agglo bassin de Thau

Marseillan : la Fête de l’anguille, c’est samedi 20 octobre !

Samedi 20 octobre (de 10h à 21h), « Sète agglopôle méditerranée » organise la Fête de l’anguille à Marseillan (Place du 14 Juillet).

Les anguilles seront cuisinées et consommables sur place (persillée, en bourride, fumée sur toast, à la catalane…) ou pourront être achetées crues pour être préparées chez soi (dans les deux cas, réglables directement au producteur).

guilCapture

Un ticket vendu 5 € (récupérable sur place au stand de l’agglopôle) vous donnera droit à trois verres « dégustation » de vin. 2€ pour 1 verre unique. L’achat d’une consommation vous donnera droit à une promenade en bateau gratuite sur l’Étoile de Thau (départ du port toutes les heures entre 11h et 17h). Des calèches seront disponibles pour vous emmener de la Fête vers le port pour la balade en bateau.

TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME DE LA JOURNÉE 

L’appel de Sète par la Coordination Nationale des Conseils de développement

 La Coordination Nationale des Conseils de développement lance un appel à destination des élus locaux, de l’Etat et des Conseils de développement, à l’occasion des 12èmes Rencontres Nationales.

 Pour que les Conseils de développement puissent pleinement participer à revitaliser la démocratie dans tous les territoires, une démarche concertée et collaborative entre tous les acteurs est nécessaire.PEMEP1140762

 La Coordination nationale des Conseils de développement lance un appel :

 aux Responsables politiques locaux, élus des métropoles, communautés et pôles d’équilibre territoriaux pour qu’ils mettent tout en oeuvre pour :

  • que tous les territoires disposent d’un Conseil de développement doté des moyens nécessaires pour bien fonctionner

  • renforcer le dialogue avec leur Conseil de développement dès le démarrage et tout au long du processus de définition et de réalisation de l’action publique

  • faciliter l’ouverture de leur Conseil de développement aux acteurs de la société civile et aux citoyens

 aux Institutions nationales, gouvernement et parlement, pour qu’ils garantissent à tous les Conseils développement un cadre juridique stable et fonctionnel :

  • en veillant au respect complet de la loi, plus particulièrement en s’assurant de la création de Conseils de développement dans tous les EPCI de plus de 20.000 habitants,

  • en proposant un cadre, tant financier qu’humain, qui permettra à tous les Conseils de développement de fonctionner correctement.

 La Coordination nationale, pour sa part, poursuit son travail avec les Conseils de développement. Elle facilite les échanges d’expériences et les réflexions partagées, pour qu’ils :

  • continuent à initier, nourrir et renforcer le débat démocratique territorial,

  • approfondissent le dialogue avec les élus dans le respect de la responsabilité du politique.

 La Coordination nationale des Conseils de développement se rapprochera de l’ensemble des acteurs destinataires de cet appel pour construire avec eux un programme d’actions concret. Elle dressera un bilan des avancées à l’occasion des prochaines Rencontres nationales.

 La douzième édition des Rencontres Nationales des Conseils de développement se déroule en effet à Sète les 11 et 12 octobre prochains. Près de 200 participants, en provenance de toute la France, sont attendus au Théâtre Molière pour débattre et partager leurs expériences.

« Territoires et Citoyennetés »

"Le développement de coopération entre territoires et l’émergence de nouvelles formes de dialogues entre élus, citoyens et société civile organisée ouvrent de nouvelles perspectives pour les Conseils de développement. Points d’appui pour et rendre la démocratie plus vivante, en complémentarité avec d’autres instances ou initiatives territoriales, les Conseil de développement :"

  • apportent une valeur ajoutée à l’élaboration de l’action publique, en fournissant des contributions construites fondées sur l’expertise d’usage et l’expression des attentes citoyennes.

  • invitent à sortir des cadres géographiques ou de compétences qui pèsent sur l’action des intercommunalités. Ils sont à l’écoute des signaux faibles de la société et ils contribuent à ouvrir de nouvelles portes pour l’action publique.

  • travaillent avec les autres acteurs de démocratie participative, en tant que lieu de débat apaisé permettant le dialogue entre les élus et tous les acteurs du territoire. Ils contribuent à l’animation du débat territorial et à la dynamique de mise en réseau des acteurs de la société civile, pour faire émerger des projets concrets dans les territoires.PEMEP1140790

 Ce 11 octobre, Madame Jacqueline Gourault, Ministre auprès du ministre de l'Intérieur, interviennent à 11h30 après un temps d’échanges avec des élus locaux.

Olivier Bouba-Olga, économiste et Fernando Pindado Sanchez, Secrétaire général de l’Observatoire International de la Démocratie Participative, viennent nourrir les réflexions.

Le 12 octobre, les participants se réuniront en ateliers pratiques puis débattront dans le cadre de 2 Forums en parallèle. Au programme : l’évolution des territoires par les modes de vie et un grand débat autour de la gouvernance de l’intercommunalité.

Les Rencontres Nationales des Conseils de développement

Depuis 2002, les Conseils de développement se réunissent à l’occasion des Rencontres Nationales. Nées de la volonté d’une trentaine de représentants de 15 agglomérations1 de mettre en place des coopérations à l’échelle nationale, les Rencontres Nationales permettent de construire et de faire valoir le point de vue de la société civile sur des thèmes et des sujets d’actualité. En 2013, 600 participants étaient présents lors des 10èmes Rencontres Nationales organisées à Nantes.

Les Conseils de développement

Instance de démocratie participative dans les intercommunalités de plus de 20 000 habitants, pays et pôles territoriaux, le Conseil de développement a vu ses modalités d’organisation, ses missions, sa composition inscrites dans le Code Général des Collectivités territoriales, confirmant l’intérêt de la puissance publique pour cet outil de démocratie locale.

Constitués de citoyens bénévoles, de « représentants des milieux économiques, sociaux, culturels, éducatifs, scientifiques, environnementaux et associatifs », les Conseils de développement permettent de faire émerger une parole collective, sur des questions d’intérêt commun et ainsi contribuer à enrichir la décision politique.

Sur le plan juridique, l’article 88 de la loi NOTRe (loi n° 2015-991) détermine le cadre légal des Conseils de développement mis en place auprès des EPCI et complète la loi MAPTAM (loi n°2014-58 du 27 janvier 2014) sur les métropoles (articles 12, 42, 43). La loi MAPTAM (article 79) reste la référence pour ce qui concerne les Conseils de développement des pôles d’équilibre territoriaux et ruraux. Les dispositions concernant les Conseils de développement sont inscrites dans le Code Général des Collectivités Territoriales (L.5211-10-1 pour les EPCI et L5741-1 L5741-2 pour les PETR et Pays), en lieu et place de la loi Voynet (loi LOADDT du 25 juin 1999).

La Coordination Nationale des Conseils de développement (CNCD)

La CNCD fédère les Conseils de Développement de tous les territoires – pays, PETR, agglomération, communauté urbaine ou métropole. Riche de cette pluralité, elle porte l’ambition partagée d’une démocratie participative territoriale auprès des institutions publiques, politiques, associatives et des réseaux de réflexion.

Elle offre et anime pour les Conseils de développement un espace d’échanges de bonnes pratiques et de réflexions. Le partage des expériences et la mise en commun des idées nourrissent une production fédérée qui contribue à un rayonnement national d’une démocratie participative territoriale.

Yves Londechamp, Vice-Président du Conseil de développement de Saint-Quentin-en-Yvelines et Dominique Valck, Président du Conseil de développement de la Métropole de Nancy président l’association.

Chiffres clés :

200 Conseils de développement actifs en France

500 à 900 Conseils de développement prévus par la loi

Un potentiel de 50 000 bénévoles

 1 Angers, Chambéry, Grenoble, La Rochelle, Le Mans, Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Nantes, Pau, Perpignan, St Etienne, St Quentin en Yvelines, Toulouse.

La Fête de la Science inaugurée

Coordonnée par l’association Kimiyo et le CPIE Bassin de Thau, auxquels s’est joint le Service Culture et Patrimoine de Sète Agglopôle Méditerranée, la Fête de la science a été inaugurée à la médiathèque François Mitterrand, samedi 6 octobre, par François Commeinhes, Maire de Sète.

Durant tout l’après-midi, les enfants et adolescents ont pu s’initier au jeu Sporz, avec le Mouvement Associatif Lycanthrope, un jeu de rôle autour d’une aventure dans l’espace à bord d’un vaisseau atteint d’une terrible épidémie. Une Tchatche Késako autour de la Naissance, vie et mort d’une langue était animée par Mélissa Barkat-Defradas, linguiste au CNRS.

Programme complet sur www.fetedelascience.fr

Durant toute la semaine, jusqu’au 14 octobre, la culture scientifique sous toutes ses formes (des sciences humaines jusqu’aux sciences pures en passant par la programmation et l’archéologie…) sera mise à l’honneur sur tout le Bassin de Thau.

Demandes de subvention : une réunion d'information pour les associations

Comme chaque année, dans le cadre de la Politique de la Ville, les associations susceptibles de porter des projets au bénéfice des quartiers prioritaires et de leurs publics, sont conviées à une réunion d’information sur les modalités de demande de subvention.

En présence des financeurs, celle-ci se déroulera jeudi 11 octobre, au cinéma "Le Palace", avenue Victor Hugo à Sète, à partir de 17h30.

Pour rappel, les 3 quartiers prioritaires se situent :

Pour Sète : les quartiers Ile de Thau et Centre ville + quartier des 4 Ponts

Pour Frontignan : le quartier des 2 Pins

Seront évoqués essentiellement, pour les 3 piliers constitutifs du Contrat de ville (cohésion sociale sur Sète - développement économique /accès à l’emploi -  cadre de vie), les orientations 2019 de l’appel à projets et les nouvelles règles de dépôt des dossiers initiées par l’Etat.

Ce 4 octobre, le Conseil de Développement était en Assemblée

Le Conseil de Développement de Sète Agglopôle méditerranée est une Instance de propositions qui a pour objectif de promouvoir le bien-être des habitants du bassin de Thau.

Ses membres étaient réunis ce jeudi 4 octobre, à 18 h, aux nouveaux thermes de Balaruc les Bains, en assemblée plénière. Les 102 membres, issus de la société civile et bénévoles, étaient invités à travailler sur l'élaboration du projet de territoire qui concernera les 14 communes du Territoire et à franchir une nouvelle étape.

Jean-Guy Majourel, le président du Conseil de Développement, et le bureau du conseil ont précisé : " Le projet du territoire vise à déterminer une stratégie territoriale à horizon 2040 , il est un guide pour l'action publique  dans un cadre pluriannuel et partagé . Le Président de Sète Agglopôle Méditerranée a souhaité associer étroitement le conseil de développement à la démarche d'établissement de ce projet de territoire. Cette assemblée plénière a pour objectif  d'échanger et à partir des avancées sur le projet de se recentrer sur des axes et des orientations pour y travailler en 2018/2019, et pour répondre présent à cette opportunité de co-construction du projet de territoire avec les élus désignés.

http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2018/08/cdsaP1140668.jpg

Il rajoutait que si François Commeinhes s'excusait pour son absence, il souhaitait avec les élus de Sète Agglopôle Méditerranée garder cette entité qui avec les 3 autres permettaient des échanges fructueux qui rajoutent des contributions. Le Conseil de développement (CD) a acquis une légitimité auprès des élus du SAM et de son Président,  et a toute sa place pour prêter main forte à la préparation du projet de territoire..

Eliane Rosay, Vice-Présidente du SAM, Déléguée à la politique du tourisme, rayonnement et attractivité du territoire, relations avec le Conseil de développement, remerciait tous les membres pour leur travail efficace en leur précisant que nous avions la chance de vivre sur un territoire particulier avec de nombreux points forts mais aussi avec des faiblesses dont il faut tenir compte.

Pour travailler, les principes proposés sont de poursuivre les travaux déjà engagés, de donner des avis (saisines) : PDU, PLH, Rapport développement durable, Plan énergie climat, de proposer des contributions (auto-saisines) : Eco-nautisme, navettes maritimes, mobilité, base-arrière J.O., sport/santé, Festival de l’éco-mobiité, les massifs Gardiole et collines de la Mourre …
 
Pour cela il faut se mettre en phase avec le projet de territoire, en redéfinissant le contenu des 3 groupes de travail et en recomposant les équipes d’animation.

L'ambition  pour le territoire c'est de

« Innover, partager et préserver un territoire exceptionnel de terres et d’eaux »

3 axes ont donc été retenus :

 « Innover / Développer »

« Se rencontrer / Partager »

« Valoriser / Rayonner »

Avec des orientations qui seront des thèmes abordés par les membres de certains groupes ou hors groupes par des volontaires.samCapture


Orientation 1 – Initier un mode de gouvernance communautaire conduisant l’agglo à être reconnue comme acteur structurant du territoire par : l’application de pratiques innovantes  associant les habitants, la société civile et les administrations
la création d’une instance de suivi paritaire du projet de territoire (élus/société civile)
l’anticipation des évolutions institutionnelles (Département, communes …)

Orientation 2  - Créer un Campus de la mer à vocation internationale spécialisé dans l’écologie, la biologie, la pêche, les énergies renouvelables, l’urbanisme durable…. pour :
- développer les filières de formations (université maritime…) et de  recherches liées aux atouts du territoire
- favoriser l’installation d’entreprises innovantes dans ces secteurs d’activités
Se positionner comme  premier partenaire maritime de la Région Occitanie et créer une filière nautique (déconstruction, entretien, maintenance…)
Aider  les métiers traditionnels (viticulture, conchyliculture, maraîchage…)  à adapter leur savoir faire aux nouvelles technologies, au changement climatique et s’ouvrir  aux métiers du futur (Fab lab…) en lien avec Montpellier et Toulouse

Orientation 3 « Développer l’économie circulaire et la croissance verte » »
Concrétiser un territoire à énergie positive, durable  et créer un  pôle d’observation du  changement climatique, incluant l’évolution du trait de côte sur l’habitat, l’économie et la mobilité
S’orienter vers un territoire à haute qualité environnementale :  
- Prioriser les activités  non polluantes
- Gérer de façon optimale la dépollution des friches industrielles, des déchets, de la qualité de l’air
- Réussir la transition énergétique
Innover dans la gestion de la ressource en eau potable
Reconquérir et préserver les terres agricoles au bénéfice d’une agriculture raisonnée en circuits courtsDossiers en cours à rattacher à l’axe « A » - Innover / Développer

Orientation 4 – Repenser la mobilité durable  sur notre territoire
Relier les habitants et les activités  par des temps de trajets optimisés (intermodalité….) :
- Utiliser l’eau comme support de mobilité
- Fluidifier la circulation en repositionnant la voiture dans l’espace public et anticiper les évolutions (véhicules autonomes et partagés….)
- Explorer de nouveaux modes de déplacements
ex. : téléphériques, escaliers roulants, ascenseurs …

Faciliter les échanges avec les territoires voisins (parking serviciel, covoiturage,  véhicules partagés, « Thauval »….)

cdsaP1140678

Orientation 5 – Créer  les « villes et villages de rencontres » de demain
Se réapproprier l’espace public au bénéfice de la convivialité : marchable, cyclable et apaisée
 Maîtriser et orienter le modèle de «smart city» au service des habitants
 Redessiner les lieux de vie en :
- Concentrant nos efforts sur les cœurs de villes et centres bourgs face à l’étalement urbain et commercial
- Passant de zones pavillonnaires sans âme à des quartiers animés
- Sortant  certains quartiers de leur isolement
 Privilégier l’harmonie architecturale par de l’habitat durable, méditerranéen
 
 Faire de nos espaces naturels protégés un atout de respiration  et de communion avec la nature et la biodiversité. Avec des dossiers en cours à rattacher à l’axe « B » - Se rencontrer / Partager. Comme (le Festival de l’éco-mobilité, Avis P.D.U (à finaliser d’ici fin octobre 2018),  Avis P.L.H ( à finaliser d’ici fin octobre 2018, Aménagement en lien avec l’école d’architecture de Montpellier (mobilité douce lien Frontignan / Sète) – année scolaire 2018/2019) et autres...

cdsaP1140675

Orientation 6- Evoluer vers un territoire « expérientiel »
S’affirmer comme  un territoire innovant  sport/santé/bien-être, grâce notamment au thermalisme :
- en s’appuyant sur un schéma directeur touristique (sports nautiques et de pleine nature grâce à notre cadre de terres et d’eaux)
-  en  soutenant les formations  dans les secteurs du sport/santé/bien-être / tourisme/gastronomie
Se doter de  structures de qualité, polyvalentes et modulables à la hauteur des ambitions  du projet de territoire (palais des congrès, hôtellerie…)

Orientation 7 – Valoriser le territoire par des marqueurs caractéristiques
  Engager une démarche de labellisation du territoire (Grand site de France, Unesco, « Destination pour tous »…)
Valoriser  les lieux emblématiques de l’agglo et créer de nouveaux  espaces d’identification  (entrées de territoire, maisons du terroir, loisirs et nature, circuits touristiques, patrimoine…)
Structurer et promouvoir notre patrimoine culturel, artistique et gastronomique à l’échelle de l’agglomération Dossiers en cours à rattacher à l’axe « C » - Valoriser / Rayonner
Le sport / santé/ bien-être / gastronomie
Base arrière J.O. 2024
Garrigues et collines de La Mourre
Classement Grands sites de France
Avec Avis et contributions déjà réalisés...

D'autres pistes de travail étaient abordées comme,  organiser des conférences thématiques avec des experts, travailler avec les Conseils de développement voisins et partenaires, tenir certaines réunions dans les 14 communes, en lien avec l’élu référent du groupe projet de territoire et renforcer la convivialité et la participation des membres au sein du Conseil de développement.

Quelques échanges permettaient d'approfondir les différents sujets abordés avant qu'Eliane Rosay et Jean-Guy Majourel n'invitent les membres présents à terminer par un moment de convivialité.

Mais auparavant JG Maajourel tenait à préciser que Conseil de développement de Sète agglopôle Méditerranée avait été sélectionné parmi 50 Conseils de développement répartis sur l’échelle nationale, pour accueillir et co-organiser la 12e édition des Rencontres nationales des Conseils de développement.

Les Conseils de développement sont des instances de démocratie participative uniques en leur genre. La loi NOTRe et la loi MAPAM les ont confortés en 2014 et 2015. Ces assemblées sont constituées de bénévoles issus de la société civile, elles sont des instances de consultations, de propositions sur les orientations majeures des politiques publiques locales.

Durant 2 jours, plus de 200 personnes, venues de 10 régions de France, échangeront sur les apports des conseils de développement à la construction des politiques publiques et au projet de société. La valeur ajoutée des Conseils de développement sur leurs territoires et leur contribution au développement des nouvelles solidarités entre territoires seront au cœur des échanges.

Jeudi 11 octobre, Mme Jacqueline Gourault, Ministre auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, sera présente.

Les membres du Conseil de Développement de Sète Agglopôle étaient invités à participer aux échanges.

 

 devalCapture

 




 






12e édition des Rencontres Nationales des Conseils de développement

 

cdsaP1140668

Les 11 et 12 octobre au théâtre Molière de Sète

En présence de Jacqueline Gourault, Ministre auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur

 Le Conseil de développement de Sète agglopôle Méditerranée a été sélectionné parmi 50 Conseils de développement répartis sur l’échelle nationale, pour accueillir et co-organiser la 12e édition des Rencontres nationales des Conseils de développement.

Les Conseils de développement sont des instances de démocratie participative uniques en leur genre. La loi NOTRe et la loi MAPAM les ont confortés en 2014 et 2015. Ces assemblées sont constituées de bénévoles issus de la société civile, elles sont des instances de consultations, de propositions sur les orientations majeures des politiques publiques locales.

Durant 2 jours, plus de 200 personnes, venues de 10 régions de France, échangeront sur les apports des conseils de développement à la construction des politiques publiques et au projet de société. La valeur ajoutée des Conseils de développement sur leurs territoires et leur contribution au développement des nouvelles solidarités entre territoires seront au cœur des échanges .

L’anguille dans tous ses états


Anguille, Sous L'Eau, Marine, Poissons

Samedi 20 octobre, Sète agglopôle méditerranée organise, en collaboration avec la Ville de Marseillan, la 4ème édition de la Fête de l’anguille Place du 14 juillet à Marseillan-Ville, de 10h à 21h.

Toute la journée, un marché de producteurs et d’artisans locaux proposera nombreux  produits du terroir... avec comme reine du jour, « l’anguille », que vous pourrez déguster persillée, en bourride, fumée sur toast ou encore à la catalane. Pour le fumage de l’anguille, il y aura deux temps de dégustation : 12h30 et 19h.

anguiCapture

Pour la dégustation des vins, un ticket vendu 5 € (sur stand de l’agglo) vous donnera droit à trois verres de « dégustation ». Et un ticket de 2€ pour 1 verre unique. 

Différentes animations rythmeront cette journée gourmande, des animations qui seront gratuites à la condition que le visiteur ait acheté un ticket de dégustation de vin :

De 11h à 17h : balade d’une heure sur l’étang à bord de « l’Etoile de Thau IV »

-  découverte des méthodes de pêche de l’Anguille (durée : 1h).

- Possibilité d’acheter des anguilles fraîches auprès du pêcheur Madame Azais.

De 10h30 à 18h : balade en calèche jusqu’au lieu d’embarcation

A 18h : tirage de la Tombola. Panier de terroir offert par les exposants participants d’une valeur de 50€. Questionnaire gratuit au stand de l’accueil.

Venez nous rejoindre à Marseillan le 20 octobre pour cette dernière journée festive de fin d’été organisée par Sète agglopôle Méditerranée…

---

La 27ème édition de la « Fête de la Science »

La 27ème édition de la « Fête de la Science » se tiendra partout en France du samedi 6 au dimanche 14 octobre…

Aucun texte alternatif disponible.

En association avec Kimiyo et le CPIE du Bassin de Thau, de nombreuses animations gratuites seront proposées à cette occasion dans nos médiathèques (Mitterrand, Malraux, Montaigne), musées (Villa-Loupian et celui de l’étang de Thau à Bouzigues) et notre Jardin Antique Méditerranéen (Balaruc-les-Bains).

Venez seul, en famille ou entre amis, découvrir les sciences dans tous les sens (biologie, archéologie, environnement…) !

DÉCOUVREZ LE PROGRAMME 

Un moteur de recherche pour les documents communautaires

Ipad, Comprimé, Technologie, Touch, Ordinateur, Écran

Dans sa volonté de proximité et d’échange avec ses habitants, Sète agglopôle méditerranée facilite les outils numériques pour l’accès à l’information sur ses services. Vous recherchez un document communautaire ? En ce sens, l'agglopôle a mis en place un nouvel outil concernant la recherche documentaire, mis à disposition pour les administrés sur son site Internet (www.agglopole.fr) au sein de la rubrique "accès rapide". 

Il s'agit d'un moteur de recherche documentaire (par mots clés et/ou période et/ou type de documents), comprenant l'ensemble des documents administratifs communicables de Sète agglopôle méditerranée (délibérations du Conseil, décisions du Bureau, du Président, arrêté du Président, ordre du jour, compte rendus de séance, recueil des actes administratifs).

Animaux errants : 508 captures en 2017

« Sète agglopôle méditerranée » prend en charge, sur son territoire, la capture des animaux errants ou dangereux (chats et chiens).

Braque De Weimar, Chien, Plage, Animaux

Les animaux trouvés blessés sur la voie publique sont amenés en premier lieu chez un vétérinaire pour recevoir des soins conservatoires, puis transférés à la fourrière Noé, située à Villeneuve-lès-Maguelone.

En 2017, 508 animaux en provenance du territoire (531 en 2016) ont été accueillis à la fourrière animale (une large majorité de chiens).

CONSULTEZ LA RUBRIQUE DÉDIÉE
  • Complexe animalier "Noé"

  • RD 185 - Lieu-Dit "Carré du Roi"

    34750 Villeneuve-lès-Maguelone
  • 04 67 27 55 37
  • Ouvert du lundi au dimanche de 9h à12h et de 14h à 18h, sauf jours fériés