyne et lesbophobe. Femmes d’hier et d’aujourd’hui, célèbres ou cachées, en proie à bien des difficultés, mais courageuses, aimant la vie et prêtes à se battre pour faire évoluer une société archaïque et machiste. Les textes qui les mettent en scène n’ont d’autre ambition que de faire réfléchir en amusant, comme les autres contes traditionnels des pays européens.

L'auteure
Docteur ès lettres, Paula DUMONT, qui vit dans un village héraultais, se consacre à l’écriture. Elle a publié aux Éditions L’Harmattan deux ouvrages autobiographiques, Mauvais genre et La vie dure : Education sentimentale d'une lesbienne, un conte philosophique, Règne des femmes, deux essais, Lettre à une Amie Hetero et Les convictions de Colette, et un dictionnaire de littérature lesbienne, Entre femmes, dans lequel sont recensées trois cents œuvres lesbiennes. Féministe, Paula Dumont milite également pour l’égalité des droits des LGBT.

Le dernier Marie-Hélène Lafond pour les enfants

Le petit tailleur et le géantLe petit tailleur et le géant
Une histoire de Marie-Hélène Lafond
publié aux éditions Les Minots avec la merveilleuse Xavière Devos pour les illustrations

M. Tartan est un petit tailleur pas très doué.
Aussi est-il le premier étonné lorsqu’Ugly le géant lui demande de lui confectionner un costume pour son mariage. Le petit tailleur sera-t-il à la hauteur du défi ?

Les enfants de 4 ans et plus vont raffoler de ce nouveau livre de Marie-Hélène Lafond, une auteure Lapeyradoise dont les récits sont toujours captivants et d’une parfaite lisibilité pour les petits lecteurs... et leurs parents.

pour en savoir plus : le blog de Marie-Hélène Lafond et le site des éditions Les Minots.

Deux ouvrages sur le clown Chocolat

Bénédicte Rivière, d'origine sétoie, est comédienne et auteure d'albums jeunesse. Formée au Cours Florent et à l'école Jacques Lecoq, elle prête souvent sa voix pour des doublages. Elle aime allier les mots et la gestuelle du corps et anime des ateliers auprès de publics variés. Ses deux dernières publications sont très en phase avec l'actualité, puisqu'il s'agit de deux ouvrages autour du clown Chocolat, premier artiste noir de la scène française, bien avant Josephine Baker… : un film de Roshdy Zem "Chocolat" avec Omar Sy dans le rôle titre vient de sortir au cinéma et met en lumière ce personnage tombé dans l'oubli.

Je suis chocolat !
de Bénédicte Rivière

Je m’appelle Rafael et je suis né sur l’île de Cuba. Je suis le fils d’esclaves en fuite. Quand j’étais enfant, je vivais à La Havane, chez la Vieille Jaba. Mais un jour, elle m’a vendu à un marchand portugais. Pour me rassurer, elle m’a dit qu’en Europe je serai libre, que là-bas les esclaves n’existaient pas. Et me voilà sur un bateau, direction le vieux continent ! C’est sur le pont de ce navire que j’ai trouvé Habana, ma mouette. Elle était blessée, alors je l’ai soignée. Très vite, elle m’a accompagné dans toutes mes aventures. Car ma vie a été incroyable ! Moi le fils d’esclaves, l’enfant qu’on montrait du doigt, j’allais être le premier artiste noir à devenir célèbre et à être applaudi par le Tout-Paris… Dans ce roman jeunesse destiné aux enfants à partir de 9 ans, l’auteur narre l’enfance du célèbre clown Chocolat. Ce personnage, oublié pendant presque un siècle, refait surface pour être l’objet d’une grande attention : plusieurs auteurs écrivent sur lui, une association le fait revivre à Bordeaux où il est mort en 1917 à travers de nombreuses activités, un court métrage sur sa vie réalisé par Arnaud Fleuri a reçu la Caméra d’Or à Salies-de-Béarn et un film de Roschdy Zem avec Omar Sy en Chocolat qui sort dans les salles en ce momenti...

 

Monsieur Chocolat, le premier clown noir
de Bénédicte Rivière (illustration : Bruno Pilorget )

Ce second roman junior à partir de 9 ans relatant l'enfance et les débuts du clown.
Le fils d'esclaves s'enfuit, vit de petits boulots avant d'être remarqué par un artiste de cirque extrêmement célèbre: Tony Grice. Il deviendra la coqueluche du tout Paris de la Belle Epoque, peint par Toulouse Lautrec, filmé par les frères Lumière… et sera le premier clown à venir jouer pour les enfants dans les hôpitaux.

Khonsou et le papillon

Khonsou et le papillon de Patrick Maurel

 Détranges évènements se produisent dans une maison de retraite. Tous les résidents voient leur corps rajeunir. Le monde entier sinterroge sur ce phénomène dont on découvre que lenjeu probable est colossal : la thérapie du vieillissement.Comment cette thérapie a-t-elle été mise en place ?
Qui la commanditée ? Quel est son réel objectif ?
Sur fond dune histoire damour impossible, ce biothriller nous plonge dans une entreprise terrifiante et surréaliste dont deux jeunes femmes vont devenir les cibles. Mais en sont-elles de simples pions ou les instigatrices ?
Qui les manipule ? Qui manipulent-elles ?

Précédemment directeur d'un laboratoire de recherche de l'Inserm, Patrick Maure(est directeur scientifique d'une compagnie de Biotechnologie à Montpellier. Khonsou et le papillon est son second roman.

Mehdi Krüger remporte le Trophée Georges Brassens

Samedi 18 juin 2016, place Aristide Briand, s’est déroulée la finale du 1er Trophée Georges Brassens, un tremplin musical organisé par le Club poésie et chansons Georges Brassens et la ville de Sète dans le cadre du festival Quand je pense à Fernande.
Ouvert aux auteurs, compositeurs et interprètes, ce concours a pour but de promouvoir et d’encourager la jeune chanson française ainsi que de révéler de nouveaux talents avec à la clé l’opportunité de jouer le samedi 10 août prochain au théâtre de la mer en première partie de Fanny pour la soirée Y a des copains. Le gagnant sera également invité à se produire lors de la prochaine édition du festival 22 V’là Georges, du 22 au 29 octobre prochains.

Pour la finale de samedi, le jury de professionnels présidé par Jeanne Corporon, avait sélectionné sur une cinquantaine de candidatures  cinq groupes aux horizons et inspirations variés : Maison Close, Karin Turesson, les sétois de Wallace, Livane et Mehdi Krüger.
Chaque groupe a interprété trois chansons de son répertoire. Le jury a pris en compte le vote du public avant de désigner le gagnant : le lyonnais Mehdi Krüger et sa une musique urbaine métissant les sonorités du rap, du slam, du spoken-word et de la traditionnelle chanson à texte. Des morceaux à écouter sur son mini-album St-Germain d’Après, sorti en 2015.
Le chanteur s'est vu remettre le 1er trophée Georges Brassens : un bronze réalisé par l’artiste sétois Jean-Jacques François.
source  : sete.fr

Le monde de demain

La semaine dernière les foyers ruraux de Pomérols, Pinet et Florensac, s'étaient réunis pour organiser et primer les poètes locaux, ces derniers ont pu déclamer leurs chefs-d'oeuvre sur l'estrade glorieuse de la salle des fêtes à Florensac et sur le thème "Le monde de demain".  Le jury composé de Catherine Pujol Florensac, Chantal Flament Florensac, Jean Pascal Pomerols et Florence Arnaud Pinet a donc eu un travail délicat pour attribuer les prix.

 

Demain

Mais qu’est-ce donc que ce demain ?
Ne serait-ce qu’une île dans l’océan du temps ?
Rien qu’une île isolée dans l’archipel des jours ?
Pas encore habitée, patiente, et qui attend son tour
Alors qu’au loin, dans les brumes de l’oubli
L’îlot du passé, peu à peu, s’engloutit.

Sans la poésie, demain ne serait que demain,
Sur la ligne droite du temps, juste un point,
Un infini devant, un infini derrière
Plat, sans relief, un peu comme un hier.

C’est un peu court jeune homme, à peine de la prose !
Alors que dans l’après, il y a tant de choses,
Des élans, des projets, des bouts de vie en rose,
Des soifs, des envies, des « je veux », des « je souhaite »,
Domaine des rêveurs, des devins, des prophètes,
Peuplé de désirs, de destins, de conquêtes…

Parti à l’aventure sur la nef du temps,
Vogue à la dérive sans te soucier du vent.
Quelle terre, quelle île au bout de l’horizon ?
L’avenir incertain, l’avenir mon garçon ! .

   

Le choix du jury est donc le suivant :

  • Adultes : Dominique Coërchon Florensac, Michèle Quérol Montblanc, Alain Tardiveau Nieu-le-Virouil
  • Adolescents : Jennifer Chauvet Mourenx, Melvie Loukili Castelnau de Guers
  • Enfants : Titouan Arnaud Pinet, Tristan Obiol Pinet
  • Coup de cœur : Jeanine Bastide Montagnac.

Je suis reparti les bras chargés de coupe et de livres, le coeur enflé d'une bouffée d'orgueil et ma boutonnière ornée d'une broche superbe fabriquée par Mireille de Pomérols aux doigts de Fée. Ne boudant pas mon plaisir, je me permets de joindre mon texte sur "Demain" et vous donne rendez-vous l'année prochaine en espérant une participation encore plus folle pour que de sublimes littérateurs me rabattent mon caquet et me clouent le bec.

Dominique Coërchon

Partageons nos vécus

Jean-Marc Guijarro vient de publier sous ce titre « Partageons nos vécus » un livre composé de 30 anecdotes de 4 pages chacune, évoquant son enfance sétoise et ses tribulations en dehors de Sète.

Le petit bonhomme de la couverture vous convie à partager quelques anecdotes de sa vie bien remplie. De son enfance à Sète, son service militaire en Allemagne, puis sa découverte de la vie parisienne, ses voyages et ses rencontres, il tire 3O petites histoires qui vous rappelleront peut-être des souvenirs. Ou vous inciteront à partager les vôtres !

Un charmant bouquin en vente dans les principales librairies sétoises. L’auteur, enfant d’une vieille famille sétoise, pose d’utiles questions aux lecteurs à travers ses souvenirs.

Patti Smith a fait le plein

Les admirateurs sétois de Patti Smith ont déferlé d’abord à la librairie « L’échappée belle » où elle a présenté son dernier livre autobiographique "Mr Train", puis à la Chapelle du Quartier Haut où seuls 300 personnes ont pu entrer, beaucoup sont restés à la porte et n’ont pu assister à la lecture de ses textes.

Premier salon du livre régional à Frontignan

Un premier rayon d'espoir pour les Auteurs au Soleil.


Le Dr Misse, de Sète, a fait un Cyrano très remarqué!


On prépare la paella avec soin


Quand le dessinateur explique aux jeunes son art.


On dirait que la paella est bonne!

 

60 auteurs régionaux dans la grande salle de l'Aire

C’était une grande première, que cette organisation su 1er Salon du Livre Régional, à la salle de l’Aire, pour la petite équipe des onze adhérents des Auteurs au Soleil, qui consacrent leur activité à l’écriture et aux livres, avec leur apparition sur les marchés de l’été à Frontignan. Mais cette fois ils ont su s’allier l’aide bienfaisante d’une bande d’amis bénévoles, pour être à la hauteur d’une organisation qui a demandé en amont, du temps, de la réflexion, du travail et….de l’argent. Et quand on connaît l’organisateur en chef de cette nouvelle entreprise, le président Marc Tarlet, on sait que l’on ne part pas au hasard à l’aventure.

Marc a alors su trouver une soixantaine d’auteurs les plus divers, venus de tout le Languedoc-Roussillon et même de la frontière proche de la nouvelle grande région, du Tarn-et-Garonne !
Grâce à une entente avec les Amis du Livre, de Frontignan et au soutien logistique de la mairie, tout ce beau monde a été accueilli ce samedi matin par les Auteurs au Soleil et même le soleil, avant d’installer leurs petits inventaires de livres, en voulez-vous en voilà, des romans, du fantastique, de l’aventure, de l’Histoire, du patrimoine, de la poésie, de la BD, du sport et des albums pour enfants…que nos auteurs se sont fait un plaisir de dédicacer au public de passage. Lequel, il faut bien le reconnaître, n’a pas connu la bousculade des grands jours. Mais, comme l’a déclaré Simone Tant, représentant les élus de la ville et la culture,  « cette première, qui présentait de belles choses, est appelée à évoluer par la suite, avec tout le soutien que la municipalité apporte avec conviction  à la jeunesse et à la culture.. »

Au-delà des ventes, les auteurs dans leur ensemble, ont reconnu l’importance des contacts et des échanges que cette  rencontre a permis entre eux, la paella géante du midi ayant bien été l'occasion de les conforter, ces échanges, au vu du bon esprit qui anime, dans une dimension humaine et régionale, ces écrivains et artistes "qui ne se prennent pas la tête" !

Tant que soleil brillera, longue vie alors à ce Salon qui entretient la pérennité du livre et de la lecture.

Pierre Mamier


Participez au débat sur la lecture
en rubrique "Initiatives citoyennes"
de Thau-info.

 

 


                               Des auteurs qui expliquent leurs livres.                                                      Marc Tarlet, déjà prêt pour la 2è édition du Salon

                              Simone Tant apporte son soutien à la formule                                           L'équipe des Auteurs au Soleil, après la tirade de Cyrano!

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, a sorti un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.

L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.
L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.

Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promets étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations