Poussan

Le loto de l’école élémentaire des Baux

  scoP1020395Ce samedi à 15 h 30, le foyer des campagnes accueillait le loto annuel de l’école élémentaire des Baux. Les bénévoles et les enseignants étaient prêts pour proposer un après-midi récréatif à de très nombreux joueurs de tous les âges, passionnés par ce style de jeu toujours aussi motivant.

Tandis que  les organisateurs avec le soutien de la ville de Poussan avaient tout préparé, ils officiaient aux caisses pour accueillir au mieux tous les joueurs, tandis que le buffet et  la buvette étaient déjà ouverts pour les gourmands,  le cœur y était pour remercier les visiteurs,  les donateurs et les commerçants qui avaient offert des lots, des bons d’achat.La 1ère partie démarrait rapidement après quelques mots de Pierre Mariez, le Directeur de l’école.

scoP1020400S’en suivaient  20 quines dont 2 préparées spécialement pour les enfants, tandis que pour le reste vous pouviez gagner des jambons, des poulets et  des paniers garnis, des bons d’achat, des bons EscapadeS  et bien d’autres lots…

Un bon après-midi récréatif pour tous les participants.

MJC : La poésie, un plaisir partagé

Vous aimiez les beaux textes et la poésie ? Vous aimiez jouer avec les mots et les notes ? Vous aimiez la musique et les chansons ? Vous aimiez le tout ? poesP1020368

     La MJC de POUSSAN organisait une soirée « Poésie en musique »  ce vendredi 16 mars à partir de 20 h 30 au foyer de la MJC de POUSSAN.

Cette rencontre se voulait d’abord communautaire car chacun des participants pouvait rester spectateur ou lire des textes, jouer de la musique ou encore faire les 2 à la fois, avec ses créations ou avec celles d’auteurs ou de compositeurs plus ou moins connus.
La soirée était animée par Marina et par Josette.

Marina Dumonceaud remerciait tout d’abord les participants car courageux, la poésie n’ayant pas beaucoup de succès en ce moment, des volontaires qui allaient tantôt déclamer ou jouer, tantôt écouter et entre temps  se désaltérer tout en dégustant des encas.

Les textes allaient prendre de la hauteur d’autant que des spécialistes de  la poésie ou du chant s’étaient joints au public : Annie, Malik et ses amis, Jeannot et ses camarades, Alain, Jeff, Josette et d’autres venus de Poussan ou Bouzigues…

En solo, en duo, et même à quatre, des texte ou des compositions étaient présentés pour les partager avec le public. De temps en temps, une pause écriture devait permettre aux volontaires de jouer avec les mots, avec les expressions en suivant quelques consignes données par Marina. Et cette année, cette composition se faisait par exemple, à partir de lettres à multiplier, de suites de mots, des exercices ludiques qui engageaient à la création.

poesP1020327

Muni d’un crayon et d’un carnet chacun pouvait alors jouer avec les mots, les syllabes, le verbe, la pensée, la sensation, l’imaginaire et tout ce qui compose la poésie. Certains pouvaient même choisir des textes parmi une sélection de Delphine pour les présenter.

Le ton était donné, Malik et ses amis  ouvraient le bal avec du Jazz Manouche qui permettait une certaine improvisation. Josette poursuivait avec un beau texte éveillant l’imaginaire du dimanche soir, avant de partir dans l’imaginaire. L’équipe d’Alain restait dans le thème en lisant un magnifique texte entre lait et miel, avant qu’un petit lapin poétique apparaisse. L’esprit des participants s’était déjà envolé dans le rêve, dans une certaine concentration propice à une écoute intérieure.  Et Jeannot  en rajoutait pour le plaisir avec une belle chanson d’Henri Salvador. « Jardin d’Hiver » L’auditoire se concentrait et analysait chacune des phrases en se délectant des mots et des phrases, des rythmes et des rimes. Mais déjà le premier jeu d’écriture projetait l’auditoire dans l’action. Dans ce bain de langage allait-on trouver les bons mots ? les bonnes expressions ? L’on ne se posait pas trop de question, l’esprit collectif poussait les participants à se laisser aller…poesP1020355

Après quelques lectures qui montraient que la poésie était à la portée de tous, L’on reprenait de beaux enchaînements en chanson avec Alain et Annie toujours aussi motivés, puis en écoutant Jeannot, Aurélie et d’autres lecteurs volontaires qui avaient l’occasion de transmettre au public l’émotion que certains textes leur avaient procurée.

Et si les genres et les styles se mélangeaient c’était pour que cette soirée culturelle mais aussi bien ludique montre que la Langue française a des ressources et qu’elle permet, avec sa richesse, de créer sans limites.

Les textes et les musiques comme celles de Clair de Swing ou d’Alain s’enchaînaient pour que chacun des mots et chacune des notes trouve sa place dans la phrase et dans la partition, pour éveiller l’oreille du spectateur.

Que du bonheur pour les adeptes de ces jeux de parole.

L’objectif était atteint. l’auditoire oubliait l’environnement pour profiter des belles joies que nous offre la langue française au travers de la poésie et de la chanson.

Une soirée bien conviviale  qui ne demandait qu’à être partagée par beaucoup plus de monde.

"Comment se nourrir à l'avenir" avec TTNS

Dans le cadre de la semaine nationale pour les alternatives aux pesticides, TTNS diffusera le film "Comment se nourrir à l'avenir" à Poussan, suivi d'un débat animé par un maraicher sans pesticides Poussanais François Alvernhe, un conseiller scientifique en Apiculture de Montbazin Antoine Caron et Brigitte Cohen Nutritionniste, Santé publique de Balaruc le vieux.

tttttttnnnsssCapture


Vous y êtes cordialement invités.

Terres de Thau Nourricières et Solidaires

Les enfants du RAM s’impliquent pour la Grande Lessive

ramIMG_20180312_100554-1

Les enfants du RAM Est du Bassin de Thau  ont été réunis une première fois lors de notre temps d’animation habituel dans la salle des Baux pour préparer la grande lessive.

A cette occasion, les enfants ont pu laissé libre court à leur imagination en dessinant sur un support après la lecture du livre apporté par une assistante maternelle de Poussan « D’un côté…et de l’autre » de Gwendoline Raisson.

ramIMG_20180308_100041

Dans cette histoire, il y a une vision de part et d’autre du mur de 3 nounours qui s’imaginent chacun leur tour ce qu’il y a derrière le mur qui les sépare. Une autre table était animée par des assistantes maternelles où les enfants collaient sur une feuille des photos de pierres préalablement découpés.

   ramIMG_20180312_101439Parfois il y avait des commentaires sur les murs de château, sur les galets de la plage, sur les montagnes…Les enfants étaient très concentrés.

Le deuxième temps s’est organisé en partenariat avec la micro-crèche 4 pattes et petits pas. Après un petit d’observation des enfants venus avec les assistantes maternelles, les petits ont joué ensemble dans la cour de la micro-crèche.

Nous avons alors proposé un atelier axé sur la découverte et la manipulation de cailloux et de pierres amenés par les parents ou professionnelles.

Ainsi, petits et grands a pu laisser libre cours à leur imagination avec parfois des formes rigolotes. Le deuxième atelier était centré sur la peinture sur galet avec les doigts ou au rouleau, au choix de l’enfant.

Les professionnelles ont toutes été très contentes de cette initiative et de voir les interactions entre enfants.

Tout ceci a été pris en photo et sera exposé aux Halles en même temps que les autres acteurs impliqués le Jeudi 29 Mars aux Halles de Poussan.

« Pour l’étendage il est prévu de le faire avec les assistantes ce jour-là et de continuer le thème en partant à la découverte des pierres du village de Poussan. »

Le CLSH partage de bons moments avec les résidents de la Mésange

Régulièrement, des groupes d’enfants (maternelles) et  (élémentaires) se rendent à La Mésange, la Maison de Retraite de Poussan, pour se retrouver et partager un moment avec les résidentes, autour de divers jeux de société, ou d’activités culinaires, puis pour déguster un bon goûter, tous réunis, avant le retour au centre de loisirs.

alsh alshjooCapture

Ce contenu a été publié le Agenda, Animation, Enfance, Service Enfance Jeunesse par Philippe, et

L’épisode neigeux bénéfique pour la vigne

Si certaines exploitations ont été touchées par l’épisode neigeux et par le gel de fin février début mars, la vigne semble n’en avoir tiré que des avantages. " A Poussan plus de 180 mm d’eau de pluie et avec la neige, l’équivalent de 200 litres au m2, cumulés."

vergP1020256

"Le gel, fin février, n’a pas impacté la vigne et au contraire a retardé la sortie, et ce qui a été profitable et rare à cette période, c’est que l’eau a eu le temps de pénétrer dans la terre, et lui a apporté de l’azote."

En témoigne le drainage de la vigne de Lionel qui rejette encore de l’eau.vergP1020257 « La fraîcheur actuelle retient le départ du cycle végétatif de la vigne mais dès que les températures vont s’envoler, le départ devrait être fulgurant. ». Après des années de sécheresse, d’après Lionel et Guilhem, viticulteurs, en quantité d’eau, c’est du jamais vu à cette période depuis au moins 5 ans. Cela devrait permettre de reconstituer certaines réserves dans les nappes phréatiques.

GRAND EXPLOIT POUR LA BOULE POUSSANNAISE

Ce week-end a eu lieu le National d'AGDE en triplettes seniors où 400 équipes étaient présentes. Comme dans tous les nationaux, il y avait du beau monde car les points remportés comptent très forts pour les classements.

 Cette année, trois équipes de "La Boule Poussannaise" ont été inscrites. Modestes et sans prétention aucune, elles profitent de ces évènements pour côtoyer "les grands". Dès les premières parties, deux équipes ont été éliminées non sans s'être bien battues mais la marche était haute.

 Par contre, l'une d'elles était dans un bon jour. Composée de ESPINAS Georges, CORTES François et CABROL Christophe, cette triplette s'est illustrée en sortant des poules. Chemin faisant, elle atteignait dans cette première journée les 32ème de finale en finissant vers 23h30. C'était déjà un premier grand exploit. Ils étaient qualifiés pour les 16ème qui l'eut cru.

mass

 Retour à POUSSAN pour reprendre quelques forces et passer une bonne nuit. Ce terme n'est peut être pas adapté car la nuit a plutôt été agitée en analysant bien la situation. 6h30 réveil, petit déjeuner bâclé et direction AGDE avec un petit creux au ventre. Les 16ème commencent à 09h00. Bingo, la forme du samedi est toujours présente et notre trio se retrouvent en quart.

 Bien sûr les téléphones crépitent et, pour soutenir les joueurs, le Président Jean-Marc VICENS et le secrétaire Joël MASSELIN emmènent les épouses direction AGDE où ils assistent au 1/4.

 Sereine, notre triplette effectue une partie remarquable et franchit ce seuil sans problème. INCROYABLE, la triplette de POUSSAN en 1/2 finale d'un prestigieux concours national.

Après une petite pause salutaire, commence la partie qui semblait très serrée. Très calme, jouant collectivement, Georges et ses camarades remportaient cette 1/2 par 13 à 7 sous une forte assistance qui rêvait à un exploit des "petits". Dans l'autre 1/2 finale, l'équipe de MONACO était battue par trois joueurs de "petite zone".

 Pour cette finale, Georges, François et Christophe était confrontés à Emmanuel LUCIEN (champion de France avec les célèbres QUINTAIS et SUCHAUD), Jimmy REYNARD (Grosse pointure et vainqueur de plusieurs nationaux) et enfin David WINTERSTEIN (Vainqueur de la coupe d'Europe, vainqueur de la coupe de France et vainqueur de plusieurs nationaux).

massddd

Excusez du peu mais là il y a du beau monde. A la présentation des équipes, notre trio était défini pour Christophe CABROL (licencié à AGDE qui n'a pu signer à POUSSAN pour des problèmes administratifs mais qui sera membre l'année prochaine) comme vainqueur de plusieurs nationaux et pour Georges et François, vainqueurs de concours........locaux et champion de l'Hérault au championnat des clubs...............troisième division / sur cinq. (Un peu comme au foot  POUSSAN contre le PSG)

 La grande finale commençait et après deux mènes, nos représentants accusaient un retard de 3 - 0. Se reprenant, ils faisaient jeu égale et parvenaient à recoller avec un 4 à 4 très honorable. Puis vint cette "foutue" mène où le cours des choses a fait basculer la rencontre.

En effet, Georges, très bon pointeur depuis le début de la compétition a manqué ses données et François le tireur n'a pas été à la hauteur de sa prestation. Christophe a essayé sur une boule de sauver "les meubles" mais les "requins" adverses ont bien senti la "curie" et finalement cette mène s'est soldée par un 5 très handicapant. Le score passant à 9 à 4 sur une mène, le moral était touché.

Peut être que sur un concours local, la donne aurait changé mais là un "national", tu en prends un coup de bambou. La suite a été rapide et nos valeureux champions ont été battus EN FINALE D'UN NATIONAL par 13 à 4.

 Un peu triste Georges - François et Christophe ont tout de même admis qu'ils avaient fait un super parcours qu'il ne soupçonnait pas faire au départ de la compétition. Et il n'y a pas qu'eux car nombre de spectateurs était admiratif de nos "petits poussannais" qui ont porté fort les couleurs de la ville, de leur club et des sponsors.

 Maintenant retour à la réalité car une telle situation n'est peut-être qu’éphémère bien que l'on voudrait bien vivre de telle situation à chaque National. Restons réalistes. Que les joueurs restent HUMBLES car ils ont réussi un exploit mais ne sont pas rentrés d'un jour à l'autre dans le gratin national. Félicitations à "La Boule Poussannaise" et à ses joueurs pour ce beau week-end.

Don du sang, il faudra poursuivre les efforts le 23 avril

La dernière collecte de sang avait permis à de nombreux volontaires de donner du sang.


Laure Mallen-Drouin, Chargée de la planification des collectes précise que le 23 avril 2018, à la salle Jean Théron, il y aura une nouvelle collecte de sang.

Nous appelons d’ores et déjà à une mobilisation accrue des français en âge de donner (18–70 ans) : les réserves sont fragiles.

Et elle rajoute : "Les besoins vont être encore importants et le public doit se mobiliser pour participer à ces collectes qui permettent de subvenir aux besoins de malades. »

La constante augmentation des besoins en produits sanguins des malades rend ardue la tâche de l’EFS qui s’appuie sur la générosité du public. Les prélèvements connaissent des périodes de tensions de plus en plus fréquentes en raison de la difficulté à mobiliser de nouveaux donneurs : actuellement, 96% de la population compte sur 4% des donneurs au plan national.

Le 29 mars, la Grande Lessive

Le Pôle Enfance Jeunesse renouvelle cette année sa participation à « La Grande Lessive » qui se déroulera le jeudi 29 mars de 9h30 à 17h00 aux Halles de Poussan. Le thème est « pierre à images et pierres à imaginer » : déjà des participants inscrits :

L’école des Baux

ALP élémentaire des Baux

ALP élémentaire de Véronique Hébert

Le centre de Loisirs

La Mésange

Le cocon

RAM Nord Bassin de Thau et micro-chèche 4 pattes et petits pas

Screen Shot 05-19-16 at 12.24 PM 001

L’équipe du Pôle Enfance Jeunesse se chargera de l’installation et du rangement des fils. Pour rappel, chacun amène son œuvre et 2 pinces à linge, vient l’installer et vient la rechercher le soir.

La Grande Lessive c’est un événement et une action

La Grande Lessive® est une installation artistique éphémère faite par tous tout autour de la Terre, au moyen de réalisations plastiques de format A4 (dessins, peintures, images numériques, collages, poésies visuelles, etc.) conçues à partir d’une invitation commune, avant d’être suspendues à des fils tendus dans des espaces publics ou privés à l’aide de pinces à linge.

Ses objectifs sont la promotion de la pratique artistique, de l’éducation et de l’enseignement artistiques, le soutien à la création contemporaine et le développement du lien social. Créé en 2006 par la plasticienne Joëlle Gonthier, cet événement qui a lieu deux fois par an, est rendu possible par un travail en équipe durant toute l’année.

 

  • La Grande Lessive®est une marque déposée.

(Visuel officiel de La Grande Lessive®. Photo J.G.)

 Celles et ceux qui décident de la faire exister, là où ils vivent ou travaillent, doivent en connaître le principe et le mode d’emploi détaillés ci-dessous, en accepter les termes, puis inscrire un collectif. Après chaque « Grande Lessive », des témoignages (photos, vidéos…) peuvent être directement téléchargés par vos soins. Après modération, ceux-ci seront susceptibles d’être publiés sur le site. L’envoi vaut ainsi acceptation de publication libre de droits sur tous supports et tous pays.

1. Deux fois par an, aux dates indiquées sur le site (en mars et en octobre), des fils à linge sont installés à l’intérieur ou à l’extérieur de lieux accueillant des personnes : établissements scolaires et universitaires, écoles d’art, centres de formation pour adultes, centres aérés, crèches, ludothèques, maisons pour tous, Maisons des Jeunes et de la Culture, établissements pour personnes âgées, établissements de soins pour personnes handicapées physiques ou mentales, Instituts Médicaux Éducatifs, hôpitaux, foyers, centres sociaux, maisons d’arrêt,  hôtels de ville, médiathèques, bibliothèques, centres d’art et musées, centres culturels, immeubles d’habitation, locaux associatifs, places publiques, rues..

2. Pour participer, une inscription collective en ligne est demandée. Elle est gratuite uniquement aux deux dates annuelles officielles. Toute autre date doit faire l’objet d’un accord préalable. Chaque établissement ou collectif concerné annonce localement et organise La Grande Lessive® selon les objectifs et les modalités indiquées sur ce site afin de maintenir la lisibilité de la proposition et celle de l’installation.

3. Ce jour-là, chaque participant est invité à accrocher une réalisation plastique à deux dimensions à l’aide de pinces à linge, si possible en bois naturel. Dessins, peintures, collages, photomontages, photographies, poésies visuelles, conceptions numériques… sont ainsi montrés pour une durée limitée à cette journée. Le format A4 universellement partagé est la règle.

4. Nul besoin d’être artiste. Seul importe le désir de donner à voir une réalisation plastique. Les réalisations sont élaborées par ceux qui choisissent de prendre part à cette initiative. L’installation collective peut rassembler deux à trois réalisations comme plusieurs centaines ou milliers.

5. Quel que soit le lieu, La Grande Lessive® rassemble les personnes sans distinction de condition ni d’âge.

6. Une seule réalisation par auteur est autorisée afin d’établir un principe d’équité entre les participants dont les travaux doivent comporter le nom et le prénom.

7. Des fils tendus entre deux supports (arbres, poteaux..), à l’intérieur ou à l’extérieur, composent le dispositif de l’installation. La hauteur de l’accrochage varie selon la taille des participants qui doivent pouvoir accrocher, regarder et décrocher sans peine. La sécurité des personnes doit être prise en compte. Chacun choisit l’emplacement de sa réalisation sur le fil. En aucun cas, il n’est permis de déplacer une réalisation afin de présenter la sienne.

8. La vente de réalisations, la remise de récompense ou l’utilisation de cette action en vue de promotion commerciale ou partisane sont incompatibles avec l’esprit de La Grande Lessive®.

9. L’auteure (Joëlle Gonthier) et les organisateurs de La Grande Lessive® ne peuvent être tenus responsables de la disparition de réalisations ou de leurs éventuelles détériorations, de même que d’éventuels incidents ou accidents.

10. L’installation est susceptible d’être filmée ou photographiée par les organisateurs. Tout document adressé au site de La Grande Lessive® en vue de sa publication doit respecter le droit à l’image des personnes et comporter les indications de lieu et de date. L’envoi d’un document implique également l’accord de son auteur à sa publication gracieuse.

11. La Grande Lessive® est une marque déposée par son auteure (J.G.) auprès de l’I.N.P.I. (Institut National de la Propriété Industrielle). Aucun autre usage de ce nom n’est autorisé en aucun domaine. Tout usage illégal fera l’objet de poursuites.

12. La participation à La Grande Lessive® implique d’en accepter le principe et les modalités.

Pour tout savoir : http://www.lagrandelessive.net/

1ère réunion publique pour le projet de Sainte – Catherine Marqueval

Ce vendredi 9 mars à partir de 18 h 30 au Foyer des Campagnes, se déroulait la1èere réunion publique pour le projet du nouveau quartier de Sainte – Catherine Marqueval dans le cadre de la concertation publique qui se déroule du 19 février au 16 avril 2018.

Dans ce sens, un dossier de concertation est ouvert à l’accueil de la mairie, 1 place de la Mairie à Poussan, du 19 février au 16 avril 2018. Il comprend un registre sur lequel le public peut, aux heures d’ouvertures au public, consigner ses observations. Le public peut également formuler des observations par courrier électronique à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Le dossier de concertation est complété au fur et à mesure de l’avancement de la concertation.

Avec l’adoption du Plan Local d’Urbanisme, le conseil municipal du 11 décembre 2017 a revu le périmètre initial de l’opération à la baisse. Il passe de 34,8 ha à 19,6 ha. La majeure partie du projet est classée en zone AU0, zone d’urbanisation future.

Les objectifs poursuivis sont notamment les suivants :

  • réaliser un programme de constructions compatible avec les orientations du schéma de cohérence territoriale, assurant la mixité des fonctions urbaines, la mixité sociale et une diversité des typologies d’habitat.
  • prévoir une réalisation de l’opération échelonnée dans le temps en corrélation avec les perspectives d’évolution démographiques et la capacité des équipements publics existants ou programmés.

catP1020070

Si une seconde réunion aura lieu le le jeudi 29 mars 2018 à 18h30 au foyer des campagnes du jardin public à Poussan, cette première réunion publique a rassemblé près de 80 personnes très attentives pour une présentation assez détaillée par Serge Cuculières, Adjoint au Maire de Poussan, délégué à l’urbanisme avec la participation d’Antoine Garcia-Diaz, architecte.

Si nous reviendrons plus tard sur ce projet dont la réalisation ne devrait débuter effectivement que dans 2 ans l’on sait déjà qu’elle concernera 19,6 ha à l’Est de Poussan. Toutes les étapes réglementaires seront respectées avec la concertation publique, puis fin Juin si tout va bien, la désignation de l’aménageur suivant la concertation (appel à projets), puis la modification du PLU nécessaire et le tout début des travaux (Environ 2 ans).

De très nombreuses questions ont été posées par un public très concentré : circulation, voies douces, pluvial, bassins de rétention, espaces verts, logements sociaux, écoles…

Voilà juste quelques détails du projet :

catP1020068

 

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations