Environnement

Avec le CPIE : Festival Tous sentinelles

Rendez-vous les 6/7/8 octobrecpie23Capture

Le CPIE Bassin de Thau, coordinateur du réseau régional Sentinelles de la mer Occitanie, accompagné des associations adhérentes, donne le feu vert du lancement du tout premier festival dédié aux sciences participatives dans la région « Tous, sentinelles » ! Au programme, animations, sorties natures, soirées ciné-débat, conférences, stands sur le thème de la biodiversité marine et des sciences participatives dans tous les départements de la façade Méditerranée.

Sentinelles de la mer Occitanie est un réseau de porteurs de programmes de sciences participatives, coordonné par le CPIE Bassin de Thau. Vous aussi, devenez sentinelles de la mer en collectant des données lors de vos observations sur l'eau, sous l'eau et sur le littoral !

Consultez la programmation

Un bel exemple avec Pontevedra

 Parmi ses axes de réflexions, le Conseil de développement a choisi de porter son attention sur les déplacements doux.Quoi de plus naturel que de chercher le meilleur exemple dans ce domaine.

Pour cela, il a identifié la ville de Pontevedra, en Galice, qui fait référence à l'échelle européenne dans le domaine de la circulation raisonnée. Afin de comprendre le cheminement du maire qui a entrepris il y a 18 ans de transformer la ville pour redonner priorité aux piétons, un voyage d'étude s'est déroulé la semaine dernière. Composée d'élus, de techniciens et de membres du Conseil de développement, l'objet de ce déplacement était d'identifier le process retenu, les différentes étapes liées aux travaux, les budgets alloués et d'évoquer les écueils rencontrés...

Une vidéo de Tout compte Fait :

 

 Pontevedra est une ville de 83 000 habitants, fermée à la circulation automobile (sauf espace restreint pour les livraisons et les riverains), son aire urbaine compte 185 000 habitants. Elle dispose de places de stationnement gratuites en périphérie, à une dizaine de minutes à pied du centre historique.

Une application pour smartphones, baptisée Metrominuto, permet à chacun de choisir son itinéraire, en calculant les temps de trajets mais aussi en comptant le nombre pas effectué et le nombre de calories perdues. La pollution de l'air a chuté de 65%. L'économie locale de l'hyper centre a été redynamisée (Pontevedra est la ville qui a le plus de commerces de proximité en Galice.

Capturepont

Le maire n'autorise plus de nouveaux projets de grandes surfaces à l'intérieur de la ville, ni à la périphérie). Pour aménager la ville en une immense zone piétonne où la voiture n'a plus que la portion congrue, il a fallu des années de travaux et 70 M€, dont 10 proviennent du FEDER, le Fond régional européen. La circulation a baissé de 90% dans l'hyper centre. Pontevedra, ville d'art et d'histoire, est la deuxième ville de Galice pour la richesse patrimoniale, derrière Saint-Jacques-de-Compostelle. .

Pour certains, "Pontevedra est à une cinquantaine de kilomètres de St Jacques de Compostelle où l'on se rend souvent à pieds, et cela depuis des siècles. Ce n'est pas le hasard si Pontevedra est une ville modèle au niveau des déplacements. "

Le maire Miguel Anxo Fernandez Lores a souhaité libérer sa ville de la voiture, pour privilégier la santé de ses administrés et d'ailleurs, le Metrominuto va dans ce sens.

 Outre ces administrations, l'agglomération de Pontevedra compte une forte présence militaire (école navale, bases militaires). Depuis 1999 Pontevedra s'est transformée grâce à une importante rénovation urbaine et culturelle, devenant l'une des villes espagnoles les plus accessibles pour les handicapés et qui a le plus de zones piétonnes. Le prix européen Intermodes à la mobilité urbaine lui a été décerné en 2013 à Bruxelles17. Elle avait déjà reçu en 2011 le prix espagnol à la mobilité sûre et plusieurs autres prix internationaux lui ont été décernés ces dernières années pour sa qualité urbaine et qualité de vie, son accessibilité et sa politique de mobilité urbaine.

TTNS : Journée de formation le 16 septembre

Le 16 Septembre se tiendra sur les jardins partagés de Poussan, avec les jardiniers TTNS (Terres de Thau nourricières et solidaires), une journée d’initiation à la permaculture organisée par le réseau des semeurs de jardins et Louis Hellouin de l’association Humus Sapiens.

 La journée de stage est accessible gratuitement pour tous les adhérents.

Il y aura une matinée théorique et un après-midi pratique.

Il faut vous y inscrire en joignant Louis au 06 31 86 98 46 ou Alain Del Vechio à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2017/09/ttnsCapture.jpg

Découvrez le patrimoine naturel de l’Hérault avec la LPO

 Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, la LPO vous propose de venir découvrir le patrimoine naturel associé au patrimoine culturel de notre département à l'occasion de 5 animations les 16 et 17 septembre.

Le samedi :

- venez observer les oiseaux sur le littoral près des ruines romaines de Vendres

- observer la biodiversité du fleuve Hérault en occitan autour de l'ancien moulin et du château à Bélarga

- découvrir en soirée les chauves-souris de l'église de Vic-la-Gardiole

Le dimanche :

- partez à la recherche des traces de Loutres d'Europe près des norrias de Cazilhac

- en apprendre plus sur le littoral autour de la cathédrale de Maguelone

+ d'infos : http://herault.lpo.fr/agenda

Chasse fructueuse......aux mégots !

 17 membres de l’association" Gardiens de Thau ses Ports et sa Lagunese" se sont lancés sur la plage du Lido de Sète ce samedi matin.

" Il faut reconnaître que des efforts ont été faits pour l’entretien de ce coin de plage et nous sommes fiers de voir que nos actions ont de l’effet sur la mairie !!"Tiennent-ils à dire.lidoCapture

"Mais, car nous avons toujours un mais de service, il est temps de forcer les Sétois comme les « Estrangers » à devenir plus respectueux avec leurs cigarettes et de ne plus jeter leurs mégots de partout. Notre ramassage a été long mais fructueux. Les mégots étaient par milliers et nous avons pu, comme de bons détectives, savoir ou ces affreux individus pouvaient ou peuvent se trouver. Il suffit de faire comme le petit Poucet de suivre leurs mégots laissés sur le sable ou près du manège ou le long de tous les commerces. Pauvres palmiers qui n’ont que pour nourriture la nicotine d’inciviques à leur pied. Prenez le temps de regarder quand vous serez sur la promenade l’état du sol de ces arbres… !!"

lido2Capture

Afin de continuer activement leur sensibilisation, ils font appel à un partenaire prêt à nous financer des cendriers de poches et ils s'engagent à les distribuer gratuitement aux fumeurs sur la plage ou ailleurs tout le long de l’année.

"Nous avons déjà choisi les petites boîtes maintenant il nous faut passer à la réalisation. Il est grand temps d’éduquer les gens rapidement quand on voit ou la nature en est actuellement si nous ne voulons pas mourir empoisonnés." Précisent-ils.

On peut les contacter au : 06.09.93.63.31. Cet appel est aussi dirigé vers les institutionnels.

Campagne de sensibilisation et exercice d’évacuation

 Chaque année, les 15 départements de l’arc méditerranéen connaissent des épisodes de pluies intenses (également appelés épisodes cévenols) pouvant conduire à des crues soudaines sur des territoires à forte concentration touristique :

l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures. Les épisodes de pluies méditerranéennes se produisent principalement durant la période de septembre à mi-décembre. Le ministère a mis en place une campagne de sensibilisation des populations aux phénomènes et aux bons comportements à adopter en cas de pluies méditerranéennes intenses.

15 départements de l’arc méditerranéen concernés Alpes-de-Haute-Provence, Alpes Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var, Vaucluse. L’objectif de cette campagne est d’expliquer les conditions des épisodes méditerranéens, leurs conséquences en termes de précipitations, de ruissellement et d’inondation, ainsi que les dispositifs de vigilance et les comportements individuels qui sauvent.

Les régions de France les plus exposées à des pluies diluviennes pouvant apporter plus de 200 litres/m² ou plus (1 litre/m² = 1 mm d’eau) en une journée se situent principalement en bordure de la Méditerranée, même si le phénomène a déjà été observé sur d’autres départements de la moitié sud de la France. 200 litres/m², c’est environ le tiers de ce qui tombe en moyenne à Paris en un an ! Lorsque cette quantité tombe sur une large étendue, le volume d’eau précipité est énorme. Ainsi, trois à six fois par an en moyenne, de violents systèmes orageux apportent des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes, du Roussillon à la Provence, en passant par la vallée du Rhône.

L’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures ou quelques jours. Ces épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui peuvent générer des orages violents, parfois stationnaires. Ils se produisent de façon privilégiée en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation.Les épisodes méditerranéens Plus la température de la mer est élevée, plus les risques de cévenoles sont importants. L’arrivée d’air froid en altitude est également un élément concourant à l’intensification de la convection.

Lors d’épisodes d’intempéries, le littoral héraultais peut être soumis à risques de submersion marine.

Sous l’autorité du préfet de l’Hérault, un exercice d’évacuation a été réalisé ce mercredi 6 septembre avec la participation des campings Le Castellas de Sète et Téorix de Marseillan.

Cet exercice se déroulait ce mercredi dans le cadre de la prévention des inondations et des mesures particulières pour l’arc méditerranéen face aux événements météorologiques extrêmes. L’objectif était d’optimiser une coordination entre les différents acteurs mobilisés : services de l’Etat (police et gendarmerie nationales, préfecture, SDIS34…), conseil départemental, services municipaux, équipes des campings, associations, fédération de l’Hôtellerie, transports courriers du midi… Pour correspondre au plus près à la réalité, la route du Lido entre Marseillan et Sète était temporairement fermée.

Des perturbations du trafic routier ont été assez intenses sur le secteur Sète/Agde/Marseillan avec le boulevard de Verdun et celui Camille Blanc de Sète, saturés.

Les épisodes méditerranéens Crédits : Météo-France Le terme "cévenol" est souvent employé abusivement pour caractériser tout épisode apportant des pluies diluviennes sur les régions méridionales. Il est vrai que le massif des Cévennes est réputé pour l’intensité des épisodes qui l’affectent, mais de telles situations fortement pluvieuses frappent régulièrement tout l’arc méditerranéen et sont donc loin d’être exclusivement "cévenoles".

Au-delà de l’influence de la mer Méditerranée citée plus haut, les situations génératrices de fortes pluies cévenoles peuvent être de deux types. Celles où l’influence du relief est prépondérante : l’exemple cévenol illustre parfaitement l’influence du relief sur les régimes de précipitations.

pluieCapture

"Lorsque qu’une masse d’air chaude et humide, poussée par des vents de basses couches, vient buter contre une barrière montagneuse, elle se soulève le long du relief. Avec l’altitude, elle se refroidit et la grande quantité de vapeur d’eau qu’elle contient se condense avant de finir par retomber sous forme de fortes précipitations."

Les Cévennes ne sont pas le seul relief proche de la mer : des précipitations avec forçage orographique concernent également les Pyrénées, les Alpes ou la Corse. Ce lien fort avec le relief conduit souvent à des précipitations qui se concentrent sur un périmètre géographique réduit.

Le dernier épisode cévenol majeur de ce type date de novembre 2011, où en 5 jours (du 1er au 5), les cumuls ont atteint les 1000 litres/m² sur l’Ardèche. Celles où l’activité orageuse est principalement liée aux conditions météorologiques : ces systèmes orageux ne couvrent alors pas forcément des zones très étendues, mais génèrent de très fortes intensités de précipitations (dépassant souvent les 100 litres/m² à l’heure).

Ils peuvent parfois se régénérer (on parle alors de cellules stationnaires) en créant une vaste bulle d’air froid de surface, qui agit alors comme un relief ou un obstacle, en soulevant la masse d’air toujours au même endroit. De tels épisodes ont été observés, par exemple, le 22 septembre 1993 à Aix-en-Provence, le 6 septembre 2010 à Cavaillon, le 1er décembre 2003 à Marseille, le 29 septembre 2014 et le 23 août 2015 à Montpellier. Finalement, ces forts cumuls peuvent atteindre plusieurs centaines de litres/m² (200 litres/m² en 24 heures et plus, avec une intensité horaire pouvant atteindre les 100 litres/m²), sur des bassins versants où le ruissellement peut se concentrer rapidement.

Les cours d’eau gonflent et peuvent provoquer des inondations torrentielles avec des débordements importants. L’imperméabilisation des sols, en zone urbaine notamment, contribue à accentuer ces ruissellements.

Nettoyage de plage

Samedi 9 septembre, les Gardiens de Thau organisent un nettoyage sur la plage du Lido pour pratiquer la chasse aux mégots et bien autres déchets. Rendez-vous à 8 H 30, Sur la place de la fontaine Thérond.

Il est important de ne pas oublier : Crème solaire, chapeau, bouteille d'eau, gants . le nettoyage est ouvert à tous les courageux et désireux de participer, dans la bonne humeur, à une belle action pour la planète. Pensez que les chiens ne sont, hélas, pas admis sur la plage.

Renseignements par tel : 06.09.93.63.31 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Exercices d'évacuation en cas de submersion marine

En matière d'inondation, il est difficile d'empêcher les événements de se produire.

Et, les ouvrages de protection collectifs, comme les digues, ne peuvent garantir une protection absolue et procurent un faux sentiment de sécurité . En conséquence, il est nécessaire de développer l'ensemble des types d'actions suivants pour réduire l'impact des inondations :

-Amélioration des connaissances Information préventive et sensibilisation des populations Surveillance, alerte et gestion de crise.

-Aménagement des zones à risque

- Réduction de la vulnérabilité en maîtrisant ou en adaptant l'urbanisation Réduction de l'aléa Amélioration des connaissances La connaissance des aléas et des risques d'inondation est un préalable fondamental à leur prévention.

De nombreuses études ont déjà été réalisées et sont régulièrement lancées en vue d'améliorer les connaissances sur le risque inondation : A un niveau régional : élaboration d'Atlas des Zones Inondables (cartographie permettant de localiser les zones exposées), estimation de la population résidant en zones inondables, retours d'expérience après les grandes inondations afin d'améliorer les dispositifs de prévention...

A un niveau plus local : Etudes hydrauliques sur le comportement des cours d'eau en crue pour connaître les caractéristiques des crues, les fréquences et l'importance des inondations... Analyse des risques liés aux habitations, établissements publics et activités économiques Suite à des évènements pluvieux importants provoquant des inondations, des bases de données sont parfois constituées à partir du recensement d'information concernant : les plus hautes eaux observées (PHE).

Même si les repères PHE ne sont pas physiquement marqués, le recensement de ce type d'information, au même titre que le recueil d'information sur les crues historiques, est important car il permet de pérenniser la connaissance des inondations. les crues historiques (évènements de type crues et inondations). Météo-France a dévoppé un portail "Pluies extrêmes" qui donne l'information sur les pluies les plus remarquables observées en France métropolitaine et dans chaque département d’outre-mer, depuis 1958.

Aucun texte alternatif disponible.

Afin de communiquer une Information préventive et de sensibiliser des populations dee journées sont organisées , en salle ou sur le terrain, qui s'appuient sur des intervenants qualifiés (éducateurs à l'environnement, bureaux d'études, juristes, ...) et des outils pédagogiques diversifiés (écrans tactiles, maquettes, jeux, DVD, carnets de terrain, ...).

En savoir plus en consultant un exemple de réalisation sur le site de l'EPTB Virdoule, par exemple.

Pontevedra comme exemple…

 Parmi ses axes de réflexions, le Conseil de développement a choisi de porter son attention sur les déplacements doux.

Pour cela, il a identifié la ville de Pontevedra, en Galice, qui fait référence à l'échelle européenne dans le domaine de la circulation raisonnée. Afin de comprendre le cheminement du maire qui a entrepris il y a 18 ans de transformer la ville pour redonner priorité aux piétons, un voyage d'étude va se dérouler du 6 au 8 septembre prochains. Composée d'élus, de techniciens et de membres du Conseil de développement, l'objet de ce déplacement est d'identifier le process retenu, les différentes étapes liées aux travaux, les budgets alloués et d'évoquer les écueils rencontrés...Capture

En un mot de s'inspirer des bonne pratiques en place à Pontevedra qui ont permis de transformer la ville de manière efficace. Pontevedra est une ville de 83 000 habitants, fermée à la circulation automobile (sauf espace restreint pour les livraisons et les riverains), son aire urbaine compte 185 000 habitants. Elle dispose de places de stationnement gratuites en périphérie, à une dizaine de minutes à pied du centre historique. Une application pour smartphones, baptisée Metrominuto, permet à chacun de choisir son itinéraire, en calculant les temps de trajets mais aussi en comptant le nombre pas effectué et le nombre de calories perdues. La pollution de l'air a chuté de 65%. L'économie locale de l'hyper centre a été redynamisée (Pontevedra est la ville qui a le plus de commerces de proximité en Galice.

Capturepont

Le maire n'autorise plus de nouveaux projets de grandes surfaces à l'intérieur de la ville, ni à la périphérie). Pour aménager la ville en une immense zone piétonne où la voiture n'a plus que la portion congrue, il a fallu des années de travaux et 70 M€, dont 10 proviennent du FEDER, le Fond régional européen. La circulation a baissé de 90% dans l'hyper centre. Pontevedra, ville d'art et d'histoire, est la deuxième ville de Galice pour la richesse patrimoniale, derrière Saint-Jacques-de-Compostelle. Elle est également le siège de la Diputación Provincial (équivalent du Conseil général), de la préfecture (subdelegación del Gobierno) de la province (département) de Pontevedra ainsi que du Palais de Justice (Tribunal de grande instance, Cour d'appel, Cour d'assises...), le commissariat provincial et des offices administratifs provinciaux.

Outre ces administrations, l'agglomération de Pontevedra compte une forte présence militaire (école navale, bases militaires).

La Journée de l'éco-mobilité pour se déplacer autrement

ecomobileCapture

 Samedi 16 septembre 2017, de 10h à 17h, à Balaruc-les-Bains, parc Charles-de-Gaulle, la Journée de l'éco-mobilité pour se déplacer autrement et gagner de l'énergie.

Pour la 2e année consécutive, l’agglomération du bassin de Thau, son Conseil de développement et la ville de Balaruc-les-Bains unissent leurs efforts et idées novatrices pour vous proposer de découvrir gratuitement et en famille, de nouveaux modes de déplacements doux.

Cette journée de l’éco-mobilité s’inscrit dans le cadre de la Semaine européenne de la mobilité et la Journée nationale des transports publics.

L’objectif affiché est une fois encore particulièrement clair : changer progressivement nos habitudes pour s’engager dans une démarche responsable, éco-citoyenne et pérenne. En effet, les centres villes sont aujourd’hui arrivés à saturation du nombre de voitures dans les cœurs de ville.

Ces journées tournées vers l’éco-mobilité sont des manières de réfléchir collectivement et de commencer à s’engager vers des démarches innovantes pour penser un avenir plus responsable.

Cette 2e édition de la journée de l’éco-mobilité sera l’occasion de découvrir et de tester des engins des plus classiques aux plus insolites, tous ayant bien sûr comme dénominateur commun d’être non polluant.

Ainsi, tout au long de ce samedi 16 septembre, chacun pourra essayer voitures, trottinettes électriques mais aussi s’essayer au gyropode, à l’overboard, à la monoroue…

Les plus jeunes pourront se tester sur la maniabilité des vélos, les plus petits découvriront les plaisirs des draisiennes (vélos sans pédales), sur des parcours sécurisés.De très nombreuses animations ludiques émailleront cette journée :

balades contées, lectures de  paysages, randonnées vertes. Les plus bricoleurs pourront apprendre à entretenir leur vélo grâce aux précieux conseils de spécialistes qui vous attendront sur leur stand.

Vous aurez également la possibilité de faire graver gratuitement votre vélo afin de le protéger contre le vol. Chacun pourra échanger librement avec celles et ceux qui veulent faire bouger les lignes du quotidien.

Les temps forts

10h : départ de la randonnée verte pour découvrir Balaruc-les-Bains avec un autre regard, à bord de tout moyen de locomotion, roulant et non polluant.
10h30 et 11h30 : balades en gyropodes 10h30 : départ de balade contée et « lecture de paysages »
11h : conférence sur l’éco-mobilité
11h30 : remise officielle d’un chèque aux bénéficiaires d’une subvention accordée par la Cabt pour l’achat d’un vélo électrique
14h30 et 15h30 : balades en gyropodes Tout au long de la journée… - Présentation d’un bus électrique autonome (sans chauffeur) - Parcours ouverts aux plus jeunes autour de la maniabilité d’un vélo et de draisiennes (vélos sans pédales) - Ateliers gratuit de petites réparations et de gravage de vélos contre le vol - Découverte de la quinzaine de stands dédiés à l’éco-mobilité

Rejoindre le site  en vélo, en trottinette, à pieds, en étant le plus éco-responsable possible.

En bateau, au départ de Sète,  en bus, lignes n° 10, 14 N et 14 S.

Programme sur le site de l’agglo : http://www.thau-agglo.fr/

Tél. : 04 67 46 47 79.

Le SAGE du bassin versant de Thau et d’Ingril soumis à enquête publique

Quels sont les enjeux de protection pour les ressources en eaux du territoire pour les 20 ans à venir ?

Du 6 septembre au 12 octobre, le public est invité à donner son avis sur le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) du bassin versant de la lagune de Thau et de l’étang d’Ingril. Approuvé à l’unanimité par la Commission locale de l’eau le 17 octobre 2016, le projet de schéma d’aménagement et de gestion des eaux du bassin versant définit un cadre pour les pratiques et les usages liés à l’eau pour les 20 ans à venir.

Ce document de planification fixe des objectifs généraux d’utilisation, de mise en valeur et de protection des ressources en eau et définit les règles d’usage qui ont un impact quantitatif ou qualitatif (urbanisme, alimentation en eau potable, assainissement, inondation, activités…) sur la ressource. Le SAGE de Thau et d’Ingril se veut résolument ambitieux.

Animé par le Syndicat mixte du bassin de Thau, celui-ci doit répondre à un double défi : qualitatif pour garantir le maintien des activités de pêche et de cultures marines dans la lagune de Thau mais aussi quantitatif pour sécuriser l’approvisionnement en eau du territoire pour tous les usages dans les années à venir. La procédure d’enquête publique est une étape clé avant l’adoption de ce document.

Elle débutera mercredi 6 septembre à 8h pour se clôturer le jeudi 12 octobre à 17h. Une commission d’enquête a été nommée pour recueillir les avis du public. Elle est présidée par Bernard Comas assisté de deux assesseurs Florence Rossier-Marchionini et Patrick Ferré et d’un suppléant Michel Bossot. Capture

Pendant la durée de l’enquête, le dossier sera disponible : Au siège du Syndicat mixte du bassin de Thau, quai des Moulins à Sète, dans les communes suivantes : Marseillan Mèze, Frontignan, Villeveyrac et Montbazin. Il sera également consultable sur le site internet des services de l’Etat (www.herault.gouv.fr, rubriques « publications »/ consultation du public) et sur le site internet du Syndicat mixte du bassin de Thauhttp://www.smbt.fr , rubrique SAGE.

Un poste informatique est mis à disposition du public sur rendez-vous en préfecture de l’Hérault (contact : 04 67 61 61 61). Pendant la durée de l’enquête, toute personne peut demander d’obtenir à ses frais communication du dossier en faisant la demande auprès de la Préfecture de l’Hérault (direction des relations avec les collectivités locales – bureau de l’environnement)

sage1Capture

.Le périmètre du SAGE de Thau et d’Ingril

 Les 4 grandes orientations du SAGE
– Garantir la qualité de l’eau
– Protéger les milieux aquatiques et humides
– Sécuriser la ressource
– Coordonner les acteurs pour renforcer l’efficacité du SAGE

Un document soumis à une large concertation Le projet de SAGE est élaboré par la Commission Locale de l’Eau.

Véritable Parlement de l’eau, cette commission compte des représentants des usagers, des représentants des services de l’Etat et des élus du territoire.Elle est l’instance de concertation qui élabore le SAGE et l’instance décisionnaire.

Le Syndicat mixte du bassin de Thau est chargé d’animer cette commission et de retranscrire les décisions de la Commission dans les prescriptions du SAGE en relation avec les services de l’Etat. Outre la Commission Locale de l’Eau, le SAGE est également soumis à l’avis des personnes publiques associées (collectivités concernées, organismes consulaires, …).

Il est enfin soumis avant son adoption définitive à l’avis du public à travers une procédure d’enquête publique. SAGE de Thau et d’Ingril :

les dates clés 2008 :
Lancement du travail d’élaboration du SAGE 23 avril 2015 : validation du projet SAGE par la Commission Locale de l’Eau
Mai-août 2015 : consultation des Personnes Publiques Associées
23 octobre 2015 : avis favorable du Comité d’agrément du Comité de bassin Rhône-Méditerranée.
Fin novembre 2015 : bilan de la consultation des Personnes Publiques Associées
Du 6 septembre 2017 à 8h au jeudi 12 octobre à 17h : enquête publique

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations