agglo bassin de Thau

L’assainissement non collectif sur le territoire

Toutes les habitations non raccordées au réseau d’assainissement doivent être équipées d’une installation individuelle en bon état de fonctionnement. Depuis 2006, le Service Public de l’Assainissement Non Collectif (SPANC) a pour mission de s’assurer que les eaux usées sont correctement traitées à l’échelle individuelle.

Un accueil téléphonique est assuré du lundi au vendredi au 04 67 78 89 58. Vous pouvez également solliciter notre service par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (en dehors des heures ouvrables, contactez le centre d’appel de Suez Environnement au 0 977 409 409).

spancCapture

Un contrôle initial de l’installation d’assainissement est fixé par courrier ou donnant suite à un avis de passage. Son but sera de vérifier la conformité du système et permettra d’évaluer son impact éventuel sur l’environnement et la santé publique. En cas de non-conformité, des conseils sur les aménagements à entreprendre seront prodigués.

Chaque installation doit ensuite faire l’objet de contrôles périodiques de bon fonctionnement, tous les 4 ans (installation non conforme) à 8 ans (installation conforme). Les justificatifs de toutes les opérations d’entretien et de vidange effectuées devront être conservés par le propriétaire pour être présentés à l’agent du service.

Dans le cas particulier des ventes immobilières, la fourniture d’un rapport de diagnostic de l’assainissement non collectif de moins de 3 ans est nécessaire. La validité du document étant limitée, vous devez contacter le SPANC pour réaliser un contrôle de bon fonctionnement si le dernier contrôle de votre installation a eu lieu plus de 3 ans auparavant.

Nous vous rappelons qu’en application de la règlementation nationale, ce contrôle est obligatoire. Après relance contractuelle de la collectivité, tout usager ne faisant pas procéder au diagnostic initial de son installation ou à son contrôle périodique de bon fonctionnement sera assujetti à une pénalité financière équivalente à 100% du montant du contrôle venant s’ajouter au règlement dont il aurait du s’acquitter même si le contrôle n’a pas été effectué.  

Le SPANC doit être informé en préalable de toute nouvelle construction ou de la réhabilitation d’une installation existante.  Il étudie la faisabilité du projet à partir d’une étude de sol dite de conception et de définition du système d’assainissement remise par l’usager. Une fois le projet validé, un contrôle de bonne exécution des travaux est réalisé avant remblaiement, afin d’établir un certificat de conformité de la filière.  

Règlement du SPANC 

Demande d'autorisation d'assainissement individuel 

Visite préfectorale en compagnie des vice-présidents de Sète agglopôle Méditerranée

Des rives de l'étang à l'entrée Est de Sète en passant par la dynamique entreprise d'embouteillage 3S à Villeveyrac, visite préfectorale en compagnie des vice-présidents de Sète agglopôle Méditerranée pour rencontrer les acteurs du territoire, comme les représentants de la profession conchylicole, ou découvrir nos nombreux projets en cours comme le conservatoire intercommunal ou à venir à l'image du palais des sports de Frontignan, sur l'ancien site Lafarge.

LAFCapture

Sur toutes ces thématiques, Sète Agglopôle méditerranée a insisté sur la nécessaire écoute des services de l'Etat qui doivent être au service de la vitalité de territoires comme le nôtre.

Déposer une demande de logement social

Depuis le 1er janvier 2017, l’Office public de l’habitat de Sète est devenu communautaire sous l’appellation de « Sète Thau Habitat ».

HABCapture

La construction et la gestion à loyers modérés de logements destinés à des personnes à ressources modestes constitue son cœur de métier. Il peut réaliser des opérations mixtes de construction de logements avec des opérateurs privés visant ainsi la mixité sociale. C’est un opérateur qui agit dans la rénovation comme la résorption de logements dégradés. 

Pour répondre au défi du nouveau territoire communautaire (extension à 14 communes), le Programme Local de l’Habitat (PLH) que l’ex-Thau agglo avait préalablement adopté pour la période 2012-2017, va être révisé. Ce nouveau document devra définir jusqu’en 2023 les orientations et les objectifs de la politique communautaire en matière d’habitat.

Un premier pas important a eu lieu en décembre 2017 avec l’installation d’une Conférence Intercommunale du Logement (CIL) composée des 14 maires de l’agglopôle et chargée d’adopter des orientations pour l’attribution des logements sociaux à l’échelle intercommunale.

Quelles sont les conditions d'attribution ? 

Voyager avec Thau Agglo Transport

Une Charte d’Engagement en faveur d’une Consommation Responsable du Vin

Sète agglopôle Méditerranée et l’Agglo Hérault Méditerranée ont travaillé à la mise en œuvre d’une destination oenotouristique, Thau en Méditerranée, candidate au label national Vignobles & Découvertes. Cette démarche de réseau et de progrès a permis de fédérer plus de 80 professionnels inter-filières dans une dynamique d’appartenance et de reconnaissance territoriale. Le vignoble sur mer de Thau en Méditerranée a tout naturellement conduit à un positionnement et un ancrage oenotouristique basé sur l’Alliance des Vins et des Coquillages.

Les professionnels, acteurs de la destination, souhaitent s’engager en faveur d’une consommation responsable du vin …. Ils sont nombreux aux côtés des membres du Comité de Pilotage du label Vignobles & Découverte à soutenir cette démarche civique et citoyenne.indissociables de la destination, le sont partiellement comme l'AOC Picpoul de Pinet ou les IGP Côtes de Thau et Collines de la Moure. Assises de l'oenotourisme :  
vers un label « Thau en méditerranée »
 
Depuis 2011, Sète agglopole Méditerranée organise les "Assises de l'Oenotourisme",  une journée entièrement dédiée aux professionnels qui prend place tous les ans de façon itinérante sur l'ensemble de la destination. Ce rendezvous participe chaque année à la mise en réseau des professionnels, les différents échanges permettant de co-construire une stratégie oenotouristique.  La 8ème édition s’est tenue mardi 10 avril à Mèze, au château Girard. Cette rencontre a été ouverte par François Commeinhes, Président de Sète agglopôle méditerranée et Michel Garcia, Vice-président délégué aux activités agricoles et viticoles et à l’agro-écologie.  


Le Pays de Thau, à travers son alliance vins et coquillages, a été la première destination de l'Hérault à bénéficier du label en 2013, et la 2nde destination de la région LR après la Narbonnaise. Attribué pour une durée de 3 ans par Atout France sur recommandation du Conseil Supérieur de l'Oenotourisme, ce label vise à récompenser une destination touristique viticole qui propose une offre de produits touristiques multiples et complémentaires.


Aujourd'hui, on dénombre en France 64 destinations labellisées V&D. Mais le label n'est pas une fin en soi, c'est au contraire le début d'une démarche de réseau et de progrès où l'animation est primordiale. Avec le soutien des partenaires de l'agglopôle (Hérault Tourisme et le Conseil interprofessionnel des Vins du Languedoc, ou la Chambre d'Agriculture), de nombreux dispositif d'animations sont donc proposés dans ce cadre : les Assises mais aussi des Eductours, des formations, des animations, des événementiels, des outils promotionnels et supports de communication… Avec toujours l'objectif prioritaire que chaque professionnel membre du Label soit un véritable Ambassadeur de la destination.


C'est fort de ce bilan que le Pays de Thau a obtenu le renouvellement du label, en 2016. Mais si notre destination couvre intégralement les AOC Muscats de Frontignan et de Mireval, d'autres appellations et indications de renom,
Conscients de la nécessité d'offrir à cette destination toute la cohérence géographique viticole qu'elle mérite à travers son positionnement oenotouristique, en partenariat avec l'agglo Hérault Méditerranée, nous avons travaillé à l'élargissement du périmètre de destination. C'est ainsi que déjà en 2017, les Assises étaient organisées de façon itinérante avec 2 circuits de visites et de découvertes du nouveau territoire et de ses prestataires.


Ensemble, une nouvelle destination Oenotouristique candidate au label Vignobles & découvertes a été élaborée :  la destination "Thau en Méditerranée". La candidature a été déposée au 1er janvier 2018 à Atout France. Les résultats sont attendus mi-mai. Cette 8ème édition a été l’occasion de signer la Charte officielle d’engagement de Thau en Méditerranée en faveur d’une consommation responsable.

 
Thau en Méditerranée, en quelques chiffres, c'est :


 33 communes ; 197 300 habitants, 74 100 hectares

5 AOC 
7 IGP
82 partenaires éligibles : o 30 caves ou domaines viticoles  o 4 mas conchylicoles o 14 hébergeurs o 11 restaurateurs o 5 sites patrimoniaux o 5 offices de tourisme o 4 agences réceptives o 9 structures de loisirs.

Nettoyage de la Gardiole reporté

ATTENTION, REPORT !

En raison des mauvaises conditions météorologiques de ces derniers jours, l'opération de nettoyage du Massif de la Gardiole, prévue initialement ce samedi 14 avril est reportée au 26 mai 2018..

Assises de l'œnotourisme de Thau en Méditerranée

Ce mardi 10 avril, une grande partie de la journée, les professionnels de l'œnotourisme se sont réunis au Chai du Château de Girard à Mèze afin de renforcer la symbiose existante entre les divers corps de métiers concernés (80 étaient présents).

François Commeinhes, Maire de Sète et président de Sète agglopôle méditerranée accueille les participants.

"Depuis le 1er janvier 2013, le Pays de Thau est la toute première destination de l’Hérault à décrocher le label national « Vignobles et Découvertes » (attribué pour trois ans, celui-ci a été renouvelé en 2016). 48 prestataires (caves coopératives, mas conchylicoles, hébergeurs, sites patrimoniaux, offices de tourisme, restaurateurs, etc.) se sont engagés auprès de l’agglopôle dans cette démarche.

Deux ans d’efforts récompensés par les ministères du Tourisme et de l’Agriculture. L’œnotourisme a été identifié comme une thématique pouvant rassembler la multitude des paysages, des patrimoines, des savoir-faire et des produits, dans une démarche commune de valorisation du terroir comme destination. Avec un parti pris clair pour se différencier : miser sur l’alliance « vins et coquillages ».

L’objectif est double. Tout d’abord améliorer la lisibilité de la destination « Pays de Thau », gagner en notoriété et, par conséquent, élever le niveau d’exigence. Ensuite, fédérer et mettre en réseau les professionnels du patrimoine, du tourisme, de la conchyliculture et de la viticulture pour structurer une offre ambitieuse et de qualité.

Chaque année, les professionnels associés à ce label sont réunis sous la houlette de l’agglopôle lors des Assises de l’œnotourisme, afin de travailler toujours mieux à l’image et la notoriété de notre terroir en Pays de Thau."  (source Agglopôle)

Michel Garcia, délégué aux activités agricoles et viticoles présente le programme de la journée.

 

Cette séance de vulgarisation mais aussi de travail, qualifiée de "journée riche en échanges" par Sandrine Saliva chargée de mission entre l'Agglo Hérault Méditerranée, Vignobles et découvertes et Sète Agglopôle s'est conclue par un premier "speed meeting" réussi et très fréquenté (voir nos photos ci-dessous).

Cliquez sur une image pour l'agrandir.

Quelques liens à consulter : Ostréathérapie Tarbouriech, Halles & Pique-niquer, Jardin antique, Villa Loupian, Musée de l'Étang de Thau, Votre escale entre Terre et mer, Georges Hôstel, Casino des Vins


 

Opération de nettoyage sur le massif de la Gardiole

Green tea bud and fresh leaves


Le Syndicat mixte de la Gardiole, composé de Sète agglopôle méditerranée et de la commune de Fabrègues, organise une opération de nettoyage sur le massif de la Gardiole ce samedi 14 avril, de 9h à 12h.

Cette opération se déroule en collaboration avec les communes riveraines du massif, Balaruc-le-Vieux, Balaruc-les-Bains, Fabrègues, Frontignan, Gigean, Mireval, Vic-la-Gardiole, avec la participation de volontaires citoyens notamment issus d’associations locales souhaitant participer à cet événement.

C’est pourquoi, nous sollicitons la participation de tous pour venir partager un moment citoyen et convivial.

Munissez vous de gants et venez nous rejoindre samedi 14 avril 2018, à 9h, sur le parking du Col de la Tortue (RD 114).

Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée : les taxes en question

cabtP1030611

Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée

Le dernier Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée se tenait ce jeudi 5 avril dans les locaux de Sète Agglopôle Méditerranée

 17 points à l'ordre du jour, ci-dessous le résumé des points principaux : des décisions qui engagent l'avenir du Territoire et de ses habitants avec en particulier l'assainissement de certaines communes, l'aide à certains projets des communes, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères harmonisée, les taxes d'habitation et foncière ainsi que le taux de CFE pour les entreprises.

En premier lieu : la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères qui est harmonisée à la baisse :

Le Conseil communautaire avait décidé en 2017 de maintenir deux zones intercommunales de perception différenciées pour la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM).

Ces 2 zones correspondaient aux périmètres des deux ex-EPCI, à savoir une zone pour l’ex-Thau agglo au taux de 18,5% et une deuxième zone, pour l’ex-CCNBT au taux de 14,5%.

L’harmonisation du taux de la TOEM étant obligatoire dans les 5 années maximum qui suivent une fusion d’intercommunalité, les élus communautaires ont décidé de fixer à l’ensemble des communes de Sète agglopôle méditerranée un même taux de 14,50%.

Ce taux correspond en outre aux recommandations du dernier rapport de la Cour Régionale des Comptes (CRC) qui soulignait que le produit à percevoir ne devait pas dépasser le coût du service, ce qui était le cas jusqu’à présent.

Cette harmonisation devrait entrainer une baisse de recettes de l’ordre d’1 M€, montant qui pourrait être en partie compensé par des économies de fonctionnement et des améliorations du service de la collecte, notamment dans le cadre de la privatisation prochaine de la collecte des déchets sur une partie du territoire de l’agglomération.

cabtP1030607

 

Taxes d’habitation et foncière

Pour l’année 2018, les taux de la taxe d’habitation et de la taxe sur le foncier non bâti seront maintenus, pour l’ensemble du territoire, tels qu’ils ont été votés pour l’année 2017 à savoir :

- Taxe d’Habitation : 11.57 %

- Taxe Foncière sur les propriétés non bâties : 5.11 %

En revanche, et afin de neutraliser pour partie la perte de produit fiscal résultant de l’harmonisation du taux de TEOM à 14,5%, il apparaît nécessaire d’accroitre les recettes fiscales.

C’est pourquoi il est proposé de fixer le taux de la taxe foncière sur le foncier bâti à 2,11 % (contre 0,207 % jusqu’à présent).

Cette augmentation, permettra de plus, dans le cadre d’une gestion maitrisée et solidaire à l’échelle de l’agglo, de financer la prise en charge de nouvelles compétences (urbanisme) ou la gestion de nouveaux services.

 Le Taux de CFE sera maintenu pour les entreprises : 

Depuis 2011, et la suppression de la taxe professionnelle, les collectivités perçoivent en remplacement de cette dernière la Contribution Economique Territoriale (CET) composée d’une Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) et d’une Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE).

Contrairement à la Taxe Professionnelle, dont elle reprend l’essentiel des règles, la CFE est basée uniquement sur les biens soumis à la taxe foncière (locaux et terrains). Elle est assise sur la valeur locative des biens immobiliers utilisés par l’entreprise pour les besoins de son activité.

La fusion des deux agglos du bassin de Thau avait entraîné pour 2017, l’obligation d’unifier les taux précédemment appliqués sur les deux territoires au moyen d’un taux de référence qui est le taux moyen pondéré.

Pour 2018, il est proposé aux élus communautaires de maintenirle taux de Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) tel qu’il avait été voté en 2017, soit 39,89 % afin de ne pas alourdir la charge fiscale pour les entreprises.

Ce taux s’appliquera sur l’ensemble du territoire. Le lissage étant réalisé sur 2 ans, 2018 étant la seconde année de lissage et donc l’année à partir de laquelle le taux s’applique de façon uniforme sur le territoire.

L’agglopôle aidera les projets des communes

Sète agglopôle méditerranée accompagne financièrement ses communes afin de contribuer à la réalisation ou au fonctionnement d’équipements d’intérêt commun et structurants des communes. Au vu des demandes de subventions sollicitées par les communes de Sète et Mireval à ce jour, une nouvelle programmation de subventions d’équipements (366 677 €, pour un montant total d’investissement de 4 246 387 €) est proposée pour les projets suivants :

- La création d’une salle dédiée aux sports de combat sis rue des Gerfaults, à Sète, à proximité du quartier prioritaire de l’Ile de Thau,

- La requalification de la Corniche de Neuburg à Sète, dans le cadre du développement de la modernisation des espaces touristiques,

- Le développement et équipement d’un réseau d'éclairage public performant Secteur Parcours sportif et Skate Park, Rue Jean Jaurès et Impasse du Pain Levé à Mireval.


Par ailleurs, le Conseil communautaire, réuni le 16 juin 2016, avait attribué à la ville de Sète une subvention d’un montant de 112 500 € pour la requalification du Quai Aspirant Herber. Le projet doit être reporté ultérieurement. A ce jour, les délais étant imprécis, la ville de Sète sollicite l’annulation de la subvention votée et le report du montant de cette subvention au profit de futurs projets.

Travaux de requalification de la ZAE des Eaux Blanches : l’agglo et la SPL BT groupent leurs commandes

Au titre de ses compétences territoriales, Sète agglopôle méditerranée (SAM) assure la réalisation et la réhabilitation des réseaux d’assainissement et d’eaux pluviales sur l’ensemble des communes de son territoire. Elle a confié à la SPL BT la réalisation de l’opération d’aménagement relative à la requalification des ZAE communautaires. L’agglopôle et la SPL BT ont ainsi constitué un groupement de commande pour les travaux de requalification de la ZAE des Eaux Blanches, portant à la fois sur le réseau d’assainissement eaux usées et les voiries.

Chaque partie s’engage à conclure, signer et notifier un marché de travaux, chacune à hauteur de ses besoins propres. Le montant de ces travaux sont évalués à 3 424 324.50 € HT pour la SPL BT et 569 200.00 € HT pour l’agglopôle.

cabtP1030610

 Une subvention de 200.000 € est attribuée pour le schéma cyclable

Depuis plusieurs années maintenant, Sète agglopôle méditerranée encourage les modes de déplacement doux et met en œuvre de multiples actions en faveur de ces moyens alternatifs de déplacements. En parallèle, la commune de Sète souhaite requalifier la corniche de Neuburg, et à ce titre, combler une discontinuité majeure de son schéma cyclable, qui coïncide notamment avec le tracé de l’Eurovélo 8 reliant Cadix à Chypre via la ville de Sète. Ce projet de requalification permettra notamment, grâce aux projets en cours, de permettre aux cyclistes de traverser tout le territoire de l’agglopôle, d’Est en Ouest, dans de meilleures conditions.

Il est notamment prévu par la ville de créer des arrêts de bus accessibles, de privilégier toutes les mobilités douces en implantant par exemple des arceaux vélos et de créer une piste cyclable bidirectionnelle indépendante de la circulation dont un encorbellement sur le pont de l’avenir.

Sète agglopôle méditerranée souhaite soutenir la mobilité durable par le biais de ce projet qui revêt un caractère particulièrement pertinent par la présence de l’Eurovélo 8. Les élus communautaires ont voté une subvention de 200.000 € pour soutenir ce projet global estimé à plus de 3,35 M€ HT, dont 1,4 M€ HT dédiés aux aménagements de mobilité durable.

 Actualisation des zones d’assainissement collectif et non collectif de Mèze et Loupian

Dans le cadre de la Loi sur l'Eau, les communes ou leurs établissements publics de coopération doivent délimiter, après enquête publique les zones d'assainissement collectif et celle de l'assainissement non collectif. Suite à l’élaboration des PLU des communes de Mèze et Loupian, une actualisation du zonage d’assainissement prenant en compte les nouveaux secteurs urbanisables de ces communes devient nécessaire. Les élus ont approuvéla réalisation d’une enquête publique préalable.

cabtP1030615

 Gestion des sites du Conservatoire du Littoral

Sète agglopôle méditerranée, qui dispose de la compétence « protection, entretien et mise en valeur des espaces naturels protégés et remarquables », gère sur son territoire pour le Conservatoire du littoral des terrains qui lui appartiennent.

A savoir : sept sites terrestres et lagunaires : l’étang de Thau (communes de Marseillan, Mèze, Loupian), le lido de Thau (communes de Sète et Marseillan), les salins de Frontignan (commune de Frontignan), le bois des Aresquiers (commune de Vic-la-Gardiole), l’étang de Vic (communes de Frontignan, Vic-la-Gardiole, Mireval), les salines de Villeneuve (communes de Vic-la-Gardiole et Mireval), et l’étang des Mouettes (commune de Frontignan) .


Un stand de tir communautaire

A compter du 1er mai, le stand de tir situé à Sète, est déclaré d’intérêt communautaire, afin d’optimiser et développer la pratique de l’activité sur tout le territoire. En effet, cette structure s’inscrit comme un équipement dont le rayonnement dépasse les limites de la commune de Sète. Le stand de tir de Sète est une structure de 4500 m², qui a été construite pour les jeux Méditerranéens en 1993, et qui est équipée de 3 pas de tir : 10m, 25m et 50 m, de vestiaires et de deux bureaux.

Cet équipement est mis à disposition de deux associations sportives, la société de tir du bassin de Thau (STBT) et le Tir Olympique Sétois (TOS). Ces dernières comptent, à ce jour, 566 licenciés, dont 467 sont issus du territoire de Sète agglopôle Méditerranée, soit 83% et 99 de communes voisines, soit 17 %. Sur les 566 licenciés, 178 sont sétois soit 31% du nombre total de licenciés.

Ce stand de tir reçoit également les différentes polices du territoire : les polices municipales de Sète, Balaruc-le-vieux, Frontignan, Mireval et Cournonteral, la Police Nationale, la Direction Départementale de la Sécurité Publique de Montpellier, ainsi que la brigade territoriale de l’agglopôle. Aujourd’hui, du fait du développement de l’urbanisation, avec la création du quartier des Salins, la situation géographique du bâtiment n’est plus adaptée et génère différents problèmes, et plus particulièrement de fortes nuisances sonores.

Le transfert de cet équipement à Sète agglopôle méditerranée permettra d’étudier un redéploiement de l’activité sur le territoire, afin de mettre fin aux nuisances générées et pérenniser cette activité. Le but recherché est de développer un pôle d’entrainement complet alliant simulation et tir.

 

10 avril, Assises de l’oenotourisme 2018

assiCaptureassi22Capture

C’est au Château de  Girard, Rue de Girard, 34140 Mèze, le mardi 10 avril 2018, à 9h, que se tiendra la sixième édition des assises de l’œnotourisme.

Ces rencontres réunissent plus de 120 professionnels qui se mobilisent pour participer aux tables rondes et aux échanges, autour d’une problématique commune : le Pays de Thau.

Vignerons, conchyliculteurs, restaurateurs, hébergeurs, agences réceptives, guides touristiques et représentants des structures de tourisme et de loisirs peuvent ainsi faire un bilan des actions menées en 2017 avant de lancer des pistes pour développer l’attractivité du territoire.

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations