Environnement

Qualité de l’air sur le bassin de Sète – Frontignan, Etat et Municipalité sur la même longueur d'onde.

La surveillance de la qualité de l’air ambiant met en évidence des dépassements des valeurs cibles pour l’ozone sur le bassin de Thau qui regroupe de nombreuses industries, dont certaines sont classées pour la protection de l’environnement (ICPE) dont les rejets et émissions sont réglementées et font l’objet d’une surveillance interne, mais également externe contrôlés par les services de l’Etat, la DREAL. Des industriels qui peuvent être soumis à des contrôles inopinés sans qu’ils en soient informés.

Pierre Bouldoire, maire de Frontignan la Peyrade, Philippe Nucho sous préfet de l'Hérault et Dominique Tilak directrice de Atmo Occitanie

Plusieurs sites sont pointés du doigt, notamment l’usine de transformation de graines et biodiesel SAIPOL, HEXIS, GDH, SCORI, le terminal vraquier Port Sud de France, l’incinérateur, le dépôt pétrolier etc.… Les activités sources d’émissions sont multiples, notamment les composées organiques volatiles (COV), ainsi que les nuisances odorantes associées à ces activités.

Il est important de rappeler qu’il n’y a pas de seuil olfactif réglementé, une odeur peut être désagréable sans être toxique et un gaz peut être nocif et ne pas être ressenti par le nez humain. Odeur et pollution toxique ne sont pas systématiquement liées.

Les mesures réalisées par l’association Atmo Occitanie (*), née du regroupement Atmo Midi Pyrénées, Oramip et Air LR, nouvel observatoire agrée, font état que pour l’ensemble des composés volatils étudiés, les concentrations respectent les seuils règlementaire et les valeurs de référence concernant la santé humaine. En revanche la présence de mauvaise odeur est régulièrement signalée.

Mais une odeur est toujours un signal et la loi reconnait comme une pollution « toute substance susceptible de provoquer des nuisances olfactives excessives ».

En réponses aux fortes attentes locales, un observatoire des odeurs a été mis en place en partenariat avec les collectivités locales, l’agglo, les industriels et l’association ARZF. Un observatoire qui a pour but de mieux d’identifier les sources, en suivre l’évolution et les conditions de ressenties.

Lors du point presse de ce jeudi 5 octobre à l’hôtel de ville, en présence du sous préfet du département Philippe Nucho et les représentants de ATMO.

Pour Philippe Nucho, il s’agit d’une conjonction de 3 objectifs, la concertation, l’observation et un calendrier à respecter.

Le représentant de l’Etat a rappelé que de nombreuses entreprises du bassin Frontignan-Sète, relèvent de la police de l’Etat et est assurée par la DREAL.

  • Ces installations représentent 664 emplois directs et 1400 induits dans un bassin d’emploi avec un taux de chômage à 15,4% 
  • Les odeurs sont bien présentes, mais odeurs et dangerosité avec des notions différentes. - Les seuils réglementaires sont respectés
  • Un progrès important en matière de suivi et de concertation, avec l’ATMO, l’observatoire des odeurs qui a débuté en 2016 et enfin avec des contrôles réguliers.

Mais également des progrès importants concernant les normes qui ont conduit à des investissements importants.

  • HEXIS- mise en place d’une seconde unité d’incinération des COV
  • SCORI – construction d’un espace étanche pour les fausses à pâteux
  • EXON MOBIL – dispositif de surveillance et de procédure d’exploitation ou à terme 100% du terrain serait dépollué.
  • Le déplacement de la cuisine centrale.

Pierre Bouldoire maire de Frontignan la Peyrade, bien que tout ne soit pas réglé, s’est montré satisfait « Enfin se tenir la main pour avancer dans le même sens, voir que la demande de la Mairie a été entendu et la confiance est là ou elle doit être. Pour un Maire c’est un moment très important que d’avoir été entendu, cela a un effet apaisant, rassurant »

A.Sanfilippo

 

(*)Atmo  Occitanie , dirigée par Dominique Tilak et présidée par Thierry Suaub, conseiller régional, est spécialisée dans le secteur d'activité des analyses, essais et inspections techniques. Gouvernance partagée en 4 collèges que sont l’Etat, les collectivités, les industriels et les associations et personnalités qualifiées, une  gouvernance qui est gage d’indépendance et de transparence.

Un projet stratégique a été défini en concertation avec les membres d’Atmo Occitanie. Nouvelle par son périmètre, nouvelle par l’étendue de ses missions, nouvelle par ses statuts, nouvelle par ses moyens et par son organisation, Atmo Occitanie a posé dès sa création, les bases d’un nouveau projet pour la surveillance de la qualité de l’air en région.

Une stratégie s’est ainsi construite, avec l’appui des adhérents et des parties prenantes, et s’est matérialisée à travers son Programme Régional de Surveillance de la Qualité de l’Air (PRSQA). Document réglementairement prévu pour chaque association de surveillance de la qualité de l’air, le PRSQA définit, pour 5 années, 5 axes stratégiques, 18 objectifs et 24 actions prioritaires

. 2 systèmes agissent en parallèle, un réseau de Nez bénévoles et des fiches d’odeurs spontanées. Cet observatoire des odeurs détaillés plus de 66 000heures détaillées par le Nez, dont 2 237h odorantes sur le secteur la Peyrade et Sète qui sont plus impactés.

 

Soyez tous sentinelles de la mer

Les 6, 7, 8 octobre 2017, soyez tous sentinelles en participant au Festival avec des Conférences, tables rondes, rencontres, expositions, sorties nature, ciné-débat...seteDSC_0008 (16)

Un événement ouvert à tous, le Festival Tous sentinelles, du réseau sentinelles de la mer Occitanie organisé par le CPIE du Bassin de Thau, entre Terre et lagune.

Sentinelles de la mer Occitanie - coordonné par le CPIE Bassin de Thau depuis sa création en 2015 - est un réseau régional qui réunit des porteurs de programmes de sciences participatives en mer et sur le littoral.

En savoir plus : https://www.sentinellesdelamer-occitanie.fr/

seteDSC_0013 (16)

Le réseau propose aux citoyens de contribuer à la science et à la préservation des milieux, en participant à une quinzaine de programmes en mer, lagunes et littoral. Il permet ainsi de donner une meilleure visibilité aux programmes existants, d’optimiser les observations et de fédérer une véritable communauté d’observateurs au niveau régional. Ce vendredi, à la Maison de la mer à Sète avait lieu l'Ouverture du festival avec Agnès Langevine (Vice- Présidente de la Région Occitanie en charge de la Transition écologique et énergétique, de la Biodiversité, de l’économie circulaire et des Déchets) qui revenait sur la nécessité d'unir toutes les actions, très nombreuses et de rester vigilant face aux baisses de dotations.

S'en suivaient des tables rondes :

  • Trésors de la mer et du littoral – Quels enjeux pour la biodiversité marine en Occitanie ?
  • Tous sentinelles de la mer – Comment mobiliser les citoyens dans les sciences participatives ?
  • Observer pour mieux gérer – Comment les sciences participatives peuvent contribuer à la gestion des milieux littoraux ?

Et ce samedi, participez aux animations toute la journée à la Maison régionale de la mer à Sète, de 10h à 18h, et durant tout le week-end, avec des sorties nature en Occitanie et en plus, la projection du film « Océans » de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud, dimanche à 11h au cinéma Comoedia à Sète. Tarif 4.80€/per                                   

                                                                       Télécharger le programme completcpiDSC_0003 (21)

 

Les chauves-souris de la Moure

  Sortie de terrain, Atelier, Conférence/débat

A Saint-Pargoire le 14 Octobre 2017 de 17 h 00 à 20 h 00

A l'occasion du jour de la nuit, découvrons des petits mammifères nocturnes qui vivent sur le site naturel protégé de la Montagne de la Moure et causse d'Aumelas. Une présentation en salle de ces êtres volants précédera une sortie à la tombée de la nuit pour tenter de les observer et mieux comprendre leur mode de vie et leurs menaces.

Cette animation est proposée par la Communauté de Communes Vallée de l’Hérault, dans le cadre du programme de sensibilisation au réseau Natura 2000, et animée par la LPO Hérault.

Responsable : Camille Fraissard

Matériel à prévoir : Chaussures Lampe de poche Vêtements adaptés à la météo Gratuit

Public concerné : Tout public

Renseignements : LPO - Hérault 15, Rue du Faucon crécerellette Les Cigales, Route de Loupian Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage 34560 VILLEVEYRAC 04.67.78.76.24

Réservation : Par téléphone : 06 33 23 19 23

Frontignan la Peyrade a sa 1ére borne de recharge électrique

Ce mercredi 04 octobre à 13h a été inauguré place Gabriel Peri à la Peyrade, la 1ére borne de charge accélérée pour véhicule électrique, une seconde verra le jour sur le parking de l’ancienne caserne des pompiers.

Olivier Laurent, maire adjoint en charge des économies d'énergies reçoit le précieux sésame, le badge de connexion.

Cette borne fait partie du réseau Révéo, avec 9 syndicats d’énergie sur 2 métropoles avec 900 bornes. Pour le département, le syndicat Hérault Energies va déployer 104 bornes accélérées et 7 rapides, soit l’assurance de trouver une borne dans un rayon de 40km.

C’est en présence d’Olivier Laurent, maire adjoint qu’a eu lieu cette mise en service par le syndicat Hérault Energies en charge du déploiement des bornes sur le département et qui en assure la maintenance et l’exploitation, les collectivités ayant transféré la compétence. Cette station assurera une autonomie supplémentaire aux véhicules concernés et permettra à deux voitures en simultané de recouvrer en moyenne 80 % des capacités de leurs batteries en 1 heure.

Une utilisation simplifiée, que l’on soit abonné, muni de son badge ou utilisateur occasionnel, dans ce cas une application Réveo sur smartphone sera nécessaire ou par téléphone.

Coût de revient pour l’utilisateur:

Abonné - badge 12€ à l’année + 1€50 la 1ére heure de charge et 0.025€ la minute supplémentaire

Non abonné/Itinérant – 3€ la 1ére heure de charge et 0,025€ la minute supplémentaire

Dans les deux cas gratuité de 21h à 7h.

Pour les bornes rapides, une tarification différente est appliquée.

En promouvant la mobilité électrique la municipalité concrétise son engagement en faveur du développement durable et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La ville de Frontignan la Peyrade dispose d'un parc automobile, dont certains véhicules sont alimentés par batterie.

Et précision et non des moindres, cette borne ( ainsi que les suivantes) est alimentée par de l'électricité issue d'énergies renouvelables.

https://www.reveocharge.com/

A.S

Ora maritima  confirme sa place de grand rendez-vous des acteurs du territoire

Une centaine de participants aux ateliers et tables rondes, 17 bassins conchylicoles et de pêche en visite sur le territoire, près de 600 participants aux animations grand public et plus de 300 participants au temps fort Thau de bouche à oreille sur la place des Tonneliers à Mèze, cette année encore Ora maritima – assises du territoire de Thau confirme sa place de grand rendez-vous de tous les acteurs du territoire.orabnCapture

Cette édition spéciale pêche et cultures marines était organisée par le Syndicat mixte du bassin de Thau avec le soutien financier de l’Europe, de la Région Occitanie, du Département et l’appui des organisations professionnelles et des villes de Sète et Mèze.

Découvrir ou redécouvrir les métiers de la pêche et des cultures marines, souligner la place qu’ils occupent dans les territoires, déguster les produits issus de ces activités traditionnelles, rappeler la contribution de ces filières dans la protection des milieux…

Pour sa 2e édition, Ora maritima, assises du territoire de Thau a mis les activités halieutiques et conchylicoles à l’honneur.

Arrivés jeudi 28 septembre sur le territoire, les représentants des autres bassins conchylicoles et de pêche ont participé à une journée de visites clôturée à l’hôtel Port Marine à Sète en présence d’Yves Michel, président du Syndicat mixte du bassin de Thau, vice-président de Sète agglopôle Méditerranée et maire de Marseillan et François Commeinhes, Sénateur maire de Sète, président de Sète agglopôle Méditerranée et vice-président du SMBT. Boulogne, Brest, Saint-Brieuc, Saint-Raphaël, Arcachon, Marennes-Oléron, La Rochelle…

Une trentaine de représentants des filières pêche et cultures marines avait fait le déplacement à l’occasion d’Ora maritima. Toutes les régions de production étaient représentées : Hauts de France, Bretagne, Normandie, Nouvelle Aquitaine, PACA, Occitanie.

 Vendredi 29 septembre, à Sète, professionnels, élus, scientifiques, partenaires se sont retrouvés au théâtre de la Mer pour échanger sur la place occupée par les activités pêche et cultures marines au cœur des territoires.

Comment ceux-ci sont valorisées ces filières et leurs métiers ?
Comment susciter des vocations ?
Quelles mesures pour la gestion environnementale autour des bassins de production ?
Ces questions ont fait l’objet de nombreux échanges entre les différents acteurs présents.
Le compte-rendu sera bientôt disponible sur le site d'ora maritima.

 PRES DE 600 PARTICIPANTS AUX ANIMATIONS GRAND PUBLIC

Thau de bouche à oreille a conquis son public

Promenades en bateau, visites de navires de pêche, ateliers, conférences, expositions… Plus de 20 animations gratuites étaient proposées pour permettre au public de découvrir ou redécouvrir les produits et métiers de la pêche et des cultures.

orabnCapture

Inaugurée par Yves Michel, président du Syndicat mixte du bassin de Thau en présence du maire de Mèze Henri Fricou, du Sénateur Maire François Commeinhes, d’André Lubrano, vice-président de la Région Occitanie, de Philippe Ortin, président du Comité national et régional de conchyliculture, le temps fort d’Ora maritima, Thau, de bouche à oreille a réuni plus de 300 personnes autour de la valorisation des produits et des métiers de la pêche et des cultures marines.

Le chef étoilé Lionel Giraud du restaurant la table de Saint-Crescent était présent au rendez-vous pour présenter sa recette de Ventre de thon et encourager les jeunes du lycée Charles de Gaulle chargés de confectionner les plats.

  Dégustations de recettes de chef, atelier ramendage des filets, maquettes de bateau, présentation des métiers de la mer… Thau de bouche à oreille a réuni un public nombreux et enthousiaste samedi 30 septembre sur la place des Tonneliers à Mèze. Une belle réussite.

Lancé en avril par le Syndicat mixte du bassin de Thau en partenariat avec le Crédit maritime pour susciter des vocations pour les métiers de la Mer auprès du grand public, le concours vidéo Cap maritima a recueilli de très belles vidéos.

Le 1er prix décerné par Yves Michel est attribué à François Cadot et Rudy Stephan du lycée de la Mer Paul Bousquet à Sète pour leur vidéo « La pêche à la battue avec Robert Rumeau ».

Le 2e prix décerné par Bruno Liguori président du Crédit maritime est attribué à Lynn Larousse pour sa vidéo « Découverte de la pêche à la nasse ».

Le 3e prix décerné par Philippe Ortin, président du Comité régional et national de conchyliculture est attribué à Aline Brossin, Guillaume Brit, Jules Danto, Philippe Ahier et Pierre Calvy, tous étudiants à Agrocampus Ouest pour leur vidéo « De la pêche à la consommation des produits halieutiques ».

 Ora maritima est organisé par le Syndicat mixte du bassin de Thau.

oraDSC_0025 (7)

Ces assises sont un espace de réflexion, de partage et d’échanges auquel tous les acteurs y compris la société civile sont associés. Cette édition est spécialement dédiée à la pêche et aux cultures marines dans le cadre de l’animation du programme DLAL FEAMP (fonds européens pour les affaires maritimes et la pêche) Thau et sa bande côtière. Elle est organisée avec le soutien de l’Europe, de la Région, du Département, du Comité régional conchylicole de Méditerranée, du Comité régional des pêches et la participation de nombreux partenaires dont les Villes de Sète et de Mèze.

Plus d’infos sur http://oramaritima.fr/

Relâcher de cigognes et de flamants roses

 

Sortie de terrain le samedi 7 octobre 2017 par la LPO de l'Hérault

Dans le cadre des Journées européennes de la migration, La LPO Hérault qui agit pour la diversité et la préservation de l'environnement vous invite au relâcher de deux Cigognes blanches et trois Flamants roses.

Il aura lieu à la réserve naturelle de Méjean, situé sur la commune de Lattes, le  7 octobre 2017 à 11h. 

Les causes de leur arrivée au Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage sont diverses : individu immature, épuisement, blessures...

En soins depuis 1 ou 2 mois, ils sont aujourd’hui prêts à reprendre leur migration. Si pour certains le trajet ne sera pas long, d’autres en revanche devront encore parcourir des milliers de kilomètres pour rejoindre leurs sites d’hivernage.

Pour en apprendre davantage sur ces oiseaux et sur ce fascinant phénomène qu’est la migration, rendez-vous devant la Maison de la Nature, samedi 07 octobre, à 11h et ainsi assister à la remise en liberté des animaux - sans inscriptions avec Julie Pierru, Chargé de mission Médiation Faune Sauvage.

CPIE DE Thau : tous Sentinelles ce week-end

 Initié en 2015 par le CPIE Bassin de Thau, le réseau Sentinelles de la Mer Occitanie réunit des porteurs de programmes de sciences participatives mer et littoral en région Occitanie.

Il propose aux citoyens de contribuer à la science et à la préservation des milieux, en participant à une quinzaine de programmes en mer, lagunes et littoral. Il permet ainsi de donner une meilleure visibilité aux programmes existants, d’optimiser les observations et de fédérer une véritable communauté d’observateurs au niveau régional.

A l’occasion du festival, le réseau Sentinelles de la mer Occitanie vous présente son tout nouveau site internet. Moderne, intuitif, il présente les objectifs du réseau, l’ensemble des programmes, l’agenda, les partenaires et l’annuaire des porteurs de projet.

                                                                            https://www.sentinellesdelamer-occitanie.fr/

Le CPIE Bassin de Thau – coordinateur du réseau régional Sentinelles de la mer Occitanie – accompagné des associations adhérentes, donne le feu vert au premier festival du réseau dédié aux sciences participatives dans la région.

Au programme : tables rondes, animations, sorties natures, ciné-débat, conférences, stands et expositions... De quoi découvrir la biodiversité marine Méditerranéenne, les sciences participatives, échanger avec des professionnels et s’investir autrement pour la protection des milieux marins et littoraux...

                                                                        Télécharger le programme complet

Sentinelles de la mer

Sète le 7 Octobre 2017 de 9 h à 17 h 

La LPO Hérault proposera un stand de présentation de son outil d'inventaire participatif de la faune en mer "viginature" à l'occasion du festival "tous sentinelles".

Lieu de rendez-vous : Maison régionale de la Mer Responsable : Valérian TABARD, Chargé de Vie Associative Gratuit

Public concerné : Tout public Accessible aux personnes handicapées : PMR

Structure(s) partenaire(s) : CPIE Bassin de Thau

Renseignements : LPO - Hérault 15, Rue du Faucon crécerellette Les Cigales, Route de Loupian Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage 34560 VILLEVEYRAC 04.67.78.76.24

le Festival TOUS SENTINELLES

Le CPIE du Bassin de Thau organise ce week-end le Festival TOUS SENTINELLES ! du réseau Sentinelles de la mer Occitanie.

Le CPIE Bassin de Thau – coordinateur du réseau régional Sentinelles de la mer Occitanie – accompagné des associations adhérentes, donne le feu vert au premier festival du réseau dédié aux sciences participatives dans la région.

Au programme : tables rondes, animations, sorties natures, ciné-débat, conférences, stands et expositions… De quoi découvrir la biodiversité marine Méditerranéenne, les sciences participatives, échanger avec des professionnels et s’investir autrement pour la protection des milieux marins et littoraux...

Initié en 2015 par le CPIE Bassin de Thau, le réseau Sentinelles de la Mer Occitanie réunit des porteurs de programmes de sciences participatives mer et littoral en région Occitanie. Il propose aux citoyens de contribuer à la science et à la préservation des milieux, en participant à une quinzaine de programmes en mer, lagunes et littoral.

Il permet ainsi de donner une meilleure visibilité aux programmes existants, d’optimiser les observations et de fédérer une véritable communauté d’observateurs au niveau régional.Le CPIE Bassin de Thau est un réseau associatif (composé de 16 structures membres) labellisé Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement qui a pour objet la valorisation, le développement concerté et la promotion des initiatives dans le domaine de l’environnement et du développement durable.

Les projets de l’association sont regroupés en 5 missions principales, dont la mission « Observer l’Environnement », qui intègre le réseau Sentinelles de la mer Occitanie.

  Une belle programmation est prévue :

-          Vendredi matin (dès 9h) : Tables rondes à la maison régionale de la mer à Sète (ouvertes à tous sur inscriptions)

-          Samedi : Des animations toute la journée à la maison régionale de la mer à Sète (stands, ciné-débat, conférences, séances dédicaces…) (ouvertes à tous)

-          Samedi et dimanche : des sorties nature sur la façade méditerranéenne Occitanie (sur inscriptions)

 Vendredi 6 octobre :

journée d’échanges et de rencontres à la maison régionale de la Mer à Sète. Lancement du festival et tables rondes.

• Trésors de la mer et du littoral – Quels enjeux pour la biodiversité marine en Occitanie ?
• Tous sentinelles de la mer – Comment mobiliser les citoyens dans les sciences participatives ?
• Observer pour mieux gérer – Comment les sciences participatives peuvent contribuer à la gestion des milieux littoraux ?

Samedi 7 octobre :

Animations toute la journée à la Maison régionale de la mer à Sète

Au programme; stands et atliers, documentaires, expositions, conférences, ciné-débat.

Samedi & Dimanche 8 octobre : 11 sorties nature en Occitanie. Hippo-THAU :

Plongez dans la lagune de Thau / Les oiseaux du littoral / Découverte du monde sous-marin / Les oiseaux migrateurs en mer (sortie en voilier) / Les tortues marines (animation à terre suivie d’un relâcher) / Observations des laisses de mer / La pêche aux trésors.... Inscriptions obligatoire pour l’ensemble du festival : 06 95 53 78 8

Pour télécharger le programme : https://www.cpiebassindethau.fr/

A l’occasion du festival, le réseau Sentinelles de la mer Occitanie vous présente son tout nouveau site internet. Moderne, intuitif, il présente les objectifs du réseau,  l’ensemble des programmes, l’agenda, les partenaires et l’annuaire des porteurs de projet. Une newsletter sera mise en place dans les mois à venir pour informer les abonnés de l’actualité du réseau :  https://www.sentinellesdelamer-occitanie.fr/

Le jour et la nuit à la réserve du Bagnas

L’image contient peut-être : texteLe Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé.

Pour le « Jour de la nuit », sortie au coucher du soleil sur les bords de l’étang. Pour observer les nombreux animaux de la réserve qui s’activent au crépuscule.

"Nous en profiterons également pour observer le ciel (lune, étoiles) et traiter des enjeux liés à la pollution lumineuse et ses impacts sur la biodiversité."

Organisateur : Réserve du Bagnas

Horaires : 17 h30 - 20 h30

Adresse Réserve Naturelle du Bagnas, domaine du Grand Clavelet, route de Sète

34300 Agde

Inscription obligatoire 

Contact : FAJON Matthieu Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléphone : 04.67.01.60.23

Lutte contre la pollution marine

 

Les services de l’État ont organisé, mercredi 27 septembre, un exercice de simulation d’une pollution maritime arrivant à terre sur la commune d’Agde, au niveau du port du Cap d’Agde.
Un poste de commandement opérationnel dirigé par Christian Pouget, sous-préfet de Béziers, était installé sur la base nautique du Cap d’Agde.
L’exercice simule le déversement de fioul depuis un navire citerne ayant subi une collision au large d’Agde, avec une pollution qui se dirige vers le port et la plage Richelieu attenante.
Il a pour objectif, d’une part, de tester la chaîne d’alerte ainsi que les modalités opérationnelles de lutte mises en œuvre par les différents services de l’État, les services de police et de secours et la commune d’Agde.
D’autre part, il permet de mettre en place des dispositifs de protection nécessaires (barrages flottants) afin d’empêcher le polluant d’entrer dans le port. De plus, des chantiers de récupération du polluant aux abords de ces barrages sont mis en place.