Education

Territoires Numériques Educatifs

En cette rentrée 2020, la stratégie pour le numérique éducatif se traduit notamment par le lancement d’un projet innovant et pragmatique, les "Territoires numériques éducatifs". Les deux premiers départements concernés, l’Aisne et le Val d’Oise, sont les pionniers d’un déploiement sur tout le territoire d’outils qui répondent aux besoins de tous.

L’ambition de cette préfiguration est de tester le déploiement d’équipements numériques, de contenus pédagogiques et de dispositifs de formation des professeurs et des familles. Bénéficiaire du Programme d’investissements d’avenir à hauteur de 27,3 M€, ce programme a l’ambition de contribuer à la transformation du système éducatif afin de répondre aux enjeux du 21ème siècle.

Canopé, le Secrétariat général pour l’investissement, la Caisse des dépôts et des consignations, la Trousse à projets, et les collectivités sont partenaires de ce projet.

Les enjeux des Territoires numériques éducatifs à la rentrée 2020

Répondre aux impératifs de la continuité pédagogique, réduire la fracture numérique, innover et transformer

La crise sanitaire a révélé la nécessité de disposer d’outils numériques et d’une formation à leurs usages pour assurer la continuité pédagogique en cas de rupture des enseignements en présentiel. Elle a suscité également des innovations permises par le numérique dont l’élan doit être conforté.

Les professeurs ont pu en effet poursuivre leurs enseignements et les élèves leurs apprentissages à partir du moment où trois conditions étaient réunies :

  • la possibilité technique des professeurs et des élèves d’accéder à des équipements numériques performants
  • la poursuite de la relation pédagogique à distance, en adaptant et en renouvelant les formes de la transmission
  • la formation des professeurs, des cadres et des élèves aux usages numériques

Parallèlement, le confinement a provoqué un accroissement des inégalités entre élèves, entre familles, parfois entre professeurs, en fonction de leur degré d’appropriation et d’accès au numérique. Jamais la notion de fracture numérique n’aura pris une telle intensité.

Fort de ce constat, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports a sollicité le Secrétariat général pour l’investissement pour l’accompagner dans une expérimentation visant à créer un démonstrateur numérique de proximité à la rentrée 2020. Dans deux départements, l'Aisne et le Val-d'Oise, un dispositif d’équipement et de formation adapté aux besoins et aux contextes locaux est ainsi déployé, afin d’en mesurer les effets sur les pratiques pédagogiques et sur la capacité de résilience de l’École en cas de crise, et au-delà sur les améliorations possibles pour le système éducatif.

L’ambition des "Territoires numériques éducatifs" consiste à actionner de manière concertée et immédiate, dans une approche intégrée, l’ensemble des leviers de l’éducation au et par le numérique, avec la mise à disposition d’équipements, d’un accompagnement, de formations adaptées et de ressources pédagogiques.

Les conditions de réussite de l’opération résident dans la convergence d’actions menées par l’État, les collectivités et les parents d’élèves, nécessaire à l’obtention de l’effet transformant visé.

Le caractère expérimental du dispositif permettra d’en mesurer la plus-value, en particulier en matière d’hybridation des pratiques pédagogiques, d’en estimer les forces et les faiblesses pour envisager les conditions d’un éventuel déploiement national. Il fera l’objet d’une évaluation.

Pourquoi les départements de l’Aisne et du Val d’Oise ?

Les départements de l’Aisne (académie d’Amiens) et du Val-d’Oise (académie de Versailles) ont été choisis en raison de leurs caractéristiques sociales et scolaires, mais aussi en raison des dynamiques déjà engagées en faveur du numérique, tant de la part des collectivités que de celle de l’État.

Dans l’Aisne, le poids de l’éducation prioritaire est important, y compris en milieu rural. Parallèlement, les collectivités territoriales (communes, intercommunalité, conseil départemental, conseil régional) s’engagent de manière volontariste en faveur du numérique éducatif et de manière concertée avec l’éducation nationale.

Dans le Val-d’Oise, la diversité territoriale représente un véritable atout. La forte urbanité et les forts contrastes sociaux à l’Est et au Sud-Est du département, les nombreux Quartiers prioritaires de la politique de la ville, la ruralité à l’Ouest et la hausse du gradient d’éloignement des collèges font du département un territoire favorable pour cette expérimentation. Derrière des résultats dans la norme se cachent de profondes inégalités sociales et scolaires.

De plus, dans le Val d'Oise, les collectivités territoriales font preuve d’une véritable stratégie de déploiement du numérique éducatif et constituent des partenaires sur lesquels le projet "Territoires numériques éducatifs" peut s’appuyer.

Les 8 mesures clefs des Territoires numériques éducatifs

Le projet "Territoires numériques éducatifs" repose sur huit mesures coordonnées, en faveur de l’enseignement public et de l’enseignement privé sous contrat :

  • former tous les professeurs à l’hybridation de l’enseignement et des apprentissages
  • former les parents volontaires aux enjeux du numérique éducatif
  • mettre à disposition des professeurs un bouquet de services et de ressources en ligne via une plateforme
  • assurer un socle minimal d’équipement numérique pour les écoles élémentaires (2 700 classes)
  • équiper chaque classe (premier et second degrés) d’un kit d’enseignement hybride (15 000 classes)
  • permettre l’équipement des élèves des classes élémentaires en état de fracture numérique sous forme de prêt (15 000 élèves)
  • équiper les nouveaux professeurs du premier et du second degré (1 000 nouveaux professeurs)
  • évaluer le dispositif, en en mesurant la pertinence et l’efficience

Les moyens mobilisés

27,3 millions d’euros alloués au projet "Territoires numériques éducatifs"

Placé sous le pilotage des partenaires, et des opérateurs d’appui au cœur du projet, le budget mobilisé financera les dépenses liées à l’achat de matériel informatique pour les élèves, les enseignants, les écoles et les établissements, la formation aux nouveaux usages, la création et la mise à disposition des ressources libres de droits ainsi que l’évaluation du dispositif, en fin de période.

Des kits "numériques" pour garantir un accès à un enseignement hybride

https://www.education.gouv.fr/les-territoires-numeriques-educatifs-306176

ARTE et le Clemi.fr proposent aux collégiens de troisième et aux lycéens de participer au concours Reportage.

 
Il s’agit pour les élèves individuellement ou en groupe de monter un reportage de deux à trois minutes à partir des images ayant servi à la réalisation d’un sujet diffusé dans Arte Journal.
Ces images sont gracieusement mises à disposition des élèves par la chaîne.
Trois reportages lycéens et un reportage collégien sont sélectionnés par un jury de professionnels de l’audiovisuel et de formateurs du CLEMI.L’image contient peut-être : texte qui dit ’I arte CLEMI Le centre pour l'éducation aux médias et l'information Arte-CLEMI Reportage Inscriptions avant le 16 octobre 2020 @LeCLEMI f/clemi.fr f clemi.fr’

Depuis le 14 septembre, les évaluations nationales de CP, CE1, 6e et les tests de positionnement en seconde et CAP

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, table et enfant

Les évaluations nationales de CP, CE1, 6e et les tests de positionnement en seconde et CAP ont commencé le 14 septembre 2020 pour tous les élèves. Dans le contexte de l'après-confinement, ils vont permettre d'identifier les acquis et les besoins des élèves, afin de leur proposer un accompagnement personnalisé adapté et de remédier à leurs difficultés éventuelles.

Mises en place en 2018, les évaluations standardisées des acquis des élèves répondent à trois objectifs :

  • fournir aux enseignants des repères sur les acquis de leurs élèves, compléter leurs constats et leur permettre d'enrichir leurs pratiques pédagogiques ;
  • doter les chefs d'établissement, inspecteurs, recteurs - entre autres - d'indicateurs leur permettant de mieux connaître les résultats et d'adapter leur action éducative ;
  • mesurer au niveau national les performances du système éducatif pour les évolutions temporelles et les comparaisons internationales.

  À savoir : Les indicateurs sont des résultats agrégés sans information de nom, de prénom ou de classe.

Les modalités

  • L'évaluation en CP
    Les compétences des élèves de CP en français et en mathématiques sont évaluées depuis le lundi 14 septembre jusqu'au vendredi 25 septembre 2020. Une seconde évaluation à mi-parcours doit se tenir entre le lundi 18 janvier et le vendredi 29 janvier 2021.
    Les évaluations de début CP se composent de 5 séquences de 8 à 12 mn chacune : 3 en français et 2 en mathématiques.
  • L'évaluation en CE1
    Les compétences des élèves de CE1 en français et en mathématiques sont évaluées du lundi 14 septembre au vendredi 25 septembre 2020.
    Elles comportent 2 séances collectives de 12 mn et 2 épreuves individuelles de 1 mn en français, et 2 séances de 15 mn en mathématiques.
  • L'évaluation en 6e
    Les évaluations des élèves de 6e en français et en mathématiques ont lieu du lundi 14 septembre au vendredi 2 octobre 2020.
    Elles se déroulent en 2 séquences de 60 mn chacune (10 mn de préparation et 50 mn de passation) en français et en mathématiques, sur support numérique à partir d'une plateforme en ligne.
    Nouveauté : un test permettant de mesurer la fluidité en lecture des élèves a été introduit cette année.
  • Le test de positionnement de seconde et de CAP
    Chaque élève de seconde générale et technologique ou professionnelle et de CAP passe un test de positionnement qui permet d'identifier ses acquis et ses besoins en maîtrise de la langue française et en mathématiques. Les tests se tiennent du lundi 14 septembre au vendredi 2 octobre 2020.
    Ils se déroulent selon 2 séquences : 1 séquence de 50 mn en français et 1 séquence de 50 mn en mathématiques.

Pour les élèves des autres niveaux jusqu'à la 3e, il n'y a pas d'évaluations systématiques, mais les enseignants peuvent faire des tests de positionnement, s'ils le souhaitent, pour savoir où en sont les élèves après des mois de scolarité hétérogène.

  À noter : Dans le contexte particulier de la rentrée 2020, des questions ont été ajoutées aux évaluations afin de recueillir le ressenti des élèves par rapport à la fermeture des établissements et aux difficultés liées à la crise sanitaire.

 

Covid-19 : quatre questions sur le nouveau protocole sanitaire à l'école qui entre en vigueur demain

Un protocole sanitaire allégé. Certaines règles liées à l'épidémie de coronavirus vont être assouplies dans les écoles maternelles et élémentaires, a annoncé, dans la soirée du dimanche 20 septembre, le ministère de l'Education nationale.

>> DIRECT. Covid-19 : quelles vont être les nouvelles mesures sanitaires qui vont être appliquées à Lyon pour lutter contre l'épidémie ?

Elles seront mises en application à partir de mardi. "Le nouveau protocole va permettre d'avoir moins de classes fermées", a promis le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, qui en a décompté 2 000 lundi matin sur RTL. Franceinfo apporte des éléments de réponse aux questions qui se posent après l'annonce de ces mesures.

1Quand une classe peut-elle être fermée ?

2Un enseignant peut-il être invité à s'isoler s'il a côtoyé un enfant contaminé ?

3Que doit faire un enseignant si un de ses collègues est positif au Covid-19 ?

4Est-ce que cela change quelque chose pour le port du masque à l'école ?

Les réponses sur https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-quatre-questions-sur-le-nouveau-protocole-sanitaire-a-l-

Coronavirus : un nouveau protocole sanitaire en vigueur dès mardi pour les écoles primaires

Gens De Bâton, Enfants, L'ÉcoleLe ministère de l'Education nationale a dévoilé dimanche soir le nouveau protocole sanitaire qui s'appliquera dans les écoles maternelles et élémentaires à partir de mardi, c'est à dire dans les classes où les élèves ont moins de 11 ans et ne portent donc pas de masque. S'appuyant sur les recommandations du Haut conseil de la santé publique, le gouvernement a décidé de ne plus systématiquement fermer une classe lorsqu'un élève est testé positif au Covid-19. 

Pour adapter le dispositif, le ministère a revu sa définition des cas contacts. Dès mardi, lorsqu'un élève est testé positif, ses camarades et son enseignant, qui lui doit rester masqué, ne seront plus considérés comme cas contacts. Il n'y aura donc plus de test systématique, ni de fermeture de la classe.

C'était attendu, le protocole sanitaire sera allégé dans les écoles primaires à partir de ce mardi. Même si un élève est testé positif, la fermeture de la classe ne sera plus automatique  : https://www.francebleu.fr/infos/education/un-nouveau-protocole-sanitaire-des-mardi-

Les dates des vacances de Toussaint

 

Écoles, collèges, lycées : les vacances scolaires de Toussaint sont identiques quelle que soit la zone concernée. Elles commencent samedi 17 octobre 2020 après la classe. Les cours reprennent ensuite à partir du lundi 2 novembre 2020.

Le départ en vacances a lieu après le dernier cours des jours indiqués, les élèves qui n'ont pas cours le samedi sont en vacances le vendredi soir. La reprise des cours a lieu le matin des jours indiqués.

Journées européennes du patrimoine

En 2020, les Journées européennes du patrimoine se tiennent les 19 et 20 septembre. Cet événement culturel, célébré dans une cinquantaine de pays européens, est placé sous le thème "Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie !". Le ministère chargé de l'Éducation nationale ouvre ses portes sur inscription le samedi 19.

La manifestation s’élargit, comme en 2019, au vendredi 18 septembre 2020 sur l’ensemble du territoire national afin de favoriser l’accès au patrimoine du jeune public scolaire avec le programme "Levez les yeux".

Les Journées européennes du patrimoine à l'hôtel de Rochechouart et au lab 110 bis

Compte tenu des conditions sanitaires actuelles, le site du ministère n'ouvre que le samedi 19 septembre 2020.

Le protocole sanitaire est bien entendu appliqué lors de la visite du ministère.

  • Le port du masque est obligatoire pour les adultes et enfants de plus de 11 ans.
  • Du gel hydroalcoolique est disponible aux abords de l'ensemble du parcours de visite.
  • Une distance d’un mètre entre chaque visiteur doit être respectée par les visiteurs. Des marquages au sol ont été prévus.

Les visites ne peuvent se faire cette année que sur inscription. Ces visites se tiennent toutes les 15 minutes avec une jauge de 10 personnes maximum par créneau horaire.

Nous vous remercions pour votre compréhension et vous souhaitons une bonne visite !

Cette journée est l’occasion de proposer aux visiteurs un parcours de visite ponctué d’animations tournées vers le jeune public et sa sensibilisation :

  • à l’histoire de la Nation
  • aux métiers du patrimoine accessibles grâce aux formations professionnelles

Pour enrichir l’expérience du visiteur, les élèves de l’École du Louvre interviennent en tant que "guide conférenciers" au cours du parcours.

Exposition d’une classe du passé et d'une classe connectée

Dans le salon Geoffroy, une classe de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle est reconstituée pour cette édition 2020. Tableau noir, pupitre, porte-plume, encrier, blouse font revivre l’école d’antan. Dans le salon attenant, une classe "numérique" est installée avec tableau tactile, tablette numérique, chaise, bureau et mise en scène d’une classe interactive. Les visiteurs sont ainsi projetés dans deux univers différents.

Expositions et démonstrations de formations pré et post-bac

Dédiée aux formations pré et post-bac aux métiers du patrimoine et de l’Art, une exposition permet aux visiteurs de découvrir ou redécouvrir toutes les richesses de ces formations liées au patrimoine, aussi varié soit-il.

Le public peut rencontrer des représentants et des élèves d’établissements professionnels et d’écoles d’art, et échanger sur leurs spécialités et formations

L’École Boulle présente sa formation en bijouterie, le lycée Diderot en horlogerie.

Le lab d'innovation ouvert au public

Le 110 bis, lab d'innovation de l'Éducation nationale, est également ouvert au public. Le lab présente au public des dispositifs innovants au service de la (re)constitution et de la préservation des différentes formes de patrimoine.
 
Les projets présentés :

Journées du patrimoine au ministère chargé de l'Éducation nationale
Hôtel de Rochechouart et lab 110 bis
Entrée sur inscription par le 110, rue de Grenelle – 75007 Paris
Ouverture le samedi 19 septembre 2020 de 10h à 19h

0

Chaque troisième week-end de septembre, petits et grands peuvent franchir les portes de plusieurs dizaines de milliers de monuments, dont certains sont fermés au public le reste de l'année. Parcs et jardins, bâtiments religieux ou civils, etc, sont autant d'occasions de redécouvrir l'histoire française et européenne à travers la sculpture, l'architecture et l'art en général.

Les journées du patrimoine 2020 : "Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie !"

Les Journées européennes du patrimoine 2020 se tiennent les 19 et 20 septembre 2020. Cette année, cet événement culturel, célébré dans une cinquantaine de pays européens, est placé sous le thème "Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie !".

La manifestation s’élargit cette année encore au vendredi 18 septembre sur l’ensemble du territoire national afin de favoriser l’accès au patrimoine du jeune public scolaire avec le programme "Levez les yeux"

"Levez les yeux : Le patrimoine en met plein la vue"

Les ministères de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et de la Culture créent une journée du patrimoine destinée aux élèves la veille des Journées européennes du patrimoine, le vendredi 18 septembre 2020.

Durant cette journée, les professeurs de la maternelle à la classe de terminale amènent leurs élèves à la rencontre de lieux de patrimoine. Il peut s’agir du patrimoine de proximité (le bâtiment de l’école, l’église, le lavoir d’un village ou les rues et monuments d’une ville) ou de lieux remarquables comme les monuments historiques.

Enjeux de l'éducation au patrimoine

Observer, apprécier et interroger notre patrimoine - bâti ou naturel - est un enjeu d'éducation citoyenne et de contribution à la préservation de cette richesse commune. Des dispositifs pédagogiques s'appuient sur des partenariats entre l'École et les lieux patrimoniaux : musées, monuments, archives, sites archéologiques, parcs régionaux, lieux de mémoire, etc.

Les enjeux de l'éducation au patrimoine, sur le site éduscol

Rentrée scolaire : Renforcer les évaluations des élèves en début d’année, une bonne idée ou pas ?

Le ministère de l’Education souhaite avoir davantage d’indicateurs en ce début d’année scolaire, pour jauger les compétences des élèves après leur scolarité en dents de scie ces derniers mois.

 

  • Les évaluations nationales obligatoires, qui existaient déjà pour les élèves de CP, CE1, 6e et seconde, seront reconduites cette année. Elles auront lieu plus tôt, dès le 14 septembre.
  • Pour les élèves des autres niveaux jusqu’à la 3e, il n’y aura pas d’évaluations systématiques, mais les enseignants pourront faire des tests de positionnement, s’ils le souhaitent, pour savoir où en sont les élèves après des mois très particuliers.
  • Des outils diversement accueillis par les enseignants. L’efficacité des évaluations nationales est toujours contestée par une partie des enseignants et leur finalité pose question.

Où en sont les élèves scolairement ? Cette question sera posée avec d’autant plus d’acuité à cette rentrée. Car l’école à la maison n’a pas été profitable à tous, et la reprise des cours à la fin de l’année scolaire a été très variable selon les établissements et les territoires. Du coup, Jean-Michel Blanquer a prévu l’artillerie lourde pour diagnostiquer le niveau des élèves. Les évaluations nationales en français et en maths, qui existaient déjà pour les élèves de CP, CE1, 6e et seconde et qui sont obligatoires, seront reconduites. Mais à la rentrée prochaine, elles auront lieu dès le 14 septembre « pour apporter des réponses rapides et ne pas laisser s’installer les difficultés scolaires » explique la circulaire de rentrée. Nouveauté : en 6e, un test de fluence en lecture sera ajouté et sera réalisé « dans les premiers jours de l’année de 6e ».

Poursuivre sur https://www.20minutes.fr/societe/