ECONOMIE

Jeune Chambre Économique de Montpellier en 2018

Il y a quelques semaines, Émilien Lauret, président 2018 de la Jeune Chambre Économique de Montpellier, a lancé officiellement le Club des Partenaires de l’association. Il s’est adressé aux dirigeants d’entreprise et institutionnels présents en leur proposant "d’écrire une histoire commune pour développer des solutions efficaces sur le territoire, innover et expérimenter des actions au service de l’intérêt général autour de valeurs fondamentales : la citoyenneté, la tolérance, la solidarité, le civisme et la responsabilité de chacun".

Walter Bignon (à gauche) et Émilien Lauret (2e droite) encadrent les six premiers signataires du Club des partenaires de la JCE de Montpellier : École Polytechnique EPF, Traiteur Grand, A DOM Services, Bouygues Energie et Services, Karine Baudoin et Studio Essentiel 

Le vice-président exécutif en charge des partenariats Walter Bignon a ensuite invité six des partenaires historiques de la JCE de Montpellier à signer ensemble les premières conventions : l’École Polytechnique EPF (représentée par François Stephan), Bouygues Énergie et Services (représentée par Charles Milliat), l’agence de communication Studio Essentiel (Philippe Ferrer), la consultante en relations publics Karine Baudoin, A DOM’ Services (Maxime Traversier) et Traiteur Grand (Ghyslain Morvan).

Les partenaires actuels et futurs de l’association seront ainsi associés à un riche programme d’actions.

 Les membres Jeune Chambre reconduisent en effet l’opération "Mon Resto Gaspi Zéro" et poursuivent leur travail sur l’Europe avec “JCI european Know-How Transfert”, soutien à la mobilité entrepreneuriale et éducationnelle.
Ils programment aussi trois nouveaux projets destinés à favoriser l’éco-mobilité à Montpellier, à valoriser auprès des entreprises locales les nouveaux types de management libéré et à sensibiliser les citoyens aux changements climatiques.

Enfin, la JCE de Montpellier candidate à la tournée 2019 "Rêves de Gosse" des Chevaliers du Ciel, afin de changer les regards sur le handicap et la différence autour d’un projet pédagogique mêlant enfants “ordinaires“ et “extraordinaires”. 

Région : partenariat précieux avec la Banque de France

 Carole Delga : « Aujourd'hui, nous concluons un partenariat précieux avec la Banque de France, au plus près des réalités économiques de notre territoire »

france

 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Maxime Maury, directeur régional de la Banque de France, ont signé ce matin une Convention de partenariat en matière de développement économique, conclue jusqu'en 2021.

Dans le cadre du Schéma Régional de Développement Economique d'Innovation et d'Internationalisation (SRDEII), la Région a souhaité nouer un partenariat fort avec la Banque de France, notamment en matière de suivi des entreprises. 3 objectifs principaux : disposer de données pertinentes sur l'accès au financement des entreprises régionales, accéder aux études réalisées par la Banque de France sur le territoire régional et bénéficier de son expertise financière.

« L'Occitanie est en pointe en matière économique ! C'est elle qui, aujourd'hui, génère la plus forte croissance économique à l'échelle nationale et qui détient la première place en matière d'effort de R&D et de création d'entreprises. La Banque de France est un partenaire précieux pour accélérer cette dynamique. Son expertise et sa connaissance du tissu économique régional doivent nous permettre de répondre toujours plus précisément aux ambitions et aux difficultés de nos entreprises. L'engagement pour le développement de nos entreprises et l'attractivité économique de notre territoire continue ! », a déclaré Carole Delga à l'issue de la signature.

Saint-Thibéry attire de nouveaux commerces

Dans un pays où il y a 61000 faillites de micro entreprises et PME par an, saluons le courage de deux entrepreneurs ayant décidé de s’installer à Saint-Thibéry, village de 2700 habitants.

Le cocoon des coquettes: A la place de la rue pavée, place Francis Laurent, s’installe le 1er mars Noémie, âgée de 21 ans. Diplômée dans le métier de la beauté et du bien-être, elle a eu l’opportunité de créer sa première entreprise à 20 ans en tant qu’esthéticienne à domicile et aujourd’hui elle ouvre son premier institut de beauté à Saint-Thibéry grâce au soutien de sa famille et de ses proches. Pourquoi Saint-Thibéry? Parce que c’est un village que j’adore, la mentalité des habitants, les animations, c’est un village qui bouge! Et d’ailleurs je vais bientôt y emménager afin de me rapprocher de mon travail et ma famille qui vit sur Saint-Thibéry, Nézignan-l’évêque et Pézenas.

Tél: 06 46 75 16 44. Ouverture le 1er mars. Le coccon sera ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 19h.

Les trois Pâtes: Ouvert mardi 6 février, à l’emplacement de la boucherie Nardini 3 rue de la Porte-de-Béziers à Saint-Thibéry, Thierry Roque a ouvert un service de restauration à emporter. Des pizzas tout d’abord mais par la suite il cuisinera ses spécialités un jour par semaine. Sur la photo il pose fièrement lors de l’ouverture aux amis et à la famille venus nombreux tester ses pizzas. Il est vrai que depuis le départ à la retraite de Mr Nardini, peu de plats à emporter sont proposés sur la commune.

 

Horaires: du mardi au dimanche de 11h à 14h et 17h30 à 22h. Téléphone:06 40 38 20 33.

 Bonne chance à tous deux..

La CCI pour l'attractivité économique et touristique du territoire

Ce lundi 5 février 2018, André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie, et Jean-Noël Badenas, Président de la Communauté de Communes Sud Hérault, ont signé une convention de partenariat entre la CCI de l’Hérault et la Communauté de Communes Sud Hérault.

Avec pour objectifs communs d’augmenter l’attractivité économique et touristique du territoire et de renforcer la compétitivité de ses entreprises :

Au travers de son plan de mandature, 100 % au Cœur de l’Eco 100 % au cœur de l’Hérault, la CCI Hérault s’attèle notamment à promouvoir l’Hérault comme la destination où il fait bon entreprendre.

CCCCCCCI

"Sur les 4 prochaines années ce sont plus de 100 millions d’euros* qui seront dédiés à des investissements fondateurs pour la CCI Hérault et son territoire. Parmi ces territoires, Sud Hérault bénéficie d’atouts considérables, notamment touristiques. La CCI Hérault et la Communauté de communes ont donc pour objectifs communs d’augmenter l’attractivité économique et touristique du territoire et de renforcer la compétitivité de ses entreprises."

"Il s’agit de s’inscrire dans le cadre de la mise en œuvre de son schéma directeur de développement économique. Cette convention de partenariat vise à renforcer les liens entre les deux institutions et associer leurs compétences afin que ce territoire demeure dynamique et attractif."

L’enjeu est d’accompagner de façon performante et efficiente les entreprises afin qu’elles puissent s’implanter ou se développer de la meilleure des façons.

* A propos des investissements de la CCI Hérault pour les 4 prochaines années:

- Lancement des travaux de modernisation du Parc des Expositions de Béziers permettant l’organisation de nouveaux salons professionnels pour 2 millions d’euros ; avec la Région, le Département et la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée.

- La rénovation du CFA Sud Formation de Béziers pour plus de 5 millions d’euros ; dont la Région financera la moitié des travaux.

- La réhabilitation de l’ancien hôtel d’application de Béziers pour accueillir les services CCI pour 400 000 euros.

- Le lancement d’un projet phare,le Campus Montpellier Business School, qui génèrera 200 millions d’euros de retombées économiques en Occitanie.

Le nouveau siège de la Chambre des métiers et de l'artisanat de l'Hérault

Carole Delga inaugure le nouveau siège de la Chambre des métiers et de l'artisanat de l'Hérault et de l'Institut régional de formation des métiers de l'artisanat de l'Hérault le mercredi 24 janvier à 18h00, 154 rue Bernard Giraudeau à Montpellier.OCCICapture

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, inaugurera demain le nouveau siège de la Chambre des métiers et de l'artisanat de l'Hérault (CMA) et de l'Institut régional de formation des métiers de l'artisanat de l'Hérault (IRFMA), aux côtés de Kléber Mesquida, président du Conseil départemental de l'Hérault et Christian Poujol, président de la CMA 34. En tant que 1er partenaire des Chambres des métiers et de l'artisanat d'Occitanie, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée s'engage à leurs côtés dans le développement et la modernisation de leur équipement et de leur offre de formation.

 Financé à hauteur de 2,5 M€ par la Région, ce nouveau bâtiment de 6000m² place l'innovation et la formation au cœur de ses ambitions, en se dotant notamment d'équipements de pointe capables de former aux métiers d'avenir. Outre l'accueil d'un CFA comptant aujourd'hui 130 étudiants et proposant 7 formations différentes, ce nouveau siège abritera également l'ensemble des services de la CMA, regroupés au sein d'un guichet unique et proposant aux artisans un accueil et un accompagnement simplifié.

 Dans le cadre de la politique de soutien en faveur de l'artisanat, la Région lancera, au 1er semestre 2018, 5 appels à projets destinés à financer l'accompagnement des créateurs-repreneurs d'entreprises en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

L'artisanat en  Occitanie / Pyrénées-Méditerranée   :

 

  • 137 625 établissements artisanaux (dont 27 749 dans l'Hérault) ;

 

  • 345 383 actifs (chefs d'entreprises, conjoints collaborateurs, salariés et apprentis) ;

 

  • 250 métiers proposant savoir-faire traditionnels et technologies de pointe.

Nouveau siège de la CMA Hérault

Mercredi 24 janvier 2018, Christian Poujol, président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de l'Hérault, inaugurera le nouveau siège qui jouxte le site de Pierrevives à Montpellier.

Aux côtés des élus de la CMA 34, il présentera les missions phares de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Hérault à l'occasion de la présentation de ses vœux en ce début d'année 2018.

Pour rappel, Christian Poujol de son métier tailleur de pierre à Lunel fut élu en 2016 de la CMA héraultaise pour un mandat de cinq ans après 20 ans d'engagement au sein de la Chambre départementale des métiers et de l'artisanat. Les derniers chiffres font état de  29 153 artisans implantés dans l'Hérault et de 4 087 entreprises créées en 2017.

"Forte de son engagement, notre Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Hérault s’attache à mettre en avant l’Artisanat dans sa diversité. Chaque année, plusieurs manifestations sont organisées en collaboration avec nos partenaires : l’Etat, le Conseil Régional Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, le Conseil Départemental de l’Hérault, les villes de Montpellier, Béziers, Lunel, Clermont-l’Hérault dans lesquelles nous avons notre siège et nos antennes...", précise Christian Poujol.

Pour voir le Site de la Chambre de métiers et de l'artisanat de l'Hérault

Nouveau siège de la Chambre de métiers et de l'artisanat

Ce mercredi 24 janvier 2018, la présidente du conseil régional d'Occitanie Carole Delga a inauguré le nouveau siège de la CMA de l' Hérault. De nombreux élus étaient présents autour de son président Christian Poujol en place depuis son élection en 2016.

 

de G à D : Christian Poujol, le préfet Pierre Pouëssel, Carole Delga, Kléber Mesquida.

 

Pour le  département, Kleber Mesquida a salué les 29 000 entreprises artisanales de l’Hérault représentant 75 000 actifs.." le conseil départemental qui a été maître d’ouvrage de l’aménagement de cet Eco Quartier avait largement contribué à l’installation de ce siège , à travers une aide de 2 millions d’euros…". Chaque année, 400 personnes formées dans leur parcours d’insertion retrouvent un emploi dans une des branches de l’artisanat.

A l'occasion de cette inauguration officielle qui réunissait 1 000 personnes dans ce nouveau bâtiment de 6 000 m2  recouvert d’une résille en métal doré, Christian Poujol a annoncé les missions du guichet unique voulu par CMA 34 qui propose aux artisans un accueil et un accompagnement et la création du CFA en son sein qui accompagne actuellement 133 étudiants-apprentis dans les filières des métiers de bouche, de la beauté, de l'hygiène et du bâtiment.
Un peu plus tard, Carole Delga a rappelé l'ouverture, à la rentrée 2018, d'un nouveau parcours CAP Esthétique de 12 places. 

Un nouveau parcours « CAP Esthétique » au CMA 34

L'IRFMA - l'Institut régional de formation des métiers de l'artisanat de l'Hérault - propose aujourd'hui 7 formations, 2 CAP et 5 Brevets de Maitrise. Ce projet de nouveau CAP, soumis au vote des élus régionaux en février, et dont l'ouverture est prévue à la rentrée 2018, permettra à 12 nouveaux apprentis de rejoindre les 130 jeunes qui suivent actuellement une formation, + 28% par rapport à 2017.

« C'est la qualité des formations proposées et surtout leur adéquation avec les besoins du territoire qui doit primer ! L'ouverture de ce CAP permet de proposer un parcours de formation demandé par les jeunes et les recruteurs, sur le territoire héraultais, via cette filière d'excellence qu'est l'apprentissage. La Région est le 1er partenaire des Chambres de métiers et de l'artisanat d'Occitanie, engagée en faveur du développement et de la modernisation de leur offre de formations. En 2018, nous poursuivons nos efforts en consacrant 500 M€ àl 'apprentissage », a souligné Carole Delga. 

Pour rappel, ce CAP Esthétique est actuellement ouvert seulement à l'IRFMA du Gard à Nîmes, à l'IRFMA de l'Aude à Lézignan-Corbières, au CFA Campus des Métiers et de l'Artisanat de l'Aveyron à Rodez et au CFA Jasmin à Toulouse.

La start-up WalkMe apporte une aide à la marche

Implantée à Montpellier et soutenue par le Business & Innovation Centre (BIC) de Montpellier, pôle Réalis, la jeune entreprise montpelliéraine Resilient Innovation commercialise depuis peu un appareil électronique destiné à améliorer la marche des personnes âgées et pas seulement.

 

Philippe Saurel découvrant le boîtier Walkme pendant la Foire Internationale de Montpellier en octobre 2017.

 

Ce boîtier portatif doté d’un logiciel capable de détecter les troubles locomoteurs, déclenche si nécessaire une stimulation auditive, sur laquelle l’usager peut synchroniser son pas. Une première mondiale.

Le procédé, qui a reçu le Prix trophée Cap’Tronic, catégorie « santé bien être » en 2016, s’avère aussi très efficace pour corriger des troubles locomoteurs de personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Ce stimuli auditif très simple, qui ne demande aucun effort de concentration, permet à la personne de mieux coordonner ses mouvements et de retrouver un pas plus stable.», précise Jordan Miron, ingénieur et professionnel de santé.  L’appareil vise à aider des personnes sujettes aux chutes à conserver des activités pour rester autonome.

Depuis peu, l’appareil est vendu en ligne, directement aux usagers. D’ici deux ans, Resilient Innovation espère le faire reconnaître comme produit médical pour aborder le marché des Ehpad.

  WalkMe pour plus d'autonomie : période d'essai

Clôture de la convention de revitalisation FLEXSYS

En présence d'un représentant du Sous-préfet de l'Hérault, du Président de Sète Agglopôle Méditerranée François COMMEINHES,  du Vice-Président de Sète Agglopôle Méditerranée Yves MICHEL, du Président d'Initiative Thau Roger VAROBIEFF, de plusieurs Vice-Présidents de Sète Agglopôle et de chefs d'entreprise concernés,  se déroulait ce jeudi 18 janvier la clôture de la convention de revitalisation FLEXSYS portée par INITIATIVE THAU dans les locaux de l'entreprise ADS TOITURES - réseau ATTILA, bénéficiaire du dispositif.

 
aggloDSC_0028 (9)
 

Il faut savoir qu'Initiative Thau a bénéficié d'une enveloppe financière dans le cadre du départ de l'entreprise FLEXSYS en 2015 afin de mettre une double action à destination des entreprises du Bassin de Thau (prêt à taux zéro - enveloppe complémentaire et aide à l'embauche). Cette rencontre était aussi l'occasion de présenter le bilan de cette convention.

Tous les intervenants ont salué un bilan très positif qui a permis le maintien et le développement de l'emploi avec aussi de très nombreuses créations et plusieurs maintiens d'entreprises.

 La plateforme Initiative Thau avait été retenue pour son expérience sur le territoire de Thau Agglo et ses compétences en matière d’aide à la création et à la reprise d’entreprise :
  • information et accueil des créateurs
  • suivi et accompagnement des créateurs
  • accès à des financements spécifiques

    Deux actions complémentaires se déroulaient sur une période de 2 ans (2016-2017)

    • Un sur-prêt de 4 000 € au porteur de projet pour faciliter ses démarches de création ou de reprise en complément du prêt Initiative Thau

    68 000 € alloués à cette action

    • Une aide à l’embauche de 4 000 € sous forme de subvention à l’entreprise par embauche en CDI temps plein

    68 000 € alloués à cette action.

  • aggloDSC_0019 (19)

    Le bilan :
    238 contacts
    66 dossiers étudiés en comité
    58 entreprises financées (25 création, 27 reprises, 3 développement)
    3 abandons après décision favorables
    136 emplois créés ou maintenus
    587 500 € de fonds engagés
    Un prêt moyen de 13 988 euros par projet
    Plus de 6 millions de prêts bancaires complémentaires
  • aggloDSC_0037 (6)

  • Pour le sur-prêt à taux zéro :
    16 demandes de sur-prêt étudiées
    (3 en cours de montage)
    2 abandons
    15 entreprises bénéficiaires du dispositif
    44 000 € de fonds décaissés
    16 000 € de fonds engagés
    8 000 € de fonds à attribués (en cours de montage)
  • Pour l'aide à l'embauche
    • 20 demandes d’aide à l’embauche étudiées
      3 abandons après accord favorable
      17 emplois en CDI subventionnés auprès de 10 entreprises du territoire
      56 000 € de fonds décaissés
      12 000 € de fonds à décaisser (en attente de justificatifs)

    • Après un inventaire des entreprises concernés et une présentation de l'entreprise de Guillaume BLAISE, ADS TOITURES sous Franchise ATTILA élus, chefs d'entreprise et public ont pu partager un petit-déjeuner bien convivial.

Coeur de ville un outil pour revitaliser les centres-villes

Après les Assises de la revitalisation des centres-villes organisées par le ministère de l’économie et des finances en février 2017 et de nombreux rapports publics (IGF, INSEE, Sénat, etc.) ayant posé le diagnostic des difficultés grandissantes de nombreuses villes moyennes, le Gouvernement a décidé de lancer un programme ambitieux et inédit de revitalisation de ces espaces urbains. Le commerce y occupe une place centrale et le site cœurdeville.gouv.fr en constituera lui-même un des outils opérationnels amené à évoluer et à monter en puissance .

魁北克省

"Les villes moyennes portent une grande partie de l’identité de notre pays. Ce n’est pas leur taille qui fait leur personna- lité territoriale : qualifiées de moyennes par comparaison avec les métropoles, elles sont, pour beaucoup de Fran- çais, la grande ville d’à côté. Elles ont toujours eu une fonction de centralité et portent le dynamisme de tous les territoires avoisinants. Agir pour les villes moyennes revient à renforcer plus largement l’attrac- tion de tous les territoires. Ces villes sont un atout pour notre pays. Elles représentent encore aujourd’hui pour les Français qui y vivent — plus d’un quart de la population — un cadre de vie à taille humaine, et pour les territoires ruraux, un moteur de développement trop longtemps négligé. Dans le nouveau paysage territorial qui se façonne dans notre pays et dans le monde, ces villes ont un rôle essentiel à jouer, en com- plémentarité des métropoles et des territoires ruraux."

"C’est ce rôle que le plan national « Action cœur de ville » permet de conforter et d’affirmer. Les centres villes portent tout particulière- ment l’identité du territoire et en cristallisent les enjeux majeurs. En leur donnant les moyens d’inventer leur avenir, en s’appuyant sur leurs atouts, à travers la prise en compte de leur dimension écono- mique, patrimoniale, culturelle et sociale, « Action cœur de ville » est une expression de la nouvelle politique de cohésion des territoires." Précise le ministre de la Cohésion des territoires.

Baptisé « Action cœur de ville », ce plan s’attaque dans la durée aux dysfonctionnements existant dans tous les domaines : l’habitat, le commerce, la création d’emplois, mais aussi les transports et la mobilité, l’offre éducative, culturelle et sportive, la qualité des sites d’enseignement, le développement des usages des outils numériques...

Il a été élaboré en concertation avec les acteurs concernés , publics et privés, et continuera à s’enrichir en 2018 autant que de besoin. Les centres villes, dans leur grande diversité, ont tous en commun de porter l’identité de leur territoire. Les évolutions qu’on y observe depuis quelques années sont parfois spectaculaires, tout particulièrement sur le plan du commerce, de l’habitat et de la précarisation de la population. Pour permettre à ces villes de retrouver un meilleur équilibre, pour redonner attractivité et dynamisme à leurs centres, le Gouvernement a décidé de lancer un plan en faveur des villes de rayonnement régional .

Le portail cœur de ville a pour objectif de recenser l’ensemble des leviers permettant aux acteurs locaux de réaffirmer les fonctions du cœur de ville : économie, habitat, service, identité. Le contenu du portail sera enrichi au fur et à mesure des stratégies déployées par les acteurs locaux.

Coeur de ville : https://www.entreprises.gouv.fr/coeur-de-ville

Les travaux se poursuivent au Technoparc de la Capucière

Engagés depuis quelques mois, les travaux de création du technoparc de la Capucière vont bon train. Les entreprises s’affairent pour réaliser un des plus grands parc d’activités économiques de la région. Avec sa pépinière d’entreprises Héliopôle, le site bessanais accueillera de nombreuses activités commerciales, tertiaires, de services ou de logistique.

Rappelons que le site, sur une superficie d’environ 35 hectares, se situe à l’entrée nord de Bessan, à proximité de deux axes importants : sortie de l’autoroute A9 et liaison avec l’A75 par la route départementale n°13. Par sa situation géographique, il constitue un espace d’articulation et de représentation du territoire suscitant l’intérêt de nombreuses entreprises commerciales de dimension locale, régionale et nationale.

Les travaux d’aménagement, portés par la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, devraient durer encore plusieurs mois. Pendant ce temps, la commercialisation a été lancée et de nombreux contacts vont permettre l’installation d’activités économiques porteuses d’emplois. Pour tous renseignements sur la commercialisation, contacter l’agglomération au 04 99 47 48 61.

 Le parc comprendra des activités commerciales, tertiaires, de services ou de logistique, avec également la pépinière d’entreprise Héliopôle.

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations